Besoins d'aide pour ma fille de 11 ans

Réalisée par maman inquiete · 4 mai 2016 Psychologue ado

Ma fille âgée de 11 ans a toujours été réservée Elle est entrée en 6ème donc changement de décor par rapport au cm2, plus de travail, plus de professeur, plus de matières... mais aussi changement du corps. Un véritable bouleversement physiologique et psychologique. Ma fille a mal commencé l'année avec des moqueries d'une de ses copines de primaire, sur son intimité en septembre. Ensuite, problème de croissance au talon fin novembre jusqu'à mi-février, stress au quotidien pour faire ses devoirs le soir pendant 1h00 voir 1h30. Elle est devenue insolente, méchante et irrespectueuse avec plusieurs proches. Elle a souhaité s'engager dans son baptême d'où diverses préparations de réunions bien accompagnée.

Mais surprise, suite à une dispute en février, elle a envoyé un texto à son père en disant qu'elle était décidé à vouloir vivre chez lui. Par la suite, j'ai reçu un courrier de l'avocat de son père m'informant que ma fille voulait vivre chez son père tout en restant le plus souvent possible à mon domicile mais en répondant rapidement pour ne pas laisser Sarah dans l'incertitude trop longtemps. Je n'ai pas répondu à ce courrier incohérent.

Mi mars, elle a eu la grippe et a du rattraper une semaine de cours. Elle était encore très fatiguée. Je l'ai accompagné à une séance de yoga mais on a pas aimé.Elle souhaitait faire une activité avec moi comme la zumba mais elle n'a pas l'âge. J'ai décidé de lui prendre rdv avec une kinésiologue car ma fille disait se trouver "malheureuse", reprochait les réflexions de son frère de 14 ans et disait que personne ne l'aimait. Fatiguée et stressée, nous avons passé une bonne semaine de vacances à la mer.

Mi avril, j'ai reçu un huissier qui me convoque devant le juge le 17 juin. Ma fille ne m'explique pas les raisons cohérentes de ce changement de résidence. D'après les faits évoqués par son père sur la convocation, apparemment ma fille ne s'entend pas avec mon concubin et son petit demi frère! En réalité, j'ai creusé vers le rdv de la kinésiologue qui voit ma fille en mal être. J'exposais ses plaintes d'avoir des maux de tête, maux de ventre, du mal à respirer et des vertiges. Elle va la suivre encore le 10 mai et le 25 mai car elle est complétement renfermée sur elle même et épuisée. Le désir de partir vivre chez son père serait fuir ses problèmes actuels qu'elle rencontrera dans un autre établissement scolaire, avec d'autres problèmes d'entente avec des camarades...

Ma fille est perfectionniste, organisée et note tout. Ses deux premiers bulletins trimestriels sont exemplaires avec 15 de moyenne et les encouragements du conseil de classe. Mais elle est démotivée et ne comprend plus rien aux cours.

Elle a vu le médecin qui s'est longuement entretenu avec elle et qui précise de l'anxiété effectivement mais rien cliniquement. Elle a eu rdv avec une réflexologue car elle avait des tensions jusqu'au pied. Apaisée toute la semaine dernière, agréable, participative à la vie quotidienne, elle souhaitait s'orienter vers la pratique de la gym où elle va tester deux séances en juin. En se disputant avec son frère de 14 ans jeudi dernier, elle lui a même dit qu'il faisait tout pour qu'elle parte vivre chez leur père. Tout allait donc bien et prouve qu'elle se sentait mieux.

Mais dimanche soir, au retour de week-end avec son père, j'ai souhaité une discussion sur le problème tous les 3. Elle était évasive et à la fois excitée, ne restait pas en place et évitait la conversation... Je lui ai demandé son souhait, et là, elle m'a répondu qu'elle voulait vivre chez papa car elle dit être stressée! Son père ne s'est même pas renseigné sur son état de santé auprès des professionnels comme je l'avais informé. Il est fixé sur la demande de ma fille. J'ai proposé une médiation familiale et un élargissement des droits de visite pendant les vacances scolaires mais en attente de réponse.


Voilà je veux me battre tout de même et j'ai dû prendre un avocat ! Je ne m'arrête pas là car j'ai demandé de l'aide au CMP da commune pour une prise en charge en septembre.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 4 MAI 2016

Bonjour Madame,
Vous énumérez beaucoup de faits, mais il est très difficile de vous donner des conseils basés uniquement sur cet énoncé.

Je pense que votre fille est en souffrance, mais manquant de renseignements sur certains points, depuis quand vous êtes séparée de son père ? Quel âge a le petit dernier (son demi frère) ?

Vous dites : "Ma fille a mal commencé l'année avec des moqueries d'une de ses copines de primaire, sur son intimité en septembre"
Là aussi, il faudrait creuser...

Quoiqu'il en soit, si votre fille pense que ce sera mieux pour elle chez son père, il est préférable de trouver un arrangement avec ce dernier pour qu'elle trouve sa place.

L'avenir vous dira ce qu'il en ressort de son choix.

Cordialement

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5333 réponses

30816 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2016

Bonjour,

Le souhait de votre fille est d'aller chez son père. Vous ne pouvez que le respecter.
Vous pouvez en discuter avec elle afin d'identifier ce qui l'a amenée à faire ce choix.

Sylvie Le Moullec Psy sur Quimper

158 réponses

429 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MAI 2016

Bonjour Madame,

Vous l'avez dit, l'entrée au collège est une période de changements pas faciles pour les enfants et pour votre fille. Changements de cadres, de repères, nécessité de s'autonomiser, etc...D'autre part, j'ai le sentiment, à vous lire, que les relations avec son papa sont peu fluides. Vous cherchez des solutions pour l'aider (kinésiologue, yoga, CMP, etc.) mais semblez bien démunie. Je ne dispose pas des informations nécessaires pour vous conseiller mais il me semble que consulter, à 2, un psychologue qui recevrait les familles pourrait être une solution. L'idéal étant une consultation à 3 avec un psychologue qui fait fonction de tiers dans cette relation.
Bien à vous
Valérie Chemoul, psychologue

Valérie Chemoul, Psychologue Psychothérapeute Psy sur La Madeleine

15 réponses

114 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MAI 2016

Bonjour,
beaucoup de faits rapportés dans votre message. Il est très difficile de vous donner des conseils car il me manque beaucoup d'informations.
Ce qui est certain, c'est que votre fille est en souffrance et que vous en êtes bien consciente.
Quelques données manquantes :
- difficultés à l'école : quelles "moqueries", comment votre fille s'y sent-elle ?
- famille :
- depuis combien de temps êtes-vous séparée de son père ; quelles relations entretient-elle avec lui ?
- quelles relations avec son beau-père, l'enfant de ce dernier,
- quelles relations avec son frère (et pourquoi est-il agressif avec elle ?)

Votre fille a besoin d'écoute, de sérénité ..... et elle a besoin de trouver sa place. C'est peut-être plus facile chez son père (est-il en couple, y a-t-il d'autres enfants). Essayez de parler avec votre fille (l'idée de la médiation est bonne). Essayez également de parler avec son père (tous les deux) pour voir comment il perçoit le malaise de sa fille. L'important est qu'elle soit là où elle est bien. Et si, pendant quelques temps, elle préfère être davantage chez son père , vous pouvez essayer d'y penser. Cordialement

Nathalie Delmotte Psy sur Châteauneuf-Grasse

152 réponses

669 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MAI 2016

Bonjour,
vous dites qu'à l'occasion d'une rencontre à trois , elle restait évasive.
Autrement dit, la mise à plat de bien des choses devait la mettre mal à l'aise.
Je me demande jusqu'à quel point il n'y aurait pas de sa part, une petite capacité à manipuler tout son monde, avec l'approbation tacite de son père.
Voilà, c'est une question à aborder un de ces jours.
Cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2270 réponses

6746 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses