Mauvaise mère définition

Réalisée par Claudi G le 25 sept. 2015 9 réponses

Bonjour,

J'ai peur d'être une mauvaise mère, pouvez-vous me dire à quoi les reconnait-on ?

Je vous remercie

Sujets similaires

9 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour
    Existe t il une "bonne " mère?
    Une mère fait comme elle le peut. Parfois des éléments surgissent et cela peut faire peur. Toutes les mères rencontrent cela.
    Pourquoi ne pas en parler?
    Cordialement
    Isabelle Thomas
    Psychologue psychanalyste

    Téléchargé le 29 Septembre 2015

    Logo Isabelle Thomas

    1090 réponses

    2903 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 7450 Psychologues à votre disposition
    • 4350 Questions posées
    • 25950 Réponses obtenues
    • Bonsoir Claudi,
      que vous vous posiez la question est déjà bon signe.
      La parentalité implique une régulation permanente (ce que vous semblez faire) et des ré-ajustements permanents. On peut dire à un enfant qu'on a mal agi, qu'on a mal parlé. ça contribue d'ailleurs à son éducation afin qu'il n'intériorise pas que le "mal agir", le "mal parler" est une norme. On peut dire à un enfant qu'on va tenter de s'améliorer. Et au fil des régulations, on progresse. L'essentiel c'est aussi qu'un enfant puisse dire à son parent "tu devrais pas me parler comme ça", "c'est pas bien ce que tu fais"... ça aide aussi. Le principal, c'est que règne une relation de confiance.
      Bien à vous,
      Violaine Verdoux Darrieumerle

      Téléchargé le 30 Septembre 2015

      Logo Cabinet de Psychologue Violaine Verdoux Darrieumerle
      Cabinet de Psychologue Violaine Verdoux Darrieumerle Lembeye

      51 réponses

      30 J'aime

    • Bonsoir Claudi,
      Si je suis d'accord avec les 2 assertions ci-dessous de 2 de mes consoeurs :
      "La peur d'être une "mauvaise "mère est partagée par de nombreuses femmes"
      "les mauvaises mères ne se posent pas la question que vous posez. ", je ne pense pas que le fait que vous vous posiez cette question représente nécessairement une indication pour consulter un psychologue.
      Cependant, vous exprimez une peur, qui elle, peut-être une indication à consulter.
      Je manque d'informations pour vous répondre de façon plus étayée.
      Cordialement. Carole Blancot

      Téléchargé le 26 Septembre 2015

      Logo Carole Blancot
      Carole Blancot Versailles

      11 réponses

      19 J'aime

    • Bonjour, Madame,

      Il me semble plus facile de reconnaître une mère "suffisamment bonne" qu'une "mauvaise mère"..., à moins que cette dernière ne soit éloignée de son enfant par les services sociaux..., et encore (des erreurs d'appréciation des situations particulières se rencontrent aussi).

      En règle générale, pour qu'un enfant soit équilibré et "bien dans sa peau" il faut que ses parents le soient.
      Une mère a besoin d'un autre adulte (père ou autre... conjoint/e) qui lui apporte suffisamment d'affection et de soutien dans sa vie pour ne pas se focaliser sur l'enfant et être submergée par son rôle de mère.
      Toutes les relations existantes dans la vie de la mère et de l'enfant ont un rôle à jouer : l'histoire d'un enfant se construit avec celle des parents,de leurs généalogies, cultures, inconscients et contextes de vie respectifs.
      Vous voyez comme c'est "facile" ?

      Il me semble plus important pour vous de vous interroger non pas si vous êtes ou pas une bonne mère..., mais de comprendre pourquoi vous avez peur d'être "mauvaise" et qu'est ce qui se passe en vous qui s'oppose à ce que vous soyez la mère que vous aimeriez être.

      Bonne réflexion, avec ou sans un accompagnement thérapeutique, selon ce que vous ressentez au plus profond de vous.
      Bien cordialement,
      sp


      Téléchargé le 26 Septembre 2015

      Logo Silvia PODANI
      Silvia PODANI Issy-les-Moulineaux

      1210 réponses

      2673 J'aime

    • Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise mère, d'ailleurs le pédiatre et psychanalyste Winnicott parlais de " mère suffisamment bonne" . D'ailleurs que serait une mère qui comblerait tous les manques de son enfant ? Elle serait dangereuse pour son autonomie. Dans l'éducation d'un enfant ,une mère n'est pas seule, il y a aussi un père !

