Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Enfant de 8 ans traumatisé par une gifle, que faire ?

Réalisée par Lili le 5 août 2015 9 réponses  · Approches psychologiques

Bonjour,


Il y a 3 jours, j'ai récupéré mon fils de 8 ans qui était en vacances avec son grand père, 2 semaines, puis 1 semaine avec sa tante, et 3 jours chez sa grand mère.


À son retour, je lui ai demandé s'il voulait appeler son grand père pour lui parler, il m'a dit non, ce que j'ai trouvé étrange puisqu'il adore cet homme, et qu'il n'a jamais refusé de lui parler.


Je le questionne donc, pourquoi ne veut il pas lui parler ? Il finit par m'avouer que, selon ses mots "papy l'a tapé, lui a donné une gifle" (pour une histoire hasardeuse de doigt d'honneur sur une photo...).


Il serait rentré à la maison avec son grand père, et suite au visionnage des photos, son grand père l'aurait giflé.


Je précise que mon fils est un enfant calme, poli, respectueux, intelligent, et hypersensible ... il n'a jamais été frappé ou malmené physiquement. Ni claques, ni fessées. Rien. Juste des punitions accompagnées d'explication. (ex : privé de tel jouet etc ...)


Suite à cela, le soir même, j'ai appelé le grand père, qui à ma grande surprise (j'avais confiance en lui...) à nié totalement les faits. Nié l'avoir giflé mais en plus à tenté de me faire croire que mon fils, je cite .... "À un problème dans sa petite tête" !


Me disant que les vacances s'étaient bien passées, que mon fils n'avait pas eu de comportement inhabituel suite à ce "non incident" puisqu'il le nie .... Qu'il s'était amusé etc ... Vers la fin de la conversation, je suppose dans le but de me persuader que ce que dit mon fils est ridicule, allant jusqu'à dire en plaisantant et en rigolant "il n'a pas encore la joue violette au bout d'un mois ?" .....Bref. Il a été sinique, cruel et vicieux.


Ayant été moi même confrontée à la violence dans le passé avant d'être mère, j'ai bien compris que mon fils à pris sur lui le temps des vacances, et que maintenant qu'il est rentré à la maison où il se sent en confiance et en sécurité avec moi, et qu'il s'est confié à moi, toutes les émotions ressortent maintenant, 1 mois après.

Je suis la seule personne de sa famille en qui mon fils à vraiment confiance, capable de le rassurer ....


Cet homme par le passé à déjà eu des comportements violents avec son ex-femme ...

Et à donné une fessée à mon fils il y a 3 ou 4 ans.

Mais je pensais qu'il avait changé, ne notant pas d'autre problème depuis des années je pensais qu'il n'oserait jamais lever la main sur son petit fils. Qu'il adore je le sais, et que mon fils adore aussi, d'où le choc encore plus grand pour lui que son grand père l'ait giflé mais encore plus choqué car son grand père nie......


Depuis qu'il a pu se confier à moi, il est sans arrêt au bord des larmes à la moindre remarque. Chaque fois qu'on a evoqué l'incident il a pleuré. Demain mon compagnon l'emmène en ville pour une balade, il a demandé à prendre sa peluche, et à ce que mon compagnon lui tienne la main tout le trajet, y compris dans les transports ...

Il n'a jamais fait de telles demandes ...


Je le sens très à fleur de peau, triste, angoissé, il ne veut plus parler ni voir son grand père.


Pour ma part le choix est rapide, il ne le verra pas, tant qu'il ne le souhaitera pas, étant donné que ce monsieur nie tout, est dans le déni, il est impossible de trouver une solution de confiance.


Dois-je faire une main courante pour signaler l'incident ?

Dois-je les mettre en relation par téléphone afin que chacun entende l'autre ?

(Que mon fils entende lui-même son grand père dire qu'il nie, et que le grand père entende lui même l'enfant dire qu'il ne veut plus le voir ?

Ou attendre, au risque qu'ils se croisent hors de ma présence chez telle ou telle personne de la famille .... Ce qui serait catastrophique pour mon fils ... Je pense que le grand père va tenter de l'effrayer ....


Je ne sais pas comment réagir concrètement ...

Mon fils selon ses propos, à peur de se faire "taper encore par papi", peur de se "faire fâcher par papi", peur que "papi mente encore", peur de le voir et de lui parler...

Bien évidemment je lui ai dit que je le croyais, que je savais qu'il ne mentait pas, rassuré, que je ne le forcerai pas a voir son grand père, etc ....



Il doit aller au mariage de son père dans 3 jours, j'ai peur qu'il y croise son grand père et que ce dernier fasse pression sur lui ....


(Son père (le fils du grand pere) dont je suis séparée est ...... très peu présent à mon grand désespoir ... J'ai assumé seule l'education de cet enfant seule à 99% ... Il se contente de le voir de temps en temps .... Et ne fait rien avec lui.

Je ne pense pas pouvoir compter beaucoup sur son aide. Je n'ai pas pu en discuter encore longuement avec lui, l'incident s'est produit récemment. J'essaierai tout de même ... :-\ )


Quelques pensées extérieures sur cette situation m'aideraient car je suis moi aussi un peu sous le choc de voir mon fils comme ça ...Mais surtout sur les décisions à prendre sur le champ ...merci de vos réponses ...

comportement , confiance

Meilleure réponse

Bonjour, Lili,

Vous nous faites bien comprendre la situation familiale de votre fils, avec le grand père plus présent que le père, le remariage de ce dernier, votre solitude de mère, votre sensibilité à la violence, la gifle qui semble avoir traumatisé votre fils, la réaction du grand père décrite par vous comme du déni..., etc.

Ce que j'entends dans votre message est votre très grande sensibilité et la réaction de votre fils en écho.
Vous écrivez que vous sentez votre fils "à fleur de peau".

Il me semble que, étant donné la situation et votre histoire familiale, vous avez peut être tendance à beaucoup (trop) protéger votre fils.
Non pas qu'il faille admettre qu'il reçoive des "corrections corporelles" (courantes à l'époque du grand père), mais qu'il est important de préparer votre fils à affronter les différences (entre les personnes, les générations, les mentalités, les comportements, etc) et les réalités de la vie.
Lui expliquer (sans le justifier), que son grand père a probablement été énervé et qu'il n'a pas pu contenir sa colère... : ça arrive, malheureusement même aux plus aimants des (grands)parents.
Il est d'ailleurs probable qu'il le regrette, mais il a du mal à l'assumer : oui, ce n'est pas facile à comprendre..., mais c'est humain.

Néanmoins, tout en étant admirative pour votre grand amour maternel, je vous conseille de réfléchir à comment faire pour aider votre fils à devenir moins fragile, à gagner en confiance en lui même, à comment lui apprendre à se protéger seul des éventuelles agressions (physiques, mais aussi verbales) qu'il peut (et qu'il va certainement) rencontrer.

Votre réaction "à fleur de peau" (qui a probablement comme source vos propres peurs de la violence) met votre fils en position de victime impuissante : ce n'est pas ce que vous souhaitez pour lui dans sa vie, j'imagine.

Il vous faut, je crois, prendre un peu de recul pour arriver à devenir vous même un peu moins touchée dans des situations semblables.
Si vous croyez utile, vous pouvez vous faire aider dans ce sens : votre fils ressentira aussi les bénéfices d'une thérapie maternelle.

Bien cordialement,
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Mot de la fin pour ne pas monopoliser avec ma question de départ ;)

Si ça avait été une personne âgée par exemple en maison de retraite qui s'était pris une gifle sans raison par un membre du personnel ? (Et même avec une raison d'ailleurs ...)

Cette personne aurait certainement été envoyée au tribunal par la famille, probablement par son employeur également, surement condamnée, aurait perdu son emploi et dû payer une amende ... Au minimum.
Le tout dans l'approbation générale. Non ?

Bien sur que si.
Pour ma part je n'excuse pas le fait de mettre une gifle à quelqu'un ou de le malmener physiquement de quelque facon que ce soit, sans raison, que ce soit une personne âgée, un enfant ou tout autre être humain ;)

D'ailleurs ces comportements envers les enfants sont interdits dans d'autres pays autant que sur les adultes ... À méditer.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2015

Lili

Merci pour vos réponses, certains semblent mieux cerner le problème que d'autres mais chaque réponse est utile tout de même.

