Pourquoi j'hésite autant, que dois faire, voir un psy ?

Réalisée par Charlie · 20 mai 2024 Aide psychologique

Quelques histoires de ma vie pour comprendre par rapport à ce que j'ai vécu pourquoi je suis comme je suis.

Bonsoir, je vais effectuer cette demande de manière anonyme en racontant une partie de ma vie (surtout les points clés négatif) de manière ordonné dans ma tête car c'est d'une idée à une autre qui est arrivé dans ma tête, mais visuellement désorganisé, sachez que je lirai attentivement chaque réponse si il y en aura, de manière attentive.

Point important toute les phrase commençant par "+" sont des phrases peu révélateur si on recherche des infos profondes sur moi, je l'ai ai mis en pensant qu'il y a peut être une corrélation avec les problèmes enracinée et les névroses potentiels.

Harcèlement au collège, primaire, Manque d'estime de soi, Souhaite devenir meilleur.

Se fixer des choses dont j'ai du mal a accomplir comme des tâches à faire que finalement je fais pas,
Óu des addiction que je me dis de stopper mais je ne fais pas, y'a une additions au auquel je n'arriverai pas à être à l'aise a en parler sauf une auquel je me suis mis récemment, le cannabis que je prends de manière thérapeutique. (c'est ce que je me dis peut être pour me rassurer, j'utilise peut être des mécanismes de défense tel que la rationalisation peut être).

Quand je parle de mon passer au gens pour pas qu'il se sente mal à l'aise et qui passe un bon moment, j'emploie l'humour.

Le fait de penser que j'ai des connaissances en psychologie alors que techniquement je ne sais rien à une influence sur ma manière de penser car j'essaie de penser ce que les gens pensent de manière générale pour ne pas paraître lourd ou chiant, j'essaie de paraître assez neutre, peut être que je me dépersonnalise d'une certaine manière ? (Quand je dis dépersonnaliser je veux juste dire que je diminue les caractères visible que je possède)

Je n'aime vraiment pas les endroits bruyant comme il y peut avoir sans cesse dans la maison de mes parents où il y a :
Animaux
Enfants
Parents
Et j'en passe et pourtant je suis peut être habitué à ces bruits mais pourtant ça me dérange encore, suis-je un conn*rd de ne pas aimé "la vie de famille " dans cette situation

Mais je n'aime pas la solitude quand elle est subi mais je l'aime bien quand je la choisi.

Je ne sais pas si je minorise ou dramatise mon vécu, techniquement je sais que je n'ai pas à autant me casser la tête avec ce type de réflexion et ce que je ressens est techniquement normal et logique par rapport à ma personne ou personnalité, j'ai le droit de ressentir mais je me demande si je fais pas ça pour une certaine manière surtout à la l'époque attiré l'affection et l'attention des gens, parfois je sais pas si ce que je pense dans ma mémoire à parfois eu des altérations et donc des faux souvenirs ancré en moi, malgré que j'ai une bonne mémoire pour mes souvenirs dont la plupart je ressens une certitude de leur véracité mais certains j'ai l'impression que soit quand je le raconte à quelqu'un :

- soit cette personne me ment
- soit c'est moi qui ment a moi même
- soit on a tout les 2 raisons mais des points de vu bien opposé
- soit tout le monde à complètement faux.

J'imagine pour ne pas être trop submergé par mes pensées je pense. Car j'imagine les situations comme par exemple ça me fait rire car j'imagine que j'imagine que je pense que j'imagine par rapport à une situation, vous constatez que ça par en cacahuètes quand j'imagine parfois.

Fin, vous pouvez remarquer je doute un peu de tout, malgré que je souhaite vivre simplement et de manière à ne pas me prendre la tête et vivre l'instant présent, quand je pense y arriver, d'un coup, je me met critiquer mon intelligence d'une certaine manière car les connaissances que je me pose comme question dans ma tête de base et de manière répétitive, sur l'instant où je souhaite profiter et que j'y arrive, plus tard dans le temps, je culpabilise de mettre pas assez enrichi de manière intellectuel.

