Pourquoi vais-je si mal ?

Réalisée par oeleo · 22 déc. 2022 Aide psychologique

Désolé si ce que je vais écrire est un peu décousu, je ne sais plus vraiment où j’en suis dans ma vie.

Ma vie n’est pas ce qu’on pourrait appeler “une vie de merde”, loin de là. J’ai des amis et l’impression d’être entouré si besoin, je ne suis plus avec mon ex mais je ne le vis pas plus mal que ça. J’ai un travail qui “me plaît”, je gagne assez bien ma vie pour pouvoir vivre confortablement, je fais du sport etc..

Bref en écrivant ça j’ai l’impression d’avoir tout pour être heureux, pourtant il n’en est rien et je suis incapable de comprendre pour quoi. J’ai quelques pistes mais aucune n’arrive à expliquer complètement mon malêtre.

J’ai de forts épisodes de déprime et je n’arrive pas à les comprendre, à me comprendre. Alors j’essaie de trouver ce qui provoque ces émotions, mon travail s’effectue en 100% télétravail, donc le contact social n’est pas suffisant. Je ne m’alimente pas assez et pas assez bien, ça doit forcément jouer sur mon état mental.

Ces épisodes de déprime se produisent tout au long de l’année, même s’ils sont plus intenses en fin d’année.

A l’approche des fêtes, j’ai toujours un profond et intense sentiment de déprime. Je ne m’en étais jamais rendu compte avant mais ces deux dernières années ce sentiment était si fort que j’étais forcé de le remarquer. De même que pour le reste, je suis incapable d’expliquer pourquoi je me sens si mal en cette période de Novembre-Décembre. Mon anniversaire s’est déroulé fin Novembre, Noël arrive, j’apprécie la nuit qui arrive tôt et le froid ne me gêne pas, bref cette période devrait me plaire sur tous les points. Mais je suis incapable de l’apprécier, comme si je sentais quelque chose au fond de moi, comme un poids sur mon coeur qui ne commence à partir que vers fin Janvier.

En écrivant ces lignes, j’ai l’impression que je cherche une raison un peu trop scientifique à cet état, comme si les choses que j’ai vécues enfant et adolescent n’avaient plus d’impact sur ma vie actuelle.

En réalité je sais au fond de moi qu’il y a un bon nombre de problèmes que je n’ai pas encore réglé, ma relation avec ma famille (principalement mes parents) est catastrophique, après leur divorce j’ai longtemps eu peur que mon père se suicide, puis ce fut autour de ma mère.

Depuis environ 2 ans ma soeur subit une descente aux enfers sans que personne ne sache vraiment pourquoi. Elle qui réussissait tout bien dans sa vie s’est retrouvée déscolarisée, à enchaîner les hospitalisations psychiatriques, passant de diagnostiques en diagnostiques. J’ai peur pour elle, peur de l’effet que cette situation a sur ma mère.

Mon père, surement l’un des sujets les plus sensible pour moi. En 22 ans, hormis les lundi soir, je ne sais pas si je l’ai déjà vu sobre un seul soir de ma vie. Jusqu’au lycée, j’ai cru que ce fonctionnement familial était normal : le père assis dans le canapé à regarder la télé en buvant verres sur verres, et le reste de la famille à table en train de manger. Ma mère faisait tout pour qu’on ne s’aperçoive pas de l’état de mon père chaque soir. Là où de nombreuses familles restent ensemble pour partager des choses, ma soeur et moi partions directement dans nos chambres respectives, ou je me réfugiais dans les jeux-vidéo, au détriment de mes notes à l’école.

Un des souvenirs les plus vifs que j’ai de mon père s’est déroulé quand j’avais environ 7 ans, chez mes grands-parents. Il s’était amusé à me tenir la main puis à attraper une clôture électrique de chevaux pour que je me prenne la décharge.

J’ai mit un temps fou a accepter que j’avais subit des violences de sa part. Et même malgré ça, je peine à lui en vouloir et à avoir de la rancune envers lui.

Même s’ils ont vécu ensemble jusqu’à mes 18 ans, les souvenirs que j’ai de mes parents en couple sont ponctués d’engueulades, de colère et de tristesse. Je peine vraiment à trouver un souvenir dans lequel nous étions tous heureux. Nous ne partagions que très peu de choses, et c’est en écrivant ces lignes que je m’en rend compte.

Je sais que je le suis, mais je ne me sens pas légitime de parler de mes problèmes à mes parents. Ma mère m’a dit récemment *“si tu t’effondres, on s’effondre tous”*.

