Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Le TDAH, un trouble dont souffre la championne olympique Simone Biles

Être diagnostiqué avec un TDAH ou trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité n'est pas synonyme d'échec, la meilleure gymnaste du monde nous le prouve.

20 sept. 2016 Actualités - Lecture : min.

psychologues

Des hackers ont accusé Simone Biles de dopage lors des derniers Jeux Olympiques à Rio. Celle-ci s'est défendue en expliquant qu'elle était sous traitement pour des troubles de déficit de l'attention. Cette championne olympique a ainsi revendiqué sur les réseaux sociaux qu'avoir un TDAH et prendre des médicaments contre cela n'avait rien de honteux. Des mots justes qui prouvent que les personnes atteintes de ce trouble n'ont rien à envier aux autres.

Un traitement particulier pour le TDAH

À la suite d'accusation de dopage aux Jeux Olympiques, une information sur le TDAH dont souffre Simone Biles, la championne mondiale en gymnastique olympique, a filtré. Elle aurait été contrôlée positive en août à une substance interdite, la méthylphénidate. Mais la championne qui prend un traitement particulier dispose d'une dérogation suite à ses troubles de déficit de l'attention et hyperactivité. Aucune violation n'a été retenue, la Fédération américaine de gymnastique a d'ailleurs appuyé ses propos.

L'Américaine est triple championne du monde au concours général, triple championne du monde au sol et double championne du monde à la poutre, et la seule gymnaste de l'histoire a être championne mondiale trois fois de suite. Suite à ce scandale, elle a décidé de parler de son trouble sur les réseaux sociaux, et dit n'avoir aucun problème à parler et admettre son trouble et sa prise de médicaments.

Les principaux symptômes du TDAH sont l'impulsivité, l'hyperactivité et le manque de concentration, des caractéristiques propres aux enfants, ce qui complique le diagnostic lorsque l'on est enfant et pour le traitement.

L'histoire personnelle de Simone Biles

L'histoire athlétique de Simone Biles a commencé à 6 ans, quand elle est allée faire une excursion dans un centre de gymnastique et a commencé à imiter d''autres gymnastes pour s'amuser. Une instructrice l'a remarquée, ce n'est autre que l'actuel entraîneur national de gymnastique artistique, Aimee Boorman, qui l'a vue et est restée scotchée par ses mouvements, au point d'appeler les parents de Simone pour qu'ils l'inscrivent dans un gymnase. Simone vivait alors avec sa grand-mère comme ses parents étaient toxicomanes, celle-ci l'a donc mise dans une école de gymnastique à 8 ans où elle a commencé l'entraînement.

1.jpg

Détecter le TDAH

Nous ignorons l'âge à lequel Simone a été détectée avec ce trouble, seules les informations en rapport avec les médicaments qu'elle prend ont été transmises. Les médicaments servent à contrôler les symptômes du TDAH, ils ne servent pas à relaxer la personne mais à contrôler son impulsivité et à se concentrer.

Les médicaments les plus utilisés quand on souffre de TDAH sont le Ritalin, Concerta et le Biphentin. Ces stimulants psychologiques augmentent la disponibilité et de dopamine, un neurotransmetteur en relation avec l'apprentissage et la concentration.

Si votre enfant est diagnostiqué d'un TDAH, n'ayez pas peur, faites tous les essais que vous pensez pertinent et consultez des spécialistes pour ne plus avoir de doutes et donner le meilleur traitement à votre enfant. Souvenez-vous que ce trouble ne l'empêchera pas de faire de grandes choses, tout comme Simone Biles.

Vous souhaitez en savoir plus sur le TDAH chez les adultes ou chez les enfants/ adolescents ? Suivez les liens.

Photos : Shutterstock

3 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (1)

À lire aussi