Petite fille de 8 ans qui a dessiné ses funerailles

Réalisée par Alice · 6 août 2023 Parentalité

Bonjour,
Ma fille a 8 ans. Depuis quelques temps elle fait des histoires sous forme de petits cahiers. D habitude ce sont des histoires joyeuses, des aventures entre frères et sœurs, des anniversaires etc... Aujourd hui le livre s intitulait "le jour le plus malheureux". Sur la couverture 2 pierres tombales dont la sienne avec son nom dessus. Devant un groupe de personnes en train de pleurer. Bref pour moi un vrai choc.
Ma premiere réaction à été de le déchirer parce que j estime qu on ne doit pas faire ce genre de dessin. Elle a pleuré pensant que je la grondais. En discutant elle m à dit qu elle comprenait pas ma réaction et que dans son histoire c était elle qui avait vieilli et ses enfants et ses petits enfants étaient parmi les personnes qui pleuraient. Bon, il y a de l imagination mais en tant que maman j ai du mal à comprendre pourquoi ce genre de scène triste lui traverse l esprit..
Alors ma fille est de nature assez angoissée je pense. Elle aime "imaginer" elle pose des questions sur la mort parfois et souvent le soir au repas elle devient triste à l idée d aller se coucher. Elle demande souvent après la famille, les gens et aime quand il y a du monde à la maison. Elle a un petit groupe de copines à l école donc pas de souci à ce niveau là. Par contre côté alimentation c est difficile depuis qu elle est bébé. Pas beaucoup d appétit et il faut toujours batailler pour lui faire goûter des fruits et des légumes...
Nous ne savons pas s il est nécessaire de consulter car je ne veux pas qu elle se croit malade.
Merci par avance pour vos avis

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 AOÛT 2023

Il n'est pas rare que les enfants explorent des émotions complexes par le biais de leur créativité, comme la narration et le dessin. Les images qu'elle a créées pourraient être le reflet de sa compréhension croissante de la mortalité et des liens affectifs qu'elle entretient avec les membres de sa famille.

En grandissant, les enfants sont souvent confrontés à des concepts abstraits tels que la mort, et sa réaction pourrait être une façon de donner un sens à ces pensées. Sa préférence pour la compagnie et la recherche de réconfort pourrait provenir d'un besoin de sécurité émotionnelle.
La mort est quelque chose de naturel que nous connaîtrons TOUS, comme la perte d'un être cher et, en fin de compte, de nous-mêmes. Ce sujet est tellement angoissant que nous essayons tous de l'éviter. Néanmoins, votre fille semble avoir trouvé une façon très mature de l'aborder, elle s'est dessinée en train de mourir à un âge avancé, entourée de sa famille. Elle semble avoir trouvé une explication réconfortante à un sujet aussi inévitable que la mort. La question que je vous pose est la suivante : comment gérez-vous la mort, pourquoi la trouvez-vous si angoissante au point de détruire son cahier de dessins ? Il me semble que c'est plus votre problème que le sien.
Une bonne façon de traiter cette question serait qu'elle reconstitue le cahier déchiré ou qu'elle en fasse un nouveau et qu'elle vous le montre, Encouragez-la à partager ses pensées et ses sentiments, écoutez-la sans jugement et essayez de comprendre ce que la mort signifie pour VOUS.

Si votre anxiété persiste, un professionnel pourrait vous offrir des conseils précieux pour soutenir son bien-être émotionnel. À cet égard, je propose une première consultation pour explorer la manière dont je pourrais vous aider à gérer vos émotions.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

761 réponses

2547 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AOÛT 2023

Bonjour,
Ma réponse va peut être vous choquer, mais je pense que votre réaction vous renvoie à vos propres peurs conscientes ou inconscientes.
La réaction positive qu'il aurait été utile d'adopter c'est de demander à votre fille pourquoi elle a fait ce dessin, qu'est ce qu'elle ressent émotionnellement par rapport à son dessin?... Le fait d'avoir déchiré son dessin a dû être très violent pour votre fille, de plus vous l'avez grondé, ....
Vous dites que vous fille est de nature angoissée, à vous lire, je dirais plutôt qu'elle est imprégnée de vos propres angoisses...
Je pense qu'il serait intéressant de vous pencher tout d'abord sur vos réactions émotionnelles, et de consulter pour vous même.

A vous d'y réfléchir !

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique


Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5290 réponses

30177 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AOÛT 2023

Bonjour Alice,

Vous en avez déjà fait beaucoup trop et votre réaction brutale n'a pu que la perturber.
Il n'y a rien d'anormal à ce qu'un enfant de cet âge puisse évoquer ou réfléchir à la mort. La mort fait partie de la vie. C'est au contraire plutôt un signe de réalisme et de maturité. D'ailleurs dans le dessin qu'elle proposait elle se prolongeait avec ses enfants.
En fait votre réaction manifeste plutôt le malaise personnel que vous avez avec la mort.

Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

3889 réponses

20299 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour ! A priori, un rêve ou une pensée de mort est considérée comme négatif puisqu'elle met souvent fin à quelque chose de positif : on parle, alors, de la mort comme d'un malheur au lieu d'un bonheur. Si on observe le symbole de la mort, cela veut dire la fin de quelques choses et le commencement de quelques choses d'autres. La mort annonce un changement. Il se peut que votre fille souffre émotionnellement d'une situation ou d'un évènement traumatisant. Les parents doivent être attentifs à ce que l'enfant ressent. Vous avez réagi peut-être par superstition et non par le symbole que représente l'image. Un enfant véhicule beaucoup ses émotions par le dessin. Je vous invite à consulter pour apprendre à mieux vous connaître et notamment sur vos émotions afin de pouvoir mieux accompagner votre enfant sur ce qu'il ressent et vit intérieurement. Cordialement, Jonathan Desjours - coach et thérapeute de l'inconscient.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

742 réponses

529 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour à vous

Je comprends que votre fille de 8 ans écrit des histoires sous forme de petits cahiers et que d'ordinaire ce sont des histoires assez joyeuses. La dernière parlait de ses funérailles et sur la couverture elle avait dessiné 2 pierres tombales dont la sienne ainsi qu'un groupe de personnes en train de pleurer.
Vous dites que pour vous, ça a été un vrai choc et que votre première réaction a été de la déchirer. En quoi cela est un choc pour vous ? Pourquoi estimez-vous que votre fille ne doit pas faire ce genre de dessin ?
La mort est un sujet qui interpelle beaucoup les enfants (surtout à cet âge là, le fameux "âge de raison" où l'enfant commence à se poser des questions existentielles) et c'est important de ne pas en faire un tabou. Le dessiner peut être l'occasion pour un enfant de "conscientiser" la mort, de réaliser que cela fait partie de la vie et cela peut également être l'occasion de lui permettre de poser des questions à ce sujet.
L'enfant pense à sa propre mort mais également à la mort de ses proches et a besoin d'être rassuré sur ce sujet. Le rassurer ne veut pas dire "minimiser" ni faire comme si ça n'existait pas, mais plutôt lui dire que c'est normal qu'elle s'interroge et que ça puisse faire peur puisque c'est quelque chose que nous ne connaissons pas. Vous pouvez lui dire que cela vous fait peur également et que, ensemble, vous pouvez discuter et en parler pour vous sentir mieux. Contrairement à ce que l'on croit, c'est extrêment structurant pour l'enfant de voir que le parent ne sait pas tout et apprend continuellement. La vie est une évolution et la "vie matérielle" a un début et une fin.
Peut-être avez vous, vous même perdu des êtres chers dans votre histoire et vous pouvez lui parler de votre expérience, de ce que cela vous a fait.
Comment vous sentez-vous aujourd'hui par rapport aux décès que vous avez vécu ? je pourrai sentir que vous êtes très anxieuse pour votre fille. Avez-vous peur qu'elle soit malade ?
Les consultations ne sont pas juste destinées aux malades : on peut consulter un professionnel pour "se sentir mieux".
Votre fille semble aimer la vie et l'expression. Elle capte cependant vos inquiétudes envers elle et c'est cela qui peut l'angoisser.
Je vous invite donc à observer ce qui vous fait réellement peur dans son comportement. Je me tiens à votre disposition pour en parler et vous accompagner si vous en ressentez le besoin.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1210 réponses

2349 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour,

De part ses dessins, elle exprime ce qu'elle ressent.
C'est une façon pour elle d'extérioriser sa prise de conscience par rapport à la mort. Cela est normal. Peut-être, dernièrement, a t elle perdu un être cher comme un animal de compagnie.... C'est très bien de lui en parler et de lui expliquer. Et vous, vous pourriez vous demander quel est votre rapport à la mort... il faut simplement écouter, être présent, la rassurer, lui expliquer que la mort fait partie de la vie... et que c'est normal d'en parler ou de l'exprimer par le dessin ou autre support.
J'espère avoir répondu à votre questionnement.
Très bonne journée à vous.
Cordialement,
Virginie Guilbaud

Virginie Guilbaud Psy sur Le Trait

4 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour Alice,

Les questionnements de votre fille semblent tout à fait adaptés à l'âge de son développement et de sa construction.
Toutefois, vous semblez vous même avoir été très impactée par par ces derniers ce qui semble avoir provoqué une première réaction impulsive de votre part induite, il semblerait, par de fortes émotions pour vous?
Peut-être que la question ne réside pas forcément à "emmener votre fille consulter" ; mais plutôt peut-être de rechercher un lieu de thérapie qui puisse permettre aux membres de la familles de pouvoir échanger sans risque de débordements "affectifs" afin d'appréhender les possibles enjeux dans les inter-relations familiales ...?
Vous parlez de votre "fille comme quelqu'un d'angoissée"... Est'ce un "fonctionnement" que vous partagez avec elle dans vos inquiétudes pour elle ou dans la vie en général? Et si oui, comment arrivez-vous à vous positionner pour la rassurer?
Vous aborder le fait que "ce soit difficile du côté alimentaire pour votre fille"... comment vivez-vous votre propre inquiétude et quelle est sont impact sur votre positionnement dans ce que vous appelez des "batailles" ?

Vous semblez une maman attentive et soucieuse pour votre fille et c'est tout à votre honneur; mais quelques fois nos inquiétudes parentales freinent ou empêchent de nous situer dans une posture "suffisamment" aidante pour nos enfants ce qui rend difficile le pas de côté nécessaire pour ne pas ancrer, aggraver voir cristalliser un fonctionnement.

Je ne sais pas si ces quelques mots auront pu vous aider. Comme vous avez dû le comprendre mon prisme correspond plus à une approche systémique dans laquelle chacun membre de la famille contribue à son équilibre.
Je reste à votre disposition si vous désirez échanger plus en amont...
Chrystèle Marchioni
Thérapeute systémicenne

Chrystèle Marchioni Psy sur Voiron

4 réponses

4 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour,
Votre fille est à l'âge où on se pose des questions sur la mort et c'est tout à fait normal qu'elle imagine des choses à ce sujet. C'est un sujet très douloureux pour les adultes, et nous avons souvent peur d'en parler ou de l'évoquer, notamment avec nos enfants. Nous avons peur de les traumatiser, de les rendre triste, etc.
Mais nous savons bien au fond, que nous ne sommes pas immortels, ni nos enfants, et que la mort va avec la vie.
Il me semble que votre fille a un comportement tout à fait sain, c'est à dire qu'elle "apprivoise" la mort en imagination, en dessina

Caroline Oberlin Psy sur Rives

5 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour Alice,

La mort fait peur. La mort c'est quitter, c'est perdre.
Dans notre société nous avons fait de la mort un tabou, comme si le fait de l'occulter permettait de l'éviter.
La mort fait partie de la vie, elle est là au quotidien pour chacun de nous.
La fleur qui se fane, le moustique ou l'araignée que l'on écrase, l'oiseau qui vient percuter une fenêtre... Voilà le quotidien de votre fille qui  a tout simplement transposé sur les humains.
Dessiner la mort pour elle est une façon de se l'approprier, de s'y habituer, de s'y préparer. Elle se met elle-même en scène parce que c'est peut-être plus facile, voire plus improbable que si c'était vous sa maman, ou son grand-père, le chien ou le chat...
Et cela arrivera un jour très certainement. Si vous avez des animaux de compagnie, se préparer à leur disparition pourra permettre une meilleure acceptation, un deuil moins traumatique.

Bravo d'avoir pu reparler avec votre fille de ce dessin. Je vous invite maintenant à le lui rendre s'il est encore accessible, même déchiré. Sinon proposez-lui de refaire ce dessin, mettez des mots sur la peur qui est la votre et dites-lui qu'elle a le droit, qu'elle est libre de dessiner tout, absolument tout ce qu'elle a envie.

Je vous invite à prendre RV avec un-e thérapeute pour apprendre à gérer votre propre peur de la mort.
Concernant la difficulté alimentaire de votre fille, je vous invite aussi à vous faire accompagner vous-même, la difficulté ayant débuté depuis qu'elle est bébé c'est donc à la source que le problème sera traité, et la source de la naissance c'est vous. Comment s'est passé votre grossesse, votre accouchement ? L'allaitement ou le biberon ?

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1849 réponses

2046 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AOÛT 2023

Bonjour,

Je comprends que la réaction de votre fille et son histoire vous ont choquée. Il est de prendre en compte que les enfants ont une imagination vive et parfois leurs pensées peuvent prendre des tournures inattendues. Il semble que votre fille ait une nature angoissée qu’elle se pose des questions sur des sujets sensibles tels que la mort.

Il est normal pour les enfants de poser des questions sur des sujets délicats, comme la mort. Cela fait partie de leur développement et de leur compréhension du monde qui les entoure. Il est important de leur fournir des réponses adaptées à leur âge et de les rassurer autant que possible.

Cependant, si vous êtes préoccupée par l’anxiété de votre fille et si cela affecte sa vie quotidienne, il peut être bénéfique de consulter un professionnel de la santé, comme un psychologue pour enfants. Ils peuvent vous aider à mieux comprendre les préoccupations de votre fille et vous donner des conseils et des stratégies pour l’aider à gérer son anxiété.

En ce qui concerne son alimentation, il peut être utile de consulter un pédiatre ou un nutritionniste pour vous assurer qu’elle reçoit tous les nutriments dont elle a besoin pour sa croissance et son développement. Ils pourront vous donner des conseils spécifiques et adaptés à sa situation.

N’oubliez pas que vous êtes une maman aimante et préoccupée. En offrant votre soutien et en écoutant attentivement votre fille, vous lui montrez que vous êtes là pour elle.
N’hésitez pas à demander de l’aide professionnelle si vous en ressentez le besoin.

Je suis là si vous avez d’autres questions ou préoccupations.

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

919 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16000

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132600

réponses