En bref ?

Non mon fils n'a pas fait ce geste. Il s'agit d'un "coucou" depuis un manège qui bougeait, malheureusement avec des doigts malencontreusement placés .... Il s'en est expliqué ...
Il sait ce que ce geste signifie et ne le fait pas. Encore moins à son grand père qu'il adore. C'est juste pas de chance sur une photo prise de loin et mal interprétée ....

Je veux qu'il avoue l'avoir giflé oui, absolument, sans quoi je n'aurai plus confiance en cet homme ! Mon fils n'est pas blanc comme neige c'est sur, il fait des bêtises comme tous les enfants.
Mais se faire gifler par un homme qu'on adore, qui de plus est impressionnant physiquement, pour quelque chose qu'on a pas fait ce n'est pas correct.
Encore moins se faire traiter de menteur par la suite ... ?!

Parce que c'est un enfant il ne doit pas être traité avec respect ? Je défie qui que ce soit, de se faire gifler par quelqu'un qui fait 2 fois sa taille, 4 fois son poids, et de ne pas se sentir agressé .... Et de ne pas sentir une énorme injustice à se faire traiter de menteur par la suite alors qu'on a rien fait pour mériter cela ... ?
Qui ne se sentirait pas agressé et peiné ?


Je comprends qu'il ne veuille plus le voir et je ne l'y forcerai pas.
Il a désormais peur de son grand père qu'il aime tant, il ne comprends pas pourquoi il nie ... Il ne veut plus le voir, c'est vraiment triste... Son grand père est devenu soudainement un menteur et un adulte violent dans ses yeux d'enfant ....

Pour ce qui en est de mon ex belle famille, pour ma part, j'ai pris du recul depuis le temps ... J'ai avec eux des relations cordiales, ni plus ni moins. Je n'ai jamais interdit à qui que ce soit de prendre le petit. Au contraire je m'arrange pour que tout le monde puisse le voir...

Peu m'importe leurs vies et leurs histoires tant que le petit est en sécurité avec eux. J'ai ma vie depuis longtemps sans eux et ça me va très bien lol. J'ai refait ma vie, un autre enfant, je suis heureuse avec mon compagnon ... et bref *privé* ;)

Quand à l'éducation elle n'est pas stricte, elle est ... À ma façon. Je n'ai jamais eu de modèle positif pour m'inspirer, j'ai donc décidé de considérer qu'un enfant est très intelligent.
Je lui apprends, je discute, j'explique, je dessine quand c'est compliqué, j'invite souvent à réfléchir avant de pondre des réponses toutes faites. Et encore beaucoup d'autres fonctionnements "non classiques" toujours dans le respect de l'enfant et des adultes, c'est un échange ...
Il y a plutôt moins de règles chez moi et moins de cris ou de punitions que chez "la plupart" des gens.

Car mon fils a réfléchi et compris en amont beaucoup de choses par lui-même... Bien sur non il n'est pas parfait mais il est ... plus réceptif, plus mature, plus réfléchi, curieux que la plupart des enfants de son âge.

Bref ... Je n'ai plus confiance en cet homme. Qui avait un petit fils qui l'adorait. Et qui maintenant à un petit fils qui a peur de lui ... Et qui désormais depuis se met à avoir peur de tous les adultes.

Il a demandé à mon compagnon de promettre que lui, selon ses mots," ne le taperai jamais" ... Bravo papi -_-'

Je n'avais rien contre lui, mon fils l'adorait, tant pis pour lui ... Il devra s'en justifier et s'en expliquer d'ici quelques années quand mon fils ado lui demandera des comptes .....