Sur le moment j’ai presque prit ces mots comme flatteurs, un léger ego boost qui me disait que j’étais stable et fort mentalement et que j’arrivais à tenir tant bien que mal cette famille en état.

En réalité je crois que cette phrase m’a beaucoup plus impacté que ce que je pensais. Je pense très régulièrement à ces mots, ils m’obsèdent presque.

Il y a quelques mois, j’ai essayé de parler de ce malêtre avec ma mère, mais elle a fondu en larmes en disant qu’elle s’était déjà posé des questions quand j’avais 10-11 ans, et qu’après les choses semblaient s’être résolues. Elle me disait qu’elle était une mauvaise mère, et la situation a finit par s’inverser, c’était moi qui devait remonter le moral de ma mère.

J’ai récemment rencontré une fille avec qui le courant est immédiatement passé. Nous ne nous sommes vu que 3 fois, 3 jours d’affilée mais nous avons tellement discuté que j’ai l’impression de déjà la connaitre, même si ce n’est pas le cas.

Cette fille m’a apporté un véritable souffle d’air frais ces derniers jours, j’avais l’impression de respirer à nouveau à ses côtés alors que nous ne nous connaissions même pas.

Mais j’ai peur, peur de tout saboter ou de ne pas être une bonne personne. J’ai peur de m’attacher trop vite, et surtout trop fort. Je ne veux pas lui imposer ma charge émotionnelle, surtout qu’elle en a déjà une grosse à gérer.

Je ne suis jamais allé voir de psychologue ou de psychiatre, toujours convaincu que je n’en avais pas besoin. Je me réfugiais dans le sport jusqu’à me blesser et avoir un rapport malsain avec ma passion. Je sais aujourd’hui que je ne pourrais pas me cacher éternellement derrière le sport mais il me parait tellement difficile d’aller consulter un spécialiste..

J’ai l’impression d’osciller constamment entre bonheur intense et désespoir, mes émotions changent d’une minute à l’autre, parfois plusieurs fois dans le même heure. Je peux être heureux et envisager la vie sous le bon angle, puis me faire directement submerger par des pensées négatives et avoir envie de pleurer car rien ne va dans ma vie.

Si je devais évoquer un dernier point, il s’agirait surement de mon rapport au travail qui est très compliqué. Déjà petit, je n’aimais pas aller à l’école. Ce dégoût pour l’école s’est produit jusqu’à ce que j’entame mes études supérieurs, où les choses se sont un peu arrangées.

Je suis depuis plus d’un 1 en alternance dans une entreprise et je me demande sans cesse comment je pourrais tenir tout une vie à travailler ainsi, et ce alors que je ne travaille même pas tant que ça. J’ai du mal à me concentrer même sur les tâches les plus simple.

Le temps passait plus vite lorsque je travaillais à mcdonalds car je n’avais pas besoin de réfléchir.

Maintenant quand je suis derrière mon ordinateur je suis incapable de me concentrer, et lorsque j’y arrive je ne m’arrête plus de travailler de la journée, comme si j’étais totalement aspiré. Mais ça n’arrive que très peu.

Désolé c’était long, j’ai conscience que tout cela sonne peut-être un peu ridicule.

Merci d’avoir lu

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 23 DÉC. 2022

Bonjour,

Vous avez dû assumer très tôt le rôle de "support" de la famille. Ou plus exactement on vous a demandé de tenir ce rôle en partie, probablement parce que vous étiez le seul homme de la famille face à un père défaillant. Votre soeur souffre encore très probablement de ce père défaillant et d'une mère "dépassée" et qui a fait ce qu'elle a pu.
Reste que vous n'êtes pas responsable de la famille qu'on choisit de créer vos parents.
La difficulté c'est que paradoxalement vous avez un esprit très famille et que vous continuez à vous projetez comme en étant le vecteur. Aujourd'hui votre famille a besoin de se réparer individuellement, votre soeur, votre mère et vous.
Votre désir de vie de famille n'a pas été complètement assouvi. Mais il est devant vous. Il s'agit de créer votre propre famille à l'avenir. Et pour cela il vous faut vous aussi vous réparer. Ce sera votre nouvelle manière d'aider votre famille.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21544 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 DÉC. 2022

Bonjour Oeleo,

Je trouve qu'il n'y a rien de ridicule dans votre message, et que vous avez du faire preuve de courage pour l'écrire. Vous avez déjà fait un grand pas, en mettant des mots sur vos ressentis.

Vous faites une analyse poussée et une grande introspection sur vous même. En effet, il ne suffit pas que quelques conditions soient favorables dans votre vie pour que vous soyez heureux. En tant qu'humains, nous ne sommes pas uniquement des êtres rationnels, mais aussi, et peut-être avant tout, des êtres émotionnels.

Et ces moments de déprimes, ce mal-être, proviennent de ces situations passées que vous pointez très justement. Les situations que vous décrivez sont intenses et pèsent toujours sur vous. Vous devez vous en libérer pour pouvoir vivre plus sereinement votre vie.

En effet, comment vous sentir bien dans votre travail, ou entamer une relation amoureuse, si vous continuez à revivre ces situations de votre enfance ? Mais je crois que vous l'avez bien conscientisé. Comme votre mère vous l'a dit, vous semblez être l'élément de stabilité dans votre famille. Mais c'est très lourd à porter... et vous avez intérêt à "poser votre valise".

Je vous invite à vous faire aider, et à consulter un thérapeute, pour vous libérer des expériences de votre passé. Cela peut vous sembler difficile d'engager cette démarche, mais elle me semble nécessaire. Mon conseil : discutez, échangez et choisissez un spécialiste avec qui vous vous sentez bien.

A votre disposition si vous voulez en discuter. A toutes fins utiles, je propose un premier entretien gratuit et sans engagement.

Bien à vous !
Joël Mouzimann.
Hypnothérapeute, coach de vie.

Joël Mouzimann Psy sur Vesoul

27 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 DÉC. 2022

Bonjour Oeleo
Il n y a aucun ridicule à chercher de l aide quand on ressent un mal être depuis très longtemps. Vous souhaitez comprendre et vivre heureuse délestée de tout ce poids d émotions que les différentes blessures issues des événements douloureux que vous avez vécues ont mis dans votre cœur. Aujourd'hui votre souhait de vous épanouir pleinement est légitime.
Je vous invite à consulter mon profil pour comprendre comment fonctionnent les émotions et comment je peux vous aider efficacement.
N hésitez pas à m appeler pour que je vous donne de plus amples détails.
Bien à vous
D.A.GRAF-LAPEYRE

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

282 réponses

547 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 DÉC. 2022

Bonjour Oeleo,
Votre récit est en effet très complet et il est palpable que ce soit lourd d'être celle qui doive tenir pour que la famille ne s'effondre pas complètement.
Vous avez reçu de nombreuses réponses à votre message donc je ne vais pas à mon tour vous faire ces mêmes réponses auxquelles j'adhère.
Si vous souhaitez échanger, vous êtes bienvenue.
Je vous envoie abondance de courage pour vivre au mieux cette période sensible.
Eléonore Carros

Eléonore Carros Psy sur Paris

21 réponses

54 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour,
Ce n'est parce qu'on a "tout" pour être heureux qu'on l'est forcément. La notion de bonheur peut tellement varier d'un individu à l’autre. le bonheur réside moins dans l'existence de situations que dans la façon dont les appréhende.
Il y a manifestement un vide en vous et cela peut être dû au fait que vous n'êtes pas à votre place dans l'un ou l'autre domaine de votre vie. Peut-être aviez vous cru faire vos propres choix et que vous vous rendez compte que ce n'est pas la réalité et que vous n'avez pas trouvé le sens de votre vie.
On voit aussi que des blessures d'origine sont à guérir et il est possible qu'elles se réactivent en ce moment, pour une raison ou une autre.
Je vous invite à consulter car il sera difficile de faire ce chemin sans être accompagné.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour Oelo
En lisant votre message, beaucoup de souffrances engendrées par les disputes, la colère et la tristesse, ainsi qu'aucune communication entre vos parents et vous, ont empli votre cœur de tristesse. S'en est suivi une difficulté à vous concentrer. Pour retrouver la paix à l'intérieur de vous, guérir ces blessures psychologiques, et vous apaiser par rapport à votre passé douloureux, vous avez besoin de vous faire aider sur le plan psychologique avec l'un l'une d'entre nous.
Vous êtes attiré par cette personne que vous venez de rencontrer, alors pour vous donner toutes les chances de ne pas répéter les erreurs de vos parents, faites une psychothérapie.
Ne tenez pas compte des paroles de votre mère, car même si vous avez été le pilier de votre famille, vous n'avez pas à continuer à l'être, et vous avez besoin de penser à votre bonheur
Je vous y aide avec grand plaisir
Présentiel ou visio
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3424 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour,

A la lecture de votre message, je me sens touchée par le fait que vous puissiez vous sentir illégitime dans votre souffrance. Aucune souffrance ni aucune douleur n'est jamais illégitime. Les émotions qui leur sont associées ont forcément leurs racines quelque part, et on peut les voir facilement dans votre témoignage.
En effet, vous êtes victime de ce que l'on nomme des blessures d'attachement. C'est-à-dire que vos parents, par leurs comportements et leurs actions, même si ce n'était pas leur intention, ont été défaillants à répondre correctement et à satisfaire vos besoins émotionnels et de sécurité de l'enfant que vous étiez. Les rôles ont été inversés et vous avez été responsable de vos parents au lieu d'être protégé par eux. C'est aussi ce qu'a vécu votre sœur et qui explique son mal-être aujourd'hui. Toutes les difficultés que vous traversez aujourd'hui prennent toutes racines au même endroit.

Je vous conseille vivement d'entreprendre un travail thérapeutique autour des parts du moi (thérapies des ego states comme l'IFS ou le DNMS), afin de faire connaissance avec ces parts enfants blessées en vous.
C'est particulièrement difficile (et donc courageux) d'oser entreprendre ce travail sur soi car les blessures d'attachement sont souvent invisibles, d'où cette sensation d'être illégitime dans votre souffrance. Vous avez parfaitement raison de ne pas vouloir faire porter à votre nouvelle rencontre vos problématiques personnelles. Même si elle peut être un soutien pour vous, ça n'est évidemment pas son rôle de vous "guérir". Vous rendrez un grand service à cette relation naissante (et surtout à vous-même bien sûr) en faisant cette introspection et en allant nettoyer et libérer vos blessures.
La bonne nouvelle est que l'on peut véritablement aller mieux et de manière durable !

Je vous souhaite un bon voyage dans cette introspection, qui peut aussi être pleine de surprises et de beauté dans la découverte et la connaissance de soi.
Bien à vous,

Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT à Montpellier

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

263 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour Oeleo,

Je vous remercie pour votre message très complet, je pense que sa simple rédaction a été pour vous un très bon exercice thérapeutique.

Vous avez à l’approche des fêtes en quelque sorte comme une dépression saisonnière, en effet, les fêtes sont synonymes de joie, de partage en famille, de liens et tout est lié à votre histoire.

Vous n’êtes pas du tout ridicule, c’est une preuve de courage d’entamer une démarche d’introspection et de résilience.

Je vous propose que nous échangions ensemble, cela ne vous engage à rien. Cela suit simplement le premier pas que vous venez de faire ici.

Je reste à votre écoute
Bien à vous
Marjorie Lugari
————————
*** psychanalyste praticienne en psychothérapie
*** sexothérapeute aide à la Parentalité

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10849 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour Oeleo,

Votre courage, votre lucidité et la décision de poser ici vos questions et votre souffrance sont de beaux indicateurs pour une évolution positive!

Ce que vous avez vécu jusqu'ici est bien lourd et peut avoir laissé des traces qui vous empêchent de vivre comme vous le souhaiteriez... Peut-être serait-il pertinent de commencer par traiter, en douceur, les conséquences de certains évènements, certaines épreuves, certaines paroles qui vous ont marqué et vous marquent, légitimement, encore? Il ne s'agit pas de nier, oublier ou ignorer ce qui vous est arrivé, ou vos soucis actuels, mais de ne pas être entravé/empêché/bloqué par eux. Il vous sera alors possible de mieux vous situer dans votre vie et dans vos envies. De mieux sentir ce qui serait bon pour vous aujourd'hui et d'avoir l'élan de le concrétiser.

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez donner suite en ce sens.

Et quoiqu'il en soit, je vous souhaite de trouver l'aide dont vous avez besoin pour avancer dans votre vie de la manière dont vous le souhaitez et d'en ressentir le bonheur !

Eva Ehlinger

Eva Ehlinger Psy sur Rezé

23 réponses

62 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour,

Vous avez effectué un grand pas en livrant ce récit de vous par écrit. Preuve que votre situation n'a que trop perduré et que vous en souffrez, notamment dans les mois achevant l'année où votre arrivée au monde vous interpelle inconsciemment.
Vous êtes dans une fuite perpétuelle de la vie, vous vous absorbez dans votre activité sportive jusqu'à en avoir mal, vous ne recherchez pas le contact des autres, vous vous cachez du regard d'autrui y compris par le choix d'un travail devant votre écran pour minorer les relations sociales, vous avez cette peur et en même temps cette quête de rencontrer une femme pour partager enfin une vie heureuse.
J'en passe, vous êtes extrêmement lucide, analytique de votre comportement, jusqu'à remonter à votre enfance et au couple de vos parents, au rôle de maternage qui n'est pas le vôtre du tout envers votre mère, vous ne portez pas le poids du passé ni de votre cellule familiale, c'est culpabilisant et une souffrance supplémentaire inocculée dans votre psychisme.

Vous avez les ressources et la capacité à verbaliser vos ressentis, à retracer votre ligne de vie pour trouver la causalité de ce profond mal-être venant gâcher votre existence et ancré en vous. Sachez que vous n'êtes pas ridicule, ne vous jugez pas aussi sévèrement, il faut alléger votre instance critique ( le surmoi), votre conscience et aller voir ce que vous avez bien enfoui dans votre incosncient, ce qui est si difficile à entendre ou voir ou admettre et que votre mécanisme de défense qu'est le refoulement a masqué. C 'est en faisant sauter ce verrou que vous serez libéré de votre chappe de plomb et que vous avancerez enfin en toute sérénité.

Je vous invite à ce travail d'introspection à votre rythme et selon votre réelle volonté, avec moi en téléconsultation si voustnes ne en sentez le moment venu. Je vous accompagnerai en toute bienveillance à la découverte de la réelle personne que vous êtes et de votre réalisation existentielle. Vous méritez cette liberté de votre psyché.
Déposez votre fardeau !

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste
Thérapeute en TCC ( grande anxiété, stress post traumatique)
Sophrologue Sophrothérapeute
Praticienne en PNL
diplômée en Neurosciences ( Paris)

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour
Votre message indique contrairement à ce que vous pensez que vous êtes désireux de commencer un travail sur vous.
Vous êtes prêt. Et l’élément déclencheur est justement cette rencontre avec cette jeune fille que vous craignez d’abîmer par votre charge émotionnelle.
Je vous invite fortement à entamer un travail en psychothérapie pour revisiter votre enfance et vous donner les moyens de vivre autrement votre relation à vos proches et d’envisager votre avenir sous d’autres augures.
Pensez y pour 2023.
Je reste pour cela à votre écoute,
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie - Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour Oelo.
Tout d’abord merci pour votre partage. Beaucoup je pense vont s’y reconnaître.
Toutes ces émotions qui vous traversent n’ont rien de ridicule. Elles me paraissent même normales, compte tenu de ce que vous nous dites de votre histoire personnelle, qui a été, visiblement, très insécurisante. Et de cette insécurité sont nés tous les problèmes que vous nous décrivez.
Il arrive souvent que pendant un temps on arrive à trouver un certain équilibre, qui nous fait croire que nos problèmes sont réglés. Mais cet équilibre est en général fragile, instable, quand l’insécurité est là, et que les blessures du passé sont toujours vivantes. Alors au bout d’un moment l’équilibre se rompt, et les symptômes arrivent rapidement.
Je ne vous conseillerais pas de tenter de régler ces difficultés par vous-même : vous risqueriez de trouver, comme vous l’avez fait par le passé, des solutions qui ne fonctionnent pas bien (le sport par exemple). Mais au contraire de vous faire accompagner, afin de retrouver un équilibre stable et de guérir les blessures du passé. Vous retrouverez ainsi confiance, en vous et dans la vie en général.
Je suis bien sûr à votre disposition si vous souhaitez approfondir.
Guillaume Lemesle
Hypnose – Thérapies Brèves

Guillaume Lemesle Psy sur Sèvres

94 réponses

391 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2022

Bonjour à vous,
Non il n’y a rien de ridicule dans vos propos. Votre souffrance est légitime, vous pouvez vous féliciter d’avoir fait un premier pas vers vous-même en écrivant ces lignes. Je comprends qu'il soit difficile pour vous de vous décharger de vos émotions, mais sachez que c’est ainsi que vous pourrez avancer sur votre chemin. Vous avez le droit de dire que vous êtes malheureux. En disant cela vous pourrez accédez à votre droit d’être heureux. Ne restez pas dans la fatalité. Restez confiant vous allez réussir. " La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Je vous remercie de votre confiance.
Je vous souhaite une joyeuse fête de la lumière. Cordialement. Christine Lorijon

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1935 réponses

992 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses