Amitié, amour fraternel et dépendance affective

Réalisée par Edouard · 31 juil. 2020 Aide psychologique

PARDON POUR LE PAVE MAIS PAS EVIDENT D'EXPLIQUER EN DEUX PHRASES !!

Bonjour,

Je sors de chez ma psychiatre un peu déboussolé... Je vais essayé de faire court... !

Je suis un homme de 34 ans, et depuis de longues années, mes relations en amitié, lorsqu'elles deviennent fortes, génèrent des angoisses massives. Par exemple, lorsque j'envoie un sms, je peux me sentir en insécurité jusqu'à ce que celle-ci intervienne. En attendant, je suis souvent obligé de prendre plusieurs anxiolytiques (3 à 5) pour être à peu près calme. La souffrance est en effet telle que les idées suicidaires arrivent.

Pour être un peu plus précis, mon cercle d'amis est restreint car je recherche plutôt des « vrais amis ». Avec certains, la relation se déroule sans difficultés particulières (hommes et femmes).

Les difficultés de gestion des émotions surviennent lorsque la relation, de mon côté en tout cas, revêt un certain niveau intensité, en amour avec les filles et en amitié avec les hommes. Dans cette dernière hypothèse, en amitié, avec les hommes, je les considère comme des frères (je ne suis pas proche de mes frères ni de mon père). A chaque fois, aucune relation n'a jamais perduré car je prenais trop de place dans la vie de l'un, lorsque j'étais en dépression sévère, que j'ai « coupé les ponts » avec un autre qui a été bien trop maladroit lorsque j'ai dû être hospitalisé pour dépression...

Bref, aujourd’hui, je me sens très proche d'un élève (je ressens de l'amour fraternel) qui vient d'avoir son bac, (je ressens de l'amour fraternel). Il va sur 20 ans. Je suis assistant d'éducation dans un lycée. Je l'ai accompagné beaucoup dans la préparation des épreuves du bac car il ne parvenait pas à travailler en autonomie et était redoublant. En fin d'année, on a pris la décision de travailler en ville autour d'un verre pour que ce soit plus plaisant pour lui, surtout qu'il s’agissait de préparer les épreuves de rattrapage. Sans argent, je lui ai offert des verres et des dîners. On faisait des pauses « discussion » et de plus en plus on se confiait de choses personnelles.

Aussi, il m'est arrivé de le dépanner financièrement, car bloqué à Paris sans argent... (dans la limite du raisonnable, je me suis jamais ruiné pour lui). J'aime beaucoup me sentir utile et cette mission a été particulièrement enrichissante pour moi car depuis, j'ai pour projet de devenir prof. En tout cas, je le considère comme mon petit frère. Pendant cette période, pas d'angoisses à signaler...

Le début des angoisses est arrivé brutalement après les résultats du bac (favorable pour lui). Là, j'ai été à la fois content et aussi triste car je craignais de ne plus le revoir. Pourtant, tous les indicateurs étaient « au vert » car on avait prévu de se revoir...

Malgré tout, j'ai eu de grosses crises de larmes, ma vie n'avait plus de sens, …. puis on s'est contacté...vu et revu. Mais lorsque je n'ai pas de nouvelles depuis plusieurs jours (5 en général), je remets la relation en doute et envoie des sms de manière assez irréfléchie et compulsive, même si j'attends le paroxysme de l'angoisse pour l'envoyer, cherchant à attirer son attention.

Ce jour, j'ai eu rdv avec ma psychiatre, que je trouve très bien ! Je lui ai fait part de tout cela et elle a d'accord pris peur, car ces angoisses ont provoqué une grave dépression et donc une hospitalisation (2 mois).

Elle a mis l'accent sur ce que ressentait la personne en question et de son jeune âge. Quand j'ai proposé à mon ami d'aller boire un verre le lendemain, il a accepté « avec grand plaisir ». De plus, je ne pense pas qu'il y voit de l'homosexualité, vu comment notre amitié s'est construite. Elle a évoqué un éventuel sentiment amoureux, ce que je pense pas car je ressens autre chose lorsque je suis amoureux.

Que pensez-vous de cette relation ?

Merci de votre aide.

