Sentiment d'être perdu après les études

Réalisée par De Busschere · 1 févr. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je m'appelle Alexandre et j'ai 24 ans. Je vous écris car je me trouve pour la première fois de ma vie dans une phase de profonde instabilité et de vulnérabilité, le tout agrémenté d'une grande remise en question. J'ai commencé mes études de droit en 2017 et j'ai commencé une nouvelle vie qui me plaisait énormément. Je me suis rapidement fait beaucoup d'amis, prenais du plaisir dans mes cours et dans mon quotidien et j'entretenais une excellente santé mentale, sans presque aucun moment de remise en question ni même de coup de mou. J'ai vraiment connu un profond changement en rentrant à l'université, passant du petit élève insignifiant, sans beaucoup de connaissances et pas très doué à l'école, à l'étudiant très populaire et réussissant très bien ses études. Coté familial, je vivais partagé entre un père extrêmement protecteur voire castrateur vu mon âge, une mère malade et inactive vivant chez ma grand mère très âgée, mais extrêmement aimants et présents pour moi.

Après mon bachelier, j'ai du changer d'université en plein Covid. Mon quotidien s'est légèrement dégradé, comme tout le monde pendant cette période, mais le fait d'être enfermé à la maison, le fait de ne pas pouvoir vivre ma vie étudiante dans ma nouvelle université ainsi que la perte de certaines relations dû au changement d'université ne m'ont pas tant affecté que ça. J'ai continué de bien réussir, de faire du sport, d'entretenir mes vraies amitiés et j'ai même découvert un nouveau sport et une nouvelle langue. J'étais vraiment comme une sorte de bien-heureux qui ne pensait pas à grand chose de négatif.

Pour mon dernier semestre d'université, un grand challenge se profilait: Un Erasmus de 5 mois à l'étranger. Pour moi qui a toujours été protegé à l'extrême et n'ayant presque jamais quitté le foyer familial, c'est avec énormément d'excitation mais aussi d'appréhension que j'appréhendais cette expérience, qui s'est finalement dans l'ensemble très bien déroulée au début: aucune difficulté à vivre indépendamment et sans mes parents, aucune angoisse ni réel problème d'organisation alors que j'ai vécu toute ma vie assisté par mes parents. Je me suis rapidement fait beaucoup d'amis et mes amis m'ayant visité m'ont même fait part d'un changement flagrant dans mon comportement, d'une certaine maturité. Malheureusement, l'expérience s'est dégradée par la suite, puisque j'ai contracté une maladie de peau qui m'a fortement affecté mentalement et a gâché une grande partie de mon séjour puisque j'ai commencé à m'isoler.

Les choses se sont compliquées un peu plus lorsque j'ai entamé, à la fin de mes études, un stage professionnel ( depuis septembre passé jusque maintenant) en immersion linguistique dans une ville à l'autre bout du pays (en néerlandais, je suis belge), constituant une excellente opportunité pour moi. Je comptais en même temps commencer une master de spécialisation, qui me permettait encore d'effectuer un semestre à l'étranger (qui aurait du commencer maintenant). Cependant, les choses ont vite dérapées, puisque mon stage s'est avéré extrêmement décevant et ennuyant, et, malgré plusieurs tentatives de me faire des connaissances au début, ma vie sur place très monotone.

Au fur et à mesure des jours, mon intérêt pour mon stage s'est encore plus dégradé, d'autant plus que j'ai été exclu de mon master de spécialisation suite à l'impossibilité de combiner stage et cours. Mon master et mon second Erasmus envolés, je suis rentré dans une spirale extrêmement négative: suite au peu de pression que je subis au travail, je passe la majorité de mon temps depuis septembre à faire des petites tâches sans motivation ou de traîner sur mon ordinateur pour combler mes journées.

Durant ses 5 mois, j'ai connu pour la première fois l'ennui, l'inactivité et la détresse. J'ai connu beaucoup de moments où je me sentais triste, perdu et où je perdais confiance en moi. Je suis bien conscient qu'il ne s'agit absolument pas de dépression ou de vrais problèmes mentaux, mais cela m'affecte néanmoins profondément. J'ai commencé à remettre en doute mon avenir professionnel et personnel, en ayant à la fois un regret sur mon Erasmus gâché et l'autre annulé et sur mes deux années de Master en covid, et également une remise en question sur ce que je voulais faire vraiment, puisque mon Master était assez général et je ne me posais pas de question auparavant. De plus, mon quotidien à la maison s'est dégradé, puisque je suis redevenu complètement assisté et immature depuis que je suis rentré chez mes parents, en plus d'avoir une atmosphère de en plus négative (mère de plus en plus aigre et triste, grand mère de plus en plus vieille et triste, père isolé,...) Depuis ces 5 mois ou je me suis globalement ennuyé et remis en question, je ne cesse de me poser des questions quant à mon avenir proche, puisque je n'ai actuellement plus aucune motivation pour me lancer dans la vie professionnelle stable ( Commencer à me lancer directement dans le monde du travail mais regretter de ne pas faire ma spécialisation et de vivre une autre expérience personnelle? Suivre mon coeur mais prendre le risque d'allonger très mes études car je finirais diplômé à 26 ans?) mais aussi ma santé mentale (pourquoi suis-je devenu plus vulnérable et pensif, pourquoi ne suis-je plus le bien-heureux qui ne se posait aucune question et toujours content alors que je n'ai au final pas subi d'évènements extrêmement triste ou traumatisant?)

Je ne manque de rien affectivement, j'ai une copine aimante et des amitiés solides, mais mon ennui a également un impact sur ça (envie de partir à l'étranger voire tendance à vouloir voir d'autres filles, alors que j'ai tout pour moi). Je suis également beaucoup plus actif qu'avant, j'ai appris 2 langues juste par plaisir, découvert d'autres activités, eu plus de culture générale, mais pourtant j'ai moins confiance en moi et je me remets plus en question qu'il y a 3 ans ou je me satisfaisais de mon petit quotidien. C'est comme si je voulais d'un coup tout découvrir, tout essayer, toujours être plus performant et que j'avais peur d'avoir des regrets.

Comment expliqueriez-vous ces sentiments/idées? Comment pourrais-je m'améliorer et redevenir le bien-heureux que j'étais?

Merci beaucoup

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 2 FÉVR. 2023

Bonjour,

Bravo pour votre beau parcours de vie...Vous avez tout et touché à tout mais peut être que ce qui vous manque encore c'est l'essentiel...qui suis je au final?
24 ans est un cap...une première tranche vie qui se termine...une autre qui s'ouvre...oui mais vers quoi...
Cette phase d'introspection est normale et naturelle. Au regard de votre lucidité et de la clarté de vos écrits je ne doute pas que vous trouviez rapidement le chemin qui vous convient.
Au final, vous êtes en train de définir votre sentiment d'exister...C'est un sentiment précieux et intime...celui qui vous définit et que vous ne cesserez d'affiner tout au long de votre existence...je veux, je ne veux plus je suis je ne suis plus etc...
Tant que vous conserverez cette capacité d'adaptation et cette plasticité psychique pour conserver le cap de votre vie malgré toutes les difficultés vous n'aurez pas besoin de nos services.
Le jour ou vous n'y parviendrez plus, il y aura toujours un(e) thérapeute pour vous accueillir avec bienveillance et professionnalisme.
Je vous souhaite le meilleur.
Bien à vous

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

201 réponses

3917 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,
Le bien heureux que vous étiez ne se posait pas de questions et suivait sans doute la route tracée comme une évidence...
Mais peut-être que le vrai Alexandre s’est réveillé et a découvert qu'il n'avait jamais vraiment fait ses propres choix et que son manque de confiance était dû, entre autres, à une surprotection parentale.
Je vous encourage à consulter pour explorer, guérir vos blessures d'enfance et trouver votre voie.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4420 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre
Il apparaît que votre vie n'ait plus de sens, malgré toutes les nouveautés que vous apprenez.
Là n'est sans doute pas le sens de votre vie
Je vous reçois sur quelques séances pour comprendre ce qui vous arrive et découvrir ce qui vous fait''vibrer''
Avec bienveillance en présentiel ou visio
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3387 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,

C’est naturel et plutôt « heureux » pour votre vie de vivre cette grande remise en question aujourd’hui : c’est probablement le moment de vous arrêter de « courir » et réfléchir à vos valeurs et motivations profondes, à la carrière que vous souhaitez avoir (avocat, juriste, juge, responsable RH,…?), à comment prendre la bonne distance par rapport à vos parents (sans vous sentir coupable…), etc…

Non, vous n’allez plus jamais retrouver l’insouciance de vos 20 ans : vous êtes entré dans un autre cycle de votre vie, qui vous demande cette réflexion et de la responsabilité.

Vous savez…, votre question me fait penser aux couples qui viennent en thérapie avec la demande d’être aidés à retrouver la relation dès débuts…; je leur explique que la rencontre heureuse rend les gens « fous », puisqu’ils sont dans l’illusion que tous leurs manques vont être comblés par l’Autre.

Étant donné votre déprime et sentiment d’être « perdu »…, un-e thérapeute peut vous aider à réfléchir aux choix nécessaires et à l’acceptation des réalités de la vie…, parfois un peu « dures ».

Je vous souhaite de trouver le sens à donner à votre vie et les nouvelles voies d’épanouissement qui sont les votre.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4233 réponses

11649 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,

Tout d'abord, merci pour ce récit de vie détaillé et structuré.
Je serai plus synthétique que vous en vous ramenant à l'élément pivot à mon sens dans votre déroulé existentiel:
vous êtes à 24 ans dans la phase de l'adulescence, nouvelle étape encore non nommée il y a quelques années. Elle fait suite à l'adolescence, par changement sociétal, avec des études de plus en plus longues, une acquisition d'autonomie financière et matérielle repoussée, une indépendance du sujet par voie de conséquence glissant dans le temps.
Vous êtes dans cette période transitionnelle si particulière où vous avez goûté aux joies et à l'ivresse de la vie étudiante, à l'acquisition de multiples connaissances, à l'élargissement de votre champ de vision par des éxpériences exogènes comme Erasmus, de nouvelles langues et des prises de conscience que ces jalons sur votre ligne de vie vous conduisent indiscutablement vers votre Envol et votre réelle autonomie, la vie d'adulte avec l'entrée dans le monde du travail et ses prérogatives annexes, voire potentiellement la création d'une cellule familiale à moyen terme. Ce prisme sur votre avenir ( pas si lointain) vous induit à vous interroger, à remettre en question votre confiance en vous ( qui pourtant demeure bien prégnante mais ne demande qu'à être réactivée sur le fond il me semble).
Sincèrement, Alexandre, en quoi terminer vos études à 26 ans est il un verrou?
Les doctorats et post-doc terminent souvent à 29 ou 30 ans et alors?
Vous préchez à une convaincue....
Je souris en vous voyant vous définir comme "le bienheureux".... Iintrinsèquement, cet part de vous subsiste, elle s'est actuellement mise en mode "veille" par votre angoisse flottante.
Il n'existe pas de notice pour "vous améliorer" ( je cite) mais quelques mises en lumière de vos multiples ressources, votre capacité à rebondir et votre ténacité pour accomplir vos voeux; alors, foncez, n'ayez pas de regrets, ne vous minez pas la tête par l'âge en fin de cursus, l'essentiel est de satisfaire votre soif et votre curiosité intellectuelle très hétéroclite, ne vous préoccupez pas du regard des autres, pensez à vous, ce n'est aucunement de l'égoïsmeà ce stade de la vie où vous prenez un grand virage, et ne vous stressez pas, ne vous repliez pas sur vous-même, au contraire déployez vos ailes !
votre santé mentale se porte très bien, vous êtes pensif et quoi de plus logique à ce instant T de votre ligne existentielle ?!

J'ai été ravie de prendre connaissance de votre parcours et je vous encourage à poursuivre votre ascension, écoutez votre voix intérieure.
Soyez serein et épanoui.

Je reste à votre écoute si besoin en téléconsultation, avec empathie et beinveillance.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste
Thérapie intégrative et humaniste.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8636 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,

A 24 ans, votre cerveau vient d'achever sa maturation. Au cours de vos études, vous avez vécu dans l'insouciance "bien-heureuse" d'un un environnement sécurisant et protecteur (cadre universitaire) loin de l'ambiance négative de votre famille, et qui ne vous demandait pas de prendre des risques ni de faire des choix de vie radicaux. En plus de vous apporter les stimulations intellectuelles que vous appréciez, le Master que vous envisagiez ne vous aurait-il pas permis de vous maintenir encore quelques année dans cet te bulle protectrice ? Vous idéalisiez peut-être également votre vie professionnelles à venir (et le stage qui en fait partie)...

Au lieu de cela, vous vous êtes confronté cette année lors de votre stage à une réalité professionnelle décevante par rapport à vos aspirations, ce qui vous pousse à remettre en question votre projet professionnel. N'est-pas comme jeter le bébé avec l'eau du bain ? Pour quelles raisons faites-vous un problème de finir ses études à 26 ans ? C'est le cas de nombreuses personnes qui suivent un cursus BAC + 5 ou 7...
La santé mentale ne consiste pas à se sentir "bien-heureux" en permanence, ce qui relève plutôt du déni de réalité et de la naïveté. La santé mentale c'est plutôt de la capacité à résilier lors d'événements difficiles, en traversant les difficultés. Peut-être êtes-vous pour la première fois de votre vie confronté à une réalité difficile qu'il vous fait apprendre à traverser, en découvrant en vous des ressources que vous n'avez pas encore eu l'occasion de développer.
Vous êtes à l'étape d'Adulescence, c'est à dire de transition entre l'Adolescence et l'âge Adulte, qui ne s'atteint que par l'autonomie financière et l'autonomie psycho-affective (face à la réalité du monde). C'est probablement cette dernière qui est en jeu actuellement.

N'hésitez pas à vous faire accompagner dans ce processus si vous en ressentez le besoin.

Bien à vous,

Caroline Gormand
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel
(Visio consultations et consultations en présentiel, sur rendnez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1849 réponses

2636 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,

Lors du passage à l'université vous avez découvert un univers dans lequel vous vous êtes éclaté. Très protégé par votre milieu familial, (et peut-être sans frère et soeur ?) vous vous ennuyiez alors peut -être. L'université vous a ouvert des portes insoupçonnées sur l'épanouissement de votre personnalité.
Ces derniers temps vous avez connu un ou deux échecs que je qualifierais de "matériel", en tout cas qui s'imposent à vous et que vous n'avez pas provoqués. Vous vivez cela comme une régression car vous avez l'impression de revenir en arrière et de ne plus avoir cet univers épanouissant de l'université.
En même temps vous commencez à vous poser la question de votre avenir professionnel, ce qui n'était pas une imminence jusqu'alors. Or la vie peut faire peur.
Vous êtes devant un nouveau challenge. Vous vous rendez compte que la vie étudiante a un terme et qu'il va vous falloir vous adapter à ce nouveau challenge. C'est normal que vous en ayez peur mais il ne faut pas pour autant baisser les bras.
Effectivement vous pourriez vous faire accompagner par un psy qui vous aidera à affronter l'avenir.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le Baut
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4052 réponses

20955 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour,

Tout d'abord, bravo pour votre courage, vous vous exprimez avec beaucoup de précisions, vous avez développé une conscience assez fine de ce qui vous traverse.

Je comprends que vous avez beaucoup de ressources en vous, que vous avez aussi un environnement soutenant entre votre famille, vos amis et votre copine. Cela étant dit, vous ressentez depuis quelques temps des émotions désagréables, vous parlez de tristesse, de détresse.

Vous avez vécu ces dernières années plusieurs expériences de départ à l'étranger qui ont été riches en émotions, agréables et désagréables. Avez vous pris le temps de traverser pleinement l'ensemble des émotions que chacune de ces expériences vous ont fait vivre ? de les assimiler ? Les émotions dont on ne s'occupe pas, s'occupent de nous. Elles s'impriment en nous et reviennent sous d'autres formes. Il se peut aussi que vos dernières expériences personnelles et professionnelles vous aient reconnectées à des souffrances que vous avez vécu plus jeune dans votre environnement social ou familial. Peut être auriez vous besoin d'un espace sécurisé et bienveillant pour traverser pleinement ces émotions, y mettre de la conscience, du mouvement ?

C'est un très beau cadeau à s'offrir à votre âge pour vous aider à faire des choix conscients, et libres pour aujourd'hui et demain.

Anne Claire Gosselin
Psychopraticienne Gestalt Thérapie

Anne-Claire Gosselin Psy sur Douarnenez

3 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour,
j'ai lu votre récit avec une grande attention, il m'a touché. J'ai le sentiment que vous avez beaucoup de choses à exprimer, qui étaient peut-être jusqu'à maintenant enfouies en vous et qui ressortent aujourd'hui. C'est normal, vous avez jusque-là eu un parcours brillant au niveau de vos études mais également socialement et dans votre découverte du monde, cet appétit de vivre et de découvrir est votre socle, il reviendra certainement sur le devant de la scène. Avant cela, je me demande s'il ne serait pas intéressant pour vous de faire un travail sur vous, sur quelques séances, pour comprendre ce qui se joue actuellement. Cela peut vous aider à rebondir et à ne pas tomber dans un état de "prise en charge", notamment par vos parents, que vous n'aimez pas.
Je pratique des tarifs spéciaux pour les étudiants et peux vous faire bénéficier d'une séance gratuite, en visio (je comprends que vous habitez en Belgique ?) pour commencer, sans engagement de votre part. N'hésitez pas à consulter mon profil et à me contacter pour en savoir plus, je serais ravie de pouvoir vous aider à tranverser cette étape difficile. Bien à vous, Claire Dechenaux

Claire Dechenaux Psy sur Chasselay

13 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre,

Merci pour votre message.
Nous connaissons bien aujourd'hui le phénomène de burnout au travail, moins ses corrélaires qui sont le boreout ou le brownout. Ces deux dernières notions désignent pour l'une un ennui profond et pour l'autre un manque de sens et de sensation d'accomplissement au travail. Le boreout, d'après des études récentes, serait aussi délétère pour l'organisme que le burnout et engendre des symptômes similaires : grande fatigue, absence globale de motivation, vide intérieur, sensation d'être inepte etc.
D'après ce que vous partagez, ce stage qui vous ennuie à l'extrême pourrait être une origine de ce mal être qui vous fait souffrir aujourd'hui. Ce n'est probablement pas la seule, vous évoquez notamment de la tristesse dans votre famille et une place immature qui ne vous convient plus.
Vous arrivez à un tournant de votre histoire qui va vous demander de faire des choix, de contacter ce qui vous importe vraiment et ce qui est bon pour vous. Vous n'aviez peut-être pas eu besoin d'explorer vos envies profondes jusqu'à présent. Ce voyage est passionnant, vous pouvez choisir de vous faire accompagner par un.e thérapeute afin déjà d'y voir un peu plus clair, de vous rassurer et de prendre confiance dans vos ressentis.

Bien à vous,

Agnès Foissac
Analyste Psycho-Organique

Agnès Foissac Psy sur Nantes

94 réponses

86 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour à vous

Ce que vous décrivez ressemble fort à une "quête de sens". Vous parlez beaucoup de baisse de motivation, d'ennui. Tout cela semble vous dire que si vous ne mettez pas de sens (=direction) à votre vie, vous êtes perdu et vous ne savez pas où aller. Et probablement, la situation actuelle de vos parents ne favorisent pas forcément cet élan dont vous avez besoin.
Nos valeurs (tout ce qui est important pour nous) nous aident à donner du sens à nos actions. Et dans l'action, en effet, nous apprenons à nous connaître et nous évoluons et progressons sur nous même donc, nous nous sentons bien (comme cela vous est arrivé auparavant). Vous ne pouvez pas revenir en arrière pour retrouver cette innocence regrettée. Là, il vous faut accepter que vous avez grandi : vous êtes aujourd'hui adulte et beaucoup plus conscient de ce qu'est la vie véritable. Et vous pouvez donner du sens et trouver votre place dans cette société complexe mais à la fois pleine de richesses à découvrir.
Je vous invite également à prendre rdv afin de vous permettre, en quelques séances, de retrouver votre confiance en vous et de clarifier vos idées et vos envies pour avancer et construire votre vie d'adulte.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1231 réponses

2355 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour Alexandre.

Vous avez connu une vie sans aucun problème, étiez reconnu par les autres, réussissant vos études brillamment, submergé d'activités.
Le soleil était au Zénith.

Votre égo était au plus haut point possible de l'estime de soi. Aucune brèche dans votre vie parfaite.
Un grain de sable est venu déranger ce fonctionnement parfait!
Vous vous êtes découvert humain ! Un être vivant qui peut avoir des imperfections ! cette maladie a été le déclencheur de vos doutes.
Vous n'aviez jamais appris les difficultés.

Votre cerveau est perdu et vous êtes déstabilisé par cette nouveauté de l'existence humaine. Rien n'est acquis.
Alors vous doutez, n'osez plus choisir, n'osez plus bouger, n'avez plus d’intérêt. Votre entourage proche évolue aussi, accentuant votre désarroi actuel.

Vous n'avez aucune pathologie, tout va très bien, mais vous devrez apprendre à grandir dans la vraie vie, avec ses hauts et ses bas.

Pour vous aider à franchir ce cap et ne pas tomber dans la dépression une thérapie vous servira. Je vous y encourage.

Bien entendu je suis à votre disposition si vous le souhaitez. Appelez moi, l'agenda n'étant pas opérationnel.
Peut être à bientôt

----Olga Sero-Guillaume----
Neuracosme
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---

Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

344 réponses

357 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2023

Bonjour,

Vous ne redeviendrez jamais comme avant parce que vous avez eu des prises de conscience que vous n'aviez pas eu avant.
Avec ces prises de conscience, je vous invite à accueillir les changements et les transformations comme des phases de votre évolution personnelle.

L'état psychologique de votre mère et de votre grand-mère vous tirent vers le bas.
Il serait intéressant d'aller visiter votre histoire, l'histoire de votre famille de l'intégrer et de comprendre ce qui a généré cette "non-vie" chez votre mère, cet isolement chez votre père. Et symboliquement rendre à vos ancêtres ce qui leur appartient.

Est-ce que vos parents pourraient vous donner une aide financière pour que vous ayez votre propre logement et votre indépendance ?

Restez ouvert, restez curieux, apprenez toutes les langues qui vous attirent, allez vers toutes les personnes qui vous plaîsent. Vous avez une copine et c'est super et si vous en avez plusieurs c'est formidable !
Vous pouvez aussi faire un break prendre une année sabbatique, aller voyager simplement en faisant du bénévolat nourri, logé, l'investissement peut être minimaliste.

Je vous invite aussi à lire Françoise Simpère "le guide des amours plurielles", Paule Salomon "bienheureuse infidélité", Hypatia "La compersion".
Faire un pas de côté, ouvrir encore davantage vos sens, votre curiosité, votre coeur.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1870 réponses

2078 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134250

réponses