Bref merci à tous pour vos réponses.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2015

Lili

Ce qui est important, je crois, ce n'est pas la vérité en soi, c'est ce que vous dites à votre enfant. Vous le croyez et vous avez confiance en lui et en vous d'ailleurs, c'est cela qui est important. Une gifle ou une brimade morale ou psychologique est d'abord inacceptable et c'est me semble-t-il ce que vous tentez de clamer : oui c'est inacceptable. Votre fils aurait fait un doigt d'honneur, ce n'est pas très acceptable non plus!, et personnellement j'irai questionner cela avec lui et en confiance (comme vous savez le faire), sans le culpabiliser et d'ailleurs à 8 ans, sait-il ce que cela signifie? Le grand père nie? La gifle est réelle, pas réelle? Ne perdez pas votre temps en enquête ou à trouvez des alliés qui croient votre fils. L'important est de signifier à votre fils qu'effectivement les coups, gifles et brimades ne sont pas les moyens dont doivent user les adultes (qui doivent donner l'exemple) pour se faire entendre ou comprendre et qu'il y a d'autres modes de communication.
Cela réveille en vous de l'indignation, c'est compréhensible, vous souhaitez être respectée et que votre fils le soit, vous avez raison.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2015

Logo Emanuelle FALLIGAN Emanuelle FALLIGAN

3 réponses

13 J'aime

ReBonjour, Lili,

Je viens de voir votre nouveau message...et je suis touchée par votre acharnement à démontrer que le "papi" ment et que votre fils est...blanc comme neige.

C'est un enfant sensible qui a fait un geste ou a dit une parole qui a énervé son grand père : ça serait peut être intéressant pour vous de savoir aussi ce qui est à la source de la gifle que se transforme en conflit familial, voire en procès fait à votre ex beau père.
Peut être que votre fils a aussi honte de quelque chose (étant donné l'éducation très morale, stricte qu'il a reçu) et attribue tous les torts a son papi ?!

Je vous invite, Lili, encore une fois, à prendre un peu de recul, et à réfléchir en toute honnêteté avec vous même à ce qui vous touche autant vous même (bien au delà des faits "bruts" et de la violence dont il est question), du pourquoi de ce besoin "viscéral" que le grand père reconnaisse son erreur (et qu'il "s'engage à ne plus recommencer"...), à ce que cette gifle représente pour vous (vous l'avez ressenti autant, voire plus que votre fils), aux effets malheureux de cette guerre déclarée sur les relations familiales (juste avant le mariage de votre ex), et en particulier celle que votre fils peut encore avoir avec son papi.
Les relations des enfants avec la famille sont inconsciemment "dictées" par celles que leurs parents - et encore plus la mère - entretiennent avec les divers membres de leurs famille.

Il serait bien pour vous et votre fils de prendre un peu de distance par rapport à tout ça, Lili !

Je vous souhaite un beau mois d'août, Lili, à vous, votre fils et votre compagnon (c'est bon pour vous deux qu'il existe).

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2015

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1579 réponses

4860 J'aime

Bonjour,
J'entends bien votre détresse vis-à-vis de la situation que vous nous avez décrite. Les enfants peuvent être sensibles à certains événements mais également à la réaction des adultes. Il me semble que toute cette histoire prend des proportions disproportionnées. Votre fils, comme vous nous le précisiez, est sensible. Il est fort probable qu'il réagit en réponse, en miroir, à votre propre détresse, À la souffrance que la situation de violence A pu réactiver Chez vous.Je vous invite à consulter un psychologue qui vous permettra de faire le tri dans toutes les émotions que vous pouvez ressentir, et à vous apaiser tous les deux. J'entends bien le désir profond que vous avez à protéger votre fils, et c'est tout à votre honneur . Un psychologue permettra à votre fils de faire le tri entre les émotions qu'il ressent qui lui appartiennent et celles qui sont inhérentes à votre propre détresse.
Cordialement
Isabelle bellin
Psychologue clinicienne
Psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AOÛT 2015

Logo Isabelle Bellin Isabelle Bellin

21 réponses

122 J'aime

Bonjour,
Sans mettre en cause votre enfant, mais un enfant ment tout comme un adulte. D’ailleurs pourquoi ne faudrait il pas mentir ? Cela fait partie des relations humaines... A ne pas mentir on fini par ne plus avoir de vie psychique personnelle... mais c’est un autre débat.
Ce qui m’interpelle dans votre récit c’est le fait que cela ravive chez vous votre problématique relationnelle à votre père (et aux hommes en général) et que vos propres angoisses accroissent celles de votre fils, d’autant que l’image masculine me paraît très bousculée...
vous avez fait de votre mieux, personne ne dit le contraire, mais ce n’est pas pour cela que c’est adapté.
Je vous suggère d’aller aborder ces sujets avec un psychologue afin de faire la part des choses entre ce qui s’est joué pour votre fils et ce qui se joue chez vous.
cordialement
Sylvianne Spitzer
psychologue, psychothérapeute, victimothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AOÛT 2015

Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste

392 réponses

2038 J'aime

Merci pour cette réponse, mais je suis sûre et certaine que mon fils dit la vérité. Je n'ai aucun doute, vraiment aucun.

Il y a entre moi et mon fils une relation forte, de confiance, je le connais. Je suis absolument certaine d'après ses propos et ses réactions depuis son retour qu'il ne ment pas. D'ailleurs c'est un enfant qui a très peu menti dans sa vie. Il m'a menti quelquefois pour des histoires de gâteaux, mais il ne ment plus du tout, depuis plus d'un an, même pas pour des gâteaux. J'ai élevé cet enfant seule, et ayant remarqué qu'il était hypersensible, j'ai été une mère très attentive à ses besoins, ses réactions, ses problèmes ....
Du moins j'ai fait de mon mieux .... Je le connais bien ... Je suis sûre de moi.

Quant à accuser quelqu'un, à tort, d'avoir fait telle ou telle chose, je lui ai appris que c'était une chose à ne pas faire. Et il a toujours compris et respecté ce principe.
Chaque fois qu'il a "dénoncé" une personne de tel ou tel acte, (des choses pas aussi graves que le cas présent), c'était vrai.

Je suis donc aussi absolument certaine que cet homme en qui j'avais toute confiance me ment ... Et de plus tente de faire passer son petit fils pour un enfant dérangé, menteur, alors que cet enfant n'a jusqu'à présent, jamais eu de comportement inquiétant ou déplacé.

D'ailleurs j'ai réussi à joindre le père du petit, qui est le fils du papi. Il croit aussi que mon fils dit la vérité et que son propre père ment.
La grand mère, l'ex-femme du papi, le croit aussi.
2 personnes très proches des 2 protagonistes, et qui les connaissent très bien, qui sont aussi persuadées que le grand père ment....

Face à cet homme, je suis perdue car je ne peux pas avoir confiance à présent .... Ce qui m'attriste. J'aurai préféré qu'il avoue avoir eu ce geste, qu'on en parle et qu'il s'engage à ne plus recommencer.
Mais c'est impossible puisqu'il nie ... :(

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AOÛT 2015

Lili

Bonjour,
Le grand père nie avoir donné une gifle. Qui sait ce qui s’est réellement passé ?
Outre votre désarroi par rapport à cette situation, se joue aussi je pense à travers elle, un conflit de générations. Education fondée sur le dialogue pour vous … et la gifle probablement courante à l’époque du grand père. Et donc, dur pour lui d’assumer un geste impulsif qu’il sait inadmissible pour vous.
Dans l’immédiat, il me semble qu’il faut laisser retomber la pression plutôt que de passer illico à la main courante.
Vous envisagez a priori des rencontres qui seraient catastrophiques. Et si les choses à la faveur d’un heureux hasard se réglaient d’elles-mêmes ?
Tout n’est pas écrit d’avance tel un drame shakespearien.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

5 AOÛT 2015

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1871 réponses

5548 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Mon enfant de 8 ans a toujours besoin que je sois présente près de lui

3 réponses, dernière réponse le 25 Octobre 2018

Mon enfant de 8 ans est parfois agressif avec ses camarades

8 réponses, dernière réponse le 14 Mars 2017

Enfant de 8 ans et peur de mourir

9 réponses, dernière réponse le 20 Novembre 2015

j'ai croisé le chemin d'un pédophile à l'age de 8 ans

4 réponses, dernière réponse le 04 Avril 2019

Mon ami dort avec sa fille de 8 ans

3 réponses, dernière réponse le 04 Juillet 2018

Comment faire comprendre à mon mari qu'il agit mal avec mes enfants ?

4 réponses, dernière réponse le 31 Juillet 2015

Mon fils de 14 ans a fait des attouchements sexuels

13 réponses, dernière réponse le 14 Avril 2017