Traumatisme du à une relation père/fille

Réalisée par nini26 · 4 oct. 2018 Thérapie brève

Bonjour,
Je suis une femme de 20 ans, ayant coupé les ponts avec mon père. Pour placer le contexte, jusqu'à mes 14 ans, il m'embrassait sur la bouche pour dire bonjour ou au revoir (et aurait continué si je n'avais pas mis un stop net à cette pratique). L'intimité chez moi n'avais jamais été réellement respectée, il se baladait nu la plupart du temps, rentrait dans la salle de bain alors que j'étais dans mon bain, etc. Etant petite, il me forçait à faire la sieste avec lui. Or il dormait toujours nu, et me forçait à enlever ma culotte pour dormir même si je ne voulais pas, soi-disant que c'était mieux pour dormir. Or je le sentais contre moi et me souviens avoir toujours eu peur, chose que j'ai exprimée vers mes 8 ans en disant à ma mère que j'avais peur qu'il me confonde avec elle.
J'ai toujours été mal à l'aise avec tout ça (sans compter qu'il me touchait parfois la poitrine, même pour rigoler, enfin presque tous les gestes étaient permis).
J'ai toujours eu conscience de la gêne que j'avais vis-à-vis de ces événements passés. Or il y a une semaine, mon copain en qui j'ai une absolue confiance (mais qui ne sait rien) a commencé à me faire comprendre le désir qu'il avait pour moi, une nuit alors qu'on s'apprêtait à dormir. Il faisait noir et tout à coup j'ai eu peur de ses gestes, peur qu'il me force (c'est bizarre, vu qu'il faisait noir je ne le reconnaissais pas, je ne sais pas comment l'exprimer) et ces événements me sont revenus en tête automatiquement.
Du coup je me pose des questions, comment est-ce que je peux appeler ce que j'ai vécu? C'est de l'ordre de l'incestuel, mais est-ce qu'il y a agression, attouchements?
Je n'arrive pas à mettre des mots, ni même à légitimer mon ressenti vis-à-vis de ces faits. Je ne sais même pas si ça peut être qualifié de "grave", tant l'atmosphère malsaine dans laquelle j'ai vécu me paraissait banale. Je n'arrive pas vraiment à évaluer tout cela. Et je ne sais pas comment en parler à mon compagnon, peur qu'il se moque de moi ou qu'il ne me prenne pas au sérieux, je ne sais pas..

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 4 OCT. 2018

Bonjour,

Votre témoignage est tout aussi touchant qu′instructif, car il montre bien le décalage entre des faits vécus et leur retentissement psychologique. Entre ce qui pourrait être qualifié de moyennement grave sur le plan pénal et ce qui est subi comme destructeur sur le plan psychologique.

A ce propos le psychanalyste Ferenczi parle de « confusion des langues ».

Pour faire court, le hiatus entre ce que fait l′adulte, ce qui lui semble naturel, et ce que l′enfant ne peut comprendre, intégrer, du fait de sa méconnaissance de ce qui se joue à ce moment là.
D′où la confusion pour le gamin qui ne comprend rien à ce qui lui arrive, ne faisant plus la différence entre les soi-disant câlins et les gestes sexués qui les accompagnent.

Vous le dites, c′est malsain. Climat trouble où le gosse ne sait plus où finit la tendresse et où commence autre chose. Les limites physiques et psychologiques sont abolies.

Et cela, sous l′emprise séductrice de l′adulte qui justifie, fait croire que c′est banal (c′est votre propre terme) cultive le goût du secret, voire même, fait du chantage.

Et ce n′est que plus tard, avec la maturité, que cela commence à faire sens. Quand la confusion fait place au sentiment d′avoir été dupé, quand la vérité éclate au grand jour.

Il convient de resituer tout cela vous même ou avec votre ami, chez un(e) psy, afin de clarifier exactement vos ressentis, vos émotions, revisiter ce que vous écrivez ici même, afin que tout ceci reprenne sens et n′entrave pas vos relations ultérieures.

Vous êtes sur la bonne voie, continuez.
Cordialement à vous

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2272 réponses

6754 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 OCT. 2018

Bonjour,
Effectivement, votre père a dépassé des limites et oui il y a inceste dans ces gestes à vous forcer à dormir nue avec lui même à l'âge de 8 ans ou vous embrasser sur la bouche à un âge très avancé,...

Par contre, il aurait été intéressant de savoir ce que votre mère vous a répondu au moment où vous lui en avez parlé.

L’événement cité avec votre copain reflète bien le traumatisme vécu avec votre père.

Avez vous eu déjà des rapports sexuels avec un petit copain ou pas encore ?

Pour ma part, je vous conseillerai vivement d'entreprendre un thérapie brève comme l'hypnothérapie que je pratique pour évacuer le trauma vécu, car je crains que cela soit inscrit profondément sur le plan émotionnel...

Restant à votre écoute sur mon espace personnel.

Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5359 réponses

31260 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 OCT. 2018

Bonjour,

Votre témoignage est édifiant et vous avez bien fait de vous prémunir d'une relation toxique pour ne pas dire incestueuse. En effet, le climat malsain dans lequel vous avez évolué ne peut qu'engendrer des troubles et une peur légitime dans vos relations au sexe opposé. Je pense qu'il est important pour vous d'aller poser chez un psy l'ensemble de votre histoire pour débuter une thérapie. Ce que vous revivez avec votre copain sont ces peurs enfouies, preuve en est de l'aspect traumatique des agissements de votre père. Je vous souhaite de trouver un thérapeute qui vous permettra de trouver un peu plus de sérénité dans vos relations à l'autre.
P Castello

CASTELLO Philippe Psy sur Avignon

70 réponses

208 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 135950

réponses