L'hyperémotivité, c'est quoi exactement ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Quand certains gardent un contrôle sur leurs émotions, d'autres réagissent de manière excessive face à une situation ou un événement. Nous ne sommes pas tous égaux face à nos émotions.

26 JUIL. 2016 · Lecture : min.
L'hyperémotivité, c'est quoi exactement ?

L'hyperémotivité apparaît au fur et à mesure qu'une personne avance dans sa vie, c'est une construction progressive. Elle est généralement détectée très jeune, on trouve alors l'enfant trop introverti ou au contraire extraverti, ou colérique. Mais elle peut aussi apparaître suite à un événement traumatisant/choc émotionnel. Quand nos émotions nous dépassent, tout peut devenir compliqué...

Il nous arrive à tous d'être submergé de temps à autre par nos émotions, mais pour les hyperémotifs ces vagues d'émotions sont permanentes. Comment savoir si je suis hyperémotif ? Et peut-on apprivoiser ses émotions ?

Comment savoir si je suis hyperémotif ?

Certains traits de caractères sont typiques des hyperémotifs comme la timidité, l'anxiété et une grande sensibilité. D'ailleurs l'hyperémotivité est souvent confondue avec l'hypersensibilité. Comment reconnaître alors l'hyperémotivité ? Il faut savoir que si ce n'est pas la même chose, l'hyperémotivité et l'hypersensibilité vont toujours de paire. Je m'explique : l'hyperémotivité met la personne dans un état psychologique et spirituel bien plus élevé que la majorité des autres personnes. Ainsi quand vous parlez à cette personne, elle ressent vos émotions et est capable d'avoir une double écoute de votre discussion, en comprenant également votre dialogue intérieur.

Aussi, l'hyperémotivité n'est pas une maladie mais un caractère spécifique à chacun. C'est une sensibilité accrue aux émotions, les personnes agissent souvent excessivement et de manière inadaptée à une situation/ événement. Les émotions de la personne se manifestent de façon intense : la joie, la colère ou encore la tristesse s'expriment de façon exagérée par rapport à la situation vécue. Au delà du ressenti, les manifestations d'ordre physique sont aussi très visibles, avec des rougeurs, pleurs, des mains moites ou des diarrhées.

bel.jpg

Comment l'émotivité se traduit-elle dans la vie de tous les jours ? Lors d'une réprimande légère au travail, bon nombre de personnes vont vite se vexer et passer à autre chose, ce n'est pas le cas des hyperémotifs qui vont prendre très mal la chose et en souffrir.

Il faut d'ailleurs savoir que l'hyperémotif est généralement capable de se rendre compte que sa réaction émotionnelle est disproportionnée par rapport à la situation.

Les symptômes caractéristiques de l'hyperémotivité

L'hyperémotivité est une caractéristique qui s'interprète dans un cadre large, c'est la personne dans sa globalité que le spécialiste se doit de regarder pour savoir si la personne est hyperémotive ou non.

Certains symptômes sont caractéristiques de l'hyperémotivité, si vous êtes hyperémotif vous vous reconnaîtrez dans ce portrait :

  • une difficulté à gérer ses émotions ;
  • une tendance à la victimisation ;
  • des difficultés relationnelles ;
  • une peur de l'abandon ;
  • des troubles de la personnalité légers (irritabilité, sautes d'humeur, etc.).

ol.jpg

L'hyperémotivité n'est cependant pas toujours mal vécue par la personne... et elle peut être plus ou moins importante selon le sujet. Ce trait de personnalité qui peut apparaître comme un handicap ou une fragilité, vous pouvez aussi en faire une force, et certains y arrivent très bien.

Que faire si je ne supporte plus mon hyperémotivité ?

La thérapie interpersonnelle (TIP) ou la thérapie comportementale et cognitive (TCC) sont indiquées. Pour cela, un diagnostic doit être posé avant de suivre toute thérapie. S'exprimer pleinement face à un spécialiste va permettre de vous aider à comprendre ce que vous vivez intérieurement.

Un hyperémotif peut apprendre à canaliser ses émotions pour prendre possession de toutes ses capacités. L'important est d'apprendre à gérer ses émotions, de prendre du recul face à ses pensées pour arriver à une certaine sérénité. Vous serez alors plus à même de contrôler votre vie et d'atteindre les objectifs que vous vous fixez.

Et vous, comment vivez-vous votre hyperémotivité au jour le jour ?

Avez-vous besoin d'un spécialiste proche de chez vous ? Faites appel à nos thérapeutes spécialisés en hyperémotivité.

Photos : Unsplash

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
8 Commentaires
  • rachid

    En vous remerciant de ces précieuses explications, je tiens à vous dire que j'ai un enfant qui venait de subir ce genre de situation, un médecin psychiatre qui lui avait prescrit un médicament tranquillisant a failli le conduire dans un asile, heureusement qu'un étudiant interne s'est vite rendu compte qu'il s'agissait d'un manque de magnésium subi à la suite d'un échec dans des examens du second semestre de cette année ... Merci beaucoup.

  • Jakpyr

    Ça fait plus de 20 ans que j'ai subi un choc émotionnel qui a entraîné une hyper émotivité et je viens seulement de comprendre. Je le ai eu à l'âge de 20 ans et j'en ai 40. CA été l'enferéalisé. Qu'est ce que la thérapie interpersonnelle ?

  • Bella

    J en est énormément souffert mais en travaillant longuement sur moi même c est devenu une force. J ai bcp d empathie je suis à l écoute de l autre . Je peux également voir si une personne me ment ou si elle va mal et intervenir du coup à temps. J arrive à lire les expressions du visage d une personne ceux qui me permet de faire attention aux personnes mal intentionné. Étant donné que je suis très expressive et attentionné à l écoute de l autre ça me rends très attachante. Je suis devenu très extraverti depuis que g pris confiance en moi . Je suis aujourd’hui heureuse et je pense que mon hyperémotivité m a sauvé car ça m a aidé à me remettre en question et à avancer.

  • slinky

    Bonjour jai grandement besoin d'aide. Mon chum n'est pas capable de consulter un spécialiste du au fait qu'il n'est pas capable de gérer ses émotions, car il a eu de très mauvaises expériences. Sauf que la aujourd'hui, il a tellement de colère refouler qu'il fait des trous dans les murs et frappe sur lea containers à vidange pour se défouler. Il n'arrête pas de dire des choses très blessantes car il n'est pas capable de ce contrôler et ruine sa vie, la mienne et celle de ses enfants

  • ayoub...

    Bonjour , j'ai vraiment besoin d'aide ... je pleure tout le temps ... dès que je vois une personne de ma famille me regarder, je me sens agrésse et je me précipite dans ma chambre pour pleurer. A l'école c'est pareil... qq peut m'aider ??

  • Farès Abdoyu

    J'en ai trop souffert, mais bravo à la psychotérapie et aux ISRS surtout qui ont "équilibré" la donne. Ouf bon débarras!!.

  • Olivier Guillou

    Je me reconnais parfaitement dans cette article, je suis de la forme intériorisée. J'ai plus de 40 ans et je viens de m'en rendre compte il y a 10 mois. Quelques mois après une rupture douloureuse, j'ai effectué un travail de prise de confiance en soi, mais il y avait toujours quelque chose qui clochait. Je suis hyperémotif depuis l'enfance, tout une vie en retenue, à faire l'autruche. Je suis actuellement une TCC et je vois désormais le bout du tunnel, je sais ce qu'il me reste à faire pour en sortir, pour enfin trouver une vie pleine et épanouie.

  • Marisa Vanderschueren

    Hyperémotive par les événements que je vis au quotidien : abandon de mes proches, événements passés, mais surtout des événements extérieurs, résultat de la politique qui arrive après 40 ans de problèmes à m'insérer dans le monde du travail, faute de structures pour les jeunes depuis, et je me sens agressée par les mesures d'exclusion du chômage !

derniers articles sur développement personnel