Demande de conseils pour une maman dépassée

Réalisée par Daria · 3 juin 2020 Parentalité

Bonjour,

Je suis maman de deux bébés : 22 mois et 10 mois (bébé 2 est un grand préma de 27 semaines, il a 10 mois d'âge réel) , je suis une maman qui était très compréhensible et à l'écoute de ses enfants mais depuis quelques temps, peut être deux ou trois mois, je suis devenue de plus en plus colérique, je m'emporte rapidement, j'ai perdu patience, surtout avec bébé 2, il pleure tellement ! Il veut être pris dans les bras tout le temps, il a un pleur stridant, insistant et qui finit toujours par me mettre hors de moi. Si je dois le poser, c'est que j'ai forcément besoin de faire quelque chose ! J'ai un bambin de 22 mois qui est en plein phase d'autonomie, je l'accompagne pour cuisiner, pour couper, pour faire un tas de choses seul alors je suis obligée parfois (pas tout le temps) de poser bébé 2.
Dernièrement, mon mari m'a clairement dit qu'il aurait aimé se "débarasser" du deuxième bébé lorsqu'il était encore temps car lorsque ce dernier pleure et crie, il l'empêche de travailler, j'en ai tellement voulu à mon mari que le jour qui a suivi, au lieu d'être aux petits soins avec le bébé, je l'ai énormément négligé, je suis persuadée d'être une mauvaise mère, je m'occupe seule des deux et je suis au bout du rouleau, parfois, je ne distingue plus rien, un "câble" a littéralement "pété " dans ma tête, voire plusieurs, je ne vais vraiment pas bien et même si je fais de mon possible pour ne rien faire subir aux enfants, parfois quand ils pleurent en même temps, qu'ils réclament de manière insistante mon attention, en même temps, j'ai beau mettre des bouchons, le fait de ne pas pouvoir donner à chacun le temps qui lui est dû me met hors de moi et je leur crie dessus, mon aîné s'est mis à crier lui aussi malheureusement, quand je suis dans un bon état moral, je fais la grimace et il rigole de son cris, je l'invite à se regarder dans le miroire, on en rit mais sinon c'est la galère.
Je voudrai savoir comment faire pour gérer tout ce stress et toute cette charge ainsi que mes émotions, car il s'agit d'émotions fortes que je n'arrive pas à filtrer, comme des pulsions, mon seuil de tolérance est de qualité de plus en plus médiocre, je n'arrive pas à recharger assez mes batteries pour garder la tête froide. Je souhaiterai sincèrement améliorer mon comportement pour le bien de mes enfants...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 JUIN 2020

Bonjour Daria,

Vous souffrez d'une grande fatigue et d'un surmenage qui vous empêche complètement de pouvoir être mère en même temps avec deux enfants qui vous convoquent.

La parentalité n'est pas simple.

Surtout lorsque d'autres problématiques viennent s'ajouter.

Il semblerait que la place de votre deuxième enfant, pour de multiples raisons que vous avez énoncées à demi-mots, ne soit pas évidente.

Or, plus votre bébé entend votre détresse, vos différents empêchements, plus il va vous appeler pour se rassurer.

"Rappelle toi que je suis là" pourrait-il vous dire.

"Rassure moi"....

Or, il vous est impossible aujourd'hui de répondre sereinement à ces appels car vous êtes vous-même dans une profonde détresse et une envie, vous d'être rassurée.

Depuis plus de 15 ans j'accompagne de nombreux parents comme vous, en difficulté, dans ce que la parentalité vient convoquer.

Poser les mots sur vos émotions, vos sentiments, vos inquiétudes, votre colère, vous sentir entendue, vous permettra de trouver un espace à vous et cela vous est nécessaire.

Je vous guiderai également pour vous permettre et permettre à chacun de vos enfants d'avoir une place.

Avoir une place, bien séparée de celle des autres, une place d'adulte, une place d'enfant, la place du couple, est fondamental pour que chacun puisse se repérer et donc exister.
En effet, l'existence de chacun passe forcement par là.

Or aujourd'hui vous souffrez d'être annulée, envahie, à travers les appels de vos enfants car les places de chacun et donc l'existence propre de chacun ne sont pas assurées.
Cela génère de la colère, de l'explosion.

Vous avez besoin d'aide pour vous retrouvez vous, dénouer certains noeuds, trouver l'apaisement et permettre à vos enfants d'entendre une sérénité qui les rassurera.

Je peux vous accompagner dans ce cheminement, vous soutenir et vous guider dans cette période difficile.

Je reste à votre écoute,

Bien à vous,

Perrine Déprez
Psychologue - Psychanalyste
Thérapie pour Adultes - Adolescents - Couples
Coach pour les parents et les adultes
Analyses et conseils sur mon compte instagram

Perrine Déprez Psy sur Paris

110 réponses

213 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIN 2020

Bonjour Daria,
Vu tout ce que vous décrivez de votre situation, on serait stressée pour bien moins. Il me semble que vous analysez très bien votre situation. Par contre je pense qu'il est temps, de vous offrir un peu de temps pour vous, même si c'est 15mn par jour, vous detendre physiquement et laisser le corps se ressourcer un peu, vous trouverez ainsi un espace de calme. un courte séance de sophrologie par exemple. Il y a probablement aussi cette culpabilité de "mauvaise mère" qui aurait besoin d'être transformée. Un accompagnement de quelques séances de thérapies pourrait aussi vous aider à ne pas être pris dans cette vision limitante que vous avez de vous, de retrouver un peu d'espace et de sortir de votre sentiment de solitude. Je vous souhaite bon courage!

Danielle Richard Psy sur Mondeville

101 réponses

61 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIN 2020

Bonjour Daria,


Je vous recommande de commencer une thérapie de couple pour faire le point sur vos besoins personnels qui ne sont plus satisfaits ce qui a pour conséquence un surmenage maternel.

Le burnt out familial existe quand les limites nerveuses d'un parent sont dépassées.

Je crois comprendre que la charge quasi complète de la parentalité repose sur vous.

Cela nécessite une analyse professionnelle menée par un thérapeute avec votre conjoint dans un premier temps.

Dans une deuxième étape je vous conseille une approche psycho-corporelle de type sophrologie pour vous apprendre à gérer le stress.

Gardez à l'esprit que des solutions existent et que lorsque vous parviendrez à apprivoiser vos tensions vous aurez la possibilité de mettre de l'énergie dans une éducation constructive pour vos enfants.

Je suis disponible par téléphone ou par mail pour répondre à vos questions.

Il est possible de programmer des rdv par téléconsultations.

Bien cordialement

Nathalie Moraldo, Sophrologue

NATHALIE MORALDO Psy sur Marseille

102 réponses

46 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

bonjour,
Vous êtes une maman de 2 bébés en bas âge, bébés proches dont un grand préma.
Devenir mère est un grand bouleversement dans une vie, et mère d'un grand préma est une situation difficile.
Vous cumulez une charge affective, émotionnelle, matérielle lourde et c'est bien normal de se sentir écrasée par le stress, d'avoir des moments où l'on a plus vraiment envie d'être mère. Bien entendu, la culpabilité de la mauvaise mère vous attend au virage !
Qui a dit que la mère parfaite existait ?
Vous sentez que votre seuil de tolérance est atteint et que vos fortes émotions vous envahissent
Vous avez aussi envie de protéger vos enfants et d'être une maman "suffisamment bonne".
Il est important de vous préserver aussi et d'apprendre à mettre les limites pour trouver un équilibre qui vous convienne.
Avez vous songé à quelques séances d'accompagnement ?
cela pourrait peut être, vous permettre d'organiser un temps pour vous ? juste pour vous ?
Parfois, quelques séances de thérapie brève peuvent être très bénéfiques et ancrer des changements durables.
Bien à vous
Isabelle Daoulas
thérapie Brève Self Inductive - TBSI
individuelle et couple.

Isabelle Daoulas Psy sur Trézioux

142 réponses

97 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria,
il est honorable de vouloir changer votre comportement pour vos enfants, mais il faut aussi vouloir le faire pour vous, car vous êtes surmenée, et non pas une mauvaise mère, et ce surmenage risque de vous conduire dans un état de santé mental et physique( par voie de conséquence) bien pire. Il est probable que ce que vous ressentez soit commun également à chacun de vous dans la famille et chacun le vit et le nomme à sa façon. Votre mari vous fait part de ses difficultés à tolérer les cris de ce bébé, et votre aîné crie.
L'arrivée d'un nouvel enfant demande toujours un certain temps pour que le système familial trouve son nouvel équilibre et d'ailleurs les 9 mois théoriques de grossesse permettent de préparer cela et cela a manqué à cause de l'arrivée prématurée de ce bébé.
Vous faire accompagner par un psychologue vous permettrait de trouver un lieu pour poser vos émotions "en vrac" et de les travailler par la suite pour retrouver les moyens de réguler vos émotions, et de construire à nouveau votre parentalité auprès de deux enfants et non plus un seul, et de travailler aussi sur le stress que cette prématurité et cette arrivée précoce occasionne tant dans la psyché de chacun d'entre vous mais aussi dans l'organisation concrète de la vie quotidienne. Trouver le professionnel qui vous correspond vous fera un grand bien et vous aidera à reprendre votre souffle, vous retrouver et à construire tous ensemble ce nouvel équilibre.
Cordialement
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

370 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria

Dans votre situation votre épuisement est tout à fait légitime.
S'occuper de deux enfants à temps plein demande beaucoup de travail, de temps et d'énergie.
Votre deuxième est un grand prématuré : vous avez du beaucoup vous inquiétez pour lui. Très à son écoute, très proche et vous avez redoublé d'attention car il avait besoin de vous, de votre présence, de votre odeur pour prendre des forces et grandir en toute sécurité lors de sa venue au monde.

Vous dites aujourd'hui "je suis obligée de poser bébé 2".
Votre bébé a maintenant 10 mois il peut s'éveiller autrement que dans vos bras, il est en sécurité à présent.
Vous arrive-t-il de penser à vous, de vous poser ou de demander de l'aide à l'extérieur ou à votre mari pour vous soulager ?
Vous signifiez parfaitement bien le fait que lorsque vous allez bien, les enfants aussi. A l'inverse, le cercle vicieux peut très vite s'installer.

Vous avez atteint le seuil de votre tolérance, de votre épuisement.
Votre message est un appel au secours car vous vous sentez très mal. Posez votre charge émotionnelle et demander de l'aide sont des solutions qui vont apaiser vos maux , votre culpabilité et votre stress intense.

Moi-même maman de 3 enfants, je sais combien l'isolement peut être néfaste lorsque la situation devient trop difficile.
Je peux vous accompagner en thérapie individuelle grâce à mes consultations en ligne, sans sortir de chez vous, le temps des siestes, vous pouvez prendre soin de vous en m'appelant. En parler c'est déjà avancer. En parler c'est soulager dans un premier temps.
Ensuite, nous pourrons ensemble trouver des solutions pour améliorer vos ressentis et votre quotidien.
Bien à vous

Sandra Urbansky - ThérHappEasy - Thérapeute conjugal et familial
Consultations en ligne

Sandra Urbansky Psy sur Andrésy

330 réponses

247 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour,
oui, tout cela est lourd pour vous. Il me semble que vous réagissez plutôt normalement. Il est des moments où on n'en peut plus. Sorte de burn out maternel. Et c'est compréhensible. Cela ne fait en aucun de cas de vous une mauvaise mère.
Il me semble trés important de prendre cette situation trés au sérieux et voir, avec votre mari, comment vous pourriez être soulagée, aidée, soutenue, par lui ou par d'autres (une nounou ou femme de ménage ou papi-mami).
Quand le corps lâche, l'esprit "pète un cable" comme pour dire: "ca suffit! il faut trouver une solution".
Ce n'est pas que vous n'êtes pas assez forte, c'est que réellement c'est lourd, surtout quand cela prend sur les jours comme les nuits.
Soyez bonne et indulgente envers vous. Et si vous ne pouvez pas tout faire, faites moins.
Je reste à votre disposition si vous avez besoin.
Prenez soin de vous.

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

908 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria,
La situation que vous décrivez présente toutes les caractéristiques d'une surcharge mentale avec un risque de Burnout parental. Pour une prise en charge ciblée il convient d'établir un diagnostic précis de la situation.
Étant également chercheur, j'ai conçu une échelle de diagnostic de la charge mentale des activités quotidiennes permettant ensuite la mise en place d'une thérapie brève ciblée.
Si vous le souhaitez nous pouvons convenir d'un rendez-vous au cabinet ou par téléconsultation selon où vous résidez.
N'hésitez pas à me contacter
Bien cordialement
Édith Galy

Psychopraticienne- Ergonome

Edith Galy Psy sur Pertuis

24 réponses

30 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria
Pour commencer vous n êtes pas une mauvaise mère vous êtes une mère normale! Vos enfants sont rapprochés et il est loin d être évident de gérer cela. Ce n est pas la chose dont on vous parle en premier. Mais c est pourtant une réalité.
Beaucoup de maman sont tressées et craquent, c est juste qu on en parle moins.

Pour vous aider à gérer vos émotions, je vous propose quelques exercices et trucs.
En premier ce que je conseille c est de mettre dans votre agenda un ou des rendez-vous de 20 à 30 min avec......vos émotions. Elles sont là pour exprimer quelque chose alors il faut les accueillir en tout premier, votre corps vous dira merci dans quelques années. Essayer de trouver un temps où vos enfants dorment. Ce temps est pour vous, pas pour le ménage ou autre. Vous vous mettez dans une pièce toujours la même et vous prenez un coussin que vous serez fort contre vous ( ou une peluche) et laissez venir l émotion accueillez là. Pleurez mordez le coussin, froissez des papiers et jetez-les violemment contre le mur. Expulsez tout ce qui doit être sortie. Parlez à votre mari, ou une autre personne en imaginant qu elle est assise en face de vous. Lâchez-vous sans culpabiliser. Personne n entendra. Quand c est fini dites "pardon" et serez-vous fort dans vos bras en vous disant " moi je t aime telle que tu es et je serai toujours là pour toi"
Pardon c est pour vous et la vie :)

Ensuite la relaxation ou la méditation quotidienne fait des miracles, c est garanti à 300% !!!!! Prenez tous les jours 20 min pour vous et mettez de la sophrologie que vous trouverez sur internet. 20min suffisent. Vous aiderez votre corps à lâcher les émotions et à le détendre. C est très important.

Et en dernier regardez ce qui chez vous peut être allégée dans ce que vous faites. Comme par exemple le repassage, si vous le faite supprimez-le. Pas utile de repasser aujourd'hui les vêtements, il faut juste pas trop entasser la machine et bien étendre en secouant les habits.
Le ménage peut être simplifié, s il y a de la poussière sur les meubles ce n est pas très grave.
Les repas, les petits pots et pattes pour les plus grands c est très bien parfois.
Il semble que vous essayez que tout soit parfait. On se fatigue à essayer d être parfaite. Comme je dis à mes patients " c est chiant la perfection, rien ne se passe" lorsque vous regardez un champs de rose rouge et qu il y a une marguerite au milieu, où votre regard va être attiré ?
Personne n est parfait!!!! Et tant mieux. Et aucune maman ne gèrent parfaitement ses enfants. Ce n est pas grave, vous saurez leur donner tout ce dont ils ont besoin au bon moment.

Prenez bien soin de vous comme vous le dites, vos enfants ont besoin d une maman rayonnante.

Bien à vous
Céline Naud
Psychopraticienne, Sophro-analyste, Therapeute de couple

Céline Naud Psy sur Cabasse

85 réponses

261 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria,

Ce que vous vivez n'est pas une période agréable pour vous et pourtant assez ordinaire dans les faits. D'après ce que vous écrivez vous êtes dans un état de grande fatigue. J'appelle cet état saturation confusion.
Pour faire une analogie, on rencontre cela beaucoup chez les sportifs qui se mettent la pression ou les professionnels perfectionnistes ou qui vivent des situations professionnelles anxiogènes.
Le système sature et s'ensuit un manque de motivation, baisse d'énergie et un manque d'allant. Par la suite les personnes se font des reproches , se culpabilisent de ne pas réussir à faire les choses de la "bonne manière" se jugent et cette cogitation incessante à tendance à amplifier cet état.
Premier conseil 1 ) foutez vous la paix 2) Accepter votre nature humaine et donc (fatigable) je sais c'est plus facile à dire qu'à faire. Vous pouvez faire quotidiennement 5à 10 minutes de relaxation avec YouTube par ex: pas plus. Vous pouvez faire de la cohérence cardiaque avec cette application gratuite BREATH pour Android et BREATH + pour apple règles le sur 5 temps pour l'inspiration et 5 temps pour l'expiration faites cela 5 minutes tous les jours inutile d'en faire plus c'est la répéitition quotidienne qui vous apportera le bien être et l'énergie nécessaire. 3) vous pouvez également vous faire aider la kinésiologie et l'hypnose sont de belles méthodes pour faire face au genre de problématique que vous viviez.

Cordialement
Ph Nappey praticien en Hypnose , PNL systémique

Philippe Nappey Psy sur Saint-Avé

105 réponses

198 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2020

Bonjour Daria,

Rassurez vous vous n’êtes pas une mauvaise maman juste une maman en souffrance.

Burn-out et surcharge mentale, être parent n'est pas simple et être parent d'un prématuré peut être stressant.
Il est urgent de prendre du temps pour vous, du temps pour vous détendre.
L'EFT serait un bon début pour vous mais aussi pour le bébé car ce sont des techniques simple a s’approprier et qui sont aussi efficace sur les enfants.


Pour les bébés prématurés les massages peuvent être efficaces pour les calmer aussi .

Il est urgent de vous occuper de vous car si vous allez bien les enfants iront bien.
Je fais des consultations EFT en ligne vous trouverez toutes les informations sur mon profil, mon site ou ma page FB.

Prenez soin de vous pour mieux prendre soin d'eux

Sabine DUMAS
Praticienne PNL- EFT- Hypnose
Cabinet et E-consultation

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

241 réponses

127 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIN 2020

Bonjour Daria,
Tout d'abord éloignez-vous de toute culpabilité : vous faites du mieux que vous pouvez pour vous, vos enfants et votre mari, et votre désir d'améliorer votre comportement est très encourageant, c'est la première étape du changement.
Vous semblez en effet souffrir énormément du stress, de la charge et des émotions qui vous submergent. Un accompagnement personnalisé peut vous aider à vous sentir mieux par rapport à votre situation, à réagir différemment par rapport aux pleurs de vos enfants et à gérer différemment vos émotions.

En tant qu'hypnothérapeute avec une spécialisation en thérapie familiale, je peux vous proposer un accompagnement qui vous permettra de prendre soin de vous et prendra en compte la situation de votre foyer dans son ensemble.
Si vous le souhaitez vous pouvez me contacter pour un premier contact téléphonique.

Bon courage à vous et je reste à votre écoute,

Samantha Broggini
Hypnose et Thérapies Brèves
(Séances à distance possibles)

Samantha Broggini Psy sur Paris

8 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIN 2020

Bonjour madame,

Vous semblez en grande difficulté pour vous occuper actuellement de vos deux bébés qui réclament beaucoup d'attention et vous épuisent. votre bébé qui fut né prématuré a d'autant plus besoin d'attention de part son vécu si particulier dès la naissance, qu'il vous renvoie sa fragilité et donc à votre propre impuissance. Il est parfois naturelle de ressentir un certain rejet face à ce bébé réel arrivée trop tôt qui n'est pas celui imaginé. Il y a un travail d'acceptation pour les deux parents à mener ( thérapie familiale par exemple).
Vous vous sentez coupable de vos ressentis mais sachez qu'ils sont logiques dans votre situation. Il est important pour vous de parvenir à trouver des personnes ressources autour de vous afin d'obtenir un soutien. Un parent, une soeur, une tante, une amie proche, bref ne vous enfermez pas seule. Vous pouvez également consulter, de façon gratuite dans une PMI la plus proche de votre domicile et obtenir les aides nécessaires.
Si vous avez besoin d'une écoute spécifique pour vous et vous seule, ou encore vous et votre conjoint, en présence des bébés, nous sommes en effet nombreux à proposer des consultations de visu ou en ligne.

Bien à vous,
Madame George, psychologue clinicienne ( approche psychodynamique, consultations en ligne, enfants, ados, adultes).

Angelique George Psy sur Elbeuf

144 réponses

207 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIN 2020

Bonjour Daria,

Vous semblez porter seule le poids de l'éducation de vos enfants depuis 22 mois, et vous vous efforcer d'être une mère "parfaite" pour vos deux fils, en essayant de leur éviter toute frustration...

C'est un écueil à plusieurs égards, car ce faisant :
- vous ne vous autorisez plus à prendre le temps nécessaire pour vous, pour être une femme et respirer, vous ressourcer et vous donner l'énergie bien utile pour élever vos enfants, sans vous culpabiliser d'être "une mauvaise mère",
- vous n'avez sans doute plus ou peu de temps pour le couple,
- vos fils n'apprennent pas à gérer et dépasser la frustration et le manque, qui n'est pas maltraitant mais au contraire très structurant, dès lors que les soins essentiels sont présents,
- le père ne semble pas tenir sa place de tiers, qui vient prendre le relais de la mère et soutenir et favoriser l'autonomie croissante de l'enfant,
- vous n'osez pas toujours poser fermement, et sans culpabiliser, les limites et les sanctions, soutenues par la parole du père, quand le comportement de votre fils ainé le demanderai, (notamment lorsqu'il crie).

Tout ceci fait qu'émotionnellement vous vous sentez à bout, et que votre petit dernier, qui ne parle pas encore, vient vous rassurer de ses pleurs de sa vitalité.
Il serait vraiment urgent pour vous de redistribuer/rééquilibrer les rôles parentaux de la famille, notamment celui du paternant, et de vous accorder du temps pour vous retrouver, afin de vous "recaler" émotionnellement, ce qui devrait permettre également à vos enfants de se recaler.
Vous pourriez pour cela vous faire aider par un coaching parental.

Pour toute précision ou suivi plus poussé, merci de prendre rendez-vous pour une consultation.
Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Thérapie de couple et parentalité, Hypnose-PNL
(téléconsultations et consultations en cabinet)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1852 réponses

2641 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIN 2020

Bonjour Daria,

Votre message laisse transparaître votre profond mal-être actuel.
Vos enfants sont petits, peu autonomes pour les gestes et situations de la vie quotidienne.
Ils demandent de fait une attention constante.
Vous semblez manquer de relai ( notamment de la part de votre conjoint) pour vous ressourcer, vous accorder un "moment qui fait du bien " ...et vous vous épuisez !!

La situation de confinement qui nous venons de traverser a été pour beaucoup éprouvante.
Vivre en vase clos, replié sur le noyau familial et gérer H24 le quotidien semble avoir été particulièrement compliqué pour vous.
Vous dites "péter les plombs " plus que d'habitude, crier et vous énerver , voire à demi mots craindre un débordement émotionnel.

Le risque est bien que vous soyiez de plus en plus mal dans votre maternité, que vos pulsions prennent le dessus et vous conduisent à un passage à l'acte incontrôlé.

Votre message est un premier cri d'alarme et je vous félicite d avoir osé dire.
Je ne peux que vous encourager à poursuivre votre demande d aide en consultant l'un d'entre nous.

Psychologue clinicienne spécialisée en guidance parentale, je peux vous proposer un premier rdv en ligne ou en présentiel pour échanger plus longuement sur votre situation et en préciser certains éléments.
Nous pourrons ensemble définir le contenu de nos rencontres, à partir de vos besoins.
Vous retrouver et être valorisée dans vos compétences parentales est à l'heure actuelle une priorité.

N'hésitez pas à me contacter.
Sylvie Fleurat

Sylvie Fleurat Psy sur Tours

742 réponses

1518 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134450

réponses