L'ego et l'orgueil : comment faire baisser leur emprise sur nous ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L'ego et l'orgueil sont deux excroissances de notre mental. Comment se manifestent-ils ? Quelle est la différence entre les deux ? Comment faire baisser leur emprise sur nous ?

29 JUIN 2020 · Lecture : min.
L'ego et l'orgueil : comment faire baisser leur emprise sur nous ?

Je vous propose un rapide regard sur les notions d'ego et d'orgueil. L'égo, c'es la somme de nos mémoires, croyances (ce que l'on tient pour vrai) et peurs. L'égo pilote nos vies quand il nous oblige à... ou nous empêche de...

1/ Quand on est dans l'égo, c'est entre nous et nous

Cela se manifeste par :

  • les critiques, jugements qu'on porte sur nous,
  • la culpabilité qu'on ressent,
  • les "noms d'oiseaux" qu'on s'adresse (t'es nul(le), t'es stupide, quel(le) con(ne)...),
  • la dévalorisation de soi, de ses actions ou de ses paroles (ce n'est pas si bine que cela, je ne mérite pas autant de louanges...),
  • le rejet de nos échecs,
  • la comparaison aux autres en notre défaveur,
  • la non acceptation de nos limites,
  • le rejet de nos besoins et désirs (je ne peux pas être heureuse alors que ma fille est au plus bas ou que ma mère est malade - je ne peux pas me reposer alors que la maison est en fouillis - je ne peux pas quitter mon emploi, c'est trop risqué...)...
Je pense que vous avez déjà une bonne idée de la place que prend votre égo dans votre vie.

Ces aspects sont tous nourris au plus profond de nous par la peur de ne pas être aimés. Alors, on fait des tonnes de pirouettes pour ne pas toucher à cette peur.

C'est pourquoi reprendre la main sur notre vie passe par le développement de l'amour de soi et l'acceptation de nos actes, paroles, pensées même s'ils ne correspondant pas à notre idéal, à notre préférence ou aux attentes des autres.

L'amour de soi inclue de garder l'estime de soi et la confiance en soi quoiqu'il se passe ou ne se passe pas. Nos supposé échecs n'en seront plus ; ils deviendront des apprentissages. Nous accepterons et nous adapterons à nos faiblesses. Nous lâcherons l'illusion de la perfection et de certains codes (religieux, sociétaux, familiaux...).

2/ Quand on passe dans l’orgueil, c'est entre nous et l'autre

Cela se manifeste par :

  • la vanité, au niveau du paraître,
  • la vantardise, on ne met en avant que ses points positifs et d'une manière qui rabaisse les autres,
  • la fausse modestie pour obtenir encore plus de louanges,
  • l'orgueil intellectuel : je sais mieux que l'autre,
  • l'orgueil spirituel : je suis ou je vaux plus que l'autre,
  • le snobisme, quand on regarde les autres de haut,
  • toutes sortes d'entêtements, quand on :
  • --- veut avoir raison à tout prix
  • --- veut convaincre à tout pris
  • --- veut avoir le dernier mot,
  • --- persiste même si on sait qu'on a tort,
  • quand on rabaisse l'autre pour se remonter soi et dès qu'on critique quelqu'un d'autre.
Je pense qu'arrivé à la fin de la liste, non exhaustive, vous devez avoir prix conscience que vous êtes parfois ou souvent orgueilleux.

Nous partageons tous cela. Ainsi, inutile de donner encore de la matière à notre ego en nous en voulant d'être orgueilleux.

L'orgueil dans ses différentes formes est toujours la démonstration d'un grand manque de confiance en soi. Je vous invite donc à reconnaître la souffrance sous ces comportements et à avoir de la compassion pour vous et pour les autres.

Il est aussi temps de développer votre fierté et l'humilité dans nos relations afin qu'elles soient de plus en plus harmonieuses. Cela revient à reconnaître à leur justes valeurs nos forces et nos faiblesses, nos talents, nos qualités et nos défauts. C'est reconnaître nos erreurs sans pour autant nous miner e nos réussites sans vouloir en montrer aux autres...

Apprivoiser notre égo et notre orgueil se fait petit à petit à chaque fois qu'on fait un acte d'amour pour soi et qu'on se dirige vers ce que l'on désire ou ce dont on a besoin, au lieu de laisser nos peurs nous influencer. c'est également oser montrer notre vulnérabilité.

Si vous avez besoin d'aide, je suis là, en toute modestie.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Sandrine MONTEIRO

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur confiance en soi