J'ai une paresse, peut être du à une potentielle peur de l'échec dont je sais que si c'est ça c'est contre productif malgré que j'aurai potentiellement des raisons sensationnelle et émotionnelle.

À une période difficile de ma vie je ressentais une boule "d'angoisse" (je ne sais pas si c'est le mot approprié, j'ai tendance à regarder le mot sur Google pour être sûr) de manière permanente.
Je la comblais de manière malsaine en recherchant d'abord l'approbation amical des gens qui me fuyais tous du à ma réputation du collège "victime du collège". Personne ne voulais de moi à l'époque, j'étais un bouc émissaire et pourtant j'ai forcer et essuyer, fait mon maximum pour etre quelqu'un auprès de mes pairs.

Puis j'essayer sinon de rechercher l'affection via l'amour. J'ai un grand coup de coeur pour l'amour, j'ai aimé 2 personne dans ma vie, un amour de jeunesse de maternelle à début collège et de fin seconde à début de fac.

Je ne sais plus si c'était intense avec la première personne que j'ai aimé mais j'étais vraiment attaché malgré que le fait que je savais pertinemment qu'elle ne m'aimait pas et qu'elle aimait mon meilleur pote, j'étais son ami à ses yeux. Je me rappel a l'époque j'étais dans l'incompréhension de pourquoi elle pouvait pas m'aimer et elle m'expliquer que ce qu'elle ressentait n'était pas de l'amour.

Pour la deuxième personne que j'ai aimé, j'ai encore les sensations intenses, comme une drogue, j'étais très malheureux sans mais heureux avec alors j'avais tout pour être heureux sans, je ne sais pas si c'était le fait je vous l'aider ou la sauver qui m'a créé une dépendance d'elle ou son caractère et sa personnalité de base dont au début j'en avais rien a foutre d'elle sur l'apparence physique. Fin plus tard elle venue a moi, je suis tombé amoureux, je la vois de manière plus belle qu'à l'époque malgré que j'aime chez elle était bcp plus présent et qui avait une réel signification auparavant, alors qu'aujourd'hui malgré qu'elle a coupé les ponts du à une discussion avec elle dont j'avais l'impression c'était plus un jeu pour elle. Elle m'a dit qu'elle m'a jamais aimé, pourtant je refuse de croire car tout ce qui s'est passé entre nous malgré que ce soit mon point de vue, j'étais le gaz, elle était le cylex, il y avait eu une étincelle, mais la flamme de son point de vue n'était pas allumé alors que du mien si.

Juste aussi, je pars en cacahuètes, si je raconte quelque chose je vais me souvenir d'autre chose car beaucoup de souvenirs sont rattachés à d'autres via les personnes ou les lieu fin pour dire je suis très attachée et surtout à l'époque, nostalgique, malgré que je préfère techniquement ma vie d'aujourd'hui, des tours malsain de ma mémoire épisodique ?
Je ne suis pas pro, vous connaissez le système mieux que moi, donc pourquoi je fais ça ?
(Cette phrase est surtout attribué au personne ayant les connaissances et les diplômes approprié dans le domaine de la psychologie)


En primaire j'ai bouffer de l'herbe, j'ai lutté pour évité ça mais on m'a forcé à plusieurs, surtout un, même au collège c'était hard un peu, j'ai pas mal de souvenirs bloqué et je ne sais pas ce qui est considéré comme traumatisant car le mot traumatisant pour certains montre d'après moi, une certaine adaptation pour ne pas revivre ce moment, fin via une peur, un mécanisme de défense ou autre mais soit j'ai eu aucun traumatisme et je dramatise soit j'ai un traumatisme et j'ai eu pas mal de mécanisme tel que la répression (blocage du souvenir) ou anticipation et j'en passe ou autre et je ne sais tout simplement pas.

