Recherche psy

Réalisée par zozo12 · 3 janv. 2024 Aide psychologique

Bonjour,

Je viens vers vous car je recherche un/une psy, capable de m'aider.
Étant une éternelle indécise, je ne sais vers qui me tourner quand je vois le nombres de professionnels que vous êtes. Alors je me suis dit qu'en vous exposant mon problème, vous seriez sûrement plus apte que moi à savoir si vous êtes en mesure de m'aider, ou non.

Je suis atteinte d'un trouble anxieux généralisé depuis Septembre 2021. Ma première crise d'angoisse a eu lieu 10 minutes après être sortie du centre de vaccination COVID-19.
Je suis à bout.

Je suis passée par moult pensées et symptômes, me faisant croire que j'avais une tumeur au cerveau, une sclérose en plaque ou encore des troubles cardiaques.
J'ai des maux de ventres, des maux de têtes, des vertiges et j'en passe, car je fais subir à mon corps un stress impensable. Parfois j'ai même peur de me tenir debout.
J'étais une personne souriante et pleine de vie, toujours un fond anxieux il faut le reconnaître, mais ça ne m'avait jamais gâché la vie comme ces dernières années... D'ailleurs, je n'avais jamais fait de crises d'angoisses par le passé.
J'ai développé une peur viscérale de sortir ou d'aller dans les magasins.
J'ai développé une intolérance extrême au stress, rien que de devoir cuisiner pour quelqu'un me met en état d'alerte...
Aujourd'hui j'ai 25 ans, et je souffre. Je pleure sans cesse, et je crains que mon trouble anxieux me pousse doucement vers la dépression...
Je ne vais pas rentrer dans les détails, car ça ne s'arrête pas là, mais histoire de vous faire une idée. Bref, un trouble anxieux comme tant d'autres.

Seulement, je ne m'en sors pas.
Quand ça s'est développé, je suis allée voir une psychologue pendant 1 mois, j'ai vite arrêté car elle était absolument incompétente. Croyez-le ou non, mais elle m'a affirmé que je déprimais car ma maison était trop sombre et que je devais changer les ampoules.
En Décembre 2021, je touchai le fond. Mon conjoint de l'époque était même obligé de me laver.. Je ne me levais plus, car rien que de sentir mon cœur accélérer me terrifiait.
J'ai donc commencé une psychanalyse, qui m'a beaucoup aidé.
En Mars 2022, je quittai mon conjoint car je ne supportais plus mon quotidien, j'avais ce besoin de fuir à tout pris l'environnement qui m'avait "rendu malade". Pourtant, c'est la personne la plus douce et aimante qui soit, il m'a toujours soutenue, depuis 5 ans déjà. On avait tout construit...
Je stoppe la thérapie, et trouve refuge dans un nouveau logement, et dans la marche à pieds qui m'aide énormément dans ma cardiophobie.

Août 2022, je me remets avec mon ex, car je l'aimais et l'aime toujours d'ailleurs.
Octobre 2022, rechute, je ne m'en sors plus.
Décembre 2022, je recontacte la psychanalyste, on en déduit que c'est parce que je ne peux pas rester avec mon compagnon, malgré mon amour il est important que je me prouve que je peux y arriver seule dans la vie.
Janvier 2023, je retourne dans mon appartement.
Je vais mieux et réussi à reprendre une vie à peu près normale, car la cardiophobie ne me lâche jamais.
Mars 2023, je stoppe de nouveau la psychanalyse, et pète un câble, je me remets avec mon ex car je l'aime, mais dans la foulée, je rechute.
Avril 2023, je contacte une nouvelle psychologue/hypnothérapeute dans l'espoir d'un miracle. Elle me parle d'une thérapie gigogne, pourquoi pas. Mais qu'en attendant, pour me sentir mieux, il serait judicieux de retourner à mon appartement et de mettre en suspend ma relation.

Mai 2023, je refuse de faire subir encore ça à mon partenaire, je le quitte définitivement. Il ne mérite pas toute cette souffrance, de ne pas savoir si je reste ou si je pars, je ne le mérite pas, donc je sabote tout et le quitte définitivement, malgré mon amour.
Je rencontre quelqu'un dans la foulée, je me dis que ça va m'aider à passer à autre chose, je suis honnête avec cette personne.

Tout se passe bien, séance de psy normale une fois par mois avec la nouvelle. Juste on discute.
Août 2023, on commence la thérapie gigogne sous hypnose, c'est une catastrophe, la perte de contrôle m'est insupportable, je perds pieds et fini en crise d'angoisse.

Je ne remettrai plus jamais les pieds dans ce cabinet.

Ce même mois, je fais une grosse crise d'angoisse en randonnée de 20km, je n'ai pas refait de randonnée depuis, j'en suis incapable, essoufflement et peur à 2km.

Depuis Septembre 2023, mon cauchemar recommence. Je ne perds pas totalement pieds, mais ça reprend.
Je contacte la psychanalyste une nouvelle fois, on arrive à arranger un peu les choses. Je me sens mieux, on arrête à nouveau.

Décembre 2023, Noël, le drame. Depuis, je pleure tout les jours, j'ai passé ma semaine de vacances à pleurer et angoisser, à ne pas bouger.

Je cherche de l'aide, je suis désespérée... J'ai toujours refusé de prendre des médicaments, car la thérapie a toujours "suffit" ; mais il me faut plus. Je pensais à une cure thermale, je ne sais pas ce que ça vaut.

Merci aux personnes qui auront pris le temps de me lire et qui prendrons le temps de me répondre.
Je remercie également d'avance la personne qui prendra le temps de m'encadrer dans le cadre d'une thérapie, car je sens qu'il faut que je tente une autre approche que la psychanalyse.
Etant dans une zone peu desservie, je suis obligée de passer par visio.

Merci, bonne journée à tous,

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 9 JANV. 2024

Bonjour Zozo12, vous avez raison il existe énormément de thérapeutes mais tous ne sont pas qualifiés pour tout. Vos symptomes sont massifs et très handicapants, il faudrait que vous voyiez un medecin psychiatre qui est aussi psychothérapeute ou psychanalyste (puisque cela vous a apporté beaucoup par le passé). Le chemin sera sans doute long mais vous verrez votre état s'améliorer. Ayez confiance en vos capacités. Bon courage.

Mylene SUBBA Psy sur Privas

17 réponses

21 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2024

Bonjour,
Votre souffrance mérite effectivement une thérapeutique mais aussi peut-être une aide médicamenteuse. La médecine a fait énormément de progrès concernant les molécules médicamenteuses et vous ne devez pas en avoir peur car cela vous permettra de vous apaiser et de profiter au mieux de votre aide thérapeutique. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

572 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses