Ma fille de 7 ans est très jalouse, elle ment et n'obéit plus

Réalisée par capucine · 23 mai 2014 Parentalité

Bonjour,


J'ai 4 enfants (11 ans, 7 ans, 4 ans et 18 mois). La deuxième me pose beaucoup de problèmes. Elle a énormément de mal à être concentrée et bouge sans cesse. Cependant elle a une intelligence très vive et comprend tout très très vite.


Cela allait mieux l'année dernière. Mais depuis la naissance de mon quatrième enfant et surtout depuis que son père est parti 15 jours en déplacement (juste 2 mois après la naissance) elle a recommencé à être très très agitée et a développé une immense jalousie contre sa petite soeur (ma troisième fille pas le bébé) et sa soeur aînée. Elle n'arrête pas de répéter qu'elle déteste sa petite soeur (pas le bébé mais ma troisième fille), elle ne cesse toute la journée de lui prendre ses jouets, de la faire pleurer, elle refuse de jouer avec elle et la dénigre en permanence. Elle monte aussi sa grande soeur contre la troisième.


Déjà ce sont des pleurs et des cris à longueur de journée. Par ailleurs, elle était avant très généreuse et maintenant elle est devenue d'un grand égoïsme. Elle n'arrête pas de cacher "ses" affaires dans des boîtes qu'elle stocke dans son lit, elle ne prête rien et même les jeux qui appartiennent aux trois enfants elle se les approprie et interdit à ses soeurs de les toucher (elles sont toutes les trois dans la même chambre).


Les objets et l'argent sont devenus pour elle une obsession. Enfin elle s'est mise depuis peu à mentir ce qu'elle ne faisait pas auparavant. D'abord elle s'est mise à mentir pour les bêtises, pour ne pas se faire gronder, ce que je peux comprendre. Mais maintenant elle invente sans cesse des choses, des histoires, elle fabule toute la journée et nous ne pouvons plus croire la moindre de ses paroles. Souvent elle ne se rappelle même plus des mensonges qu'elle dit et cela porte à conséquence car nous avons déjà disputé des cousins et cousines accusés à tort.


Enfin elle n'obéit plus à rien. Elle fait tout ce qui lui passe par la tête. Lorsque je veux qu'elle cesse un comportement je dois lui répéter 6 ou 7 fois "arrête" avant qu'elle n'arrête et en général je dois physiquement l'obliger à s'arrêter sinon elle ne LE fait pas. Quand je lui parle elle s'en va au milieu de ma phrase. Et quand je lui dit de ne pas faire une chose, elle s'en fiche complètement et si elle a décidé de la faire, elle la fait quand même.


Elle m'a dit qu'elle ne sait pas pourquoi elle fait tout cela et je crois sincèrement qu'elle n'arrive pas à se contrôler et à s'empêcher de faire les choses. Elle a dit à ma belle soeur "Je n'arrive pas à rendre ma grande soeur jalouse, ça m'énerve car moi je suis très jalouse d'elle". Et elle m'a dit mentir pour se rendre intéressante.


Je ne sais plus du tout quoi faire. L'autorité n'a eu aucun effet sur elle. Dans l'éducation que nous leur donnons et l'exemple que nous donnons, nous sommes très présents (école à la maison, père souvent à la maison). nous sommes très fermes avec les enfants mais aussi très joueurs avec eux. Nous avons instauré des règles de respect (je ne les laisse jamais nous parler en haussant le ton ou nous manquer de respect) et nous les respectons (par ex on leur dit toujours STP, merci. quand je les gronde à tort je m'excuse et j'explique, nous parlons énormément). Par ailleurs les valeurs de solidarité dans la famille, de générosité en général, de politesse, de bienveillance envers les autres et envers les animaux sont très importantes pour nous et le mensonge ne fait pas parti de notre famille. Je ne ment JAMAIS à mes enfants même le père noël ou la petite souris n'ont pas de place ici.


Enfin nous essayons au maximum d'être équitables avec nos enfants (nous achetons tout par trois, nous chronométrons les temps de jeux sur la tablette ... etc., idem pour les câlins)


Auriez-vous quelques conseils à m'apporter? Je ne sais pas du tout quelle attitude adopter avec elle et je pense qu'elle est en souffrance.

Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 26 MAI 2014

Bonjour

Merci pour toutes ces informations. La première chose qui me vient à l'esprit en lisant votre message c'est que tout est très cadré chez vous, tout est très organisé et calculé comme si tout devait être parfait.

