Mon mari a du mal à avoir du désir pour moi

Réalisée par Lila10 · 23 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour,
Je viens vers vous car j'ai des problèmes d'intimité avec mon mari depuis de nombreuses années.
Nous sommes ensemble depuis 20 ans, mariés depuis 16 ans. J'ai 41 ans et lui 46.
Pendant 15 ans, il n'a eu du désir pour moi qu'une fois par mois et me rejetait à chaque fois que j'essayais d'initier un rapport sexuel plus fréquent. J'ai beaucoup souffert de cette situation car pour moi la sexualité est importante dans un couple.
Je lui ai parlé de nombreuses fois, il m'a d'abord reproché que j'avais trop de libido, que les femmes n'étaient pas comme ça, que j'étais nymphomane... Je lui ai demandé s'il n'était pas gay mais il m'a ensuite dit qu'il avait du désir, que d'autres femmes pouvaient lui plaire au travail, qu'il se masturbait régulièrement et que cela était plus facile pour lui, que cela demandait moins d'efforts. Il regardait aussi du porno.
Cela m'a fait beaucoup de peine, et j'avoue avoir du mal à comprendre que l'on puisse préférer la masturbation à son épouse. Je précise, même si je sais que cela n'est pas en cause, que je suis une femme attirante et spontanée dans ce domaine (enfin je l'étais). Je n'avais pas de tabous, j'étais ouverte et prête à faire plaisir. Il était mal à l'aise pour parler du sujet, la communication était très compliquée. A chaque fois que je lui exprimais mon ressenti, il restait silencieux et répondait "je ne sais pas". Nous avons consulté 2 sexologues à ma demande mais cela n'a rien changé. L'une l'a diagnostiqué dépressif et l'autre nous demandait de nous retrouver pour des massages pour ranimer la flamme mais cela ne l'a pas motivé. Il n'aime pas vraiment me masser mais en recevoir oui.
Il m'a toujours dit de ne pas m'en faire, et m'a donné toujours des excuses en me promettant que tout rentrerai dans l'ordre. Il m'a d'abord dit que c'était à cause d'un déménagement, de la fatigue ou du stress au travail. Quand il a vu que je songeais vraiment à partir, nos rapports ont été un peu plus fréquents, toujours à son initiative mais au milieu de la nuit quand je dormais. Il me réveillait de manière assez directe, sans préliminaires. Au début je me suis réjouie mais petit à petit, j'ai vu que nos rapports ne se faisaient plus que comme ça, je devais me plier à ses pulsions nocturnes une fois par semaine à peu près.
Après toutes ces années, je me suis effacée, je n'avais plus vraiment envie moi-même. Je me suis dit que c'était peut être l'âge. Je me suis focalisée sur mon travail, nos enfants et cela m'a fait oublier ma frustration par rapport à tout ça. J'ai accepté la situation et passé mes désirs au dernier plan. Durant toutes ces années je suis passée par de la tristesse, incompréhension, colère, frustration puis indifférence. Je suis devenue plus distante, moins affectueuse dans la vie de tous les jours. De la rancune s'est installée puis je me suis habituée en me contentant de nos rapports nocturnes plus réguliers.
Aujourd'hui, je suis enceinte et cela a réveillé une libido que j'avais perdu depuis longtemps. Du coup, je me suis remise à penser à cela et je le vis très mal. Je me suis remise à aller vers lui pour recevoir la même réaction.
Dès que je fais le premier pas, il se met à rire nerveusement, je sens que pour lui c'est une corvée, qu'il y va à reculons. Il reste sur son téléphone ou ordinateur le soir au lieu de venir se coucher avec moi. Il me dit "j'arrive dans 5 minutes" mais arrive 1 ou 2h plus tard. Je lui ai expliqué que les hormones de la grossesse me donnait des envies fortes alors il essaye toutefois de me faire plaisir mais souvent ne parvient pas à éjaculer. La grossesse le bloque aussi, ce que je peux comprendre.
Ah oui et, autre chose que je ne trouve pas très normal, Il n'a jamais aimé m'embrasser langoureusement non plus. Cela semble le dégoûter. Quand une fois je lui ai demandé de m'embrasser, il a répondu "cela ne se demande pas". Son approche lors de nos rapports sexuels est toujours assez directe en me touchant les parties intimes par exemple. Il ne commencera jamais par m'embrasser.
Il dit ne pas comprendre pourquoi il agit de cette manière et souhaite trouver des solutions mais j'ai l'impression qu'il dit ça pour me calmer en attendant la prochaine crise.
Cela me rend très malheureuse et je me demande pourquoi j'ai accepté cette situation si longtemps. Je pense sérieusement à le quitter pour ma santé mentale qui en prend un coup. Mais cela reste compliqué des enfants.
J'ai l'impression de m'être sacrifiée toutes ces années en me focalisant sur le travail, maison, famille.
Je pense que mon mari a un problème avec l'intimité. Il a du désir mais qu'il oriente surtout vers lui-même. Il n'est pas à l'aise pour parler de ses expériences passées et change parfois de version, c'est difficile de le croire. Il me dit maintenant qu'il va consulter un psychologue car il a beaucoup de mal à gérer son stress au travail et il dit que cela impacte tout le reste. Il est souvent tendu, ne parvient pas à se détendre, ne profite pas de la vie. Que dois-je faire? Pouvez-vous me conseiller ?
Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses