choix de son psy et transfert négatif

Réalisée par marion · 25 sept. 2018 Psychothérapie

Bonjour,

J'ai récemment lu sur internet la notion de transfert qu'on reproduit ds sa vie, et donc avec son psy dans le but de le travailler.

Mais comment faire la différence entre un transfert négatif ou de savoir si le psy ne nous convient pas?

Est ce que la manière de travailler d'un psy peut favoriser un transfert négatif? Aussi, il faut encore être prêt à le travailler.

J'ai commencé une thérapie, j'ai été à deux séances. Je ressent que je rejette cette psy. Je la trouve froide et dur, et cela me rend triste et seule.
Ca me donne l'envie de continuer a me débrouiller seule comme je l'ai tjs fait.

Elle ne parle pas bcp, et moi non plus. Je suis toute fermée, et je tremble de tout mon corps en séance. je ne trouve pas les mots pour parler, je suis même difficile a comprendre. Et elle me "pousse" à m'ouvrir et à parler par son silence. Je ne le vit pas très bien, c'est comme si elle me forçait à parler. J'ai besoin d'un peu d'aide. Je suis ds une période très difficile où je suis fragile, et j'ai un assez lourd passé de maltraitance psychologique, physique et sexuel dans mon enfance. Qd on me force à qqch, j'ai bcp du mal a l'accepter maintenant. ( elle n'est pas au courant de tout ca, il me faut du tps pour en parler )
Le travail thérapeutique avec elle, se dirige dans l'idée ou je peux m'exprimer selon mes propres choix et besoins. Elle m'a dit clairement qu'elle voulait me laisser la liberté de m'exprimer et de choisir de quoi je voulais parler. Ca m'a motivé après la première séance, mais j'ai pas assez de force, je crois que je préfère qu'on choisisse pour moi. Ou du moins avoir un peu plus d'aide pour commencer.
Je suis qqu d'invisible, je m'adapte tjs à l'autre, je m'efface comme si j'avais pas le droit d'exister, mais qd j'ose m'exprimer, me donner de l'importance, j'ai l'impression d'être qqu de mauvais ( comme si je me mettais à la place des mauvaises personnes qui m'ont fait du mal, je devient comme eux )
Je me demande si je suis prête à faire un travail thérapeutique, pcq dés que je suis même un tout petit peu "secouée", si la psy touche même un petit détail, je ne le supporte pas, mais en même tps j'ai vraiment envie de faire un travail sur moi; de me comprendre un peu.

Je n'ai pas du tout envie de retourner au rdv j'ai l'impression que je vais être mal, que je vais être méchante pcq je ne suis pas contente. En même tps, je sais que je ne suis pas qqu de méchante, surtout pas avec une psy qui est là pour m'aider normalement. Je vais avoir l'occasion d'exprimer un ressenti , même négatif, et ca sera bénéfique pour moi p-e?. Les choses vont p-e évolué avec ce ressenti? Je dois construire une confiance en elle. MAis j'ai pas l'impression qu'elle m'aide à ca.


J'irais a ce rdv, je suis bien plus tenace et forte que ca, il faut bcp pour que j'abandonne. Je me dis que c'est pas facile, c'est comme si , lors d'une thérapie, y'avais des petits moteurs en moi qui me poussaient a avancer. Certain sont poussés par du positif, certains fonctionnent au négatifs. Mais ils font avancés.
Qd j'arriverais à avancé par moi même, avec mes ressentis, je n'aurais plus besoin du négatif ou positif, je n'aurai cas m'écouter moi même.

Comment ca se passe une thérapie? Imaginons, si je suis ds un transfert négatif, j'en parle avec elle, les choses évolueront, j'apprendrais sur moi, ca démarrera p-e ma confiance en elle? et ca me passera pcq je saurai d'où ca me vient?

Puis imaginons, la psy ne me convient pas? Ca me fait un peu plus peur. La thérapie tournera en rond, et finira par aboutir à rien? ou alors je vais me sentir obligée d'y aller, je ne me sent pas capable de lui dire que je ne viendrais pas au rdv, je vais être piégée.


J'ai une psychiatre dp 15 ans, je n'ai jms eu ce genre de problème avec elle.
Elle a tjs été un soutient pour moi, elle n'a jms chercher à travailler qqch de précis avec moi, elle ne me "secouait" jms. C'est dp que je cherche à travailler un peu plus sur moi, qu'elle m'a conseillé de consulter une psychologue car l'approche n'est pas la même. J'ai découvert que j'étais très vite secouée en fait ( surtout actuellement ) Des fois je me demande si je n'ai pas une contre indication à une thérapie, si je ne devais pas continuer a faire la forte et me débrouiller seule comme je l'ai tjs fait. Pcq en plus, ma vie n'est pas si mauvaise que ca, je devrais me contenter de ce que j'ai, de ce que je suis.
C'est qd même impressionnant de ressentir un rejet pour une psy. J'ai l'impression que je ne vais même pas supporter sa présence au prochain rdv.
Je ne sais pas si je suis clair dans ce que j'écris, je suis très mitigée.
Merci.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 25 SEPT. 2018

Bonjour,
Vous posez une question tout à fait légitime : transfert négatif ? Psy avec qui ça ne colle pas ?
Et il est vrai que c′est toujours tentant, quand ça coince, de toujours « faire porter le chapeau » au patient qui ne veut pas guérir, qui s′accroche à son symptôme, à ses résistances.... et jamais à la méthode ni au praticien.

Je note cependant une légère contradiction entre cette psychologue qui ne dit rien... et qui pourtant vous pousse dans vos retranchements. Comme si quelque chose était là, en vous, prêt à se libérer bruyamment.
Alors, transfert ou pas, que cette psy soit froide ou pas...peu importe. Vous le dites vous même : « je n′aurai qu′à m′écouter » Et bien, ne vous contentez pas de vous écouter. Parlez. Dites ce que vous ressentez. Et il sera toujours temps de refaire le point.
Cordialement à vous

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2181 réponses

6253 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 SEPT. 2018

Bonjour Madame,

Par son silence, votre nouvelle psy a touché quelque chose de profond en vous... et vous avez peur de lui dire ce que vous ressentez de désagréable puisque ça vous enverra une image "négative" de vous même... qui vous rappelle celle des personnes qui vous ont abusé dans votre passé...

Il est possible que votre psychiatre vous ait conseillé de faire ce nouveau travail avec une méthode différente justement pour vous inciter à aller plus loin dans ce que vous devez "régler" de votre vécu douloureux : avez-vous pu exprimer pleinement votre colère contre ce qu'on vous a fait subir ? Il est important de le faire, pour ne plus vous sentir "fragile".

Comme mes confrères, je ne peux que vous inciter à dire (ou lire... si cela vous est plus facile) vos ressentis et difficultés en séance : cela ouvrira le chemin vers une nouvelle compréhension de votre histoire et de vous même (vos réactions, vos émotions et leurs causes profondes) et d'autres changements positifs dans votre vie actuelle.

Bon courage pour vous autorisez à exprimer tout ce que vous pensez et ressentez en séance !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2142 réponses

6175 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 SEPT. 2018

Bonjour Marion,

Vous êtes en travail sur vous-même et c'est cela qui est intéressant: vous vous posez quantité de questions entre les séances, et ce au tout début du travail, c'est très bien!

Si vous le pouvez en effet, comme vous le suggérez vous-même, parlez lors de votre prochaine séance de ce ressenti négatif, de cette difficulté, de l'impression que l'on force quelque chose en vous... Prenez un peu de temps, quelques séances, avant de décider... Il faut du temps pour s'installer dans un travail, pour trouver la confiance et se mettre à parler. La preuve en est ce long suivi que vous faites avec votre psychiatre depuis 15 ans...

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3793 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 SEPT. 2018

Bonjour Marion,

Votre message est très complet et vous arrivez plutôt bien à exprimer vos ressentis et vos interrogations par écrit. C'est une bonne chose! Vous avez une certaine lucidité lorsque vous évoquez les enjeux d'un travail thérapeutique et surtout celui avec votre nouvelle psy.

Votre premier rendez-vous avec elle s'est plutôt bien passé et puis un second où des résistances se sont dressées devant vous et en vous. Vous parlez du transfert, oui il existe bel et bien lorsqu'on se met en relation avec un thérapeute. Celui-ci commence même dès votre premier coup de fil pour prendre le rendez-vous. La voix, les mots, le silence, l'écoute, le soutient etc. qu'on peut entendre à travers le téléphone participent activement dans le choix du "oui" ou "non" du rendez-vous avec ce thérapeute.
Il est nécessaire d'avoir un transfert positif envers son thérapeute afin de pouvoir, plus tard, faire face à l'ambivalence qu'on va éprouver par rapport à notre thérapeute.

Il y a des moments où on aime notre psy et d'autres où tout en lui/elle nous dérange.
Les thérapies analytiques sont souvent très éprouvantes et durent plus longtemps que les thérapies brèves. L'avantage d'une thérapie comme celle que vous avez pu engager avec votre psychologue offre la possibilité de travailler sur la relation: la relation à soi, à l'autre, aux parents, à la société etc.
Vous êtes d'une nature très réservée mais je vois en vous une belle capacité de vous exprimer par écrit. Et si lors de votre prochaine séance vous lui lisiez ce que vous avez écrit par rapport à elle et à vous dans ce forum? Ensuite vous verrez si elle change sa façon de vous aborder en séance ou pas...
Si "non", vous pouvez consulter un nouveau thérapeute plus actif dans les séances qui ne laisse pas le vide s'installer, chose qui est très angoissante pour vous, d'après ce que je peux ressentir...
Il est important dans les premiers mois de thérapie que vous vous sentiez soutenue par votre psychologue. Et puis grâce à cette relation soutenante, positive et dans la confiance que vous pouvez aborder les facettes plus difficile de votre Etre et de la relation...
Il faut également vous écouter !

Restant à votre disposition pour échanger davantage si vous le souhaitez,
Bien à vous,
Tsvetanka Shopova

Tsvetanka SHOPOVA Psy sur Metz

145 réponses

201 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 SEPT. 2018

Bonjour,
Je ne dirais pas qu'au bout de 2 séances, il s'agit d'un transfert.

Il est possible que vous ne soyez pas assez motivée et déterminée pour faire ce travail sur vous qui demande de l'énergie.
Que ce n'est peut être pas le bon moment pour vous ?...
Il peut y avoir des tas de raisons qui vous bloque, ou simplement que cette psy ne vous convient pas...

Il existe de nombreuses approches thérapeutiques comme la mienne par exemple qui permet une thérapie plus structurée.

A vous de voir vos besoins, votre motivation... Une thérapie se fait à deux !

Bonne chance

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3591 réponses

14299 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12550

psychologues

questions 11000

questions

réponses 63600

réponses