Votre fille cherche-t-elle à briser cette quête d'excellence qu'elle vit comme des contraintes ? D'ailleurs votre organisation fait peu part à l'imaginaire et elle au contraire raconte beaucoup d'histoires. De la même façon, alors que vous tenter d'aimer tous vos enfants de la même façon par un "timing" serré, elle vous montre qu'elle n'aime pas toutes ses soeurs de façon égale... Il y a beaucoup à analyser dans votre écrit par ailleurs...

Dans votre situation, une psychothérapie familiale pourrait vous aider tous à mieux exprimer vos sentiments et à comprendre ce qui se joue au sein de votre organisation familiale.

Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2015

Bonjour Madame,

Merci pour toutes ces informations que vous rapportez ici et qui permettent d'avoir une approche de la situation qui vous préoccupe au sujet de votre relation avec l'une de vos filles.
J'aurais cependant quelques questions: vous dites que le comportement de votre deuxième fille a "recommencé" après la naissance de votre quatrième enfant à laquelle a succédé après 15 jours un départ en déplacement de votre mari. Quels évènements antérieurs ont produit le même type de comportement, auparavant?
Pourriez vous préciser si votre bébé est "une petite sœur" ou "un petit frère"?

Puisque c'est vous qui présentez votre situation, et avec de nombreux détails, je me laisse penser qu'il vous revient le rôle de veiller à ce que votre famille dispose de tout ce que vous jugez nécessaire, tant sur le plan matériel qu'affectif, ainsi qu'en ce qui concerne les repères éducatifs que vous voulez transmettre à vos enfants. Vous êtes en quelque sorte "l'organisatrice", la "gestionnaire" domestique (au sens de ce qui attrait à la maison), et voilà que votre deuxième fille (quel est son prénom?) se comporte de telle façon qu'elle concentre toute votre attention, mais se montre aussi, "insaisissable"...
Il m'est venu, en lisant votre courrier, l'idée selon laquelle il ne va pas de soi d'entrer (c'est le cas du nouveau né) ou de sortir( comme l'a fait votre mari pendant 15 jours) de la famille telle qu'elle est organisée... Qu'en pensez vous?

Je reste à votre écoute

Cordialement

Thierry Dewaele
Psychologue clinicien, thérapeute familial systémicien

Thierry DEWAELE Psy sur Coutiches

9 réponses

29 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIN 2014

Bonjour Capucine,

Je suis de l'avis de madame Spitzer, et toutes les autres réponses vous ont certainement éclairé un peu.
Je voudrais juste rajouter une vision plus globale de votre famille.

Un enfant qui a une réaction insolite a toujours une bonne raison de l'avoir disait Françoise Dolto.
Votre fille est en souffrance et 'exprime avec les moyens de l'enfance pour attirer votre attention, et puisque vous êtes inquiète, elle a atteint son but.

Reste à savoir pourquoi elle souffre tant. En lisant vos explications, qui sont surtout des justifications du fait que vous êtes de "bons parents" je m'interroge aussi sur la place laissée à chaque personnalité, de chaque enfant, séparément...

Vous êtes d'excellents parents, c'est évident et vous pouvez être rassurée. Toutefois, nous sommes des êtres humains et la perfection n'existe pas. D'ailleurs elle n'est pas souhaitable en matière d'éducation, car quoique nous fassions nous faisons forcément des erreurs.

Je ne saurai trop vous conseiller des séances de thérapie familiale qui permettent de mettre à jour la cause du mal être d'un enfant. En effet, souvent un seul enfant va mal mais il n'est que le symptôme d'un dysfonctionnement dans la famille.
Nous recevons tous les jours des familles, à deux thérapeutes, le plus souvent pendant deux heures, et presque toujours on identifie vite la cause des problèmes. En faisant parler les uns et les autres, les uns avec les autres. Souvent on se connait trop et on ne s'écoute plus vraiment.

Je vous conseille donc d'essayer cette méthode avec un spécialiste près de chez vous pour que les choses rentrent dans l'ordre. Et si votre fille doit consulter seule, le spécialiste vous l'indiquera.
Ne vous culpabilisez surtout pas, vous êtes courageuse et vous avez fait très bien, il faut juste quelques ajustements...

