peur qu'il n'aime pas un second enfant

Réalisée par Utopie · 14 sept. 2023 Aide psychologique

En couple depuis plus de 7 ans avec un homme déjà papa d'une fille de 9ans. Nous parlons bébé, moi qui souhaite avoir un enfant avec lui depuis plusieurs années, j'ai attendu qu'il soit "prêt" après un refus de sa part il y a 5 ans. Aujourd'hui il dit ne pas être contre, cependant j'ai peur qu'il n'aime pas notre enfant. Il m'a dit qu'il ne s'impliquerait pas autant qu'avec sa fille ( il gère seul beaucoup de chose), mais j'ai peur d'interprété plutôt je m en occuperai pas du tout. Je sais qu'il ne veut pas forcement un deuxième enfants qu'il l'accepte " pour moi" . Il m'a dit qu'il ferait passer sa fille en premier car ils ont un lien très fort. j'ai donc peur qu'un second enfant ne trouve pas sa place. Qu'il ne l'aime pas comme sa première fille.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 16 SEPT. 2023

Il est tout à fait naturel d'être préoccupé par l'agrandissement de votre famille, surtout lorsqu'il s'agit d'une personne à laquelle vous tenez beaucoup. Vos appréhensions quant au degré d'implication de votre partenaire dans la venue d'un deuxième enfant sont valables et révèlent la complexité de votre relation.

Votre crainte peut être liée à plusieurs facteurs. Tout d'abord, vous craignez d'être rejetée ou négligée, ce qui peut s'expliquer par la réticence initiale de votre partenaire à avoir un autre enfant. Deuxièmement, des inquiétudes concernant la priorité qu'il accorde à sa première fille pourraient déclencher un sentiment d'insécurité quant à la place de votre futur enfant dans son cœur.

Dans cette situation, une communication ouverte est cruciale. Faites part de vos craintes à votre partenaire, en soulignant que vous souhaitez qu'il s'implique et vous soutienne. Exprimez vos inquiétudes quant au bien-être de votre futur enfant.

Bien que je sois là pour vous offrir des conseils professionnels, je vous recommande de discuter de ces préoccupations avec un thérapeute qui pourra vous offrir un espace sûr pour explorer ces sentiments. N'oubliez pas que la première étape vers la résolution de ces inquiétudes est une communication honnête et compatissante avec votre partenaire.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

816 réponses

2808 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 OCT. 2023

Bonjour Utopie , je vous remercie de votre témoignage. En fait comme on dit, cela a le mérite d'être clair ! Votre conjoint essaie de protéger la relation avec sa fille et de la privilégier. Mais il ressort en fait qu'il a peut de s'attacher peut être plus au bébé qui arrive et ainsi il durcit ses positions. Vous êtes la maman et c'est vous qui accueillez cet enfant en priorité. Il y aura également 9 années d'écart, ce qui donnera automatiquement à sa fille le rôle de grande sœur. Soyez confiante, vous dans l'amour que vous porterez à cet enfant et ne vous préoccupez pas des différences d'attachement entre elles, si vous gardez un lien fort, tout viendra naturellement, et qu’importe s'il préfère sa fille, l'avenir le dira de toute façon. Bien à vous. Véronique.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 SEPT. 2023

Bonjour,

Il n'a aucune expérience du fait d'avoir plusieurs enfants. Tout cela ce sont des idées. Lorsque son second enfant sera là c'est l'enfant qui l'apprivoisera et non l'inverse.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4218 réponses

21760 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour,
C'est toujours compliqué lorsque le désir d'enfant n'est pas réciproque au sein du couple!
Lui avez-vous parlé ouvertement de vos craintes? Qu'entend-il par "ne pas être contre"?
Il me semble important d'avoir une véritable discussion pour que chacun puisse exprimer ses peurs, ses doutes, ses envies, et les concessions qu'il est prêt à faire...
Et vous, comment vivez-vous ce lien si fort qu'il a avec sa fille? Quelle est votre place dans la fratrie? Et la sienne? Beaucoup de choses peuvent ressortir avec un projet bébé...
Malgré tout, votre compagnon ne sait pas quel sera ,au final, sa réaction!
Je reste à votre disposition pour une éventuelle séance pour poser les choses.
Bien à vous



Claire Roche Psy sur Avignon

20 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour,

Je vous remercie de partager vos préoccupations et vos émotions concernant votre désir d'avoir un enfant avec votre partenaire. Dans l'approche gestalt, nous encourageons l'exploration de ces sentiments complexes et la communication ouverte avec votre partenaire. Voici comment vous pourriez aborder cette situation :

Prenez conscience de vos émotions : Vous avez déjà identifié des préoccupations et des peurs importantes. Il est normal d'avoir des inquiétudes concernant la façon dont votre partenaire réagira à l'arrivée d'un nouvel enfant, surtout s'il a déjà une fille. Prenez le temps de reconnaître et d'explorer ces émotions, y compris vos peurs et vos incertitudes.

Communiquez ouvertement : La communication est essentielle dans une relation. Il est important de parler ouvertement avec votre partenaire de vos désirs, de vos préoccupations et de vos attentes concernant l'arrivée d'un enfant. Écoutez également ses points de vue et ses préoccupations.

Soyez honnête et authentique : Exprimez vos craintes, mais essayez de le faire d'une manière qui favorise la compréhension mutuelle. Par exemple, vous pourriez lui expliquer que vous avez peur qu'il ne s'implique pas autant avec un deuxième enfant, mais que vous aimeriez comprendre sa perspective et trouver un équilibre qui fonctionne pour vous deux.

Explorez ses motivations : Demandez-lui pourquoi il est prêt à avoir un deuxième enfant, même si cela n'était pas son premier choix. Comprendre ses motivations peut vous aider à mieux cerner son état d'esprit et à rassurer certaines de vos préoccupations.

Considérez la relation avec sa fille actuelle : Il est important de reconnaître que la relation entre un parent et son enfant est unique. Le fait qu'il ait un lien fort avec sa fille actuelle ne signifie pas nécessairement qu'il n'aimera pas un deuxième enfant de la même manière. Chaque enfant est différent, et il est possible d'aimer et de créer des liens avec plusieurs enfants de manières différentes.

Envisagez une thérapie de couple : Si vous continuez à avoir des préoccupations et des désaccords, envisagez de consulter un thérapeute de couple. Une thérapie peut fournir un espace neutre pour discuter de vos préoccupations et travailler ensemble sur des solutions.

Dans l'approche gestalt, l'exploration des émotions et la communication ouverte sont des éléments clés pour comprendre votre propre expérience et celle de votre partenaire. Cela peut vous aider à prendre des décisions éclairées et à aborder cette situation de manière plus sereine. N'oubliez pas que chaque famille est unique, et il est possible de trouver des solutions qui répondent aux besoins de tous les membres de la famille.

Anne-Carine
Praticienne en Gestalt thérapie et Coach en développement personnel

Anne-Carine Guillaud Psy sur Monistrol-sur-Loire

16 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour
Ce que je lis c’est votre désir d’enfant. Devez vous le corréler impérativement à son propre désir? Ni lui ni vous ne pouvez savoir à l’avance ce qui sera dans son cœur au moment où paraîtra votre enfant commun. Qu’en est il de cette relation «  exclusive «  qu’il entretient avec sa fille? N’est elle pas de nature à vous sentir à part d’ores et déjà ? C’est peut être cela que vous redoutez ? Je vous conseille d’analyser toutes les peurs qui vous traversent afin que vous ne vous sentiez pas figée dans son désir - oui absence de désir. Vous avez envie d’avancer et ce genre de question mérite d’être dépliée en thérapie pour revenir vers vous même. Bien à vous

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 SEPT. 2023

Bonjour Madame,

Votre crainte est compréhensible, étant donné ce que vous décrivez de la situation.
Néanmoins il manque beaucoup d’éléments du contexte réel, dont, entre autres, quelle est la relation que vous avez vous même avec sa fille, le comportement de votre compagnon avec elle et avec vous, la place que vous occupez auprès des deux, etc…

Si cet homme est attentionné et aimant de nature il ne pourra pas ne pas aimer son enfant.

S’il est « trop proche » physiquement et psychologiquement de sa fille, à qui il donne une place qui n’est pas celle d’un enfant…, cela est plus problématique. Et si c’est comme ça il serait bon de lui faire comprendre qu’il n’aide pas sa fille à bien grandir s’il reste trop collé à elle et elle à lui…

Allez en parler de tout ça avec un-e thérapeute qui pourra vous aider à comprendre ses craintes et les votre, et à discuter plus ouvertement avec votre compagnon pour arriver à un bon compromis.
Par ailleurs, l’arrivée d’un autre enfant pourra être très bien vécue par sa fille, qui même un peu jalouse les premiers temps trouvera en grandissant un avantage à ne pas être enfant unique.

Je vous souhaite de trouver un bon compromis pour accueillir de tout cœur et à deux l’enfant de votre amour.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4374 réponses

12000 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour,

Je comprends tellement votre désir d’avoir un enfant qui est un élan profondément légitime.
Mais accueillir un enfant est une grande aventure qui va durer toute la vie. La petite enfance et l’adolescence demande du soin, du temps, et une alliance des deux parents.
Votre partenaire doit être engagée à 100% dans ce projet. Il ne peut pas faire cela que pour vous, sinon ce n’est pas un vrai OUI.

Qu’est ce qu’il entend par : je m’impliquerai moins qu’avec ma fille ?
Vous dites savoir qu’il ne veut pas de deuxième enfant.

Je vous invite vraiment à tenir compte de ces paramètres.

Que sentez vous à l’intérieur de vous :

Est ce que vous pouvez faire le deuil d’un projet de maternité ?
Ou renoncer à cette relation qui met un frein à ce projet ?

