Dois je prendre de la distance avec ma famille, et si oui comment faire

Réalisée par Marine · 19 sept. 2021 Aide psychologique

Depuis que ma fille est née, plein de souvenirs de mon enfance remontent à la surface et je me rends compte que mes parents étaient clairement maltraitants.  Ils nous frappaient mes soeurs et moi  1 à 2 fois par semaine, parce qu'on faisait un peu de bruit, qu on avait renversé un verre d eau, ou parce qu'il y avait un mot dont on ne connaissait pas la signification. C était surtout quand mon père rentrait du travail après une journée stressante, il avait besoin de se défouler sur nous. Il y avait des tirages d oreille très douloureux, des coups de pieds au fesses mais qui finissaient souvent dans le dos... Notre mère nous frappait moins souvent, mais c était de façon beaucoup moins prévisible et avec encore plus de force. Un jour ma soeur est restée étendue sur le sol, incapable de bouger, complètement hébétée pendant 1/2h, suite à une rafale de gifles de ma mère.
 Et puis il y avait la violence verbale, notre père surtout nous répétait sans cesse à quel point on était nulle, qu'on était tellement nulles qu on ne serait jamais capable de se trouver un mari pour s'occuper de nous, qu on était bonnes à rien. Notre mère laissait faire, elle ne disait rien. Il y avait aussi les petites phrases blessantes mais dites sur le ton de l'humour, qui sont donc déstabilisantes car on s en veut de se sentir vexée pour ça, mais elles laissent des marques fortes quand on est enfant. Par exemple mon père me répétait régulièrement que je n étais pas leur enfant, et que j avais été trouvée dans une poubelle.
S'ajoute à ça un climat incestuel, mon père qui met ses mains dans le soutient gorge de ma mère pour lui caresser les seins au moment des repas, fasse à nous, ou qui lui caressait les seins nus à la plage alors que nous étions juste à côté. Après leur sieste/coït du dimanche, mon père sortait de leur chambre pour aller aux toilettes, nu à chaque fois. Les moments où quand on partait en vacances en camping car, il faisaient l amour alors qu on "dormait" à quelques mètres d eux. Même en se bouchant les oreilles, on ne pouvait pas y échapper puisque nos corps d enfant étaient ballottés par le mouvement du camping car. Et un élément qui me trouble beaucoup est que plusieurs fois mon père m'a caressé la poitrine, ce qui me mettait très mal à l aise car pour moi ça faisait écho aux caresses qu il faisait à ma mère. Je suis incapable de me souvenir combien de fois ça a eu lieu, ni si ça visait spécifiquement la poitrine, ni quel âge j avais, de sorte que je ne sais pas s il s agit d un câlin anodin que j aurais mal interprété, ou s'il y avait une réelle intention derrière. A ce jour je pense vraiment que c est tout ce que j ai subi, mais j ai quand meme une crainte au fond de moi qu'un jour ressurgissent des souvenirs d'abus sexuels... Autre point qui a pu contribuer à ce que je ne me sente pas en sécurité, est que mon père avait (et a encore) tendance à flirter avec - voire à draguer de façon pressante et dérangeante - toutes les femmes, des serveuses de restaurant à ses belles soeurs. Une de mes tantes m'a avoué qu'elle avait peur de se retrouver seule avec lui et faisait en sorte que ça n arrive jamais.

Mes parents ont énormément souffert dans leur enfance. Je pense qu'ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient avec nous, et qu en tout cas ils ont fait beaucoup mieux que ce qu'eux ont recus de leurs parents.

Aujourd'hui, à part les sarcasmes, et moqueries dites sur le ton de l'humour, ces violences ont quasiment toutes disparues. Ma famille demeure assez soudée, on s appelle souvent au téléphone, on se voit 3 à 4 fois par an, dont à Noël. Mes soeurs ont conscience de la situation et ont passé l éponge. J ai discuté de la situation récemment avec ma mère, elle a été effarée de mon ressenti qui ne correspond pas du tout à ses souvenirs, mais elle m a écouté (et m a dit pour la première fois qu'elle m aimait et qu'elle était fière de moi). Je pense qu'elle est prête à se remettre en question dans une certaine mesure. Elle en a parlé à mon père (sauf du climat incestuel) qui, m'a t elle dit, a bien encaissé (personnellement j aurais tendance à croire qu'il s en fiche et n est même pas capable d éprouver du remors).

Aujourd'hui même si je comprends un peu les raisons qui ont poussé mes parents à se comporter de la sorte, même si je m estime heureuse d avoir pu discuter de la situation avec ma mère et mes soeurs, je me sens perdue. J éprouve énormément de rage envers mes parents (que je refoule pour ne pas les blesser). Je leur en veux énormément, pour moi tous les malheurs qu'ils ont subit ne justifient pas de nous avoir maltraités. J ai demandé à mes parents qu ils ne viennent plus chez nous pour l instant, que quand on se voit ce soit pour un temps délimité, à l extérieur. Ils pensent que ça n a été valable qu'une seule fois et ma mère a hâte que tout rentre dans l ordre.

Une part de moi voudrait la facilité: faire le dos rond et revenir fidèlement vers mes parents comme je l ai toujours fait et comme mes soeurs le font. Après tout, pourquoi remettre tout ça sur la table maintenant, pourquoi aller dans la confrontation maintenant, si tard après les faits?
Une autre part de moi voudrait ne plus jamais voir mon père de ma vie et prendre énormément de distance avec ma mère, lui laisser juste l occasion de garder un lien avec ma fille.

Je ne vois pas comment combiner tout ça. Notamment je me tracasse pour Noël: dois je le faire avec ma famille ou rompre avec 40 ans de tradition ? D autant plus que mon mari déteste maintenant mon père suite à tout ce que je lui ai raconté.

Je me suis toujours demandé pourquoi ça semblait si difficile aux gens de prendre de la distance vis à vis de gens qui leur avaient fait du mal mais aujourd'hui je suis dans cette situation et je ne sais pas comment m en tirer. Désolée pour ce très long message

S il vous plait donnez moi vos conseils. Comment on fait pour vivre après ce genre de prise de conscience ? Quel genre de relation puis-je ou dois-je garder avec ma famille ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12700

psychologues

questions 11500

questions

réponses 67100

réponses