Très bon courage
Très cordialement
Christie Nester Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple

THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE Psy sur Paris

119 réponses

589 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 MAI 2014

Bonjour,

Je me permets de vous répondre.

Je constate que votre fille essaie d'attirer son attention de toute les manières possibles. Elle commence par embêter des sœurs, vous mentait pour des bêtises et voilà que maintenant elle se met a mentir continuellement. Elle essaie de toute les manières possible d'attirer son attention afin que vous lui accordiez du temps.

Après beaucoup de chose ont changées autour de votre fille (la naissance d'un quatrième enfant, le départ de son papa au début de la naissance du bébé) c'est du changement pour une enfant.

Ce que je peux vous conseiller c'est de prendre le temps dans la journée en lui consacrant uniquement pour elle. Elle se sentira plus soutenue, aimer et surtout que vous serez toujours sa maman qui l'aime toujours autant.
N'hésitez pas a le contacter pour toute autres informations.

Cordialement,
Psychanalyste

Psychanalyste - À Fleur De Peau Psy sur Gaillard

60 réponses

90 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2014

Bonjour Capucine,

Je comprends votre inquiétude devant le changement de comportement de votre fille, car vous êtes des parents attentifs à l'éducation de vos enfants, et à la transmission de valeurs que vous voyez transgressées par cette petite fille en souffrance, comme vous l'avez bien compris.

Vous relevez que ce changement est apparu à la naissance de votre 4ème enfant : il se peut que votre fille ait du mal à trouver sa place dans la fratrie, et qu'elle ait "peur de perdre" ou "qu'on lui prenne" : sa place, son père quand il s'absente, ses affaires...

Tout cela traduit probablement une insécurité intérieure et le besoin d'être rassurée, ainsi que celui d'une attention particulière et individualisée à son égard ; réussissez-vous par exemple, à faire des activités uniquement avec elle, à faire en sorte qu'elle ne se sente pas totalement assimilée à un collectif du type "les enfants", mais qu'elle se sente exister comme individu à part entière, sans avoir besoin pour y parvenir de recourir à des conduites transgressives, provocatrices voir irrationnelles ?

Vous parlez de son comportement dans le milieu familial, mais qu'en est-il à l'extérieur ? Avec la famille élargie, ses amis, les adultes, dans ses activités de loisirs, à l'école... ?

J'ai cru comprendre que vous faisiez l'école à la maison, et la question me vient de me demander s'il n'y aurait pas du "trop" pour cette petite fille. Vous le savez, on ne peut pas en tant que parents être le tout pour nos enfants, et certains plus que d'autres ont besoin d'apports extérieurs. L'âge de 7 ans correspond à ce besoin d'une socialisation élargie, même si les parents demeurent les principales figures d'attachement.

Enfin, avez vous envisagé de consulter un spécialiste pour qualifier plus précisément ces troubles du comportement ? Dans ceux que vous décrivez, certains peuvent évoquer de l'hyperactivité.

Je vous souhaite bon courage et patience pour la suite,
Eve BRIAND
Psychopraticien

Eve Briand - Cabinet de Psychothérapie Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

20 réponses

62 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2014

Bonjour Madame,

Vous mettez bien en relief dans votre courrier le fait que la conduite de votre fille échappe à son contrôle et à votre propre contrôle. Je lis que vous et votre mari oeuvrez pour donner la meilleure éducation possible dans le respect de vos idéaux qui, sont certes extrêmement nobles, mais aussi très difficiles à servir et à maintenir. Peu d'entre nous pourraient soutenir comme vous le faites l'effort constant pour donner l'exemple, pour ne pas se laisser emporter par l'émotion, le désir de bien être, le souci des autres et de l'équité.

Vous semblez être des parents extrêmement investis, et permettez-moi de me mettre à la place d'un enfant qui aurait d'aussi bon parents. Je crois que j'aurais souvent peur de les décevoir, de ne pas les récompenser à la mesure de leurs efforts, en grandissant je voudrais dérober à leur regard et à leur connaissance les affects ou les pensées qu'ils pourraient désapprouver. J'aurais en rentrant dans ce qu'on appelle l'âge de raison, le trouble sentiment de ma singularité et la crainte de décevoir mes parents et peut-être de perdre leur amour.

C'est bien que vous soyez touchée par l'étrangeté des manifestations de votre fille et que, plutôt que de la gronder, vous cherchiez les raisons de ses conduites et des solutions. Et, puisque vous sollicitez des conseils je vous encourage à entendre ses conduites comme un langage qui parle de mobiles inconscients. Par ses mensonges, le fait de dérober des objets, de les cacher dans son lit (endroit intime et personnel) que peut-elle bien avoir à vous dire ou à garder pour elle.

Chaque enfant est différent et a besoin de son propre espace. Je ne parle pas uniquement d'un territoire séparé, ou d'une chambre, mais surtout d'un espace mental, d'un territoire de rêve et de secret et une psychothérapie peut aider votre fille à construire l'espace dont elle a besoin.

Bien à vous, Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

267 réponses

1068 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2014

Bonjour,

Votre fille, qui a 7 ans, n'arrive pas à sortir de sa petite enfance et de son Œdipe. Elle semble régresser vers la toute-puissance infantile pour contrer les interdits parentaux. Il y a donc quelque chose qui ne s'est pas bien passé pour elle, et qui l'empêche de grandir. A travers son comportement symptomatique, il semblerait que quelque chose ne se soit pas bien déroulé entre vous (les parents) et elle.

Je vous conseille de vous faire aider à travers une thérapie familiale, car votre fille n'est que le symptôme d'une difficulté familiale et/ou parentale. Il faut surtout chercher à déceler ce qui ne va pas dans le fonctionnement familial, ou encore découvrir un événement marquant au sein de la famille, pour comprendre ce qu'elle essaie de vous dire finalement. Ce n'est pas elle qui vous donnera la réponse (elle est trop jeune), et ce n'est pas à elle de vous la donner. C'est à vous (parents) de la chercher ensemble à travers ce que vous transmettez à vos enfants, et ce que vous vous transmettez à l'intérieur du couple.

L'objectif de ma réponse n'est pas de vous faire culpabiliser en tant que parents, mais de vous guider vers le chemin qui vous apportera les vraies réponses, et donc les solutions. Je sais que vous faites ce que vous pouvez, du mieux que vous le pouvez, mais des choses nous échappent parfois sans que l'on s'en rende compte...

Martine PACHERIE - Cabinet de psychothérapie Psy sur Le Mans

21 réponses

90 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2014

Bonjour Madame,

Le mot "voler" semble s'adapter au comportement de votre fille. En voici le sens :

Peut-être a-t-elle peur et surtout le fort sentiment qu'on lui "vole" beaucoup de choses;
Voler une place, sa place dans la famille, voler ses jouets. Voilà pourquoi elle les cache (pour elle, on lui a déjà volé sa place pourquoi ne lui volerait-on pas ses jouets!), son père s'est "envolé" à un moment important sans qu'elle comprenne peut-être pourquoi, voler son identité (peut-être) a-t-elle le sentiment qu'on la "dépouille" de son identité). Peut-être raconte-t-elle des histoires (elle ne l'entend peut être pas comme vous lorsque vous parlez de mensonge) pour que l'on fasse plus attention a elle, pour montrer qu'elle et là, aussi. Lorsqu’on a le sentiment de ne pas intéresser en étant soi-même on passe à autre chose : "mentir" peut être une issue de secours.

Comme vous pouvez le lire et l’entendre le mot « voler » engendre un lien direct avec l’argent, la rétention, le matériel ce dont vous parlez dans vos explications.

Il faut savoir qu’un enfant a besoin de vivre dans son monde d’enfant avec ses rêves, ses contes, son imagination. Il aura bien le temps de se plonger dans le monde des adultes !

Peut-être devriez-vous être plus naturelle avec vos enfants, relâcher la pression en évitant d’être trop rigoureuse.( ex: Chronométrer un câlin c’est rendre inhumain un geste important pour un enfant ) Cela créerait peut être une ambiance plus harmonieuse, plus filante. Bien sur cela est théorique en pratique la vie de tous les jours vous mène parfois vers des chemins ou vous n’auriez jamais pensé aller.

Comme vous le lisez, il n’y a pas de certitudes (beaucoup de peut-être). Donc, peut-être, devriez-vous mener votre fille consulter mais il faut savoir qu’une famille reste une famille et que chaque élément qui la constitue a un impact sur l’autre.

Thierry Bonsignour
Conseiller conjugal et familial
Psychothérapie individuelle
Sophrologue

Thierry Bonsignour Psy sur Marseille

16 réponses

60 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7800 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11400

psychologues

questions 7800

questions

réponses 41200

réponses