Qu'est-ce que le trouble explosif intermittent ? 5 symptômes qui indiquent un excès de colère

Comment identifier le trouble explosif intermittent ? Quels sont vos principaux symptômes ? Découvrez comment faire face à ce trouble qui implique des problèmes de colère et d'impulsivité.

2 AOÛT 2022 · Lecture : min.
trouble explosif intermittent

Le trouble explosif intermittent, également connu sous son acronyme anglais IED (Intermittent Explosive Disorder), est une affection qui se traduit par des épisodes fréquents de colère impulsive, souvent disproportionnés par rapport à l'événement ou à la situation qui les a déclenchés. Dans certains cas, ces accès de colère excessive peuvent finir par causer des dommages physiques à la personne atteinte de ce trouble, voire, dans les situations les plus extrêmes, à d'autres personnes ou à des animaux.

Pour cette raison, il est essentiel de chercher un traitement professionnel pour ce trouble. Les personnes qui souffrent de cette "maladie de la colère" ont souvent l'impression que leurs colères les affectent, elles et leur entourage. En outre, ils ont tendance à ne pas pouvoir contrôler leur excès de colère, ce qui les fait paraître impulsifs aux yeux des autres. Alors comment identifier ce trouble ?

Qu'est-ce que le trouble explosif intermittent ?

Le trouble explosif intermittent, ou TEI, est un problème de santé mentale caractérisé par de fréquents accès de colère excessive et d'impulsivité. Ces épisodes sont souvent disproportionnés par rapport à la situation qui les a déclenchés et provoquent une détresse importante chez la personne qui les a vécus.

En fait, ces troubles du comportement chez l'adulte sont souvent dus à un manque de tolérance à la frustration ou à toute adversité. Pourtant, en dehors de ces accès de colère, les gens se comportent normalement et de manière appropriée. Ces épisodes peuvent se caractériser par des crises de colère, des disputes verbales, voire des agressions.

Ce trouble fait partie de ce que l'on appelle les troubles du contrôle des impulsions. Selon les recherches, 80 % des personnes atteintes de ce trouble présentent souvent un autre problème de santé mentale, les plus courants étant l'anxiété, l'autisme ou le trouble bipolaire.
Le trouble explosif intermittent peut toucher les enfants dès l'âge de six ans et les adultes. Les adultes diagnostiqués avec le DEI ont souvent moins de 40 ans.

Symptômes du trouble explosif intermittent

Le diagnostic de trouble explosif intermittent doit être posé par un professionnel de la santé mentale. Cependant, cet expert évaluera si la personne a au moins trois incidents d'agression verbale au cours des 3 derniers mois ou a trois incidents d'agression physique au cours des 12 derniers mois. En outre, certains des symptômes permettant de diagnostiquer ce trouble sont les suivants :

  1. Recherche de conflit : les personnes qui en souffrent se battent souvent avec d'autres sans cause concrète.
  2. Nuire à autrui : En général, les personnes souffrant de ce trouble sont souvent identifiées comme des personnes agressives. La raison en est qu'ils finissent souvent par blesser des personnes ou des animaux.
  3. Agressivité physique : La colère est tellement incontrôlable chez les personnes atteintes de ce trouble qu'elles peuvent donner des coups de pied, casser des objets ou même agresser les autres.
  4. Impulsivité : Le trouble explosif intermittent affecte également les décisions des personnes. En d'autres termes, face à une colère excessive, les gens peuvent finir par prendre des mesures très impulsives et se comporter de manière très impulsive.
  5. Crises de colère : il s'agit d'explosions émotionnelles qui se produisent lorsqu'on peut obtenir quelque chose. Pendant ces crises, les personnes ne peuvent pas contrôler leurs émotions, qui finissent par être exprimées de manière très inappropriée.

Ce sont là quelques-uns des principaux symptômes du trouble explosif intermittent. Si vous êtes identifié ou si vous sentez qu'une personne de votre entourage en souffre, il est important de consulter un thérapeute professionnel.

excès de colère

Causes des IED

Comme de nombreux problèmes de santé mentale, le trouble explosif intermittent est souvent causé par une combinaison de facteurs psychosociaux, de facteurs génétiques et d'expériences de vie. Par conséquent, la recherche montre que l'IED est lié aux éléments suivants :

Comment faire face au trouble explosif intermittent ?

Voici quelques conseils à garder à l'esprit lorsqu'on est confronté au trouble explosif intermittent :

  1. Identifiez les déclencheurs : L'une des façons de gérer cet excès de colère est de savoir dans quelles situations vous pouvez l'éprouver. Cela vous aidera à prendre des mesures contre ces attaques.
  2. Travaillez vos compétences en matière de communication : dans de nombreux cas, les frustrations qui déclenchent une crise de colère ou une crise de colère sont dues à un manque de communication. Il est donc important que vous essayiez d'aborder les problèmes de manière assertive et que vous exprimiez vos pensées aux autres.
  3. Des habitudes saines : avoir un mode de vie plus sain vous aidera à mieux contrôler et gérer vos émotions. Pour ce faire, nous vous recommandons d'adopter un régime alimentaire plus équilibré, d'éviter l'abus de substances, d'essayer de dormir suffisamment, de faire de l'exercice régulièrement et de gérer les sources de stress.
  4. Pratiquez le yoga et la méditation : Ces deux pratiques peuvent vous aider à prendre conscience de votre corps et de vos émotions. En fait, ils vous permettront de mieux gérer l'excès de stress.
  5. Suivez une thérapie : la thérapie cognitivo-comportementale et d'autres thérapies psychologiques peuvent vous aider à gérer les symptômes du trouble explosif intermittent.

Les problèmes de comportement, que ce soit chez les adultes, les enfants ou les adolescents, peuvent interférer dans de nombreux domaines de la vie professionnelle et personnelle d'une personne. Il est donc essentiel de traiter ces problèmes avec colère avant de finir par se blesser ou de blesser les autres.

PUBLICITÉ

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Notre comité d'experts, composé de psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens agréés, s'engage à fournir des informations et des ressources précises et fiables. Toutes les informations sont étayées par des preuves scientifiques et contrastées pour garantir la qualité de leur contenu.
Consultez nos meilleurs spécialistes en agressivité

Bibliographie

  • Intermittent Explosive Disorder. Cleveland Clinic. https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/17786-intermittent-explosive-disorder
  • Johnson, J (2022). Anger Taking Over? It Could Be Intermittent Explosive Disorder. Psych Central. https://psychcentral.com/disorders/intermittent-explosive-disorder-ied
  • Wheishaupt, J (2021). What Is Intermittent Explosive Disorder? Web MD. https://www.webmd.com/mental-health/what-is-intermittent-explosive-disorder

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 16
  • Alexandre

    Je me reconnaît dans cette maladie , j'ai des cerises que je n'arrive pas a contrôler , je culpabilise durant la crise et me dit que j'ai foiré mais pourtant en même temps je continue , insulte mes parents violement , mais par contre je ne frappe absolument pas ni casse des objets , et j'ai se genre de crise juste avec mes proche les plus proche ..

  • Linda

    Je culpabilise de disputer mes enfants de ne pas pouvoir garder mon calme de perdre facilement mon sang froid surtout quand je suis fatiguer mais qui suis tres douce ....tres sensible mon enfant j ais du mal a la gerer du a ces troubles du comportement elle cherche a me pousser a bout elle cherche mes limite j ais d autres enfants et apres c tous le monde que j ais du mal a supporter je n arrive pas a souffler.

  • Antho82

    Bonjour, Je me sens si mal d'avoir lu ça juste après une grosse crise a tout cassé dans mon salon ... Je culpabilise tellement de cet état !!! Juste parceque mon chien a creusé dans une plante !!! Bam !!! Ça déclanche tout !!! J'en PEU plus !!! Je pleure après pendent des heures je culpabilise tellement d être comme ça !!! Je sais plus quoi faire

  • Folie

    Le pire de pire c'est de me faire traiter de rat gris tas de marde ignorante pauvre tes lette etc ..escysez moi parfois je pri et demande au seigneur de venir le chercher. Ma toujours trahi alors que je croyais qu'il était solide j'ai toujours été là dans ses moments des plus difficiles et la après 33 ans je M'aperçois qu'il est très dangereux langues sale chien crosseur blabla police pour un butch cigarette gratte cent pas de yogourt

  • Folie

    C'est vraiment pas agréable peur de dormir surtout pas lui enlever un peu la couverte surtout ne pas lui effleurer les pieds voyons ça pas d'allure j'ai tellement peur qu'il explose en pleine nuit que je dors toujours sur ke côté recroquiller sur moi même me faire dire jvaus te crisser un vous dans colonne jvais te paralyser à vie tousse dans ma face a5 heure du matin.je ne dois pas répondre

  • Folie

    Je ne veux être pri la dedans c'est tuff et effrayant que parfois j'ai tellement peur que j'en perd le souffle. J'ai peur de faire un acv. Son grand père a déjà été internée à robert giffard à cause de crise avant on les renfermait je suis decourager car je m'imagine dans5 ans avec ma canne et me faire frapper voyons jsuis au désespoir. Fait des crises boute de cigarette yes fou je ne l'aime plus et je dois partir avant

  • Folie

    On ne sait jamais quand il va exploser cri devant tout le monde tire objet brisé des choses frappe les gens et crashe

  • Folie

    Il est très difficile de vivre avec une personne qui pique des grosse de colère aen avoir la broue bouche saliver qui sort de sa bouche Vant cela durait 10 min non parfois 30 min 1heure c'est de pire en pire

  • Theo

    Je me retrouve dans ces explications concernant le TEI. Je n'arrive pas à me contrôler et évidemment c'est très gênant. De plus je culpabilise énormément. C'est aujourd'hui que je decouvre que cela a un nom, j'ai 59 ans. Parmi les causes évoquées dans cet article je ne peux qu'associer ce trouble à un trouble de la personnalité. J'ai en effet ete mis en pension très tôt à l'age de 6ans , mais j'estime avoir eu une enfance heureuse et des parents aimants. Par contre je cherche effectivement à me détendre avec des substances et de l'alcool.

  • Fabi

    Merci pour les détails. Mon fils âgé de 36 ans a tout à fait ses comportements ce qui lui pourri la vie.Il s'est isolé de tout le monde même de sa famille..Refusé de suivre un suivi psychologique..Que faire?


Chargement en cours



derniers articles sur agressivité

PUBLICITÉ