Bien cordialement.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 1 AOÛT 2020

bonjour,
votre récit est complexe et à ce stade amène plus de questions qu'il n'y a de réponses.. Cependant, il ressort à mon sens une très forte angoisse de la séparation et un sentiment d'abandon oppresseur lorsque vous pensez que l'on ne s’intéresse plus à vous..
Il serait très intéressant d'aller chercher dans vos relations familiales passées (amicales et amoureuses?) les raisons de cette peur. Vous dites ne pas vous entendre avec votre père et vos frères, pourquoi? et qu'en est-il de votre relation avec votre mère? Il se peut que vous cherchiez un moyen de substituer à une relation passée douloureuse, une nouvelle relation satisfaisante. Malheureusement, le manque est si fort que vous mettez des espoirs irréalistes sur cette relation de substitution. Personne aujourd'hui ne pourra remplacer ce qui a manqué hier. Votre demande affective est telle qu'elle peut devenir envahissante et vous pousser à des comportements inappropriés (envoie de sms irréfléchie et compulsive, achats, prêt d'argent...). Vous êtes prêt à beaucoup de "sacrifices" pour que l'on vous aime et pour conserver cet objet d'amour que devient la personne à vos yeux. Un travail sur la confiance et l'estime de soi pourrait être utile et vous permettre de vous positionner plus efficacement dans vos relations et vous sécuriser (en complément d'un travail analytique).
Si vous souhaitez poursuivre cet échange, vous trouverez mes coordonnées sur internet. Je consulte en cabinet mais également à distance .
Bien à vous,
Azaloux Nora
Thérapeute spécialisée dans les troubles relationnels et comportementaux.

Azaloux nora Psy sur Saint-Sever

135 réponses

55 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AOÛT 2020

Bonjour Edouard,
Je vais être directe avec vous.
Vous décrivez une relation de votre point de vue qui est, évidemment, centré sur vous.
A mon sens, cette relation doit être vue avec davantage d'empathie pour le jeune homme et je pense que c'est de cela que votre psy vous parle.
En effet, à quel moment vous demandez-vous ce qu'il ressent ? Qu'attend-il de vous ? Est-ce qu'il s'est engagé autant que vous dans cette relation ? Comme il est très jeune, il est aussi fragile car il n'a pas beaucoup d'expérience dans ce domaine. Etant son aîné et de plus en tant que professionnel, vous devez être très attentif à ne pas le mettre dans une situation où il aurait à gérer votre charge affective. Cela pourrait même vous être reproché comme étant une faute professionnelle !
Si vous arrivez à vous décentrer de vous-même, pouvez-vous imaginer ce que cela vous ferait d'avoir un ami comme vous ? Comment réagiriez-vous en recevant vos propres textos ?
Peut-être qu'un suivi psychologique, en plus de votre psychiatre pourrait vous aider à comprendre ce qui se joue pour vous dans la relation aux autres ?
J'espère ne pas avoir été trop brutale avec vous. Parfois il est nécessaire d'entendre (de lire) que nous ne sommes pas le centre du monde.
Bon courage

Dominique Louvel Psy sur Quimper

546 réponses

378 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AOÛT 2020

Bonjour Edouard,
ce n'est pas ce que nous pensons nous de cette relation qui est important, c'est plutôt ce que vous en pensez vous. Quels sont les enjeux? Qu'est ce que ça représente pour vous? Pourquoi aider ce jeune et pas un autre? Pourquoi lui? Qu'est ce qui a orienté votre choix? Que recherchez-vous précisément dans les relations? et dans cette relation? Pourquoi?
Avec votre psychiatre vous allez pouvoir interroger tout cela, y voir plus clair et mieux vous connaitre, mis il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs, laissez vous guider par votre psychiatre
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

264 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AOÛT 2020

Bonjour,
Je vous avais répondu hier mais je vois que ma réponse n'apparait pas.
Vous exprimez très bien vos états émotionnels, vous savez les analyser.
Ce que vous décrivez me pose question : Vous avez de la difficulté dans vos relations amicales et amoureuses.
Peut-être pourriez-vous essayer de vous décentrer pour comprendre ce que les autres ressentent ?
D'autre part, en tant qu'assistant d'éducation, vous avez une posture professionnelle à tenir. Ce lycéen, bien que majeur, est encore très jeune et pas très expérimenté dans les relations sociales.
Comme le renard le dit, dans le Petit Prince de Saint-Exupéry : " – Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu
ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…"
Bon courage

Dominique Louvel Psy sur Quimper

546 réponses

378 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AOÛT 2020

Bonjour,
merci d'avoir pris le temps de mettre en ligne votre histoire.
Il apparaît une dépendance affective et la peur de l 'abandon ainsi
qu 'une multitude d'émotions.
Il faut vider son sac, parler...

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, Whatsapp
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapeute
Thérapie Brève
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Saint-Brieuc

391 réponses

280 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AOÛT 2020

Bonjour,
On ressent, à la lecture de vos propos, une énorme sensibilité, les émotions sont chez vous à fleur de peau.
La relation que vous décrivez avec cet élève n'est que la réactivation de schémas que vous connaissez bien, et dans lesquels, vous êtes en forte demande et paniquez dès qu'il vous semble que les personnes que vous aimez prennent de la distance. Cela ressemble très fortement à de la dépendance affective, due à la blessure d'abandon contractée pendant la petite enfance : peu importe que cela se soit produit concrètement dans la matière, ce qui compte est ce que vous avez ressenti. Vous avez grandi avec l'idée que si l'on a vous a abandonné, c'est parce que vous n'étiez pas assez "aimable", au sens propre du terme. Vous avez pris l'habitude d'en "faire des tonnes" (temps, écoute, argent...) pour les autres, parce que vous pensez que c'est le prix à payer pour qu'on vous aime, qu'on vous considère, et surtout qu'on ne vous abandonne pas ! Bien sûr, cela est faux, et un travail est à faire pour restaurer l'amour de vous même, en recontactant votre enfant intérieur, en réparant ses blessures pour ensuite travailler sur ce que vous allez manifester dans votre vie d'adulte (poser des limites, par exemple) et intégrer que vous pouvez être aimé comme vous êtes, pas pour ce que vous faites. Les soins que vous avez reçus jusqu'à présent ont permis une action dans l'urgence sur les symptômes, mais n'ont pas réglé le problème. La thérapie holistique permet ce travail très complet car elle prend en compte toutes les dimensions de l'être (corporelle, psychologique, émotionnelle et spirituelle). Il existe des outils très efficaces comme l'hypnose ou la PNL par exemple. Je vous conseille la lecture de l'ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" et de vous intéresser à des pratiques qui calment les angoisses d'un mental qui s'emballe (méditation, yoga, Tai Chi, Chi Gong par exemple).
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute holistique

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2745 réponses

1581 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AOÛT 2020

Bonjour Edouard,
Il semble que ce n'est pas de l'homosexualité, et qu'en continuant à vous faire aider par votre psychiatre, vous arriverez à juguler peu à peu vos angoisses.
Bien cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

2691 réponses

1161 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AOÛT 2020

Bonjour Édouard
Vous donnez difficilement votre amitié et votre confiance car ce sont des valeurs auxquelles vous êtes très attaché
ainsi vous attendez en retour la même intensité et démonstration d’engagements de la part de ceux que vous appréciez et pour qui vous donnez de votre temps, de votre énergie

Avec ce garçon si vous ne nourrissez pas de sentiments amoureux, lesquels éprouvez vous exactement ? Qu’attendez-vous de cette relation ?

La dépendance affective et relationnelle entraîne des pensées et des émotions qui vont commanditer des comportements liés au stress, à la peur de perdre l’autre ou de se retrouver seul

Je vous invite à poursuivre le travail que vous avez engagé sur vous même pour trouver des réponses et rétablir un mode de fonctionnement plus serein
Bien à vous

Sandra Urbansky ThérHappEasy
Thérapies individuelles TCC
Thérapies systémiques conjugales et familiales

Sandra Urbansky - ThérHappEasy Psy sur Andrésy

308 réponses

189 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AOÛT 2020

Bonjour Edouard,
Que pensez vous de l'amitié entre hommes?
Que pensez vous de vos réactions vis à vis de ce jeune homme et de vos attentes à son égard?
Ce n'est pas un peu trop d'après vous, ces sentiments/émotions?
Qu'attendez vous clairement quand vous envoyez un sms? Vous vous sentez seul, abandonné...?
Vous êtes sous traitements médicamenteux? Si oui lesquels?
J'attends vos réponses et je reste à votre disposition pour aplanir ensemble le sujet de cette conversation,
Bonne continuation
A très vite

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

2543 réponses

3975 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11950

questions

réponses 70800

réponses