L'estime de soi et l'indulgence envers soi-même

Dans cet article, je te parle surtout de mon expérience dans ce domaine qui touche 90% de la population, l'estime de soi et la confiance en soi !

15 FÉVR. 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L'estime de soi et l'indulgence envers soi-même

Beaucoup de personnes pensent qu'avoir une bonne estime de soi c'est avoir un ego surdimensionné ou être arrogant.

C'est quoi avoir une bonne estime de soi ?

Mais l'estime de soi est une estimation de ce que je vaux à mes propres yeux, entre ce que je pense être et ce que je pense devoir être pour être aimé et apprécié des autres. Plus la distance entre les deux est grande plus mon estime de moi sera basse. Donc l'estime de soi se crée dans le relationnel et dans le regard de l'autre.

Demandez-vous ce que vous croyez devoir être, pour vous et/ou pour les autres ? Qu'est-ce que j'attends de moi-même et qu'est-ce que je pense que les autres attendent de moi ? Dois-je être parfait, beau/belle, intelligent, mais pas trop, sportif, mais pas trop ou encore ayant de l'humour. Mais attention ! Le bon humour, ni insistant ni graveleux ! L'humour discret fin et efficace.

En vrai ! Comment pouvons-nous nous aimer en nous mettant des niveaux de « perfect attitude » aussi élevés ? Avec autant d'exigence envers soi-même qui pourrait atteindre la perfection et qui pourrait s'aimer vraiment ? D'autant plus qu'atteindre la perfection est techniquement impossible puisque ce qui peut être parfait pour soi peut être de la merde pour quelqu'un d'autre.

La clé ne réside pas dans le résultat que vous souhaitez atteindre, mais plutôt dans le progrès et le processus et surtout avec bienveillance et indulgence à votre égard.

Comme quelqu'un qui aurait un complexe sur une partie de son corps ou un aspect de sa personnalité. On fixe toute notre attention sur ce complexe en pensant que tout le monde entier le voit alors que bien souvent nous sommes les seuls à le remarquer. Tout ça par peur de ne pas être aimé des autres ! Alors, pourquoi commencer à chercher comment se donner de la valeur à l'extérieur de soi (dans le regard de l'autre) et ne pas commencer par se la donner à soi-même avec toutes ses qualités et tous ses défauts imparfaitement parfaits ?

Mon expérience sur l'estime de soi

Je vais vous parler un peu de mon expérience sur le sujet : il n'y a pas si longtemps je souffrais d'une estime de moi assez basse. Je me baladais souvent en regardant le sol, dans des conversations je ne participais presque jamais, car peur de prendre de la place et d'être jugé et je remettais souvent au lendemain des taches que je ne me jugeais pas capable d'effectuer, je me voyais nul et je n'arrivais pas à prendre de décisions.

Puis j'ai décidé de me reconvertir dans le coaching thérapeutique alors que j'étais fleuriste. Cette impression qu'on attendait de moi la réussite dans tout ce que j'entreprenais, surtout dans un domaine que je ne maitrisais pas comme ma reconversion professionnelle. Me mettait beaucoup de bâtons dans les roues. Car j'étais systématiquement en remis en question sur ma capacité à suivre ces formations et à les intégrer.

Puis en me faisant coacher sur mon estime de moi pendant cette formation et en comprenant profondément que ce que je pensais que les autres attendaient de moi n'était ni plus ni moins qu'un fantasme.

Aujourd'hui je ne me flagelle plus pour toutes ces choses que je ne sais pas faire ou que je parviens à faire avec difficulté. Je connais mes points forts et mes points faibles et j'accueille ceux-ci avec indulgence. Je ne me dis plus « je n'ai pas la capacité ou je ne suis pas intelligent parce que je ne parle pas anglais ». Je me dis simplement la vérité. Qui est « je n'ai pas encore trouvé une motivation suffisamment importante pour me permettre de passer à l'action ». Et peu importe le temps que ça prendra. Si j'aime faire ça et que c'est ça que je veux faire, j'y parviendrais !

Aujourd'hui je me mets en action beaucoup plus facilement. Je développe mon entreprise de coaching (thérapeutique). Ma motivation et mon image de moi concernant ma capacité à le faire est complètement ok. Et même si j'aime toujours recevoir l'approbation des autres pour mon travail, je ne suis plus en recherche de celle-ci pour nourrir un manque affectif puisque je me le donne à moi-même. Et par conséquent je n'ai fondamentalement plus besoin de l'avis des autres sur tout ce que j'entreprends ou seulement dans un souci de progression et non pour juger la valeur de mon travail ou de moi-même.

Et toi ? Quand sauras-tu qu'il en sera de même pour toi ?

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Damien Launay

Voir profil

Bibliographie

  • L'estime de soi, Livre de Rosette Poletti,  1998
  • Surmonter la faible estime de soi, Livre de Mélanie Fennell, 26 août 1999

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur confiance en soi