Enfant qui réclame son père qu'il n'a jamais vu

Réalisée par Sofia13333 · 14 oct. 2022 Aide psychologique

Bonjour
Mon fils de bientôt 3 ans me parle souvent de son papa qu'il n'a jamais vu ni rencontré, d'ailleurs il ne l'a pas reconnu. Son père biologique ne m'a fréquenté qu'une très courte durée, 2 mois, et m'a quitté sans que je sache que je suis enceinte. Lorsque j'ai découvert ma grossesse, je lui en ai parlé, il était catégorique, il ne veut rien savoir et absolument aucun lien avec cet enfant.
J'ai choisi de l'avoir seule mais je me heurte à la tristesse de mon fils depuis plusieurs mois qui me demande où est son papa, que son papa lui manque, qu'il aime son papa et il me dit carrément mot pour mot qu'il est malheureux sans son papa.
Comment un enfant si petit peut déjà avoir le manque d'une personne qu'il ne connait absolument pas?
Que faire et quoi dire?
Ce soir nous avons discuté, et ce que je comprends c'est qu'il me reproche de crier lorsqu'il renverse un verre, lorsqu'il fait une bêtise.... Ce soir je lui ai demandé ce que je pourrais faire pour qu'il soit moins triste, il m'a dit "dormir avec toi maman" donc je lui ai dit que dorénavant il dormirait dans mon lit s'il le souhaite.
Il me tape souvent assez violemment, et dans ces moments là, il peut prononcer des phrases violentes, du style "je vais casser ta gueule" et d'autres choses que je ne comprends pas. Je ne prononce jamais ces mots et je le demande d'ailleurs bien où il a entendu ça, je n'ai pas encore trouvé.
Il passe d'une seconde à l'autre des câlins aux coups. Je sais que j'y suis pour quelque chose car j'ai eu à de très nombreuses reprises des gestes brusques, voir violents, des hurlements et des vrais pétages de plombs d'épuisement et ras le bol total, que j'étais incapable de contrôler malgré tous mes efforts sur moi même et en permanence. Je dois préciser que j'ai grandi au sein d'une famille ultra violente physiquement et moralement.
En effet il copie mon comportement. Je me demande si on peut "rattraper" ça puisque j'identifie désormais la problématique ?
Je suis une personne très très occupée à cause de mon travail, il a passé beaucoup beaucoup de temps en crèche. J'ai très peu d'entourage ni soutien.
J'ai l'impression que nous ne sommes pas à l'aise l'un envers l'autre. Par exemple, sans lui dire, j'ai souvent hâte de me retrouver tranquille et je me sens pas en totale osmose ou "admiration" devant lui, et c'est un énorme tord, j'en ai conscience.
Pouvez vous m'aider svp?
Je n'ai pas trouvé de livre qui explique à un tout petit la monoparentalité ou le manque d'un père qu'on ne connait absolument pas.
Je rajoute que ce soir il m'a dit qu'il pourrait jouer un papa. Et c'est vrai que ces derniers temps tous les jours il me réclame de jouer avec lui, seulement entre la fatigue des journées, les tâches ménagères.... je joue avec lui peu souvent. Je vais essayer de changer ça.
Et je ne lui jamais montré de photo de lui, je lui ai juste dit son prénom.
Merci infiniment de bien vouloir m'éclairer un tout petit peu car j'en suis malheureuse.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 15 OCT. 2022

Bonjour Sofia,

Je vois que vous vous questionnez et que vous souhaitez faire au mieux pour votre fils.

Même s’il n’a pas de papa auprès de lui, une personne de votre entourage peut faire office de figure paternelle, par exemple très récemment une maman s’inquiétait au sujet de son fils qui n’avait pas non plus de père présent, mais la grand mère, elle, très présente, compensait extrêmement bien en ajoutant une figue éducative essentielle. Son fils avait donc tout ce dont il avait besoin.

Par contre, je vous alerte sur le fait qu’il dorme trop fréquemment avec vous et sur sa volonté de jouer un rôle de papa à vos côtés, il pourrait prendre une place vide en effet, mais qui n’est pas la sienne.

Excellente continuation à vous deux
Restant à votre écoute
Bien à vous
Marjorie Lugari Psychanalyste et Aide à la parentalité

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10771 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2022

Bonjour
Comme le dit une de mes consoeurs, votre enfant porte les blessures inconscientes non réglées en vous et/ou de votre famille et ses comportements vous poussent à vous poser les bonnes questions. Faites une thérapie, pas nécessairement longue, et votre enfant va aller mieux
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6312 réponses

3298 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Bonjour Sofia,
Votre petit garçon n'a beau avoir que 3 ans, il a des yeux et il se rend bien compte que dans son entourage, à l'école par exemple, d'autres enfants ont un papa. Il a pu ainsi se forger une image idéale du sien. N'y a-t-il personne dans votre entourage qui pourrait jouer le rôle de la figure masculine bienveillante, aimante ? ( oncle, parrain....) ?
Il a le droit de connaître son histoire et vous n'allez plus pouvoir la lui cacher maintenant: racontez lui comment vous avez rencontré son papa, expliquez lui que vous n'avez pas pu former un couple, montrez lui quelques photos si vous en avez, il pourra ainsi donner vie dans sa tête à ses représentations.
Par ailleurs, vous aviez choisi de l'élever seule mais aujourd'hui vous êtes face à une demande pressante : il vous appartient donc de décider d'essayer de reprendre contact ou non avec votre ex. Peut-être n'est-il plus dans le même état d'esprit qu'il y a 3 ans puisque le temps a passé après cette annonce qui a pu le déstabiliser. Sait-il que vous avez décidé de garder l'enfant ? Vous ne serez fixée que si vous faites cette démarche, au besoin en vous faisant aider : on retrouve plus facilement les gens aujourd'hui avec internet. Certes, dans cette hypothèse, vous risquez d'être confrontée à deux difficultés. La première est votre propre remise en question : vous vous étiez plus ou moins habituée à cette posture de maman solo, blessée, abandonnée et si le papa revient dans votre vie, vous craindrez peut-être des bouleversements. La deuxième difficulté serait de vous réparer à l'éventualité d'un nouveau refus de la part de cet homme : il sera alors très important de bien préparer votre démarche, en prévoyant des photos ou mieux, une video de votre petit garçon. Il sera préférable de ne pas lui parler de votre démarche avant d'en avoir le résultat.
Sachez également que même en cas de refus, la loi prévoit que vous pouvez demander au père présumé une contribution financière (sous condition d'établir que vous avez eu des relations pendant la période de la conception). Renseignez vous auprès d'un avocat en demandant,le cas échéant, l'aide juridictionnelle. Ce ne serait pas la meilleure porte d'entrée, mais après tout, vous n'avez pas conçu seule ce petit enfant et qu'il le veuille ou non, le père peut être mis face à ses responsabilités.
Enfin, je pense que vous auriez besoin de vous faire aider pour régler vos propres blessures d'enfance : vous avez vous-même été victime de rejet, d'injustice et cela se traduit par vos accès de colère que reproduit effectivement votre petit garçon.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

6558 réponses

4267 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Chère Sofia,
En vous lisant, je me dis que votre fils porte sur ses épaules les fantômes et les "noeuds" qui sont restés en vous suite à vos souffrances familiales... C'est ainsi : nos enfants portent nos histoires... Et si vous n'avez pas fait de thérapie, tout ce que vous avez refoulé s'est transformé en "fils invisibles" autour de vous et... autour de lui. De manière tout à fait inconsciente, vos relations à tous les deux sont biaisées. Il n'est absolument pas "trop tard" pour vous libérer de ce vécu, pour vous, pour lui, pour votre futur à tous les deux. Si vous laissez ainsi ces souffrances refoulées, ce sont elles qui gouvernent votre vie, qui biaisent votre lecture du monde, qui vous orientent dans vos choix, etc. , à votre insu. Pour redevenir "maître" de votre vie, libre, il est nécessaire de faire ce travail sur vous même. De plus, un enfant est lié à ce que son parent projette inconsciemment sur lui. Y compris si vous avez gardé inconsciemment le schéma que la situation "mère monoparentale" est forcément source de déséquilibre pour un enfant... Ce que je veux vous dire, c'est que peut-être que votre fils souffre parce qu'il sent qu'au fond, le fait qu'il n'ait "pas de père" vous fait souffrir aussi... Pourtant, tous les psychologues savent maintenant que ce qui compte pour un enfant, c'est qu'il y ait "un tiers" entre la mère et l'enfant, pour que le fils ne prenne pas la place du père absent (en voulant venir dormir dans votre lit par exemple....) Ce tiers n'est pas forcément le père : cela peut être un bon ami ou une bonne amie, un oncle ou une tante, et même si votre travail vous passionne, le travail peut avoir le rôle de "tiers". Mais il faut que vous soyez à l'aise avec cette vision du monde, et que vous ne culpabilisiez pas... D'où la nécessité d'entamer une thérapie... Tout se dénouera progressivement avec votre fils, et vous verrez que vous serrez heureux tous les deux, même s'il n'y a pas de "père". Au plaisir d'échanger...

Dounia Bouzar Psy sur Paris

37 réponses

94 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Bonjour Sofia,
En effet votre petit garçon est en souffrance, tout comme vous. Il est remarquable qu'à son âge il puisse exprimer aussi clairement ce dont il souffre. Il n'a jamais connu son père, soit, mais il voit des papas amener ou venir chercher leur enfant, et il a la nostalgie d'un père absent et idéalisé.
Sur fond de difficultés communes à beaucoup de parents solo, votre message exprime beaucoup de souffrances et pose de multiples questions, auxquelles il est périlleux de répondre autrement que dans un dialogue. Les réponses ne sont guère dans les livres. Je vous suggère vivement de contacter le CMP (centre médico psychologique) enfants de votre quartier, qui pourra vous proposer une consultation, ou vous adresser à un.e collègue des environs.
En attendant. vous voulez vous rendre plus disponible pour votre fils, c'est une juste décision. Mais vous ne lui devez pas d'être en osmose avec lui, ni en adoration devant lui! ça ne lui rend pas service de jouer au papa avec vous, et de dormir dans votre lit. Les limites rassurent et structurent les enfants. mais c'est difficile de poser les bonnes limites, quand on a souffert soi même de violence.
D'autre part, il semble que vous soyez isolée avec votre enfant. Comment développer un petit réseau relationnel, au moins avec les voisins, avec d'autre jeunes parents?
Je reste à votre disposition au téléphone pour tout renseignement qui puisse vous être utile.
Vous souhaitant bonne route.
Bien à vous
Corinne Starynkevitch

Corinne Starynkevitch Psy sur Bourg-la-Reine

50 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Bonjour Sofia,
Votre mail est vraiment touchant.
Vous voulez le meilleur pour votre fils et malgré la violence que vous avez vous-même subie, vous êtes très à l'écoute de ses ressentis et de sa souffrance. C'est bien cela qui est essentiel pour lui.
Je vous invite à lui dire la vérité au sujet de son papa.
Y compris son refus de nouer un lien avec lui. Bien sûr, c'est une souffrance pour lui, mais cela lui indique que de votre côté vous avez tout mis en œuvre pour créer ce lien.
Il trouvera d'autres figures masculines qui s'intéresseront à lui et qui lui permettront de combler ce manque.
De votre côté, prenez le temps d'un travail thérapeutique qui vous permettra de comprendre votre histoire, la violence transgenerationelle que vous avez subie, pour mieux la dépasser et vous en distancier et pour produire du neuf...
Vous êtes sur la bonne voie. Faites vous confiance. Faites confiance à votre fils.
Osez être heureuse et prenez en les moyens.
C'est de votre bonheur que dépend celui de votre petit garçon.
Bienvenue sur mes séances en ligne. J'aurai grand plaisir à vous accompagner.

Belle journée

Bien cordialement,
Suzanne Bruyelles

Suzanne Bruyelles Psy sur Villeurbanne

34 réponses

24 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Bonjour à vous,
Déjà dans un premier temps, ne vous jugez pas, vous faites ce que vous pouvez. Je n'ai pas eu de papa moi-même et rassurez vous ce n’est pas une problématique majeure. Votre enfant est une éponge, il aime tellement sa maman qu'il ressent tout de sa maman et dans l’amour inconditionnel qui vous lié , il essaie inconsciemment de vous protéger. De la même manière que vous. ( En mettant en expérience des cris, des colères, des violences...) Afin de changer tout cela vous devez mettre en conscience vos souffrances. C’est ce vous propose la vie au travers ce petit bonhomme. Car c’est l’amour que vous lui portez qui vous donnera le courage nécessaire pour le faire. Je vous propose de prendre un rendez-vous en ligne afin de vous donner des premiers conseils pour vous mettre sur le bon chemin. Gardez confiance vous allez réussir.
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Cordialement. Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1788 réponses

943 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 15600

psychologues

questions 11700

questions

réponses 131550

réponses