Quitter mon mari alcoolique est elle la seule solution à nos problèmes?

Réalisée par Emetipo · 8 oct. 2022 Aide psychologique

Après un divorce, j'ai rencontré mon mari actuel avec qui je suis depuis 9 ans et qui est alcoolique. Quand je l'ai rencontré, je ne savais pas qu'il l'était évidemment et j'ai remarqué qu'il prenait des médicaments en cachette. Alors je me suis renseigné de l'usage de ces médicaments et j'ai compris qu'il était alcoolique. Ne connaissant pas les conséquences et les problèmes de l'alcoolisme, je ne me suis pas alertée surtout voyant qu'il se soignait.
Au fur et à mesure du temps, il est devenu de plus en plus agressif verbalement et une fois physiquement . Je suis partie 4 fois mais à chaque fois il sait comment me faire revenir en me promettant qu'il ferait des efforts. Il a fait des efforts depuis 2 ans et essayé de ne plus mal me parler mais il y a une semaine, il a recommencé. Quand il est comme ça, il me rabaisse plus bas que terre et maintenant, je ne suis plus touchée par ce qu'il me dit puisque je sais que ce n'est pas vrai. Donc je le laisse parler et je m'éclipse . Le soucis c'est que je ne supporte plus ce mari qui boit, qui est totalement différent lorsqu'il ne boit pas. Il ne s'excuse même plus de son comportement le lendemain et retourne la faute sur moi . Les gens s'éloignent de nous car ils n'aiment pas son comportement, même nos enfants respectifs ne viennent quasiment plus. Je me sens extremement seule face à cette situation qui n'évolue pas surtout que maintenant il ne travaille plus et nous avons de gros problèmes financiers . J'ai du mal à concevoir de le laisser seul face à ses problèmes car j'ai peur qu'il ne s'en sorte pas mais je sens que j'y laisse des plumes car la situation me stresse énormément.
Je pense des fois à partir mais je ne trouve pas la force de le faire de peur de regretter et de me retrouver seule aussi. Et parce que j'ai des sentiments pour lui bien sûr.
Mes enfants étant partis de la maison, j'ai le temps de penser à moi et je sens que ça sera plus facile mais j'ai toujours peur de faire une erreur si je le quitte. Que deviendra t il?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 9 OCT. 2022

Bonjour,

D'un point de vue juridique le mariage est un contrat qui suppose les parties consentantes et en pleine connaissance de l'autre. Or votre mariage s'est construit sur un mensonge puisque votre mari ne vous avait pas fait part de son souci avec l'alcool.
Qui plus est il ne se soigne plus et ne fait plus d'effort.
Vous n'avez donc pas à culpabiliser si vous décidiez de l'abandonner.
Attention aussi que cette culpabilité est souvent une "excuse" pour ne pas opter pour la séparation à raison de la solitude appréhendée.
Aujourd'hui vous êtes maltraitée du fait de son alcoolisme et vous vous coupez de tout ce qui compte pour vous, sans compter la situation financière compliquée dans laquelle il vous plonge. Votre futur ne s'améliorera pas dans ces conditions.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22135 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 NOV. 2022

Bonjour madame
Je vois que vous avez de la compassion envers votre mari. C'est une situation difficile car vous aimez l'homme qu'il était quand vous l'avez rencontré, et avez tendance à oublier ou minimiser ses violences verbales, physique (une fois), et le fait qu'il vous mette en précarité financière.
Il y a bien sûr des bénéfices secondaires dont vous avez sans doute plus ou moins conscience, de continuer à subir cette situation.
C'est du malheur, mais c'est confortable d'y rester.
Si vous prenez votre courage à deux mains, vous devrez sans doute travailler, donc peut être vous former. Prendre en main votre vie toute seule. Vous n'aurez plus ce statut de victime (ce qui n'est pas très valorisant pour vous), et vous allez apprendre à vous faire confiance. Tout ce que vous réussirez sera dû à vous seule. Et lorsque ce sera dur, vous apprendrez de vous et vous trouverez les ressources pour y arriver.
Alors vous serez fière de vous, et sans doute rencontrerez vous un homme qui vous aimera à votre juste valeur
Je vous accompagne dans cette reconquête de vous même
Avec joie présentiel ou visio
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2022

Bonjour,

Je pense qu'il est primordial de pouvoir vous protéger : vous êtes sa compagne, pas son infirmière ou sa mère, et son comportement vous isole beaucoup des autres. Par ailleurs, je remarque beaucoup de culpabilité dans vos propos, car vous craignez que les choses finissent mal pour lui plutôt que pour vous, peur qu'il lui arrive quelque chose qui vous fasse culpabiliser d'être partie.

Très souvent, un partenaire qui se montre violent avec vous verbalement et/ou physiquement recommencera s'il ne travaille pas sur cette problématique, même s'il s'excuse à chaque fois et qu'il promet de faire des efforts (qu'il ne fait finalement jamais). Vous n'avez pas à tolérer ses propos envers vous, même s'ils ne vous blessent plus aujourd'hui.

Vous craignez de vous retrouver seule si vous partez, mais au contraire cela ne vous permettrait-il pas de retrouver vos amis, votre famille de qui votre mari vous a éloigné ?

Paule Duvignaud Psy sur Villefontaine

41 réponses

35 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour,
Votre mari est majeur, responsable de ses actes et de sa vie. L'alcoolisme est une maladie qui ne se traite pas seulement avec des médicaments mais avec un suivi psychologique. On ne boit pas par hasard, c'est une addiction et toute addiction masque une souffrance qui bien souvent remonte à l'enfance. S'il reste dans le déni et ne se fait pas aider, vous ne pourrez pas l'y forcer.
Je comprends que la décision à prendre soit difficile pour vous car c'est comme si vous viviez avec Dr Jekyll et Mr Hyde avec cette tendance à oublier sa face sombre quand il va bien et surtout à toujours croire que ça ira mieux, ce qui n'est pas le cas comme vous le constatez. En restant avec lui, vous entrez dans une relation sacrificielle : vous sacrifiez vos enfants qui ne veulent plus venir, vos amis, votre famille, peut-être bientôt toute vie sociale. Or, l'amour véritable commence par l'amour et le respect de soi-même. Plus vous vous "alignerez" sur lui, plus vous lui donnez le pouvoir de rester tel qu'il et : pourquoi changerait-il puisque quoi qu'il fasse, vous êtes là ? Croyez vous qu'il soit lui-même vraiment dans l'amour de vous ?
Je vous conseille de prendre de la distance si vous n'êtes pas prête à couper totalement le lien : reprenez votre liberté en résidant seule, ailleurs et vous poserez comme condition pour le voir qu'il soit sobre. Il est possible qu'il sombre, mais voulez vous sombrer avec lui ?
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4575 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour Emetipo,

Finalement, vous vous sentez responsable de votre mari, et plus il boit et va mal et est isolé, et plus vous culpabilisez à l'idée de partir. C'est un cercle vicieux qui vous rend presque aussi attachée à l'alcool que lui (votre vie, vos émotions, vos décisions, sont suspendues à cette consommation de votre mari). Les belles promesses suivies de rechutes font malheureusement partie du cercle vicieux, alimentant vos espoirs toujours déçus.
Vous dîtes que vous ne connaissiez pas les conséquences et les problèmes de l'alcoolisme. N'avez-vous pas préféré ne pas regarder la vérité en face, toute à l'euphorie de cette relation débutante ? Car, à vrai dire, les désastres de l'alcoolisme sont en général connus et il est facile de trouver des informations là-dessus si jamais on les ignore. Vous avez peut-être de votre coté à comprendre certaines choses de vous-même, qui vous ont conduit à rencontrer et à rester avec un alcoolique, et à accepter la vie qui va avec (les gens qui vous tournent le dos, vos enfants qui vous fuient, les insultes, les problèmes financiers, le stress, etc.)
Malheureusement, il n'est pas rare que les personnes alcooliques finissent par se prendre en main seulement quand tout et tous les ont lâchés. Ils sont nombreux, une fois abstinents, à reconnaitre qu'ils ont trouvé la motivation seulement quand ils se sont retrouvés sans job, sans conjoint, sans enfants, sans amis, etc. Et il en faut de la volonté et du courage car l'alcool est un des produits les plus difficiles à se sevrer.
Vous vous demandez ce qu'il deviendra si vous partez. Mais si vous restez, que se passera-t-il ? Il s'enfoncera probablement dans l'alcool que vous soyez là ou pas, sauf s'il prend la décision de s'en sortir. Et pourquoi s'en sortir s'il sent que c'est son alcoolisme qui vous retient de partir ? (il a certainement une très mauvaise opinion de lui et doute certainement que vous puissiez rester pour ses qualités).

Je vous souhaite force et courage,

Marion Favry

Marion Favry Psy sur Paris

802 réponses

1403 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour

Votre message se termine par 'que deviendra-t'il ?' Et vous ?
S'il est louable de s'inquiéter pour ses proches, vous devez rester votre priorité. Votre relation a été constuite sur un manque de transparence de sa part, que vous avez accepté. Par la suite, vous avez eu à subir un dénigrement et un manque de respect de façon récurrente, au gré de ses rechutes alcooliques. Votre vie sociale s'étiole au même rythme.. Et vous restez, seule, à vivre cette situation. A ce jour et malgré vos essais, il n'est pas parvenu à se soigner de façon durable. En quoi serait ce différent aujourd'hui ?

Je vous invite à réfléchir sur la position sacrificielle que vous prenez dans ce couple. C'est la condition pour que vous puissiez envisager sans culpabilité de quitter votre conjoint. Car, malheureusement, il est le seul à pouvoir engager des actions pérennes pour changer la situation sur cet alcooolisme qui gangrène votre couple. Dans ce contexte, votre rôle est de vous préserver, quitte à prendre vos distances.

Cordialement

Virginie Dhion

Virginie Dhion Psy sur Bouchemaine

229 réponses

482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour,

L’alcool est une compagne que l’on quitte avec beaucoup de difficulté. En étant en vente libre, son accès est tellement aisé et accepté dans les mœurs qu’il est extrêmement difficile de ne pas replonger.
Aujourd’hui, ce qui doit compter à vos yeux c’est avant tout vous-même et votre propre bien-être. Vous ne pouvez pas aider quelqu’un qui ne souhaite pas l’être et surtout qui vous dénigre dans ses moments de consommation.
Je vous invite donc à vous préparer à quitter cet homme. Il a déjà une compagne, c’est la bouteille et croyez-moi, elle ne vous fera aucun cadeau dans l’avenir.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.
Pour plus de détails sur ma méthodologie, contactez-moi.

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3599 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour à vous,
Bien sur que vous devez penser à vous. Vous devez couper avec ce schéma à penser que vous pouvez le sauver. ( Douceur et bienveillance). Sachez que nous ne pouvons qu’une seule personne sur cette terre. NOUS ! C’est déjà bien ! Alors je vous envoie de la force afin de vous relier à votre cœur pour trouver le courage nécessaire de vous aimer et de vous respecter. ( Douceur et bienveillance).
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Cordialement. Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1997 réponses

1037 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 OCT. 2022

Bonjour,

Vous vous posez la question de ce que votre mari deviendra si vous le quittez. Avant de le connaître il s'est débrouillé sans vous. En quoi cela serait-il différent aujourd'hui ?

Je vous invite à prendre soin de vous !

Y aurait-il eu dans votre histoire, dans votre enfance un parent ou une personne proche dépendante de l'alcool ou ayant une autre addiction forte ?
Seriez-vous dans une loyauté familiale ?

Je vous invite à vous faire accompagner par un-e thérapeute afin de soigner vos blessures et vous libérer de ces croyances limitantes qui vous empêchent d'être heureuse.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2173 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses