Pourquoi j’ai extrême peur d’aimer et que je me bloque à chaque sentiment ?

Réalisée par Ekhlydia · 31 janv. 2024 Aide psychologique

Bonjour,
Je suis une jeune femme de 23 ans et depuis peu, je suis en couple avec V un homme qui me comble de bonheur sauf que quand nous avons officialisé notre relation mes sentiments ce sont volé « coupé » et cela m’a créer de l’anxiété alors je me fais mille scénarios.

Je fais déjà de l’anxiété généralisé, je suis une personne qui réfléchit énormément et à chaque fois que l’on passe un bon moment je me demande si mes sentiments envers lui sont sincère ou par exemple si il m’aime réellement.

Avant j’avais une dépendance affective et depuis mes 10 ans, mes parents ont divorcé et depuis ce jour là mon père a coupé tous liens avec moi et mes sœurs.
Sauf que depuis une relation que j’ai eu à mes 17 ans avec un homme, j’ai vécu une tromperie qui m’a anéanti.

Mes relations suivantes ont été pleine de dépendance affective et depuis 1 relation avant mon actuel copain j’ai une peur excessive d’aimer et cela m’a rendu et me rend toujours très très malheureuse et me provoque de l’anxiété.

Je sais que mes sentiments sont présent mais j’ai peur d’aimer et peur qu’un jour je n’arrive plus à aimer réellement.

Mon copain est au courant de ma santé mentale et me soutient par rapport à ça.

Avez-vous peut-être des idées d’où ça vient ? Merci !

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 FÉVR. 2024

Bonjour,

Les personnes qui développent une dépendance émotionnelle peuvent inconsciemment répéter des schémas relationnels basés sur leurs premières expériences amoureuses, également dans l'enfance. Si ces expériences ont été marquées par l'impuissance et une faible estime de soi, il est courant que ces personnes recherchent des partenaires qui reproduisent d'une manière ou d'une autre cette dynamique. Il se peut que votre cas entre dans cette catégorie, mais une connaissance plus approfondie de la situation est nécessaire pour une évaluation solide. Le fait que vous ayez une tendance anxieuse devrait également certainement jouer un rôle.

Il est essentiel de se sentir bien dans sa peau avant de se lancer dans une relation. Demander l’aide professionnelle peut être une étape importante vers la construction de l’amour-propre. N'hésitez pas à me contacter pour un accompagnement si besoin.

Cordialement,
Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

527 réponses

4817 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2024

Bonjour,

Vous avez intériorisée des schémas de relations amoureuses négatfs, tant en amont avec vos imagos parentaux qu'ensuie par vous-même une première raltion vos 17 ans où vous avez été trahie ar d ela tromperie de la part de l'autre.
Vous énoncez ensuite un enchaînement de circonstances malheureuses en amour vous donnant une piètre image du lien amoureux.

Comment ne pas en être impactée?

Vous avez inscrit en votre psyché des schémas de pensées négatifs et aujourd'hui, vous êtes très méfiante, par peur de subir l'échec, d'endurer la souffrance, de reproduire un scénario similaire.

Votre noubeau copain a dès lors bien du mal à vous prouver sa différence, vous vivez sur vos gardes, en mode vigilance et plus.

Il vous faut mettre enfin au clair ce passé personnel et ce modèle parental car vos causes de maqnue de confiance en un autre homme découlent de ces éléments, parfois bien archaiques. Détricoter le pull pour remettre le "cadre" dans la réalité actuelle et non plus dans le passé introjecté et vosu ayant laissé les stigmates; c'es la peur de souffrir encore et encore qui vous bloque mais vos sentiemnst existent bel et bien, vous aimez ce compagnon, vous ne vosu autorisez simplement pas à extérioriser vos affects profonds vosu tétanisant; vous n'avez pas peur d'aimer ( vous aimez déjà), vosu avez peur de souffrir en vous ouvrant à votre ami, c'est la nuance.

Je vosu invite à faire une démarche d'analyse par la psychothérapie pour mettre des mots sur vos perceptions et modifier ces fausses croyances désormais obsolètes en étant accompagnée pour trouver votre épanouissement.

Je reste à votre écoute, en téléconsultation, avec empathie et bienveillance.

Bien cordialement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne en Psychothérapie.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2024

Bravo ! Pour le courage de venir parler ici de votre problème, mais aussi pour votre conscience de l’importance de prendre soin de votre santé mentale (notamment pour construire des relations amoureuses saines).

Aimer l’autre, ça fait peur : c’est un don de soi, accepter aussi d’être vulnérable car en donnant de l’amour on sait aussi que l’autre peut nous blesser avec… et cette vérité fait probablement écho à des parties de votre histoire (divorce parental, premières expériences amoureuses…).

Pour se défaire de ce schéma, il faut aller creuser ce que vous rechercher vraiment dans vos relations et ce que vous essayez de réparer en vous. Votre anxiété se manifeste aussi pour une raison : c’est une façon de vous défendre et de vous protéger. De quoi ? Qu'est-ce qui vous fait si peur ?

