Ma fille de 7 ans pleurniche et se pose en victime

Réalisée par Ika · 12 juil. 2020 Aide psychologique

Bonjour,
Je ne suis pas française, excusez moi pour les erreurs.
Ma fille communique presque uniquement par des pleurs et plaintes. Elle a bientôt 7 ans. Ce type de comportement elle a développé très très tôt dans sa petite enfance et l’utilise souvent pour attirer attention ou pour détourner l’attention de ses responsabilités. Mais il se peut que derrière il y a aussi une vraie souffrance ou une très faible estime de soi.
A l’école elle se débrouille bien mais en même temps elle dit de se sentir nulle. Elle dit qu’elle n’a pas d’amis. A la maison au lieu de demander des choses simplement elle préfère râler qu’elle a soif, faim etc. Elle fait souvent semblant d’avoir mal quelque part. Ça fait que quand elle a vraiment mal on a du mal a réagir immédiatement. On ne lui croit pas. Quand elle fait mal à quelqu’un, même sans faire exprès, et on le lui remarque, elle s’isole et pleure... elle pleure également même quand sa petite sœur (3 ans) lui arrache un jouet. Elle boude parfois pour des situations qui nous semblent complètement absurdes.
Le contexte famillial est compliqué:
Elle a une sœur aînée de 10 ans. Sa sœur est très autoritaire et contrôlante avec elle. Mais elle sait aussi d’être très bienveillante et aimante.
Je me suis séparée de leur père quand elles avaient 3 et 6 ans. Il était violent avec moi. Et il ne s’occupait presque pas de ses enfants. C’est moi qui m’occupait de tout et je suis restée avec chaque de ma fille pendant les premières 2 ans à la maison.
Les scènes de violence se sont aggravées après le naissance de ma deuxième fille et se passaient exclusivement devant les enfants. ma fille, à l’époque bébé, a vécu des violences en étant parfois dans mes bras. Elle n’a jamais était touchée, par chance. Mais ça pu être un drame. A priori elle ne se souvient de rien.
Quand j’ai pu partir, j’ai quitté cet homme et j’ai déménagé avec mes enfants.
Je me suis remise rapidement en couple. Erreur ou pas? C’est fait. Puis j’ai eu une troisième fille. J’ai l’impression que je n’ai pas suffisamment bien préparé mes enfants à ces changements, mais je parle surtout de ma fille qui fait le sujet de cette description. Très probablement elle s’est sentie délaissée d’abord par moi, puis certainement par son père. Elle avait l’air de vivre bien le changement de situation et je n’ai pas pris assez soin de l’accompagner dedans.
Son père, pendant les 2 premières années après la séparation il voyait ses filles seulement 4 jours par mois et toujours en invitant des gens à la maison. Depuis 2 ans et demi il s’occupe enfin plus d’elles. Ils ont commencé d’être proches. Et depuis elle est en totale adoration de son père et elle exprime le désir de marier son père un jour et le pire que lui il dit oui à sa demande. En parallèle presque quotidiennement elle m’exprime le désir d’habiter avec moi et son père ensemble. 4 ans et demi après la séparation elle ne l’a toujours pas accepté. Je lui réponds que je l’entend. Mais ça ne sera plus jamais possible.
Et le dernier point: mon conjoint actuel. Son rapport avec ma fille est très dégradé, il dit que c’est à cause de son comportement de victime qu’elle a. Et parce que je ne fais pas assez pour changer ça. Il est très sec et distant avec elle.

Je ne sais plus quoi faire. Je suis partagée. Je lis que avec un enfant pleurnichard il faut l’apprendre à réagir autrement, s’exprimer autrement parfois même en l’ignorant. En corrigeant tout le temps le ton qu’elle emploie. J’ai du mal à prendre cette position 100% du temps surtout dans le contexte. Mais quelque chose me dit que c’est la seule chose à faire.
Que pensez vous?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 JUIL. 2020

Bonjour Ika,

J'ai lu attentivement le résumé que vous avez fait de votre histoire et de la situation actuelle que vous vivez.
Il semblerait en effet, au vu des faits que vous rapportez et que vous avez déjà bien analysés, que votre fille, même si vous pensez qu'elle ne se souvient pas consciemment des événements traumatisants dont elle a été le témoin passif, l'ait imprimé dans sa mémoire inconsciente et que cela déclenche chez elles des troubles du comportement.
D'autre part, votre fille a-t-elle vraiment trouvé sa place au sein de la fratrie, ce n'est pas sûr. Elle est la seconde, et une petite sœur est arrivée après elle dans votre seconde union. Vous dites qu'elle pleurniche, exprime surtout sa faim, sa soif, ce qui sont des besoins primaires, des besoins de la toute petite enfance, pas ceux d'une enfant de 7 ans. C'est comme si elle régressait, se comportait à nouveau comme un bébé. C'est probablement sa façon à elle d'exprimer son mal-être, peut-être son envie de ne pas grandir, de rester ce petit enfant pour que l'on continue à s'occuper d'elle comme on s'occupe de sa petite sœur. Bien sûr cela ne veut pas dire que vous ne vous occupez pas assez d'elle, mais elle l'interprète très certainement comme cela.

Votre fille ne le fait pas exprès de réagir ainsi, elle réagit en fonction de ce qu'elle ressent, de ses émotions , c'est ce que font les enfants à cet âge, c'est leur principal moyen d'expression. Leur cerveau n'est pas développé comme celui d'un adulte, il est encore en maturation. Votre fille n'a pas encore acquis la capacité d'analyse et de détachement que peut avoir l'adulte sur les situations qu'il vit, elle a du mal à mettre des mots sur ce qu'elle ressent alors elle se plaint, pleurniche, etc.... Elle réagit comme elle peut, avec la structure cérébrale qui est la sienne à cet âge.
Je vous invite à lire à ce sujet les 2 livres du Dr Catherine Gueguen: "Pour une enfance heureuse" et "vivre heureux avec son enfant" aux Editions Pocket.
Ce que je peux vous conseiller aussi, c'est de consulter, conjointement avec votre fille. Vous trouverez très certainement un professionnel qui saura vous aider dans votre secteur.

J'espère que ma réponse vous aura été utile, et reste à votre disposition si vous souhaitez échanger.
Bien à vous.

Karine CZEREBA
Praticienne en sophro-analyse et en hypnose

Karine Czereba Psy sur Rouen

18 réponses

11 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses