Période personnelle et professionnelle compliquée

Réalisée par Ulysse · 9 nov. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je souhaite solliciter des conseils concernant ma situation actuelle, car je me trouve dans une période de ma vie où je me sens perdu et au bord de l'abandon. Permettez-moi de vous expliquer mon parcours :

Je suis âgé de 21 ans et viens de terminer ma licence professionnelle en alternance dans le domaine de l'énergétique le 29 septembre, ce qui m'a conféré un diplôme de niveau bac +3. Depuis le début de l'année, mon intention était de continuer à travailler au sein de la même entreprise à l'issue de mon contrat, qui se terminait le 29/09. Cependant, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

Encore installé chez mes parents, une dispute avec mon père est survenue fin juillet. Pour être honnête, je n'ai jamais réussi à bien m'entendre avec lui, remontant aussi loin que ma mémoire peut me porter, probablement jusqu'à mes années de CE1. Mon approche a toujours été de l'éviter autant que possible et de cacher des informations qui pourraient le contrarier.

Chaque conversation avec lui se transforme presque systématiquement en engueulades pour des broutilles, comme des miettes sur le carrelage ou un évier légèrement sale. Même lorsque je partage des détails de ma journée, je finis par être critiqué en raison comment je me suis exprimé.

Pourtant, les exemples ne manquent pas. Par exemple, après que ma voiture a été volée en mars, il m'a continuellement blâmé, affirmant que c'était de ma faute parce que je l'avais garée au mauvais endroit. En sachant que j’étais déjà fou de m’être fais voler ma voiture et toutes les conséquences qui en suivent.

Mon père est constamment insatisfait de ma personne, et il projette sur moi ses propres insatisfactions. Il ne cesse de me rabaisser :

Il affirme que ma mère divorcera à cause de moi.
Il considère que, malgré mes 21 ans, j'ai l'âge mental d'un enfant de 5 ans.
Il me reproche de ne rien faire.
Il exprime le désir que je devienne quelqu'un.
Il se demande pourquoi il a un fils comme moi.
Il me traite d'âne, de corniot, de branlo.
Il prédit que je finirai dans un HLM.
Il m'accuse d'être fainéant.
Il estime que je ne pense qu'à m'amuser.
Il prévoit que je ne réussirai jamais à gérer quoi que ce soit.
Il considère que je rame dans une petite barque tandis qu'il rame pour moi.
Il me reproche de dire "oui" tout le temps sans jamais agir.
Il me dit que, à part mes bonnes notes, je ne vaux rien.
Il menace de se faire du mal à cause de moi.
Il prétend que je n'ai jamais suivi ses conseils.
Il me reproche de ne pas prendre d'initiatives.
Il déclare que son fils telle que moi ne lui est d'aucune utilité, mais coûte cher.
Il me fait constamment des reproches pour le fait que je n'exécute pas ses instructions.

Malgré tous ces obstacles, j'ai toujours cherché à rendre mon père fier. J'ai toujours eu des bonnes notes à l'école, ce qui m'a motivé à décrocher une licence professionnelle. J'ai travaillé depuis l'âge de 15 ans, dans plusieurs entreprises, et mes employeurs étaient toujours satisfaits de mon travail.

Je pensais que les relations s'amélioreraient avec le temps, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. L'année dernière, nous avons même eu une altercation physique, qui a temporairement apaisé la situation, pour reprendre de plus belle deux semaines plus tard.

Tout cela m'épuise émotionnellement. J'endure régulièrement de longues morales de la part de mon père pour des futilités, pour que cela recommence deux jours plus tard.

Ma mère est également affectée par cette situation, tandis que ma sœur tente de minimiser son temps passé à la maison en s'installant autant que possible chez nos grands-parents, qui habitent à proximité de son lieu de travail.

Pour en revenir à la dernière dispute majeure, qui a eu lieu le 1er août, la veille de mes vacances dans le sud de la France avec mes amis pour une semaine, mon père était dans un état de rage pour une futilité. J'ai donc pris la décision de partir avec la voiture de ma mère. De toute manière, je devais récupérer ma sœur à l'aéroport, où elle revenait après avoir passé 7 mois en Nouvelle-Calédonie. Vers minuit, j'ai donc récupéré ma sœur, l'ai déposée chez nos grands-parents, puis suis rentré chez moi. Heureusement, mon père dormait déjà à mon retour, donc il ne m'a pas adressé la parole. J'ai rapidement gagné ma chambre pour me coucher.

Cependant, vers 5 heures du matin, alors que ma mère était déjà partie travailler, mon père est entré dans une colère folle et m'a réveillé en plein sommeil. Je me suis retrouvé complètement désemparé, alors je me suis habillé précipitamment et suis sorti de chez moi pour éviter une confrontation qui aurait pu dégénérer. J'ai passé le reste de la nuit dehors, sur un banc, avant de retourner chez moi une fois que mon père était parti travailler, vers 7 heures.

J'ai rassemblé mes affaires pour partir en vacances et ai également préparé un sac supplémentaire, conscient que je devais fuir cette situation. À mon retour de vacances, j'ai passé plus d'une semaine en hébergement temporaire, tout en cherchant activement un logement pour gagner en indépendance. J'ai eu la chance de trouver rapidement un logement, deux semaines plus tard. J'ai emménagé tout en poursuivant mon apprentissage, en évitant de revoir mon père. Nous avons eu un appel vite fais, mais ces conversations ne se sont pas bien déroulées. J'ai donc décidé que s'il souhaitait me contacter, il devait le faire par e-mail. Néanmoins, au lieu de m'envoyer des e-mails, il a laissé de nombreux messages vocaux sur mon répondeur, m'accusant de ne pas le rappeler. Je n'ai pas cédé à ses demandes, car je craignais que cela n'apporte aucun changement. Je lui ai envoyé un message lui demandant de me laisser tranquille pendant quelques mois. Cela s'est produit vers la fin d'août.

Au fil des jours, mon mal-être face à ce changement radical ne faisait que s'accroître, et ma motivation au travail diminuait de plus en plus. Puis, autour du 10 septembre, j'ai découvert une formation en ligne sur le marketing digital qui m'a fortement intrigué. Je me suis plongé dans cette formation tout en continuant à travailler dans mon entreprise. À la fin de mon contrat, j'ai fait le choix de ne pas signer le CDI proposé par mon entreprise. J'ai préféré me consacrer à la création de ma propre micro-entreprise pour développer ma propre activité. Depuis lors, j'ai travaillé sans relâche pendant un mois entier. Cependant, jusqu'à présent, les revenus générés sont minimes, insuffisants pour subvenir à mes besoins. Cette situation a eu pour effet de réduire mes interactions sociales, au point que je ne ressens même plus le désir de voir mes amis, étant totalement absorbé par mon travail.

Pour faire face à cette période de transition, je me suis inscrit au chômage. Cependant, je ne toucherai mes premières allocations qu'en décembre. J'envisage donc de décrocher un emploi à temps partiel pour alléger ma situation financière. Néanmoins, je suis tiraillé par la peur de l'échec, de me retrouver sans emploi, et de donner à mon père la satisfaction d'avoir eu raison.

De plus, mon père a tenté de reprendre contact avec moi, laissant de nombreux messages vocaux dans lesquels il m'accuse encore une fois. Ces tentatives ne m'incitent toujours pas à renouer le contact avec lui.

Je persévère dans mon travail, mais mentalement, c'est une épreuve difficile. Je me sens souvent sur le point de tout abandonner, même si je travaille d'arrache-pied depuis deux mois pour construire quelque chose de solide. En vérité, je me sens de plus en plus épuisé mentalement, bien que je tente de conserver une attitude positive en espérant que mon entreprise décolle et m'offre une source de revenus stable, tout en prouvant à moi-même et surtout à mon père que je suis capable de réussir.

Je vous remercie de m'avoir lu et je vous serais reconnaissant pour tout conseil ou soutien que vous pourriez m'offrir pour naviguer au mieux dans cette période tumultueuse de ma vie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 NOV. 2023

Bonjour Ulysse,

Vous faites bien de parler de votre situation et il semblerait que malgré toutes ces difficultés, vous avez un grand sens de la résilience et faites preuve de nombreuses ressources pour affronter cela. Vous pouvez donc êtes fier de vous.

Votre père ne semble pas vouloir se remettre en question ou changer et il est important que vous vous protégiez. Vous avez pris les bonnes décissions.

Il n'est pas juste de traverser une telle situation seul et il pourrait être intéressant pour vous, de suivre une thérapie afin d'être accompagné d'un professionnel dans cette épreuve qui pourra vous épauler afin que vous ne baissiez pas les bras.

J'espère avoir pu vous aider et reste à votre disposition si vous avez plus de questions,

Melissa Vieira

Melissa Vieira Psy sur Paris

35 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134650

réponses