Je sais pas mais dans ma tête tout le monde à un bon fond même les pires, comme mes anciens ennemis ont un bon fond.

Je raconte cette histoire, je ne veux pas être pris en pitié mais comment je la raconte peut potentiellement crée justement une certaine Pitié parce que je le souhaite de manière inconsciente ?

Je me pose bcp de questions mais je m'en pose pas dans ma tête, c'est drôle de dire ça comme ça mais j'ai arrêté de trop me poser de question mais parfois je me sens mal, sans doute avec ma principale addiction où je me donne des liens de corrélation avec des défauts que je me trouve.

Si on me dit pourquoi j'ai donné que des aspects négatif, je vois bcp d'aspect Positif, ma vie n'est pas en detresse aujourdhui comparer à une détresse où j'aurai réellement pu un acte tel que le suicide, j'ai essayé la scarification une fois, ça me fesais pas du bien et je voyais que ça me fessais rien, j'avais peut être peur de me couper, le lendemain j'avais plein de mini coupure pas assez profond pour toucher le sang mais assez pour laisser une marque chiant et insistant, j'ai plus jamais refait.

J'aime bcp les jeux vidéo, je me réfugier sans doute dans ça pour calmé ce que je subissait.

La notion de bien ou de mal, j'ai peut être du mal avec ces concepts, à cause du jugement des autres, alors que de base je dois m'en foutre.

Au cas où si je dis peut être, potentiellement, etc.. c'est pas parce que je doute à chaque fois mais que je N'ai pas réponse à tout et ça je le sais malgré je donne des doutes à tout, c'est ce que je ne sais pas si je mens à moi même. En soit je dois avoir plus confiance à soi pour évité ça potentiellement mais ça peut arriver sur une forme de déni nah ?

Y'a parfois des personnes que j'aime pas alors que ils font pas grand chose de mal mais leur manière d'agir, je n'aime pas, ça me crée un conflit Psychique

J'essaie de m'auto persuadé dans des situations où de me préparer psychologiquement car je sais je ressens des choses forte dans différentes situations qui peut m'arriver de manière quotidienne. Alors que techniquement c'est événement qui peuvent m'arriver ne sont pas violent du premier plan mais dans un plan Subtile pour moi.

+ Sinon je déteste le bruits mais j'aime le calme d'une certaine manière, la musique j'aime quand elle est douce, parfois même quand elle est brutal mais c'est assez complexe

+ J'aime rire, sourire

+ À sinon juste, en se moment je souhaite profiter mais parfois, je ne sais pas quoi dire pendants un long moment et parfois je suis la mais j'ecoute pas, c'est pas que j'en est rien a foutre mais parfois je ne suis pas ma bulle

+ J'aime les chats
+ J'aime la romance
+ J'aime la nature surtout les evements rare mais beau
+ J'aime les etoiles

D'un côté j'aime aider les gens
D'un autre je m'en fous, fin plutôt je suis neutre, comme par exemple pour des évènements dont une majorité pourrais s'inquiéter comme si je m'enlèvais ma responsabilité car tout le monde est dessus, je veux peut être me sentir héroïque pour certains, comme un désir égoïste ?

Parfois je ne suis hésitant et ça me coûte bcp, que ce soit en temps, dans mes projets de vie, mon permis, les aides de la vie, comme si je n'ai pas le droit d'hésiter mais si j'hésite y'a bien une raison, je ne peux m'empêcher je pense parce que toute mes questions ne sont pas répondu (même si ça doit paraître logique (cette phrase entre parenthese a deux sens))

D'un côté je sais pas si je fais tout ça pour me sentir authentique et unique alors que potentiellement tout le monde fait ça, j'ai potentiellement un vécu banal même si on me dira que le vécu est unique de chaqu'un.

J'ai potentiellement une quête de sens,
Une quête d'identité a réellement obtenir.

J'ai potentiellement pas mal de phrases avec des incohérences grammaticales et orthographique, désolé pour les erreurs présentent. J'ai fais mon maximum

Je me dis je suis suffisamment lucide pour ne pas aller en HP mais peut être c'est les personnes comme moi qui a en besoin et les rumeurs que je vois sur l'HP ne sont que infondé et ça aide vraiment fin bon, j'aime pas ce thème.

+ J'aime les vêtements, pas tous mes certains, je souhaite avoir une coupe de cheveux que j'aime, à chaque fois j'ai la pression car je ressors avec 97% de chance d'avoir un seum très conséquent (une seule fois où j'étais content de la coupe)

+ Voilà j'ai fais le tour d'une partie de ma vie, je crois, y'a forcément d'autre chose à dire mais je n'ai pas envie, par flemme sans doute ou que ça mimpact plus ou par oublie, je ne sais pas.

Merci d'avoir lu si vous avez lu,

Sachez que malgré ce que je montre de moi et de ma flemmardise, cette flemme est surtout présente envers moi même, je respecterai vos messages et vos conseils en les regardant de manière tatillon car je souhaite être aidé si c'est grave ce que j'ai potentiellement ou de la personne que je suis ou que je pense être. Par exemple j'ai tout relu pour ça soit compréhensible et lisible par vous mais jamais j'aurai rechecker mes phrase pour moi même, je me respecte pas techniquement dans cette situation je pense.

+ Sinon s'il vous plaît me dites pas des choses évidente comme, prends plus soin de toi, ton hygiène de vie, de tes fréquentation.
De attendre le moment venue pour l'amour, fin des phrases de tout les jours que l'on entend au quotidien, qui a certe un bon fond qui mais aide pas réellement à trouver les bonnes solutions car je trouve cela "flou" y'a tellement de choses à dire sur ce type de conseils pour quelqu'un comme moi qui se pose des questions qui est pour certains "inutile de se poser".

Cordialement,

Charlie/prénom anonyme

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 21 MAI 2024

Bonjour Charlie,

Merci pour votre partage sincère et détaillé. Vous soulevez de nombreux aspects complexes de votre vie et de votre personnalité. Je vais essayer de vous fournir des pistes de réflexion et des conseils concrets qui, je l'espère, pourront vous aider à comprendre vos doutes et à mieux vivre avec eux.


Harcèlement et Estime de Soi :

Le harcèlement subi durant votre enfance a probablement eu un impact profond sur votre estime de soi. Ces expériences peuvent laisser des traces durables, influençant la façon dont vous vous percevez et interagissez avec les autres.
Travailler sur la reconstruction de votre estime de soi est crucial. Cela peut inclure des exercices de validation personnelle, la pratique de l'auto-compassion, et éventuellement des séances de thérapie pour explorer ces expériences plus en profondeur.

Perfectionnisme et Peur de l'Échec :

Le fait de se fixer des objectifs élevés et de ne pas toujours les atteindre peut alimenter une peur de l'échec et du doute constant. Cela peut également mener à une procrastination et à une forme d'auto-sabotage.
Apprendre à accepter l'imperfection et à voir l'échec comme une opportunité d'apprentissage peut être bénéfique. Fixez-vous des objectifs réalistes et atteignables (SMART), et célébrez chaque petite réussite.

Addictions et Mécanismes de Défense :

Votre utilisation du cannabis et votre réflexion sur les mécanismes de défense (comme la rationalisation) montrent une prise de conscience de vos comportements. C’est déjà un pas important vers le changement.
Si le cannabis est utilisé pour gérer des émotions difficiles, il pourrait être utile de trouver d'autres méthodes de gestion du stress, comme la méditation, l'exercice, ou la thérapie.
Je ne peux évidemment que vous encourager à vous faire accompagner pour vous défaire de cette addiction



Sophrologie, EMDR, coaching et Techniques de Relaxation :

La sophrologie peut vous aider à gérer votre stress et vos émotions. Des exercices de respiration, de visualisation positive et de relaxation musculaire peuvent apporter un apaisement.
Pratiquer régulièrement ces techniques peut aider à réduire l'anxiété et à améliorer votre bien-être général.


L'EMDR peut être particulièrement utile pour traiter les souvenirs traumatisants et les expériences de harcèlement. Cette méthode permet de retravailler les souvenirs douloureux et de réduire leur impact émotionnel.
J'utilise une variante de cette méthode (MOSAIC) qui plutôt que de réduire cet impact vise à le replacer par un état désiré et déjà vécu. (c'est une méthode moins invasive).


Vous mentionnez une aversion pour les environnements bruyants. Il est important de reconnaître vos besoins et de chercher des moyens de trouver des moments de calme.
Créez des espaces de tranquillité dans votre routine quotidienne, même si ce n’est que pour quelques minutes par jour. Cela peut aider à réduire le stress accumulé.


Vous avez exprimé un besoin d'affection et de validation. Il peut être bénéfique de travailler sur la communication de vos besoins dans vos relations.
Cherchez des relations qui vous apportent un soutien positif et qui vous permettent d’être authentique. Parler ouvertement de vos sentiments avec des amis ou un thérapeute peut renforcer ces relations.


Continuez à explorer vos passions et vos intérêts. Que ce soit les jeux vidéo, la nature, ou la romance, ces activités peuvent vous apporter du bonheur et un sens de réalisation.
Équilibrez votre temps entre les activités qui vous plaisent et celles qui vous font grandir. Cela peut aider à nourrir votre curiosité intellectuelle et à réduire le sentiment de culpabilité.


Charlie, il est évident que vous avez une grande introspection et une capacité à analyser vos propres pensées et comportements. Cependant, naviguer seul(e) à travers ces réflexions peut être accablant. Considérez de chercher un soutien professionnel régulier pour vous accompagner dans ce processus.
Une thérapie avec un psychologue clinicien par exemple.

De mon côté, je peux vous proposer des outils concrets pour gérer vos émotions et vos doutes de manière constructive.

Je vous encourage à prendre soin de vous et à avancer pas à pas. N'hésitez pas à revenir vers moi pour toute question ou pour explorer d'autres aspects de votre cheminement personnel.

Bien à vous,
Hélène

Hélène PRIOU Psy sur Pornic

12 réponses

35 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2024

Bonjour Charlie,
Pour prendre le contre-pied de votre message très confus, je ferai très court : Allez en psychothérapie!
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

352 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 MAI 2024

Bonjour « Charlie »,

Vous avez écrit votre très long message non pas sur un forum ouvert à tous, mais à un endroit où il n’y a que divers « psys » qui peuvent vous lire et éventuellement vous répondre.

Vous semblez être très jeune… au début du lycée peut être ?
Vos questionnements sur vous même, sur la vie et les rapports avec les autres sont naturels et « normaux ».
Vous semblez vivre un peu isolé et seul dans votre famille : n’arrivez vous pas à avoir de bonnes relations ouvertes avec vos parents ? Dommage…, ils pourraient peut être vous aider à vous sentir mieux et aussi avoir moins peur de l’avenir, émotion très répandue à votre jeune âge.

Vous avez été certainement affecté par le harcèlement subi, qui a contribué à votre basse estime de vous même.

Il est naturel d’avoir envie d’aimer et d’être aimé : gagner en confiance en vous et une meilleure conscience de vos qualités vous aiderait à trouver une jolie fille qui pourra vous aimer aussi.

Le cannabis : ce n’est pas sûr que ça vous fasse du bien, il y a des risques de sortie de la réalité et même de vous déclencher des vraies problèmes psychologiques.

Et pour répondre à votre question : oui, voir et parler à un-e thérapeute vous fera du bien, si vous n’arrivez pas à parler à vos parents - ou autres adultes proches et respectueux - de ce qui vous inquiète et vous interroge (voir vous fait souffrir…, puisqu’il y a aussi de la souffrance derrière la tentation de scarification).

Je vous souhaite de trouver vite des réponses rassurantes à ce qui vous pose problème aujourd’hui.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4350 réponses

11940 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Merci, Charlie pour ce partage, cette réflexion sur vous-même. S'auto-analyser est un acte courageux mais extrêmement compliqué. En effet notre esprit aura plus facilement tendance à se convaincre qu'à se remettre en question. Il est très difficile, voire impossible de faire face seul aux contradictions, aux dénis, aux refoulements, ou encore aux projections inconscientes. D'autre part malgré sa faculté d'analyse l'être humain est éminemment subjectif.
Voici des points saillants qui constituent votre mal-être :
Le ou les traumas dans l'enfance en particulier au collège (le bouc émissaire)
Votre place dans cette famille « trop bruyante »…
Votre besoin de reconnaissance (voire d'héroïsme) et d'estime de soi.
Votre addiction. Pour rappel, le cannabis peut avoir des effets paranoïdes.
La peur de l'échec et la procrastination.
Visiblement, vous êtes encore jeune, se pose la question de votre avenir.

À présent de manière plus fine ce qui ressort à la lecture de votre message, c'est un sentiment de décalage permanent avec les autres. Sentiments d'incompréhension. Ce ci est particulièrement visible quand vous abordez vos relations amoureuses. Vous semblez vous engager à fond dans des histoires à sens unique. Pourquoi ? Votre réflexion vous conduit à vous interroger sur la notion de vérité et de mensonge. Pourquoi se mentir ? Cette question me paraît essentielle et renvoie au besoin d'authenticité. Mon sentiment, c'est qu'il vous faut apprendre à cheminer vers vous-même. Il vous faut apprendre à reconnaître vos qualités (pour vous s'en saisir) comme vos défauts (pour vous améliorer). C'est une rencontre avec votre Moi authentique qui vous permettra de donner du sens à votre existence en trouvant une place qui pour le moment vous échappe. Une thérapie pourra vous y aider.
Bien chaleureusement.
David HELFT
Psychopraticien
Logothérapeute

David Helft Psy sur Paris

138 réponses

190 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Merci, Charlie pour ce partage, cette réflexion sur vous-même. S'auto-analyser est un acte courageux mais extrêmement compliqué. En effet notre esprit aura plus facilement tendance à se convaincre qu'à se remettre en question. Il est très difficile, voire impossible de faire face seul aux contradictions, aux dénis, aux refoulements, ou encore aux projections inconscientes. Les psys eux-mêmes ont des superviseurs, car malgré sa faculté d'analyse l'être humain est éminemment subjectif.
Voici des points saillants qui constituent votre mal-être :
Le ou les traumas dans l'enfance en particulier au collège (le bouc émissaire)
Votre place dans cette famille « trop bruyante »…
Votre besoin de reconnaissance (voire d'héroïsme) et d'estime de soi.
Votre addiction. Pour rappel, le cannabis peut avoir des effets paranoïdes.
La peur de l'échec et la procrastination.
Visiblement, vous êtes encore jeune se pose la question de votre avenir.

À présent de manière plus fine ce qui ressort à la lecture de votre message, c'est un sentiment de décalage permanent avec les autres. Sentiments d'incompréhension. Ce ci est particulièrement visible quand vous abordez vos relations amoureuses. Vous semblez vous engager à fond dans des histoires à sens unique. Pourquoi ? Votre réflexion vous conduit à vous interroger sur la notion de vérité et de mensonge. Pourquoi se mentir ? Cette question me paraît essentielle et renvoie au besoin d'authenticité. Mon sentiment, c'est qu'il vous faut apprendre à cheminer vers vous-même. Il vous faut apprendre à reconnaître vos qualités (pour vous en saisir) comme vos défauts (pour vous améliorer), mais plus encore, il vous faut rencontrer votre Moi authentique et sincère qui vous permettra de donner du sens à votre existence.
David HELFT
Psychopraticien
Logothérapeute - Analyste existentielle

David Helft Psy sur Paris

138 réponses

190 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour à vous,

Je vous invite à commencer un voyage au fond de vous afin de vous comprendre, et apprendre à vous connaître.
C'est un voyage extraordinnaire qui va vous liberer des schémas répétitifs inconscients , de vos conditionnements, afin de prendre en main votre vie.
Il est bien de se poser des questions, il est encore mieux d'entendre les réponses. Parfois ces réponses nous fond peur, sachez toutefois nous ne devons pas subir notre sort, car nous avons la possibilité de nous dégager de nos pulsions, de nos instints en mettant plus de conscience et de compréhension. et sortir de nos instints primaires .
En tant être humain nous pouvons agir de manière plus consciente avec la possIbilité d'.explorer nos richesses pour devenir vous même. Une remise en question, des croyance limitantes, des schémas de pensées rigides, est une revelation conscientes de vous-même. Adopter les choses sous un angle différent , sortir les fantômes du placard, c'est avoir la possibilité , d' être en harmonie avec nous même.
Je vous envoie de la lumière pour éclairer votre chemin et vous encourager à être plus curieux et plus ouvert à vos expèriences personnelles , pour une expansion de conscience.
Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement. Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1935 réponses

992 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Charlie,

Bravo d'avoir courageusement partagé votre histoire. Il est évident que vous avez traversé beaucoup d'épreuves et je pense que votre ouverture est admirable.

Compte tenu de la profondeur de ce que vous avez partagé et du poids émotionnel que vous portez, je vous propose quelques suggestions spécifiques :
• Connectez-vous avec des communautés de soutien ou des groupes de pairs où vous pouvez partager vos expériences et recevoir validation et compréhension de personnes qui ont peut-être traversé des défis similaires.
• Explorez des livres, des podcasts ou des ressources en ligne liées à la santé mentale, à la découverte de soi et à la croissance personnelle. En apprendre davantage sur vous-même et vos expériences peut être enrichissant et éclairant.
• Approfondissez vos recherches et envisagez de chercher un soutien auprès d'un thérapeute. Les praticiens spécialisés dans l’Approche Centrée sur la Personne offre un espace sûr et empathique où vous pouvez explorer vos pensées, sentiments et expériences sans jugement.
• Pratiquez l'établissement de limites dans vos relations et environnements pour protéger votre bien-être émotionnel. Il est acceptable de dire non à des choses qui vous épuisent ou qui ne servent pas votre croissance et votre bonheur.

Je crois que chercher du soutien est une étape courageuse vers la priorisation de notre bien-être mental et émotionnel, Charlie, et je vous encourage à poursuivre vos démarches.

Que vous choisissiez de suivre une thérapie ou d'explorer d'autres avenues, sachez qu'il existe des ressources et des personnes disponibles pour vous soutenir tout au long du chemin.

Avec tout mon soutien,
Janice Tafforeau-Ribchester
Psycho-praticienne Humaniste ACP

Janice Tafforeau-Ribchester Psy sur Jonzac

3 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Charlie,
Il me semble que vous avez besoin d être écouté et je vous conseille bien sûr de consulter. Vous dites ne pas savoir grand-chose, je ne suis pas d accord, je vous trouve très loquace et c est agréable de vous lire. Lancez vous, courage.

Claire Sackstetter Psy sur Moirax

5 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour "Charlie l'anonyme",

D'abord bravo pour votre message qui respire une sincère compréhension de vous. Vous y faites un récit de votre vécu, avec des rencontres, vos incertitudes, vos questionnements et à mon sens, une arrière pensée que le lecteur devrait y lire qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans votre personne. De ma lecture, j'entends plus une histoire qu'une demande. Tout au long du récit, vous vous 'interrogez sur ce que vous avez fait, ou sur ce que vous faites et moins sur ce que vous avez envie de faire. Vous vous dites être en quête de sens, c'est à dire en quête d'une direction que vous ressentez comme allant de soit pour vous.

La psychothérapie permet à travers le thérapeute de s'entendre, et donc de pouvoir se voir en dehors des séances, et de continuer à suivre son propre chemin, et non celui de ses ruminations qui souvent sont comme un nœud de Moebius, et tournent en rond sans qu'on s'en rende compte. La suite de votre post, dépend du niveau d'engagement que vous prêt êtes à investir pour vous écouter, et suivre votre propre chemin. Aucun thérapeute n'a vos réponses, vous êtes le seul à les connaitre, le thérapeute ne peut que vous permettre de les voir.

Prenez soin de vous, et je vous souhaite de trouvez vos réponses.

Je reçois en visio, et en présentiel sur Perpignan et ses environs.

Christophe Marmignon Psy sur Canohès

67 réponses

68 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour,
Dans votre témoignage, vous nous livrez plusieurs éléments vous concernant qui m'ont interpellé : la récurrence du doute, la place importante accordée à votre pensée / intellectualisation, la procrastination... tous ces éléments pourraient être vus comme tout autant de symptômes caractéristiques. Votre parcours de vie (et ses traumas) a pu vous inscrire dans une certaine structure psychique qui aujourd'hui vous "contraint", procurant cette perte de sens que vous décrivez, mais surtout qui pourrait vous éloigner de vos désirs profonds. Il y a trop à perdre au jeu des conseils et des diagnostics sauvages pour en dire davantage, votre texte ne permettant que quelques repérages. Toutefois, je pense que vu votre curiosité / appétence pour votre vie psychique, une thérapie de type analytique pourrait vous être favorable et vous apporter une meilleur compréhension de vous-même. Je peux vous recevoir pour une première séance pour étayer cette hypothèse. Bien cordialement, M. Vaillant

Julien Vaillant Psy sur Montgeron

30 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Charlie,

Je vous ai lu et ce que j'en comprends est que vous avez une grande capacité d'analyse, qui vous amène à ressentir, percevoir, apprécier le détail concernant vous, les autres, la vie. Néanmoins, cette capacité d'analyse vous pèse car votre mental vous domine, alors que vous auriez besoin de silence, de paix intérieure, de tranquillité.
J'ai perçu du jugement envers vous-même: qu'est-ce qui fait que vous vous jugez de connard de ne pas aimer la vie familiale? De quoi avez-vous réellement besoin pour aimer cette vie familiale ? Et vivre une place qui vous convient ?

Ce que je peux vous dire est qu'avec toutes les informations que vous avez en votre possession, vous pouvez facilement entamer une thérapie car vous êtes à l'aise avec la description de ce qui vous pose problèmes, de ce que vous appréciez, de ce que vous voudriez améliorer.
En ce sens, vous avez juste besoin de "trier", "classer", dans votre tête toutes ces informations pour qu'elles ne soient plus envahissantes, si tel est le cas.
Il est certain que vous avez besoin de vous exprimer, tout en étant vous-même, sans chercher à plaire ni à satisfaire car c'est cela qui potentiellement génère de l'agressivité, que vous pouvez retourner contre vous (cannabis)

Bravo pour votre sincérité
Si vous souhaitez entamer un travail thérapeutique avec moi, il sera tourné surtout autour de la compréhension de votre histoire afin d'y mettre du sens, mais aussi sur vos besoins fondamentaux, qui aujourd'hui ne sont pas satisfaits, ce qui amène votre mental à être très persistant.

Je suis à votre écoute, vous pouvez consulter les commentaire sur mon profil pour vous faire une idée de ma méthode.
Julia Bouchinet
Praticienne en psychothérapie & en PNL
Spécialisée dans l'hypersensibilité & l'assertivité (l'art de s'affirmer sans agressivité)
En visio ou à Saint Jean de Luz en présentiel.

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

886 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses