Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

je cherche à inverser les rôles avec mon psy

Réalisée par lune le 19 juin 2017 1 réponse  · Approches psychologiques

J'ai de drôle de réactions avec mes psy ( Surtout avec un psychologue et un peu avec ma psychiatre depuis.)

J'ai comme des pensées qui passent , qui me font croire que mes psy ont le même problème que moi. J'ai du mal a l'exprimer , c'est très étrange et ca m'angoisse bcp.

C'est comme si j'imaginais que mes psy  avait vécu la même chose que moi petite. Donc le même trauma que moi. ( ds mon cas des abus sexuel) Je n'ai absolument aucun moyen de savoir quoi que se soit sur eux évidement, et je fais ca avec les deux, c'est que c'est vraiment un fonctionnement que j'ai qui fausse mes pensées. J'ai eu ma psychiatre des années, je n'ai jms réagi comme ca. C'est nouveau depuis que je vois le psychologue. Ce sont des pensées angoissantes qui passe et qui me dérange.

Je me dis que c'est peut-être ca le transfert? Je ne comprend pas ces principe de transfert, j'ai beau lire des explications sur internet.

J'ai demandé à ma psychiatre si j'avais pas des failles de délire ou psychose ou une maladie mental qui m'expliquerais les choses, mais elle me dit que j'ai un SSPT qui me provoque des angoisses. En thérapie je cherchais les éléments déclencheurs de mes angoisses. Maintenant je ne lui ai pas parlé de ces pensées, j'oserais jms, c'est vraiment absurde. C'est comme si, qd je pense que mon psy me comprend,

j'ai une pensée qui vient comme si il me comprenait pcq il avait vécu des choses difficile aussi, des maltraitances aussi. Qqch comme ca. Et ce psy est hyper spécialisé ds les traumatismes, il a fait bcp de formations en plus et il a de l'expérience. Du coup je me dis qu'il a choisi cette discipline pcq il l'a lui même vecu des maltraitance et trauma. PAr exemple il m'expliquait des réactions de SSPT de qqs d'autre, et je me disait qu'il me disait ca pcq c'était son vécu a lui. D'ailleurs il me répétait les même choses. C'est bizarre, je sais, mais ca passe ds ma tête.  Ca crée chez moi une sorte d'empathie, de compassion, d'envie d'aider, ou qu'on m'aide pcq on sait ce que c'est pcq on l'a vecu aussi.  je ne sais pas, c'est étrange,  mais ce n'est pas approprié en thérapie aves son psy. Et ca me rend mal dans ma thérapie. Peut-être comme si je cherchais à inversser les rôles.

Je réfléchi d'où ca pourrait me venir. Ca me fait pensé à ma mère. Qd j'ai parlé des abus sexuel que j'avais vecu a ma mère j'ai eu notamment comme réponse qu'elle aussi avait vécu ca comme moi. Comme si elle voulais minimisé les choses en me disant ca. Comme si c'était normal, car elle aussi. Du genre ,tu vois ce n'est pas grave, moi aussi ca m'est arrivé.  Ca me fait pensé aussi au faite que mon agresseur me disait que c'était normal, qu'il faisait ca aussi avec sa mére, et avec ma mére. je crois que ce n'est pas tout a fait faux car il abusait de plusieurs personne ds la famille. Ma mère m'a aussi dit qu'il avait ca à moi pcq il l'avait vécu lui même petit garçon. Du coup j'ai peur que moi aussi j'agresse des enfants? Et du couo si le psy s'intéresse à moi, c'est qu'il a vecu aussi ce genre de choses. Ca m'angoisse énormément.

Sinon ca me fait pensé au fait que ds la relation avec ma mére, j'ai bcp dû porter ses problèmes, j'ai svt dis que petite j'ai été la psy de ma mére. Au divorce de mes parents, j'avais 6 ans, elle me racontais ses propres maltraitances qu'elle avait vécu petite, et ca me faisais de la peine pr elle. J'avais pas à entendre ces choses là si jeune. C'était elle avant moi. Et j'aimais pas ca, je me refermais et je me suis éloigné de ma mére. Je me suis complètement fermée sur moi même. Est ce que j'ai qqch qui fait que je veux inverser les rôle chez les gens, donc je reproduit mon fonctionnement sur les psy?

Encore l'autre jours, je vais chez un medecin traitant pour des problème d'estomac, je suis sortie de là sous le choc, elle m'avait raconté toute sa vie. on a plus parlé d'elle que de moi. elle était un peu étrange et elle avait une vie plein de malheurs! lol J'aime pas ca.

Ca me fait pensé a ca cette thérapie, je me suis complétement fermée face au psy. Je me suis fermée pour lui laissé la place. Mais si je prend ma place, j'ai peur, c'est comme un danger pour moi.

Je ne supporte pas non plus de savoir quoi que se soit sur le privé de mes psy. C'est limite que j'ai peur que le hasard me fasse decouvrir des choses. le psy c'est comme une image fixe pour moi. Rien ne peut bouger.

En tous cas, c'est très fort chez moi cette réactions comme d'inverser les rôles, j'en ai arreté la thérapie, ca me fait trop de mal. j'ai discuter avec le psy que j'avais besoin de tps, que je voulais faire une pause ds la thérapie. J'ai arreté le suivis ca va faire un an. Il a dit de prendre tout le tps qu'il me fallait et de revenir quand je me sentirais prête. J'ai bcp réflechi; et c'est maintenant avec le tps que je comprend +- pourquoi j'étais mal dans cette thérapie et je pense que c'est lié a ca ou du moins en grande partie . Et tout ca me fait peur, alors je ne recommence pas. ( j'allais chez le psychologue pour faire de l''EMDR, mais on en avait pas encore fait et j'ai été là un an régulièrement. ) je ne consulte plus ma psychiatre non plus. En faite, je commence a faire pareil avec la psychiatre, donc j'évite pour pas que ca aille trop loin dans ma tête. Ca m'a mise tellement mal cette histoire que je préfère ne plus voir de psy. Des fois je me dis que je ratte un travail interessant sur moi, mais ma psychiatre m'a dis que la thérapie avec le psychologue était devenue trés émotionnel, très difficile et  si j'avais continué, j'aurais surement dû prendre un petit traitement médicamenteux provisoire pr m'aider a poursuivre cette thérapie. Du coup ca me fait peur aussi. Puis aussi, j'ai peur de trop m'attaché au psy. a la dernière séance, j'avais parlé de qqch que j'ai tjs voulu dire à un psy, ca m'avait fait bcp de bien, mais je n'y suis jms retourné après ce jour. J'avais encore cette impression de parler pour lui, pour l'aider lui ( oui je sais c'est absurde et ca me prend la tête!)

Ah oui, ma psychiatre m'a dit aussi que la thérapie avec ce psy était devenue un nouveau traumatisme pour moi, j'ai lu qq part que c'était quand le patient était trop attaché a son psy. J'ai beau chercher dans ma tête si j'étais pas "amoureuse" de lui, comme j'ai déjà entendu des patientes qui était amoureuse de leur psy. MAis j'ai pas cette impression. D'ailleurs je ne suis pas qqs qui tombe amoureuse avec les hommes, je suis qq de très froide. lol Après de longues réflexions, C'est là que je me dis que le nouveau trauma n'est pas un attachement amoureux, mais un attachement comme j'essaye de l'expliqué plus haut, un attachement maternel qui inverse les rôles. Je ne sais pas si je suis claire.  

Ah oui, ces pensée viennent surtout chez moi. Qd j'étais en séance je trouvais ca absurde qd j'y repensais en séance, ca me mettait même très mal à l'aise, j'avais l'impression d'être complétement folle. Et qd j'ai arrêté la thérapie ca s'est presque empiré car je n'y allait plus pour me remettre les idées en place en qqs sorte... MAis c'était devenu tellement important que j'ai dû arrêté la thérapie. Et plus, je faisais pleins de projections de mes traumas sur la thérapie et sur le psy. C'était une horreur cette thérapie. C'est que maintenant après presque un an d'arrêt que je réfléchi un peu différemment.

Vous comprenez qqch.? y'a une logique ds tout ca?

LA logique est surement que je réflechi de trop et que je ne devrais pas réfléchir comme ca...

Merci.

Meilleure réponse

Bonjour Lune
Le principe de la talking cure utilisé en psychanalyse mais aussi en thérapie est de dire tout ce qui vous passe par la tête, sans aucun jugement. Lors d'un transfert avec un thérapeute, des idées passent par la tête, qui peuvent parfois surprendre. Il faut simplement en parler avec le thérapeute concerné. Vous notez vous-même que ces pensées qui vous dérangent font écho à des éléments de répétitions dans votre famille, votre vie... Il y a en effet une logique dans tout ça. A vous de la découvrir en poursuivant un travail thérapeutique.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Questions similaires

Voir toutes les questions
Bonsoir je cherche un bon psy pour mon enfant pn dans le 06

3 réponses, dernière réponse le 28 Août 2017

je viens chercher de l'aide à accepter la bisexualité de mon mari

3 réponses, dernière réponse le 22 Février 2018

Ma psy met fin à notre thérapie, je ne voulais pas

4 réponses, dernière réponse le 28 Janvier 2018

sentiment d'être surdoué / hp - oser le dire à son psy

4 réponses, dernière réponse le 07 Février 2018

J'ai revu la psy et j'en souffre

2 réponses, dernière réponse le 29 Mars 2018

pensée étranges en thérapie

1 réponse, dernière réponse le 06 Décembre 2017

Accablée et humilliée par un rapport d'expert psy

14 réponses, dernière réponse le 20 Décembre 2016

choix de son psy et transfert négatif

5 réponses, dernière réponse le 26 Septembre 2018

Une psy qui ne sait pas complimenter

7 réponses, dernière réponse le 03 Octobre 2016

En réaction aux réponses sous : La psy me pousse vers la sortie.

1 réponse, dernière réponse le 20 Mars 2018