      Téléchargé le 26 Septembre 2015

      Logo Dominique Cuny,  Psychologue Clinicien et Psychanalyste

      516 réponses

      1758 J'aime

    • Bonjour,
      La peur d'être une "mauvaise "mère est partagée par de nombreuses femmes. Avez vous des enfants ? Cette peur est elle liée à un questionnement sur l'éducation ? Attendez vous un enfant ? Et craignez vous de ne pas être à la hauteur ?
      Qu'est ce que pour vous une "bonne " mère ?
      Voici quelques pistes de réflexion.
      Bien cordialement
      Nathalie Colas

      Téléchargé le 26 Septembre 2015

      Logo Colas Nathalie

      56 réponses

      39 J'aime

    • Bonjour,


      les mauvaises mères ne se posent pas la question que vous posez.
      Le plus souvent elles se pensent des mères parfaites !

      Cela dit, votre peur mérite que vous preniez le temps de clarifier ce qui vous met en difficulté dans votre position de mère. Sans doute dans ce rôle, vous réactivez des situations vécues dans votre petite enfance.
      Il serait bon que vous éclaircissiez cela avec un psychologue/psychothérapeute, de façon à vivre plus librement vos rapport avec vos enfants.

      Cordialement,
      Véronique de Lagausie

      Téléchargé le 25 Septembre 2015

      Logo Véronique de Lagausie

      619 réponses

      826 J'aime

    • Bonjour Madame,

      Pour Donald Winnicott qui était un psychanalyste (et pédiatre de formation) il n'y a pas de mère parfaite. Selon lui "l'idéal" serait la "mère suffisamment bonne", celle qui donne des réponses équilibrées aux besoins du nourrisson, ni trop ni trop peu.
      Pour ma part je constate que développement de l’enfant ne va pas sans crises psychiques (conflits internes, peurs, cauchemars, oppositions…) et qu'il n'est pas toujours facile aux parents d'y faire face sans inquiétude. Or, l’inquiétude des parents rejaillit sur l’enfant. Aussi je ne peux que vous conseiller de rencontrer un psychologue dans le cadre d’entretiens mère enfant ou bien vous rapprocher d'organisations telles que l'école des parents présente sur l'ensemble du territoire nationale.
      Bien à vous, Chantal Paugam

      Téléchargé le 25 Septembre 2015

      Logo Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute

      446 réponses

      396 J'aime

    • Bonjour,

      Vous vous jugez en tant que mère et vous pensez que d'autres le feront aussi, qu'ils pourront "reconnaître" en vous les signes d'une maternité catastrophique. Il n'existe pourtant aucun critère objectif qui permettrait de désigner les bonnes et mauvaises mères. Il n'existe que des mères "suffisamment bonnes" (selon Winnicott). En d'autres termes, en tant que mère, on fait ce qu'on peut !

      Vous dites que vous avez peur. Vous sentez-vous coupable ? Cela signifie-t-il que vous ne ressentez pas d'attachement spontané pour votre enfant ? Ou que vous ne le supportez pas (ses pleurs, ses demandes, ses énigmes) ? Que vous êtes à bout ?

      Quoi qu'il en soit, il vous faut travailler à assumer la mère que vous êtes, et qui est la meilleure pour votre enfant, même avec des failles - surtout avec des failles et des manquements, c'est indispensable pour lui.

      Je vous suggère de parler de vos questions avec un thérapeute pour que vous cessiez de penser que vous faites du mal à votre enfant. Vous traversez peut-être une période de dépression. Ne vous enfermez pas. Faites-vous accompagner pour reprendre confiance.

      Si vous étiez vraiment une mauvaise mère, vous ne vous poseriez pas la question.

      Bien cordialement,
      Séverine Daucourt

      Téléchargé le 25 Septembre 2015

      Logo Séverine Daucourt
      Séverine Daucourt Paris

      4 réponses

      14 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions