Comment résoudre un transfert en étant borderline?

Réalisée par Laura · 1 avril 2020 Trouble de la personnalité

Bonjour,
J’ai 39 ans. Je suis en therapie depuis 4 ans. J’étais venue pour des phobies. Cependant? Au bout de 4 mois, J’ai fait un transfert amoureux sur mon psy. D’abord ingérable, celui s’est modéré au fil du temps. Le psy aussi a changé d’attitude et d’approche. Il y a 10 ans j’ai fait une première thérapie qui s’est très mal finie. Transfert et contre transfert non géré. Ma psy m’a laissée du jour au lendemain. J’ai voulu mettre fin à mes jours sans lui dire. ces derniers temps, j’ai recommencé à me sentir mal dans la relation transferielle avec mon psy : sujets douloureux, mots durs à accepter de sa part. Je le vois retorquer tout le temps. Pourtant une vraie confiance s’est installée au fil du temps et un respect réciproque positif. Il y’a une semaine en fin de séance il m’a envoyé un article à lire sur le contre-transfert d’une psy avec sa patiente borderline. Je comprends donc que je le suis. C’était la fin de séance donc on en parle à mi-mot. Le lendemain j’avais envie de disparaître. Je me remémore mon ancienne psy, la catastrophe qu’on a vécu elle et moi. Et Je n’arrive pas accepter cette idée que je puisse l’être. Je redemande une séance et c’était tendu. Il prend le point de vue de mon ancienne psy et comprend pourquoi dans un accès de colère elle a pu me dire que j’étais « perverse et érotomane. » la perversion par rapport à l’identification projective que je fais sur lui. C’est la première fois que j’ai failli quitter la vidéo conférence en pleine séance. Je suis une personne plutôt calme d’habitude malgré l’impulsivité qui se passe en dehors des séances. L’article sur le contre transfert était intéressant, min psy a cru bien faire mais ça m’a culpabilisé : j’ai l’impression D’être une horrible patiente, un cas qui pose problème. Même si lui me dit qu’il a confiance dans la relation et ne se sent pas persécuté par moi. En vue du type de transfert fusionnel que je fais et de la relation violente à l’objet (clivage, non séparation entre mon moi et l’objet d’amour), je suis paniquée. J’ai très peur de ne pas régler ce transfert et que je finisse par vouloir mourir à nouveau. Le souvenir de l’ancienne thérapie est Entrain de me bloquer pour celle-ci et je suis tentée d’interrompre le traitement. Surtout en période de confinement où le lien avec mes proches est coupé à part ma femme. Je ne sais pas comment retrouver une relation sereine avec mon psy. Nos dernières séances ont été tendue dans le sens où tout ce qui me disait, je ne l’acceptais pas, j’étais en colère et déçue. Déçue qu’il sache ce diagnostique depuis plus d’un an, déçu que son empathie aille vers cette psy et non vers ce que je vis moi en tant que patiente. Je ne sais pas pourquoi je remets tout en question. Je perds pied. J’ai parfois l’impression que les thérapies aggravent mon cas au lieu de m’aider. Comment faire en sorte de ne pas arriver à la même fin ? Comment arriver à maintenir la relation à mon psy alors que tant de haine Se déchaîne en moi? Peut on guérir de ce trouble sachant que ce n’est que dans les situations d’autorité qu’il a apparaît. Je ne suis donc pas comme ça avec tout le monde. Merci de m’aider, c’est vraiment dur en ce moment.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 AVRIL 2020

Bonjour,
Vous dites être en thérapie depuis 4 ans, sachant qu'à vous lire, ce n'est pas votre première thérapie.
Je pense que le type de thérapie que vous faites n'est pas adapté.
Il existe différentes approches thérapeutiques, et je pense qu'il serait dommage de vous priver de certains avantages d'autres thérapies (voir mon profil).

Une thérapie verbale n'est pas toujours suffisante et concluante. Si au bout de 4 ans, vous vous sentez toujours coincée dans les mêmes problèmes, c'est qu'il y a un dysfonctionnement dans la démarche ou dans l'approche.
Je vous conseille une autre approche thérapeutique qui sera plus salvatrice pour vous...

Restant à votre disposition si vous êtes de ma région,
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5356 réponses

31222 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Trouble de la personnalité

Voir plus de psy spécialisés en Trouble de la personnalité

Autres questions sur Trouble de la personnalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses