Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment diminuer ou s'éloigner de sa colère ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La colère est une émotion humaine naturelle, mais lorsqu'elle cause des souffrances, nous devons apprendre à nous en éloigner.

9 oct. 2018 · Lecture : min.
Comment diminuer ou s'éloigner de sa colère ?

Tous les êtes humains ressentent de la colère, mais tous n'y sont pas sensibles de la même façon. Certains s'énerveront pour un feu un peu long à passer au vert, alors que d'autres sauront accumuler bien plus de frustrations avant de ressentir de la colère. Malgré tout, la colère ne doit pas se tourner vers soi-même, les autres ni même des objets, et nous devons apprendre à la contrôler et à nous en éloigner.

La colère est une émotion humaine, c'est vrai, et il nous est déjà arrivés à tous de nous énerver pour une raison ou pour une autre. Pourtant, l'expression externe de la colère est la marque d'un dysfonctionnement émotionnel que nous devons apprendre à contrôler pour qu'il n'occasionne pas de souffrances.

Comprendre la colère

Aviez-vous déjà remarqué que, lorsque vous vous mettez en colère contre quelqu'un ou quelque chose, vous êtes en vérité en colère contre vous-même ? La colère, cette bulle d'énervement et de frustration qui explose d'un coup, provient d'un décalage entre psychisme et physique, c'est-à-dire entre nos besoins individuels et la réalité.

Par exemple, si vous vous mettez en colère parce que vous avez cassé un verre, vous êtes en réalité énervé(e) de votre manque d'adresse. De la même manière, si vous ressentez un pic de colère lorsqu'un automobiliste vous fait une queue de poisson, vous êtes énervé(e) car votre besoin de respect n'a pas été pris en compte.

Certains actes nous frustrent, nous énervent, mais la colère ne provient que de nous. Nous sommes responsables émotionnels, et nous devons apprendre à ressentir lorsque nous atteignons nos limites afin de ne pas déverser notre énergie négative sur les autres.

ref.jpg

Ainsi, essayez d'identifier ce qui vous met en colère, les actes ou comportements qui les déclenchent. Une fois que vous les avez identifiés, allez plus loin et essayez de comprendre quel besoin n'est pas satisfait. Cela vous met en colère que votre enfant soit débraillé ? Essayez de comprendre : peut-être avez-vous besoin de vous sentir parfait(e) ou peur du jugement des autres.

Identifier ce besoin non respecté permet de mieux comprendre d'où viennent nos pics de colère, et ainsi d'apprendre à les éliminer. Une fois que vous aurez trouvé le besoin qui mène votre quotidien (besoin de calme, de sécurité, de sérénité, d'amour...), vous pourrez aussi agir en conséquence.

Limiter et contrôler sa colère

La colère naît d'un décalage entre nos besoins et la réalité. Pour ne pas l'alimenter, commencez pas être attentif à votre comportement, et à ne pas faire ce qui va contre vos pensées, votre morale. Dans la mesure du possible, ne vous forcez pas à faire ce qui ne vous fait pas envie. Si cet anniversaire ne vous emballe pas, n'y allez pas ! Vous éviterez une source de frustration supplémentaire. Certaines situations que nous n'aimons pas ne peuvent pas être évitées : autant nous libérer de celles sur lesquelles nous avons le pouvoir pour vivre dans la meilleure harmonie possible.

Pour faire baisser la frustration ou l'irritabilité, faites des activités qui vous permettent de faire baisser la pression ! Yoga, taï-chi, méditation, mais aussi promenade à pied ou en vélo... Tout est bon pour se vider des mauvaises énergies et retrouver le calme.

mou.jpg

Ne pas porter la colère des autres

Il nous est a toutes et à tous déjà arrivé de subir les foudres d'une personne énervée pour autre chose. Collègue irrité(e) qui se déverse en criant sur nous pour rien, querelle avec un membre de la famille déjà frustré... Cette colère externe nous atteint plus que nous le pensons, la déclenchant à son tour chez nous, c'est pourquoi nous devons apprendre à faire la différence entre nos émotions et celles des autres.

Lorsque vous sentez que quelqu'un déverse sur vous sa colère, gardez votre calme, soyez souriant et chaleureux, expliquez que cette colère n'est pas la vôtre et que vous n'avez pas à la supporter. Dégagez une énergie positive et calme : les personnes autour de vous auront toujours tendance à se conduire de la même façon.

Si toutefois vous ne parveniez pas à contrôler votre colère, n'hésitez pas à en parler à un professionnel de la psychologie qui pourra vous aider à la gérer.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail