Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Peur du dentiste, mais pourquoi ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Si elle peut sembler bénigne, la phobie du dentiste est un réel problème, car elle empêche de nombreux patients de réaliser les soins de bases, favorisant la dégradation de leur denture.

10 mai 2017 · Lecture : min.
Peur du dentiste, mais pourquoi ?

Une phobie est une peur extrême, souvent non fondée et qui entraîne un état de panique élevé ainsi qu'un besoin excessif d'éviter la source de la peur. Si certaines personnes se disent phobiques du dentiste alors qu'il s'agit en réalité d'une appréhension légère et surmontable, pour d'autres, la dentophobie est telle que cela empêche tout soin correct des dents.

La phobie du dentiste peut prêter à sourire, si elle n’occasionnait pas des situations très pénibles, jusqu’à un défaut de soin qui avoir des conséquences importantes sur la santé : En effet pour contrer cette phobie, la personne va tout faire pour ne pas honorer ses rendez-vous chez le dentiste, reculer le moment de la consultation. Cependant il faut le reconnaître, la personne n'ira consulter que lors de douleurs extrêmes, lorsqu'il est parfois trop tard et que les soins sont dès lors plus conséquents. 

Peur du dentiste, peur de quoi exactement ?

Le Dr Schulte et son équipe ont réalisé une étude sur 1000 patients pour savoir d'où provenait exactement cette peur du dentiste. Pour un tiers des individus, il s'agissait de traumatismes remontant à l'enfance (douleur, dentiste brutal) ; un deuxième tiers a situé l'origine de cette phobie dans les discours dramatiques racontés par leur entourage, et le dernier tiers n'a pas su déterminer l'origine de sa phobie.

Il semblerait que la phobie du dentiste est à la fois inscrite dans de lointains souvenirs de notre enfance et à la fois irrationnelle, tout comme celle des araignées, car le nombre de personnes qui se déclarent phobiques du dentiste a augmenté ces dernières années, alors même que les techniques sont beaucoup moins invasives , et que les médecins sont formés à être davantage bienveillants. 

shutterstock-186656468.jpg

Mais de quoi a-t-on peur lorsqu'on a peur d'aller chez le dentiste ?

  • Il semblerait que 40% des personnes aient peur de la douleur en elle-même. Ceci tient plus à l'image de la consultation dentaire comme intervention douloureuse que comme une réalité, car grâce à l'avancée des techniques, les actes sont de moins en moins douloureux. 
  • 20% ont peur des piqûres, une autre phobie très répandue. Cette peur ne peut pas être contrée par une approche rationnelle ("vous ne sentirez rien", "c'est pour ne pas avoir mal"...). Pourtant, les personnes qui ont peur des piqûres chez le dentistes se laissent souvent piquer chez d'autres médecins
  • 15% ont peur d'avoir des nausées ou de vomir, ce qui peut en effet arriver lorsque le dentiste touche certaines parties de la bouche ou y introduit des appareils. 
  • 15% des phobiques du dentiste ont peur de perdre le contrôle (ce qui peut rejoindre avec la peur des nausées ou des vomissements). Il est vrai que laisser sa bouche entière au dentiste, c'est lui accorder une grande confiance, et cela peut être difficile. 
  • 10% des personnes ont d'autres raisons ou n'en ont pas. 

Mais, chez les personnes phobiques ou anxieuses à l'idée d'aller chez le dentiste, il peut aussi être difficile de supporter certaines choses : le bruit des outils (notamment la roulette), l'odeur du cabinet, la blouse et le masque du dentiste, ou encore la vue même des instruments. Tout cela peut déclencher des crises de panique .

La dentophobie, est-ce grave ?

Beaucoup de personnes sont anxieuses à l'idée d'aller chez le dentiste, de savoir ce qu'il va dire et faire, de ce qu'il pourrait trouver. Mais lorsque la peur est irrationnelle, les personnes font tout leur possible pour éviter les consultations, ce qui peut aboutir à des situations où le patient va consulter alors qu'il souffre trop et qu'il est devenu très compliqué de le prendre en charge.shutterstock-1054590101.jpg

Les contrôles chez le dentistes sont l'occasion de réaliser les soins de base, mais aussi de vérifier qu'aucune infection n'est en train d'attaquer les dents ou les gencives. Les patients phobiques évitent les visites de contrôle, ce qui les rend davantage susceptibles de développer certaines infections bucco-dentaires telles que des gingivites ou des parodontites à cause des bactéries qui peuvent proliférer. 

Le patient rentre ainsi dans un cercle vicieux, où il a mal mais refuse d'aller chez le dentiste. Dès lors la douleur augmente, l’amenant  plus encore à refuser le dentiste. Les dents s’abîment , et le patient peut ressentir de la honte à sourire ou à se montrer en public. De plus , l’absence de soins  débouche sur une mauvaise haleine : or, dans certaines situations professionnelles, l'aspect des dents et l'haleine sont très importants. Parfois, les patients, poussés par leur entourage ou souffrant de maux de dents intenses , finissent par aller consulter un dentiste, bien que cela soit pour eux une épreuve . 

Comment se débarrasser de cette phobie ?

Un suivi psychologique sera d'abord nécessaire pour se débarrasser de la dentophobie. Les TCC (thérapies comportementales et cognitives) sont notamment recommandées, car elles permettent d'éliminer les comportements limitants comme les phobies en quelques séances. Un suivi plus soutenu peut aussi être une aide . 

De plus en plus, de dentistes se forment aussi pour repérer les patients anxieux et les traiter au mieux, et avec bienveillance , en leur proposant par exemple l’écoute de la musique pendant la séance , ou encore en réalisant le traitement sous sédation légère.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 2
  • Laura

    Bonjour, je suis phobique extrême depuis ma plus petite enfance. J'ai longtemps eu une peur irrationnelle et incontrôlable du dentiste et je laisse ce message à l'attention de tous ceux qui comme moi ont la double peine de souffrir de leur peur et de leur douleur, veulent se faire soigner mais n'y arrivent pas. J'ai enfin réglé ma phobie du dentiste en en rencontrant un qui a su m'écouter. Mon conseil : prendre rdv, y aller et expliquer sa peur, parler de soi, ne pas se sentir coupable ou ridicule. Si le dentiste n'a pas la patience de vous écouter, allez en voir un autre! De bons médecins, patients et à l'écoute existent! il faut apprendre (ou réapprendre) à leur faire confiance. Cela coûte en énergie mais porte ses fruits. Bon courage à tous.

  • Kasiopee

    J'ai la phobie du dentiste je ne sais pas pourquoi, je ne supporte pas qu'on touche à ma bouche, à tel point que je préfère me faire opérer que d'aller chez le dentiste j'ai presque plus de dent à cause de ca et le peu qu'il me reste est abîmé. J'ai eu récemment deux dents gangrénées mortiferer, j'ai du aller à la hôpital puis au stomatologue vers qui puis je me tourner je suis seul et perdu j'aimerai tellement pouvoir arriver à me faire soigner