C’ est seulement vous, qui pouvez répondre à cette question.

Vous pouvez vous faire accompagner pour vous aider à faire un discernement.

Chaleureusement,

Chantal Michel

Chantal Michel Psy sur Chatou

396 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour ,

Ce que votre compagnon exprime est une crainte compréhensible liée à son rôle de père déjà investi dans une première relation. Cependant, plusieurs points me semblent importants à éclaircir avec lui:

- Son implication pour un deuxième enfant ne signifie pas moins d'amour pour sa fille première. L'amour parental peut s'épanouir différemment selon chaque enfant.

- Un nouvel enfant mérite autant d'attention et d'implication de sa part, sans comparaison néfaste avec sa grande soeur.

- Sa réticence actuelle risque de générer de la souffrance pour vous et pour l'enfant à naître s'il ne se sent vraiment pas prêt.

- Une séance d'hypnothérapie pourrait l'aider à identifier ses craintes profondes et fantasmes sur le rôle de père, afin d'exprimer un choix éclairé.

- Il est aussi important qu'il se sente soutenu par vous dans sa paternité, sans jugement sur ses capacités, pour acquérir confiance.

Prenez le temps de communiquer sur ces points délicats. Si des doutes persistent, une médiation de couple pourrait vous aider à trouver une solution harmonieuse, sans pression malsaine. L'essentiel est que chacun puisse épanouir ses rôles futurs dans la sérénité.

Thalia Inna
Praticienne en psychologie / hypnose /EMDR
En teleconsultation et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

952 réponses

1142 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour Utopie
Votre questionnement est légitime si votre compagnon n'est pas vraiment engagé dans ce projet. Il semble comprendre votre désir et ne veut pas fermer la porte à cette possibilité mais il vous prévient honnêtement de son désir à lui du moment. Cependant, votre couple a l'air solide donc votre compagnon peut évoluer. Aidez-le à réfléchir sur ses réticences. S'il avait quatre ou cinq enfants on comprendrait mais il n'a qu'une fille donc la charge n'est pas énorme. A-t-il eu du mal à avoir même un seul enfant? Qu'est-ce qui lui pèse dans la paternité? Avoir un deuxième enfant évoque-t-il pour lui un problème familial passé? De votre côté, vous pouvez vous faire aider pour vivre cette période de doute pas facile. Bon courage Utopie (votre pseudo en dit long et c'est vous qui l'avez choisi je suppose).
Dominique Dhaine
psychothérapeute
psychogénéalogiste

Dominique Dhaine Psy sur Paris

46 réponses

9 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2023

Bonjour, Vous avez bien conscience qu'un enfant mérite d'être désiré par ses 2 parents. Votre compagnon a la qualité d'être sincère en exprimant ses ressentis, ses doutes sur sa capacité à accueillir le 2e enfant comme le 1er, tout en affirmant, à longueur de temps (?) être d'accord par une formule négative "pas contre". Cela révèle la maturité de votre couple à vous exprimer authentiquement sur un sujet très important qui vous a opposé et ne vous rassemble pas encore complètement. Cette incertitude vous trouble et c'est bien compréhensible. Vous savez entendre ses doutes sur sa capacité à aimer un 2e enfant. Je vous invite à poursuivre le dialogue sincère et véritable afin que le cheminement se poursuive pour lui. Vous pouvez l'amener à considérer sa famille d'origine : est-il enfant unique ? Est-il l'aîné ? le 2e ? Cela porte probablement les racines de son hésitation, de sa croyance limitante, bloquante : on ne peut pas aimer le 2e enfant aussi bien que le 1er, peut-être... Vous pouvez aussi lui suggérer de faire une thérapie qui facilitera son introspection en lui présentant comme étant un moyen de se décider dans les meilleures conditions, que sa décision soit alignée avec tout son Etre. Je vous souhaite de vous retrouver pour accueillir la meilleure décision pour toute votre famille. Je vous remercie pour votre attention. Très sincèrement, Thérèse Badonnel Ferry

Thérèse Badonnel Ferry Psy sur Verneuil-sur-Seine

99 réponses

89 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2023

Bonjour,

Il faut toujours faire attention lorsque l’on souhaite un enfant en couple, c’est effectivement de s’assurer que les deux partenaires ont bien le souhait profond d’avoir cet enfant.
En effet, ce n’est pas un choix que l’on prend à la légère. Or, ce qu’il vous dit, c’est qu’il ferait cela pour vous et votre propre envie/besoin. Il dit ne pas vouloir ou pouvoir s’impliquer comme vous le souhaiteriez. C’est donc très déstabilisant pour vous.
Peut-être devriez-vous vraiment en parler ensemble, sans heurt. Il est important que chacun comprenne la position de l’autre, les émotions que cela suscite, etc.
N’hésitez pas à me contacter si vous pensez avoir besoin d’aide pour cela.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3492 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses