Qu’en est il des enfants PN?

Réalisée par Nikou · 14 févr. 2023 Psychologie enfant

Pourquoi on en parle si peut? Car nous ne voulons pas les voir? Ou c’est parce qu’ils sont mal détectés et ils sont juste manipulateurs?
J’ai été victime d’un PN je sais les détecter et le fils de mon compagnon actuel a tous les traits c’est impressionnant et à la fois ça fait peur car quand on sait ce que ça représente dans une vie ces personnes là j’ai peur pour les personnes qui vont se faire prendre dans ces filets… c’est extrêmement compliqué car son père est dans le déni total…
Je précise que l’enfant est déjà suivi par un pédopsychiatre depuis plusieurs année et qu’il n’a que 7 ans…

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

Je comprends vos inquiétudes et vos peurs, avoir été victime d'un PN ce n'est pas rien et cela vous a fortement chamboulé.
Toutefois, c'est encore un enfant et il est suivi par un pédopsychiatre. Je suis de l'avis de Marjorie Lugari concernant le fait de lui "laisser sa chance de choisir le bon chemin".

Vous pouvez peut-être partager vos inquiétudes avec le pédopsychiatre et voir ce qu'il en dit!

Bonne journée à vous

Chloé Vermeersch - Psychologue spécialisée dans le développement de l'enfant, de l'adolescent et en guidance parentale.

Chloé Vermeersch Psy sur Montpellier

56 réponses

643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 MARS 2023

Bonjour;

Un enfant qui pose des difficultés est un enfant qui vit des difficultés; seule une attitude d'empathie et d'amour peut l'aider à mieux se comporter et se rendre "aimable".
Cet enfant est suivi par un pédopsychiatre ce qui confirme qu'il a une problématique mais aussi qu'elle est prise en charge, ce qui donne de l'espoir pour la suite.
Il n'y a pas de diagnostique de pervers narcissique pour un enfant, surtout de cet âge, on trouve souvent des " TDAH" et autres troubles de l'attention, on parle d'enfant "tyran"; d'autisme, d'HPI, etc... mais il n'y a pas de PN.
Les enfants sont narcissiques oui, c'est normal, c'est en devenant plus grand et mature que l'on comprend que tout ne tourne pas autour de soi.
Les personnalités narcissiques ( qui ne sont pas perverses pour autant ) sont des adultes qui n'ont pas développé cette capacité et qui sont restées; à cet endroit là; des enfants donc immatures, qui ne supportent pas la frustration et qui cherchent à tout prix à obtenir ce qu'elles veulent. D'où peut-être votre confusion.

Attention à ne pas confondre Pervers Narcissique qui est de l'ordre de la psychopathologie avec les personnalités narcissiques, les manipulateurs, les manipulateurs narcissiques; etc... tous ceux-ci sont des termes similaires et pourtant bien différents.
Les PN représentent moins de 3% de la population, ce qui est très rare, ce sont des personnes qui " brillent" en société, souvent dans des positions de pouvoir/ autorité; pour rappel : elles sont dénuées d'émotions et sont maitres dans l'art de la simulation, ce sont de véritables monstres sans aucune empathie sous un masque angélique.
On ne peut poser un tel diagnostique à un enfant de 7 ans, cela reviendrait à le qualifier de monstre et un monstre on ne peut l'aimer, au contraire on s'arme pour s'en défendre.

Votre position est très inconfortable, vis-à-vis de l'enfant en tant que belle-mère, mais aussi vis-à-vis de votre conjoint qui est en plein conflit de loyauté et qui se doit de garder un attitude de protection envers son fils.
Il vous faut revoir votre positionnement face à cette situation car cela pourrait bien porter préjudice à votre relation amoureuse.

Je vous souhaite d'apaiser vos relations avec cet enfant, de le rassurer quant à votre place de compagne, qui peut être un "plus" dans sa vie plutôt qu'un "moins" dans le sens où vous ne remplacerez jamais sa maman mais vous pouvez être un soutient pour lui.
Vous pouvez vous faire accompagner pour vous aider à prendre de la distance, à réparer vos blessures passées qui sont encore vives et peuvent entraver votre jugement, à construire un nouveau rapport qui puisse aider aussi cet enfant difficile dans le but d'un mieux vivre au quotidien.

Je reste à votre disposition si besoin,

Indiana GATTA

Indiana Gatta Psy sur Mireval

7 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour,
Vous devez rendre hommage à votre lucidité car il est important de détecter les personnalités manipulatrice y compris lorsque ce sont des enfants. Les traits pervers ne viennent pas de nulle part. Comment est sa mère? Ses grands parents? Quelle est l’histoire familiale du côté paternel? Toujours est-il qu’il ne s’agit pas de votre histoire et que vous avez pas à vous impliquer outre mesure. Vous pourriez prendre vos distances autant que faire se peut, ce précieux « pas de côté » car après tout, c’est le fils de votre conjoint et pas le vôtre. Le déni que vous soulignez montre une histoire familiale compliquée de son côté et que vous ne pourrez pas régler à vous toute seule. Le fait d’avoir observé la perversion vous permet de prendre vos distances et de ne pas vous mettre dans des situations préjudiciables. N’hésitez pas à en parler et contactez-moi dans ce sens.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

242 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou

Vous avez été victime et je peux ressentir qu'aujourd'hui vous avez peur de revivre ça. C'est bien normal. Vous semblez avoir été très blessée dans votre relation à ce PN. Comment vivez vous avec cela aujourd'hui ? en avez vous parlé autour de vous ? avez vous été accompagnée en thérapie ?
Aucun enfant nait PN, et ce sont des comportements qui se construisent avec le temps. Vous dites que son père est dans le déni total et cependant il accepte que son fils soit suivi par un pédopsychiatre. Ressentez vous que vous êtes la seule à voir certaines choses? comment vous sentez vous lorsque vous vous dites cela ? je pourrai ressentir une profonde solitude en vous ?
Je vous invite à venir déposer votre histoire auprés d'un thérapeute qui saura vous guider pour comprendre aujourd'hui les émotions associées à cet épisode douloureux de votre vie.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans ce processus.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2381 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2023

Bonjour.

Nous avons tous été manipulateur, les plus grands manipulateurs sont sans doute les enfants mais il est vrai que eux le font en dehors de toute perversion.
Tout ça pour dire que vouloir détecter la perversion semble inopportun.
Le pervers narcissique, souffre d'une construction mentale qui présente des failles ou des manques. La manipulation permet de répondre aux angoisses qu'elles génèrent.
Si le fils de votre compagnon est suivi depuis plusieurs années c'est qu'il est au prises avec des difficultés qui peuvent être multiples et d'origines diverses. Il faut faire confiance au professionnels qui accompagne cet enfant pour contenir et réduire ces difficultés.
Quant au père de cet enfant c'est beaucoup lui demander que d'accepter la situationnelle qu'elle est réellement. Les parents d'enfants qui sont en difficulté portent bien souvent une grande culpabilité et le déni permet d'une part de contenir cette culpabilité, d'autre part de continuer à se raccrocher à l'illusion de l'enfant idéal. J'interviens beaucoup dans le secteur du handicap et c'est une constante que je peux voir quotidiennement.

Je reste à votre disposition si vous en aviez besoin.

Cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif
Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

438 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2023

Combien d'adultes souffrent d'un mot, d'une phrase, d'une détermination qui les qualifie, qui les identifie, comme une empreinte laissée par une assignation à être posée par la certitude d'un adulte sur l'enfant qu'ils étaient ?

Un enfant a à être éduqué avant que d'être psychiatrisé, avant que d'obtenir une assignation à être ceci ou cela.

Tous les êtres humains ont en eux des pulsions et des traits de perversité. Cela ne fait pas de l'être humain un pervers. La lente et patiente éducation d'un enfant a pour dessein de lui apprendre à repérer, à réfréner, à savoir faire avec ces pulsions et traits de perversité. Éduquer un enfant, c'est lui indiquer ce qu'il peut faire ou ne pas faire conformément aux règles des institutions sociales. Les institutions ont en effet été inventées par l'humain pour réfréner ses pulsions. Et l'enfant travaille littéralement à trouver ses solutions. Il s'oriente vers ce qui lui paraît le plus judicieux pour lui, oscille entre refoulement, maintien de la pulsion pour progressivement faire le choix, soit du refoulement, du fantasme ou de la jouissance, fixant alors un choix de structure : c'est alors un grand enfant, un adulte. Certains seulement deviennent pervers, les autres gardent leurs traits de perversion, qui surgissent parfois dans les relations, mais qui ne font nullement des gens des pervers, parce qu'ils savent faire avec, parce qu'ils ont appris à faire avec.

Vous êtes en souffrance dans le lien avec ce petit garçon de 7 ans. Un lien à l'autre qui pose des difficultés, qui interroge suffisamment pour motiver déjà à son âge une prise en charge auprès d'un pedopsychiatre depuis plusieurs années. Cet enfant a appris depuis plusieurs, et apprend encore, qu'il est différent, difficile, qu'il nécessite une attention particulière, qu'il a une position singulière, qu'il y a quelque chose chez lui d'atypique. Ou est le deni, s'il s'agit d'ajouter une assignation supplémentaire, qui plus est, déterminante pour son être ?

Ce petit garçon apprend aussi ceci, que la difficulté dans laquelle vous êtes avec lui se traduit pour lui par le fait que vous ne l'aimez pas beaucoup. La relation que vous avez tous les deux s'appuie sur ce présupposé. Votre souffrance est fixée sur un aspect de ce petit garçon. Il y a une porte à trouver pour avoir accès à ce qu'il est, autrement.

Bien à vous,
Karin Walter.

Karin Walter Psy sur Tours

111 réponses

351 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour,

Le fils de votre compagnon a 7 ans et poser à cet âge le diagnostic différentiel est trop précoce même si fort heureusement il est déjà pris en charge par un pédopsychiatre depuis plusieurs années.
Vous ne donnez pas les raisons et c'est normal sur internet mais avoir déjà aussi précocement un suivi est le signe qu'il existe un problème chez cet enfant et que son père est conscient de certains éléments,même si comme tout parent il lui est extrêmement difficile d'entendre des termes de ce type pour son enfant. Aller très jeune chez un pédopsychiatre montre qu'il y a souffrance.

De plus, ce terme de PN est désormais mis sur beaucoup de personnes notamment sans un réel diagnostic médical, dans la classification en Santé mentale cela n'existe pas, il s'agit plutôt de manipulation mentale.
Mais seul un psychiatre a le droit de poser un tel diagnostic.

Vous soulignez que son père est danse déni , c'est son mécanisme de défense pour ne pas en souffrir mais dans son inconscient il le sait si tel est réellement le cas,il repousse le sujet car il reste son père et c'est une réelle souffrance.

Dernier élément, "ils sont mal détectés et nous 'r voulons pas les voir ", les professionnels les voient mais il existe une obligation de poser ce genre conclusion après l'adolescence, ce n'est pas être aveugle mais appliquer des règles qui ne sont pas constituées par les praticiens en santé mentale.

Enfin, vous détectez les PN, mais ce n'est pas parce que l'on a soi même été victime d'un narcissique pathologique qu'on peut poser tous les symptômes et les variantes médicales.
J'entends bien votre souffrance psychique liée à votre propre vécu mais vous ne pensez pas qu'il réside un effet écho face à ce garçon au regard et lieu de votre propre psychisme ?
Vous employez des termes particulièrement forts comme le verbe détecter entre autre.
Avez vous , vous, travailler sur votre propre traumatisme lié à la pathologie de narcissisme ?
On vous sent à vif.
Si aucun travail n'a été effectué, je vous invite à revisiter ce passé dont vous êtes empreint. Vous ne précisez pas non plus à quel moment de votre vie vous en avez été victime et c'est important il me semble.

Je reste à votre écoute en téléconsultation en toute bienveillance et neutralité.

Bien cordialement.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en psychothérapie
Psychanalyste
Thérapeute d'aide à la parentalité.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9626 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour,
Je pense qu'il est hâtif et dangereux de coller une étiquette de PN sur un enfant de 7 ans. On peut comprendre que vous fassiez un lien entre ce que vous observez et ce que vous avez vécu vous-même, mais posez vous quand même la question : ce petit garçon ne peut-il avoir de raisons de se comporter de manière dysfonctionnelle ? il a subi la séparation de ses parents et vous ne semblez pas du tout le porter dans votre cœur. Un enfant reste un enfant, il a besoin d'amour , il ne serait pas anormal qu'il cherche à attirer l'attention par des procédés qui le desservent mais qu'il n'ait pas réussi à faire autrement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4565 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Madame,

Le terme de PN est tellement galvaudé aujourd’hui…
Un enfant ne peut pas être qualifié de PN puisque sa structure psychique est en formation et constante évolution.
Parfois… on peut voir des enfants qui font preuve de sadisme (surtout avec les animaux)…, et s’ils ne sont pas repris par les éducateurs (parents), ils peuvent devenir « pervers ».

Votre beau fils n’a que 7 ans, et il est suivi par un pédopsychiatre, probablement pour les conséquences que la séparation de ses parents a eu sur lui.

Votre position n’est pas facile, il peut avoir des comportements de rejet puisque vous prenez la place qu’il aimerait pour sa mère…

Si vous avez des difficultés avec lui et su votre compagnon ne sait pas comment faire entre vous et son fils, allez tous les deux demander des conseils à un-e thérapeute familial : vous allez tous deux pouvoir mieux comprendre ce que vit ce petit et comment faire pour que vous soyez bien ensemble.
Je reste à votre disposition si vous avez des questions.

Je vous souhaite de pouvoir mener une vie sereine avec votre compagnon et son fils.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12203 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

La terminologie PN n'étant pas reconnue, elle est malheureusement utilisée à toutes les sauces. Ce qui rend le diagnostic sur un enfant plus complexe. Comme vous dîtes il n'a que 7ans. La première bonne nouvelle c'est qu'il est encore dans une phase malléable de la construction de sa personnalité et que beaucoup de choses peuvent changer. La seconde c'est qu'il est suivi par un pédopsychiatre qui a certainement décelé la complexité de sa personnalité et qui pourra l'aider.

Dire au papa que son fils est un (futur) PN peut être très violent, surtout que comme je l'ai dit plus haut il n'y pas de définition exacte du terme. Par contre vous pouvez utiliser d'autres termes. Que l'enfant a des tendances à vouloir manipuler les autres par exemple. Qu'il souffle le froid et le chaud etc. Bref parler des symptômes sans rien nommer.

Pour finir faites attention à ce que cela déclenche chez vous. A la douleur que cela peut vous procurer et aux ressentis que vous pouvez avoir à l'égard de cet enfant qui au final reste bel et bien un enfant malgré ses complexes.
Si sa présence est lourde pour vous il faut essayer de travailler sur cela pour que vous puissiez mener une vie sereine en compagnie de ces deux hommes.

Bon courage à vous.

Sara Tij Psy sur Paris

67 réponses

55 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou
Merci pour votre témoignage.
Quand vous dites PN (l'adulte), c'est votre diagnostic? Attention aux étiquetages et même si je ne minimise pas la souffrance et la colère que vous portez, un enfant reste un enfant. Il est suivi par un pédopsychiatre dites-vous, qu'est ce que vous voudriez faire de plus?
Si cet enfant a besoin de résilience, cela ne peut être que dans l'amour et la confiance, pas dans les accusations et en cela, vous pouvez faire la différence pour lui.

Bien cordialement

Lucie Brétille
Gestalt thérapie

Lucie Brétille Psy sur Versailles

86 réponses

136 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

Attention de ne pas voir des PN partout, ce terme est très à la mode et fort commode pour mettre dans une case des comportements que nous jugeons, à tort ou à raison, toxiques. Pour les enfants je suis de l'avis d'autres collègues ayant déjà réagi pour dire qu'à 7 ans, l'enfant est en construction et que dresser un diagnostique de ce type me semble prématuré voir dangereux.

Pourquoi dangereux? Tout simplement parce qu'un enfant peut tout à fait avoir le réflexe humain de coller à ce qu'on attend de lui. La "prophétie auto-réalisatrice" est en effet le danger ici. En d'autres termes, à force de le voir comme un PN et d'en être persuadée, vous risquez de lui coller cette étiquette durablement.

J'en appelle à Socrate, "Nul n'est méchant volontairement" , ainsi, en voulant faire le bien (protéger des victimes anticipé d'un PN de 7 ans), vous risquez de créer ce que vous redoutez le plus chez cet enfant.

Il semble que votre expérience négative avec un PN vous ait marquée profondément, n'hésitez pas à en parler à un professionnel.

Un psychanalyste serait indiqué à mon avis.

Cordialement,

Quentin GARDRAT, Psychopraticien en Visio, Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

227 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

On en parle si peut parce que le terme Pervers-Narcissique n'est pas reconnu au DSM-5, et n'a pas de définition exacte, ni de "symptômes exacts". Ils ont des comportements manipulateurs, tous similaires, qu'ils exploitent chacun à leur manière, qui font qu'on les détecte très rapidement.
Pour les enfants, c'est complexe, généralement cela apparaît vers l'âge de 4-5 ans, là où l'enfant apprend l'empathie, etc. Cela peut être dû à plusieurs facteurs différents (éducation, grossesse, parent, PN, etc.).
Faites attention à ce que cela réveille en vous, surtout.
Vous savez, vous l'avez vécu, vous ne pouvez pas les sauvés, ni les aidés, mais j'entends bien que vous avez envie de protéger ces "futurs" proies.
Laisser le pédopsychiatre s'en charger, peut-être a-t-il compris qu'il a cette personnalité ou non, et qu'il pourra l'aider.
Pour votre compagnon, expliquez lui simplement que son fils à des comportements similaires au PN, et que cela vous fait peur, parce que vous avez vous-même été une victime, et que vous connaissez leur manière de faire, et le mal que cela engendre. Dite lui que cela vous inquiète, fait peur, parlez lui de vos émotions, et des sensations que cette situation créée en vous.
Prenez soin de vous,
RAYMOND Chloé
Psychopraticienne & Psychogénéalogiste.

Chloé Raymond Psy sur Pertuis

17 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

J'entends votre inquiétude et votre peur.

Rien n'est figé à 7 ans. Le pédopsychiatre, s'il a établit ce diagnostic, saura faire évoluer l'enfant.

Je vous invite à de la prudence toutefois. Le terme perversion est à manipuler avec prudence et caution. Le terme "pervers narcissique" est utilisé à tort et à travers dans le grand public et toute manipulation, mensonge, conduite égoïste etc est qualifiée ainsi. Mais il y a une grande complexité derrière ces mots.

Vous dites avoir été victime et dites savoir les détecter : je vous crois mais à nouveau je vous invite gentiment à de la prudence car parfois notre perception, notre vécu, nos souffrances parfois imposent un filtre et nous voyons ce que nous voulons voir. Faites un pas de côté, essayez de trouver des points positifs d'appui car cet enfant, fils de votre compagnon, est là dans votre vie.

Quelle est votre position par rapport à lui? Le craignez-vous ou souhaitez-vous l'aider?

Un des traits de ces personnalités est un défaut d'altérité et d'empathie (il y en a beaucoup d'autres) donc une incapacité plus ou moins sévère à prendre en compte l'autre, respecter ses besoins, ses envies, ses limites etc. Mais l'empathie et le respect de l'autre, l'altérité peuvent se transmettre. Si vous le souhaitez vous pouvez agir ainsi et mettre de côté vos peurs. Apprenez-lui à penser à l'autre, à faire des actions pour autrui, à envisager ce que l'autre pourrait ressentir, par exemple à respecter les temps de rôle de chacun dans les jeux, mettre la table pour aider, faire un dessin pour telle personne. En l'aidant et par la répétition et en donnant l'exemple, observez les changements. Avec douceur, bienveillance et patience, peut-être ....

Je reste à votre écoute au besoin,

Dalila Nourdin psychopraticienne visio & présentiel

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

246 réponses

325 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

Il n'y a pas d'enfant PN. Tout simplement parce que la structure psychique d'un être humain n'est pas terminée avant 24/25 ans, et peut se modifier jusqu'à cet âge, si elle fait l'objet d'un suivi efficace.
En revanche, il existe des enfants tyrans, dont la principale caractéristique est d'être restés intolérants à la frustration (bloqués dans la toute puissance de leur désir). Il sont généralement les fruits d'un contexte éducatif spécifique (généralement trop laxiste).

Il faut espérer que le suivi psy du fils de votre compagnon lui permettra d'accepter les limites et la frustration, afin de se structurer entenant compte des autres.

Bien à vous,

Caroline Gormand
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1865 réponses

2670 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou

Le diagnostic de PN j'ai un enfant de 7 ans me paraît difficile à effectuer, d'autant que le développement de cette pathologie n'apparaît en général qu'en fin d'adolescence.
Je pense qu'il faut faire confiance au psychiatre qui accompagne cet enfant.

Bien à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22122 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Les personnalités narcissiques et/ou manipulatrices sont difficiles à détecter car elles peuvent être très charismatiques et charmantes en surface, mais avoir des traits de personnalité très toxiques en dessous. Ils peuvent souvent cacher leur vrai caractère et manipuler les autres pour atteindre leurs propres objectifs, ce qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur les personnes qui les entourent. C'est pourquoi il est important de parler de ces types de personnalités, de les détecter tôt et de mettre en place des mesures pour protéger les victimes potentielles.

Il est également important de noter que les troubles de la personnalité ne sont pas toujours bien compris et que de nombreux professionnels de la santé mentale ont besoin de plus de formation pour identifier et traiter ces troubles. C'est pourquoi il peut être difficile de diagnostiquer les troubles de la personnalité dès le plus jeune âge, même avec un suivi régulier par un pédopsychiatre.

Il est crucial pour les parents, les proches et les professionnels de la santé mentale de se présenter avec les signes et les symptômes de ces troubles de la personnalité afin de pouvoir les détecter rapidement et protéger les victimes potentielles. Il est également important que les personnes qui ont été victimes de ces types de personnalités aient reçu un soutien et une aide adéquates pour se remettre des dommages émotionnels et psychologiques subis.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

94 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour,
le développement des enfants est complexe mais cela,
dans votre cas nécessite de s'y arrêter.

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,

ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple



 Cabinet Thérapias
                           Florence ANEZO
                                 Thérapies
             Enfants-Adolescents- Adultes-Couples 

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou
L’enfant de votre compagnon n’a que 7 ans. Il est donc en pleine construction et il est de plus suivi par un pédopsychiatre pour l’aider en cela.
On ne naît pas pervers narcissique on le devient.
Ce terme de PN est un mot « valise » qu’il ne faut pas utiliser à tort et à travers, même si c’est à la mode.
Un enfant qui manipule, qui séduit, qui insiste n’est pas forcément un pervers narcissique en devenir.
Vous ne dites pas pourquoi cet enfant est suivi mais le fait qu’il bénéficie d’un accompagnement est de bonne augure pour la poursuite de son développement psycho-affectif.
Et vous comment allez vous ? Avez-vous été suivie après votre expérience avec un PN ? Quelle est aujourd’hui la part de vos projections, croyez-vous, sur cet enfant ?
La perversion narcissique est un trouble grave et ce que vous appelez le déni du père est normal à ce stade. Rien n’a été diagnostiqué et la culpabilité du parent l’empêche de réaliser et de qualifier peut-être la relation qu’il entretient avec son propre enfant .
Laissez le pédopsychiatre faire son travail d’information du père et de la mère et d’accompagnement de l’enfant, et concentrez-vous sur vous et votre place dans cette relation qui semble vous faire souffrir plus qu’elle ne vous épanouit.
Portez-vous bien
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2365 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour

Il n'y a pas de loi qui fait qu'un enfant de pervers narcissique le devient forcément. Par ailleurs le comportement pervers narcissique n'est pas reconnu comme une maladie dans la DSM-V
Cet enfant est déjà suivi par un pédopsychiatre. Quel a été le diagnostic.

Vous dites avoir été victime. Est-ce que vous avez travaillé sur les raisons qui ont fait que vous êtes victime ? Les victimes de pervers narcissiques ne le sont pas par hasard, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elles se retrouvent parfois plusieurs fois dans le même schéma. Le travail de la victime est long et difficile car elle doit se reconstruire, puis comprendre et changer ce qui en elle fait qu'elle est attirée par ce type de comportement.
Cet enfant étant déjà entre de bonnes mains pourquoi ne pas laisser ce professionnel s'en occuper, c'est son métier.
Essayez de vivre et de profiter en laissant le temps au psy qui s'occupe de cet enfant le soin de faire le travail qui lui revient.

Je remarque enfin que vous avez développé une grande peur .
Prenez soin de vous surtout.
Je suis à votre écoute si vous le désirez.

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---


Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

345 réponses

361 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Nikou,

On ne naît pas manipulateur, on le devient. Et, dans la majorité des cas, ce n’est pas la maltraitance, la violence ou l’intimidation qui permettent le développement de tels comportements PN. C’est plutôt le manque de constance et de cohérence parentale.

Cet enfant est suivi comme vous le dites, je pense qu’il faut lui laisser sa chance de choisir le bon chemin grâce à son accompagnement et en étant attentif aux recommandations de celui ci.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie
Bien à vous
Marjorie Lugari
————————
*** aide à la Parentalité
*** psychanalyste
*** praticien en psychothérapie
Visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10889 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologie enfant

Voir plus de psy spécialisés en Psychologie enfant

Autres questions sur Psychologie enfant

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses