fantasmes avec son psy

Réalisée par Mélodie le 22 oct. 2017 Sexualité

Un jour, en séance, un psy m'a séré les mains assez fort, j'ai été surprise.

J'ai été très mal pd 2-3 jours.

En faite j'ai vécu ca comme une intrusion dans ma zone à moi, et dans ma tête j'ai associé ca à un événement de mon enfance.

 Chez moi, les jours qui ont suivit j'ai revécu l'abus sexuel de mon enfance. je l'ai vraiment revécu. Et avec tout ce qui va avec honte, dégout, culpabilité. J'étais très mal. Et chose étrange ma libido s'est activée. Mais je l'ai mal vécu. (elle n'a jms été fort présente ds ma vie) Mais j'y associais mon psy après ca. C'est bizarre. C'est comme des fantasmes, il est dedans, mais il n'est pas concerné. D'ailleurs qd je suis retourné en séance, j'ai bien compris que c'était rien qui le concernait. C'est difficile à expliquer.  Puis j'ai oublié cette histoire.

En tout cas, je n'ai plus pu avoir une relation avec mon mari. Ca m'a bloqué encore plus! 

Le lien thérapeutique avait tjs été très difficile. Je crois que j'ai bien compri que c'est un transfert ou qqch de ce genre. Je sais aussi, que j'ai un autre traumatisme vers les 3-4 ans, un inceste, et mon agresseur m'a mit ds la tête une confusion affection/réconfort et sexualité. Je crois que c'est ca qui a cloché avec ce contact physique psy-patient. Je l'ai vecu comme qqch d'intrusif, mais aussi réconfortant.  Et j'en ai fais du sexuel. Je ne sais pas si je suis clair.

Mais j'ai aussi une agression sexuel que j'ai vecu avec violence et horreur. C'est celle là qui a été activée.

J'ai eu des réactions négatives très forte avec ce psy, je n'ai rien dis au debut, je remarquais que je reproduisais des choses. puis je lui ai dis. On en a parlé. même de l'histoire du contact physique. Je lui ai dis que ca n'aurai pas du arrivé.  Il m'a dit qu'il n'avait pas été le psy parfait pour moi.

 J'ai pu lui dire tout ce qui m'avait dérangé et on a parlé aussi des nombreuses projections que je faisais sur la thérapie lié a mon vécu. Il m'a dit qu'on pouvais travailler sur ces projections, pcq je faisais les bon liens, et je trouvais d'où cela me venait. Je lui ai aussi parlé de cette confusion réconfort-sexualité que j'ai je pense. 

Puis je me suis sentie bien avec lui, j'ai commencé à être en confiance.

Mais j'ai arreté la thérapie. J'ai décompensé d'après ma psychiatre. Qd j'ai arrêté la thérapie j'ai eu un grand manque, j'était qd même attaché a cette thérapie et ce psy, et ca m'avait fait du bien de pouvoir lui parler de choses importante et d'être à l'aise. De libérer des émotions. Avec lui, je pouvais me lacher émotionnellement. C'était jms arrivé. Mais c'était trop fort je pense. Trop fort pour mon psychisme. La thérapie à duré un an. 

J'ai encore ces espéces de fantasmes ou je met mon psy dedans. MAis vu que je n'y vais plus, je n'ai plus la "réalité" que le psy n'est pas concerné. Mais d'un autre coté j'ai peur d'y retourner, j'ai peur de m'attacher a ce psy. Je préfère crever que d'accepter que je l'apprécie. Mais je crois que je me ment. Et j'ai pas envie non plus que ces fantasmes deviennent réels ? Ce serait possible??. Ca fait bien 1,5 ans que je n'y vais plus, mais j'ai des moments difficile car 'jai envie d'y retourne mais je n'ose pas. En plus, si j'y retourne, je sais que mon inconscient le prend pour un "agresseur" que j'ai eu. Je vais devoir faire avec. Ce qui je crois peut être intéressant.  J'ai envie de m'autoriser un espace thérapeutique sécurisant avec lui. Me laisser le tps et la chance. ( oui je déteste les hommes, ca peut peut être me faire du bien ? ) Mais je me suis dis que tant que j'ai ce psy ds ces sortes de fantasmes, je n'irai plus. Mais c'est vraiment une lute ds ma tête, j'ai envie d'y aller mais j'ai peur. C'est possible que ces fantasmes deviennent réel ? Pcq Je ne l'accepte pas du tout. Et encore moins que ce soit lui qui les ai déclenchés dans ma tête. ( en faite c'est ma réaction, pas la sienne, mais j'ai du mal )

Merci. 

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Mélodie,

Vous faites très bien la part des choses entre la réalité et le fantasme, vous les différenciez je dirais à l'endroit même de leur confusion et c'est bien là ce que permet la thérapie.

De ce que vous écrivez, votre psy vous a bien aidée à travailler ces moments de confusion et de répétition. Il me semble dès lors que c'est bien avec lui que vous pouvez continuer le travail entamé et laissé depuis un an et demi. Ceci étant, si vous sentez que c'est possible, vous pouvez également travailler toutes ces questions avec un ou une autre psy aussi bien, et peut-être essayer de les dénouer autrement avec une psychologue (féminine j'entends).

N'hésitez pas à continuer le travail de dénouage que vous avez entamé, en sachant que tout cela prend du temps...

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3671 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir Madame
Bravo pour cette lucidité avec laquelle vous analysez votre rapport avec votre psy et la phase par laquelle passe votre thérapie et que vous qualifiez vous-mêmes de "transfert". A mon avis, si vous n'aviez pas interrompu votre thérapie vous n'en seriez pas là aujourd'hui! Le transfert positif se serait transformé en un transfert négatif et vous auriez "détesté" votre psy, avant de revenir à des sentiments neutres à son égard. Allez reprendre votre cure, ayez confiance en votre psy. Il sait ce qu'il en est et vous aidera à dépasser vos fantasmes et à retrouver la réalité. Bon courage.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Chère Mélodie,
Vous avez pu vous exprimer et expliquer à ce thérapeute ce qui se passait en vous.
Aujourd'hui, vous hésitez à retourner voir le même psy qui vous a amenée là où vous êtes.
La question est comment avancer ? et avec quel thérapeute ?
C'est vous qui pouvez y répondre. C'est vous qui décidez. Qu'est-ce que vous avez à perdre à avoir une séance avec le même thérapeute ? Qu'est-ce qui vous en empêche ? C'est un professionnel et il saura vous accueillir avec bienveillance.
S'agissant des fantasmes, ce sont des fantasmes et vous êtes libre d'imaginer ce que vous voulez. Cela vous appartient à partir du moment où ils restent dans le champ mental.
Vous pouvez consulter un thérapeute pour les exprimer et il vous aidera à mieux traverser cette période de votre vie.
Bon courage.

Elisabeth Magerus Psy sur Furiani

149 réponses

164 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Vous décrivez très bien le déploiement du transfert dans votre cure et la place des fantasmes dans votre problématique liée au traumatisme et à l’abus sexuel. Vous pouvez tout à fait continuer ce travail dans l’optique d’une résolution de cette dernière à la fois dans votre psychanalyse en complétant avec une Sexothérapie abordant votre traumatisme et qui sera à même de vous aider à réinscrire une sexualité plus épanouissante dans la réalité de votre vie.

GARNERO Sebastien Psy sur Paris

163 réponses

662 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Mélodie,
Vous semblez avoir pu mettre à jour des choses enfouies en vous. Des fantasmes resurgissent avec ses ombres et ses lumières, avec la présence du psy "sécurisante?" ou "Intrusive ?". Comme si la sexualité pour s'exprimer avait besoin d'une sécurité pour ne pas être intrusive, envahissante? Comme si le désir était là, présent en vous, mais qu'il craignait de s'exprimer de peur d'être agressée, ou agressive? Souvent après une agression, le désir est porteur d'ambivalence?
Voyez si un professionnel formé en sexothérapie pourrait vous accompagner pour vous aider à construire cette sécurité qui vous permettra, je l'espère, une expression de vos désirs dans votre couple.
Je reste à votre disposition si besoin.
Cordialement

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Troarn

447 réponses

740 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Sexualité

Voir plus de psychologues spécialisés en Sexualité

Autres questions sur Sexualité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10050

psychologues

questions 5300

questions

réponses 27950

réponses