Peur de l’abandon, du rejet, besoin constant d’être rassurée.. vous pourriez vivre des années avec ces boulets à vos pieds qui vous empêchent d’être pleinement épanouie dans votre vie amoureuse (et c’est tellement dommage à 23 ans!) mais démarrer une thérapie vous permettrait de cheminer ! Vous allez y arriver !

Je reste évidemment disponible si vous souhaitez échanger davantage sur votre situation ou prendre RDV.

Bien à vous,

Anaïs | Psychopraticienne, en tarif libre (dès 20€/séance) | En visioconférence

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2024

Bonjour Ekhlydia,
Je vous conseille d'aller en thérapie pour creuser cette peur d'aimer, qui est très certainement en lien avec l'abandon dont vous avez souffert de la part de votre père à 10 ans. Cette protection que vous avez mis en place à l'époque était un moyen de survivre après son départ. Elle est aujourd'hui obsolète mais se réveille automatiquement dès que vous entrez dans une relation proche avec un homme. Rien d'anormal chez vous, juste des croyances à réactualiser avec les données factuelles de la situation présente. Cela demande un peu de travail, une reprise de contact avec les souffrances vécues dans votre enfance, mais ce n'est pas insurmontable
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

352 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2024

Bonjour Ekhlydia,

Être en relation de couple génère pour vous de l’anxiété. La peur de souffrir conduit à développer un comportement d’évitement, vous détacher, ne pas vous engager vraiment, ce qui soulage le stress à court terme mais par accumulation augmente la peur qui devient de plus en plus envahissante et effrayante. Le doute s’installe et vous perdez confiance en votre capacité d’être en lien. De vous aimer.
Ekhlydia, vous avez survécu.
Au divorce et à la coupure avec votre père, à l’infidélité, à la dépendance affective. À chaque fois, vous êtes passés au travers de la douleur, vous avez prise les décisions qui semblaient justes pour vous et vous vous êtes réengagée. Vous démontrez du courage et la capacité à surmonter ces expériences blessantes en refaisant confiance.
Ne lâchez pas! Vous êtes capable de vous choisir en prenant soin de votre besoin d’amour.

Belle suite à vous,
Chaleureusement.

Diane Marcillat
Thérapeute en relation d’aide.

Diane Marcillat Psy sur Asnières-sur-Seine

15 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 FÉVR. 2024

Bonjour,

La dépendance affective s'origine en général dans la petite enfance, à l'occasion d'une situation d'abandon, un sentiment de rejet, l'impression d'avoir été mis sous la touche. Foncièrement cela se traduit par une peur d'être à nouveau abandonné et remonte donc principalement à l'occasion de relation amoureuse.
Le comportement est soit de demander beaucoup de signes de réassurance que l'autre nous aime, soit une peur d'à nouveau aimer pour ne pas prendre le risque d'être abandonné. Ce sont un peu les deux revers de la même médaille.
On peut en guérir, notamment en prenant progressivement conscience que l'on cherche continuellement à se réassurer. Cette prise de conscience étant faite on peut alors renoncer à ce besoin de réassurance.
Cela se travaille et s'améliore.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21544 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2024

Bonjour,

Il y a certainement plusieurs raisons à vos réactions de protection qui vous amènent à vous couper de vos émotions, agréables comme désagréables, ce qui vous prive des joies de cette relation qui a l’air d’être bonne pour vous.

Nous pouvons imaginer qu’en premier lieu il y a l’abandon de la part de votre père, ensuite votre expérience amoureuse douloureuse vécue à vos 17 ans : cela a créé une association « aimer égal souffrir », et une forte angoisse d’abandon.
Celle ci vous met dans tous ces états désagréables depuis que vous ressentez un plus d’engagement dans votre relation amoureuse actuelle.

Ceci étant, vous écrivez souffrir d’anxiété généralisée : il serait bon de soigner cette anxiété qui vous pourrit la vie et qui alourdit toutes vos relations avec les autres.
Le fait que votre amoureux vous soutient est une bonne chose, mais un compagnon ne doit et ne peut pas se transformer en thérapeute…

Vous aurez beaucoup à gagner à vous offrir une thérapie qui vous rendra plus sereine et vous permettra d’accepter d’aimer sans crainte.

Je vous souhaite d’arriver à vivre plus sereinement ce que la vie vous fait rencontrer.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4347 réponses

11919 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2024

Bonjour
Le fait de vous « couper » de vos émotions est un mécanisme de défense qui vous protège contre l’éventualité d’un abandon, c’est ce que vous semblez décrire ici. Vous craignez en réalité que l’histoire se répète : celle que vous avez vécue avec votre père qui a « coupé » tous liens avec vous lorsque vous étiez petite, puis ensuite cet homme lorsque vous avez eu 17 ans dont la rupture a eu un effet de vous anéantir selon vos termes forts. Je vous conseille une thérapie qui vous aidera à déplier votre histoire et éviter la répétition notamment dans cette histoire sentimentale que vous vivez actuellement . L’anxiété que vous éprouvez , est vraisemblablement due à l’envie inconsciente de couper les liens avant que l’on vous quitte. Je vous rassure, il ne s’agit pas d’un problème de « santé mentale » comme vous semblez le suggérer. Bien à vous

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses