Difficultés enfant famille recomposée

Réalisée par Laetitia · 19 déc. 2019 Aide psychologique

Bonjour a tous,
Je viens vous demander des conseils quant a une situation des difficile à vivre pour moi, et qui m'éloigne petit a petit de mon conjoint. Je vous explique :
Mon conjoint a 3 enfants de 6,9 et 13 ans.
Avec les deux petites, tout se passe plutôt bien. Le souci est avec la grande.
En effet elle a un comportement exécrable, avec moi et de façon générale.
Quelques exemples :
- elle harcèle son père quand il ne lui répond pas au tél. Lui envoie un SMS disant " tu pourrai répondre quand je t appelle".
- dis devant ses soeurs, qu elle aurait préféré être fille unique et que c est la préférée.
- fait des crises d hystérie quand on la contredit, ou que quelque chose ne va dans son sens et a les gens a l usure pour avoir ce qu'elle souhaite
- parle constamment de sa mère quand je suis la et en rajoute
- ne respecte pas mon autorité, car refuse de faire ce que je lui demande (aller chercher de l eau, passer un coup d éponge..)
- contredit les adultes de façon effrontée
- répond et coupe la parole a ses soeurs quand on leurs pose des questions
- s accaparé tout le temps mon conjoint,son père en demandant a passer avant tout le monde et surtout ses soeurs pour les devoirs qui représentent 4 heures chaques WE.
Le souci est que mon conjoint ne sait la gérer et n'a pas l autorité suffisante.
Il remet en question notre relation car je n accepte pas le comportement de sa fille et ses pics perpétuels. Il me dit que notre couple est pas viable si je ne m entend avec ses filles. Alors que c avec une que cela pose problème... Que faire ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 20 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,
« Le souci est que mon conjoint ne sait la gérer et n'a pas l autorité suffisante.
Il remet en question notre relation car je n accepte pas le comportement de sa fille »
Vous avez raison, dans une famille recomposée c’est au père de l’enfant de :
- Poser les règles et les limites, ainsi que les sanctions (à défaut de quoi la parole n’a pas d’effet), et éventuellement de vous « mandater » pour veiller aux règles en son nom lorsqu’il s’absente
- Gérer le besoin d’opposition légitime de son adolescent(e), en continuant à poser les limites tout en lâchant du leste
- Mettre l’enfant ou l’ado à sa place d’enfant ou d’ado (c’est-à-dire en dehors du couple conjugal) et lui signifier clairement à place de son/sa conjoint(e) dans le couple conjugal
Le fait que vous endossiez tous les rôles vous place obligatoirement en rivalité avec la propre mère de l’adolescente, qui par loyauté vis-à-vis de sa mère vient mettre en scène qu’elle ne peut pas vous (conflit de loyauté). Une fois à votre juste place, vous pourriez devenir pour cette adolescente une adulte complice et amie qui peut l’aider dans son passage vers l’âge adulte.
Il semblerait qu’il y ait également un conflit de jalousie qui remonte à plus loin dans l’histoire de la fratrie et qui se rejoue à la séparation. Le parent séparé (re) devient un enjeu.
Un psychothérapie familiale systémique vous permettrait de réguler cela et de poser les base de nouvelles relations plus justes et plus apaisées.
Bien à vous,

Caroline Gormand
Psychothérapie intégrative, Hypnose, Sophrologie

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1855 réponses

2643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JANV. 2020

Bonjour Sophie,
Une famille recomposée, c'est en général compliqué. Vous n'êtes pas sa maman, vous ne pouvez pas réellement intervenir auprès de cette jeune fille. Vous ne nous dites pas si elle est là un WE sur deux ou plus fréquemment.
Mais peut-être pourriez-vous :
- Vous concentrer sur les deux petites, avec qui cela se passe bien : par exemple, les emmener faire quelque chose de sympa pendant les devoirs de la grande.
- Prendre du recul lorsqu'elle parle de sa mère : en effet, c'est avec vous que son père vit, pas avec sa mère. Elle en souffre certainement et essaie de vous le faire payer. Mais vous n'êtes pas obligée de le prendre pour vous.
- L'ignorer et faire en sorte que seul votre conjoint la gère ... à sa façon.
- Penser à vous et à vous faire plaisir.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

616 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour,
Vous ne précisez pas depuis combien de temps vous êtes mariés ni si vous avez établi une relation privilégié (et comment) avec les trois filles avant cette "crise".
La plus grande a 13 ans, elle a donc un comportement tout à fait normal d'une adolescente qui vit le conflit intérieur d'être encore une enfant (et considérée comme tel) et l'envie farouche d'être adulte sans pour autant avoir la capacité de s'assumer seule.
Elle manifeste le besoin qu'on la prenne davantage en compte en tant qu'être unique, ce qu'elle est. Elle n'a, cependant, peut-être pas tout à fait la forme pour exprimer ses besoins.
Et vous de votre côté vous êtes à la fois en première ligne car votre conjoint ne semble pas prendre la situation à sa juste mesure et en plus vous représentez aux yeux de l'adolescente l'intruse et l'empêcheuse. Elle entre dans une rivalité avec vous car elle traverse ce qu'on appelle le complexe œdipien.
Tout cela est normal, il s'agit de rétablir le dialogue et de prendre du recul émotionnel en ce qui vous concerne.
Le fait que cela ait un impact dans votre relation de couple montre que la communication manque entre vous ou n'est peut-être pas harmonieuse. Et l'adolescente l'a bien perçu, cela lui donne une certaine force. . C'est à prendre en compte dans le travail de communication. Une médiation familiale serait à envisager.
Je vous encourage à l'évoquer avec votre conjoint pour le bien de la famille.

Carine Chaussemiche Psy sur La Rochelle

58 réponses

49 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,
La situation que vous décrivez se retrouve très souvent lorsque le père n'est pas respecter en tant que tel par ses enfants. Pour votre cas vous dites que c'est l'ainée de 13 ans qui serait en conflit avec la belle-mère "vous", qui serait en quelques sorte 'l'autorité non acceptée". Y a t'il eu une discussion entre votre conjoint et vous concernant l'éducation des enfants, votre rôle dans cette éducation et celle du père ? Comment été votre relation avec cette adolescente à votre rencontre, puis aujourd'hui ? Ressentez-vous de l'affection pour ses enfants et leur montrez-vous, ou êtes vous toujours en mode "autorité" ? Vous dites "parle constamment de sa mère que je suis la et en rajoute" est-ce que pour vous cela viendrait mettre votre place auprès de son père en danger ? Ressentez-vous de la jalousie ? La situation mériterait d'être éclaircit si vous sentez que votre place dans cette famille et dans se couple est menacée !. Sans une action rapide je crains que monsieur ne choisisse ses filles juste parce que c'est plus facile !
Consulter un médiateur familial si monsieur accepte ou un thérapeute de couple.

Randal DO Thérapeute de couple Psy sur Port-de-Bouc

17 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour,
je comprends votre situation et il me semble que cette jeune de 13 ans est toujours en plein œdipe ( amoureuse de papa ) et voudrait que sont père ne regarde qu'elle . C' est pourquoi elle ne laisse aucune place à ses sœurs ni à vous .
Depuis quand vivez vous ensemble ? Cette situation n’évoluera que si monsieur accepte de vous laissez une place et de l'affirmer a ses enfants . Si en dialoguant rien n'avance il est urgent de prendre un rdv de couple tous les deux pour que vous exprimiez votre ressenti vos difficultés et qu'il puisse aussi comprendre pourquoi il n'arrive pas à être plus ferme avec sa fille aînée .
Bien Cordialement .
Odette ROUX

Odette Roux Psy sur Valence

152 réponses

116 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour
Il semble assez clair que cette jeune adolescente fasse traverser une crise à toute la famille.

Son entrée dans l'adolescence lui fait "retravailler bruyamment" sa place au sein de votre groupe familiale, notamment auprès de son père. D'après ce que vous décrivez bien, elle voudrait pouvoir l'"avoir" pour elle seule. Dans cette logique toutes les autres deviennent des rivales, sauf à priori sa mère dont elle peut se servir pour tenter de vous "faire partir".

Cette crise que cette jeune fille provoque dans votre environnement sont certainement le reflet de sa propre difficulté à se situer dans un monde d'adultes. Elle souhaiterait, voire revendique, être elle-même déjà une adulte.

Il serait très important dans cette situation, que l'environnement puisse résister aux mouvements agressifs de votre adolescente et ne pas céder devant elle. Rester et continuer d'être heureux en couple par exemple lui montrerait que ces velléités agressives ne marchent pas et viendraient lui rappeler son âge et sa place au sein de la famille. Du même coup ses sœurs seraient aussi mieux protégées.

Il est nécessaire pour cela que le couple soit d'accord sur les termes du cadre, ce qui ne semble pas être le cas pour l'heure.
On pourrait poser une hypothèse, parmi d'autres, que votre conjoint ressent une certaine culpabilité de s'être séparé de la mère de ses enfants. Il est aussi possible que sa fille aînée surfe sur cette culpabilité en la majorant. Et nous pouvons avoir là le nid d'un cadre qui ne peut malheureusement pas bien tenir.

La situation peut bien sûr évoluer positivement. C'est aussi à vous, Madame, de mesurer l'amour que vous avez pour votre conjoint et jusqu'où vous êtes prête à aller avec lui dans un navire qui traverse en ce moment une tempête.
Peut-être faudrait-il lui rappeler que poser un cadre et le tenir ne veut pas dire ne "pas aimer", bien au contraire.

Vous conseillez d'aller consulter ensemble un.e psychologue clinicien.ne en couple serait certainement une bonne idée. Là encore, il est nécessaire d'être d'accord tous les deux pour enclencher la démarche. Peut-être pouvez-vous le lui proposer ?

Bien respectueusement.

Sophie Bureau Psychologue clinicienne





symboliquement bien sûr, mais aussi

Sophie BUREAU Psy sur Issy-les-Moulineaux

78 réponses

46 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,

Lorsque je lis votre problématique, je vois là une jolie petite adolescente qui fait "sa crise", elle veut être la princesse de papa. Le problème papa ne sait pas gérer, il serait bon que vous vous fassiez aider, au point de vu familiale. Et la maman des enfants, est-elle au courant de cette situation ?. Il est déjà souvent très compliqué dans une famille non recomposée que tout le monde trouve sa place lorsqu'il a un ou une ado, alors évidement la chose est encore moins aisé quand la famille est recomposée.
Je pense vraiment qu'il serait judicieux que l'enfant "ado" soit pris en charge par un ou une psychologue, si elle agit ainsi , il y a une raison.
Cordialement
Nelly Winter psychopraticienne formée en Maïeusthésie.ux

Nelly WINTER Psy sur Ambès

258 réponses

301 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour,

Un conseil de famille. La famille est un systeme et comme tout les systemes il arrive parfois que la belle mecanique se grippe.
C'est une adolescente. Elle aussi se cherche et cherche sa place.
Je vous invite à faire le point franchement honnêtement avec votre conjoint. Sans reproche mais en lui exprimant vos ressentis avec le message ''je'' ( je me sens mal.car..., je suis triste ...).
Quand dans votre couple les choses seront clairs. Je vous invite à inviter toute la famille a un conseil ou chacun pourra à son tour et dans le respect des autres s'exprimer sur ce qu'il ressent et comment il voit les choses. Ne pas hésitez a employer le '' en quoi est ce important pour toi que si ou que ça ...' et s'exprimer toujours avec le message ''je'.
Dans l’hypothèse ou votre ado mettrait tel ou tel en accusation. Attendre qu'elle est fini sa phrase et reformuler .
Ex : elle : ''tu me casses les pieds tu es nulle'' ... '' donc si je te comprend tu ressens une gêne avec moi, peux tu me dire qu'est ce que c'est pour toi '' casser les pieds'' '' être nulle'' ?
Je suis à votre disposition pour en parler et parler de l'organisation de conseil de famille.
Prenez soin de vous,
Sabine DUMAS
Praticienne PNL-EFT-Hypnose
Cabinet et E-consultation

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

241 réponses

127 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour
Il s agit d une situation assez classique dans les familles recomposées. Il y a un rejet de la personne qui vient en quelque sorte s interposer entre l enfant et le parent, voler du temps et de l amour qui est deja partagé en deux du fait de la séparation. Puis, il y a le fait d être considéré comme un possible déclencheur de l explosion de la famille...les enfants assez jeunes y prêtent moins attention mais les ados ont souvent une posture agressive.
Essayez peut être de vous mettre à sa place et de comprendre ce qu elle traverse de cette façon vous serez moins blessée par son attitude. Il faudra l apprivoiser plutôt que l affronter... et votre relation avec votre conjoint n en sera que meilleure.
Enfin, sur le plan éducatif , votre place peut rester en marge de l autorité puisqu elle a une maman qui a deja ce rôle. Il suffit de faire respecter les règles de la maison qui sont communes à tous et n impliquent pas de hiérarchie.
Je vous souhaite de retrouver des relations apaisées et positives qui amèneront l équilibre dans la famille. Ce n est pas toujours facile...
Bon courage à vous

Catherine Sevick Psy sur Perpignan

27 réponses

24 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,

En effet vous vivez une situation familiale difficile et le regard professionnel extérieur peut vous donner quelques repères.

Vous devriez avoir votre place au sein de cette famille, votre conjoint aurait du mettre les choses au claire des le début. Vous formez ensemble un couple conjugal, vous êtes sa femme, même si vous n'avez pas officiellement ce statut et c'est ainsi qu'il aurait du vous présenter à ses enfants. Vous devez clarifier avec lui votre rôle et votre autorité devant eux, ayant le statut de belle-mère.
13 ans et un âge difficile et les ados peuvent remettre en question l'autorité parentale (ou des adultes en général) dans toute famille. L'aînée de votre conjoint doit être bouleversée par votre présence et l'absence de sa mère auprès de son père, de plus c'est l'âge ou le complexe d'Oedipe se rejoue. Vous avez raison en disant que votre conjoint doit être dépassé par la situation.

Pour faire une thérapie familiale (ce serait l'idéal!) il faudrait la présence de toute la famille et cela implique que tous soient d'accord pour être présents.

Une thérapie de couple vous aiderait également, à condition que votre conjoint soit d'accord bien entendu.

Si ve n'est pas le cas, bous pouvez déjà aller vous en thérapie, afin de ne pas rester seule face à cette difficulté.

Si vous êtes de ma région, je reste à votre disposition pour une thérapie de couple ou individuelle.

Dans tous les cas, ne vous découragez pas, poursuivez votre chemin.

Bien cordialement,
Felicia Asan,
Psychopraticienne en Analyse Transactionnelle

Felicia Asan Psy sur Champgenéteux

107 réponses

115 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2019

Bonjour Madame,

En effet... votre couple risque d'être mis en péril par les discussions conflictuelles que vous pouvez avoir avec la fille aînée de votre conjoint, et avec lui même autour des relations avec ses filles.
Ce que certaines de mes consoeurs vous ont conseillé me semble nécessaire : la thérapie familiale, où il serait bon d'alterner des séances familiales (avec les 3 filles invitées à s'exprimer ouvertement sur leurs ressentis tant autour de la séparation de leurs parents que par rapport à votre arrivée dans leurs vies) et les séances de couple, plus axées sur les valeurs, les projets communs et comment préserver le "couple d'amoureux".
Ce père est probablement en difficulté parce que encore sous l'effet des sentiments de culpabilité dûs à la séparation avec ses filles.
La fille aînée semble prise à la fois dans un mouvement de "toute puissance", des sentiments de loyauté vis à vis de sa mère, et un désir inconscient de rivalité avec vous, mais aussi avec ses soeurs (ce qui est fréquent dans les fratries). Elle a besoin que des limites structurantes lui soient posées par son père, afin de mieux connaître, d'accepter et de respecter sa place et celle des autres.
Votre conjoint a vraiment un travail important à faire, qui commence par une nécessaire prise de conscience de son rôle dans l'éducation à donner aux filles pour faciliter leur bien être actuel et futur, et la place qu'il doit vous donner à vous dans sa vie et sa famille, pour la faire "votre".
Je vous souhaite de réussir à adopter et à vous faire adopter et respectée par les trois filles de votre conjoint !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4258 réponses

11698 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,
Merci pour votre question !
Est il possible de dialoguer avec cette ado ?
Il me semble que ses réactions, certes inacceptables, ne sont qu'un cri pour s'exprimer, pour entrer en relation.
Pouvez lui parler en lui disant ce que vous ressentez en utilisant la parole Je (et non le tu)?
Par exemple "je suis triste quand je suis contredite, j'ai envie de te comprendre, de te connaître, mais mon cœur pleure quand je ne trouve pas ma place. Et pour toi, comment est cette situation ? De quoi as tu besoin ?"
Ces exemples sont de la CNV (Communication Non Violente), méthode qui, si vous trouvez où la pratiquer peut vous aider, vous soutenir.
Je reste à votre disposition pour affiner votre demande.
Bien cordialement
Sophie Lemosof

Sophie Lemosof Psy sur Auxerre

61 réponses

120 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2019

Bonjour,

Je vous conseillerez de mener une thérapie de couple avec votre conjoint afin que vous puissiez définir la place de chacun au sein de la cellule familiale et exprimer tour à tour vos ressenti.
Il serait intéressant de questionner au-delà de votre couple conjugal, la structure de votre couple parental.

Bon travail,

Bien cordialement,
Mariam-Heloise GROGNARD, psychologue et psychothérapeute à Aix en Provence

Mariam-Heloise GROGNARD Psy sur Aix-en-Provence

36 réponses

18 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2019

Sophie,
Je comprends en vous lisant la difficulté à prendre votre place au sein de cette famille. Il y a chez la fille de votre partenaire un comportement déviant et dysfonctionnant qui met en évidence un manque et une façon de Peter l’attention sur elle. Elle vit une situation qu’elle n’a pas encore acceptée. À vous lire je ressens beaucoup de tristesse et de colère. Vous avez autour de vous des personnes que l’on peut qualifier de stresseurs externes qui activent votre interne.
Comment agir et comment se positionner sont les enjeux à travailler.

Je vous invite à regarde cela et à me contacter pour avancer ensemble. Mon cabinet est dans les Yvelines.

Je reste à votre disposition,

Valérie Delauney Psy sur Marly-le-Roi

62 réponses

50 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2019

Bonjour Sophie,

Apparemment la fille ainée de votre conjoint se comporte comme si vous étiez sa concurrente. Mais comme vous n'êtes pas sa mère, et elle adolescente, donc un peu adulte, elle a un statut plus proche du votre. Que faire ? A mon avis, c'est la tâche du père de la raisonner, alors qu'il ne le fait pas. Il faudrait lui proposer une consultation de couple, ou un suivi de couple.

Si vous voulez continuer le dialogue, je reste disponible.

Bien à vous, Radu CLIT
Psychologue clinicien et psychothérapeute d'orientation analytique

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

124 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 DÉC. 2019

Sophie bonjour,

A vous lire, la problématique que vous rencontrez aujourd'hui avec l'aînée de votre conjoint semble être liée à votre place, celle que vous tentez de prendre mais que votre conjoint ne vous donne pas.
Hélas, s'il ne change pas son attitude à votre égard ni envers ses enfants, vous ne pourrez jamais être respectée ni traitée comme il se doit.
Sans compter que sans cadre, sans discipline positive, les enfants risquent d'être confrontés à de l'insécurité qu'ils tenteront, souvent à travers un comportement déviant, de combler…
Il serait donc opportun, autant pour les enfants que pour le couple, que le papa prenne sa place de père, qu'il vous donne une place de belle-maman et qu'il mette en place avec vous un cadre familial.
Si ces conseils étaient difficiles à mettre en place, je vous invite à consulter un thérapeute familial.
Par ailleurs, si votre conjoint était d'accord, il serait également judicieux pour lui de consulter un psy- qui pourrait le soutenir dans le rôle qu'il a à jouer et explorer les raisons qui le poussent à être le papa qu'il est aujourd'hui.

je reste disponible si vous aviez d'autres interrogations.

Bien à vous.

Anonyme-361843 Psy sur Charleville-Mézières

247 réponses

303 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses