Comment gérer la frustration ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La frustration est une émotion humaine, mais qui a tendance à nous tirer vers le bas. Faites notre test et découvrez comment la gérer !

15 oct. 2018 · Lecture : min.
Comment gérer la frustration ?

Nous devons chaque jour faire face à des frustrations, qu'elles soient pratiquement indécelables ou immenses. La somme de toutes ces frustrations peut vite faire exploser en nous la colère, nous portant préjudice sur le plan personnel et professionnel. Faites notre test et découvrez nos conseils pour gérer votre frustration !

Test : quelle est votre tolérance à la frustration ?

Dépasser les frustrations

La frustration est une émotion apparaissant lorsque les circonstances ne se déroulent pas comme on l'avait prévu. On se sent tiré en arrière, incapable d'atteindre ce que l'on souhaite, et les solutions semblent hors de portée. On se sent si proche de la solution, et pourtant si loin, et la frustration prend toute la place.

Elle est importante car elle nous prouve que nous sommes retenus par des barrières, limites et habitudes que nous nous imposons. Nous sommes la propre raison de notre frustration, et sommes la seule personne qui peut nous libérer de ce cycle. Si on ne parvient pas à le faire, la frustration continue peut limiter notre progression, résultant en une pensée pessimiste et une baisse de l'estime de soi. Car oui, la frustration peut immobiliser nos actions et le processus de pensée rationnelle, menant à des périodes d'indécision. Une frustration à long terme peut aussi donner la sensation d'être submergé(e), activer le stress et la dépression. La frustration cause aussi de l'impatience, rend plus agressif et colérique, et plus longtemps l'on souffre de frustration, plus ces émotions sont fortes.

Comprendre les signes de frustration

Avant d'apprendre à gérer la frustration, il est important de prendre conscience des signaux précoces. Plus tôt on prend le contrôle de nos pensées frustrantes, plus rapidement on peut s'en débarrasser, et mieux on apprend à résoudre nos problèmes existentiels.

De façon externe, la frustration se manifeste par une forme de résistance. Par exemple, on peut avoir suivi une constante dans notre progression, puis quelque chose arrive soudain qui nous bloque et paralyse nos efforts. On comprend qu'on devrait être capable de dépasser cet obstacle, sans paraître contrôler totalement contrôler les circonstances : c'est ce qui cause la frustration. Nous ne parvenons simplement pas à atteindre nos attentes, et sommes frustré(e)s car nous savons que nous pouvons faire mieux.

De façon interne, nos frustrations se manifestent comme réponses à des inadéquations perçues, faiblesses et limitations. Par exemple, on peut être frustré(e) parce qu'on se sent incapable de gérer un problème, faible ou inadéquat(e) d'une certaine façon. On ne se sent pas capable, alors que nos attentes initiales nous disent le contraire : nous devons dépasser ces insuffisances ou changer nos faiblesses en forces pour traverser cette situation avec succès.

tg.jpg

Que faire lors d'un moment de frustration ?

La façon dont on répond à la frustration à son apparition détermine l'efficacité et la rapidité avec laquelle on pourra en sortir. Si on répond de façon appropriée à la frustration, on trouvera rapidement un chemin pour aller de l'avant. Dans le cas contraire, lorsqu'elle nous submerge, on risque de faire les mauvais choix et de prendre de mauvaises décisions.

  • Recadrez votre frustration : changez de point de vue sur la frustration, ne la voyez plus comme quelque chose qui bloque votre progrès, mais comme une opportunité de découvrir une nouvelle voie pour aller de l'avant qui vous sera bénéfique sur le long terme. Voyez la frustration comme un défi vous permettant de vous améliorer, d'apprendre quelque chose, soyez curieux(se) à propos de cette frustration et posez-vous des questions pour mieux apprendre de cette expérience.
  • Voyez les événements différemment : prenez le temps de voir la situation d'une autre façon. En cas de problème, nous continuons à voir les choses comme nous les avons toujours vues, ce qui nous frustre car nous finissons piégé(e)s dans les limites de notre propre esprit. Incapables de voir au-delà de nos habituels patrons de pensées, nous nous sentons coincé(e)s. Lorsque cela arrive, nous devons voir la situation d'un autre point de vue, par exemple de celui d'une tierce personne qui regarderait la situation et la jugerait à sa façon pour aller de l'avant.
  • Concentrez-vous sur ce qui est important : en cas de frustration, vous devez absolument prendre le contrôle de votre esprit. Concentrez-vous sur des choses qui vous aideront à traverser ce problème avec succès, plutôt que d'autres qui vous donnent la sensation d'être piégé(e). Concentrez-vous sur ce que vous voulez, sur les solutions qui vous aideraient à avancer, sur ce que vous désirez réussir. Prenez le temps de visualiser les issues positives que vous souhaitez atteindre afin de fixer votre esprit et de lui offrir une plateforme pour stimuler votre imagination. Prenez ensuite des décisions en conséquence pour vous sortir de cette frustration.
  • Détachez-vous émotionnellement : s'attacher émotionnellement à une situation frustrante n'est pas conseillé, car cela empêche de l'approcher de façon détachée et claire. Lorsque la frustration frappe, essayez de vous détacher émotionnellement et physiquement de la situation. Profitez-en pour re-prioriser vos activités et voir le côté positif.

Gérer la frustration

Pour gérer la frustration, il faut absolument rester positif(ve) et proactif(ve) : ne tombez pas dans le piège consistant à vous apitoyer sur votre sort, empêchant de traverser cette situation avec succès. S'apitoyer sur son sort empêche de voir les choses clairement et d'utiliser avec efficacité son temps et ses ressources.

S'apitoyer sur son sort commence en général par des questions que l'on se pose en permanence : "pourquoi les choses vont toujours mal?", "pourquoi ça m'arrive tout le temps?", "pourquoi tout ressemble à une bataille continue?"... Se poser ce type de questions ne fait que désespérer et fait naître dans l'esprit le doute qui nous empêche d'avancer. Plutôt que de vous apitoyer sur votre sort, apprenez à gérer votre frustration pour qu'elle vous serve, et non qu'elle vous desserve. Voici quatre étapes pour apprendre à gérer votre frustration.

pap.jpg

Etape 1 : identifier les signaux précoces

Identifiez les signaux précoces de la frustration, et ne lui permettez pas de vous frapper sournoisement. Identifiez-les rapidement, et lancez-vous immédiatement dans le processus pour mieux gérer cette émotion.

Etape 2 : clarifier les choses

Clarifier les choses est nécessaire pour gérer le sentiment de frustration. Vous devez identifier les raisons qui font que vous êtes frustré(e), en vous demandant : "pourquoi est-ce que je me sens frustré(e)? Comment cela se fait que ce que je suis en train de faire ne fonctionne pas?"

Parfois, les raisons de la frustration sont vraiment bêtes, voire étranges. Ces raisons peuvent même vous faire rire, et le rire va immédiatement vous montrer une solution que vous n'aviez peut-être pas repérée auparavant. Parfois, la frustration est justifiée et vous devrez approfondir la situation pour trouver une solution. Demandez-vous : "quel est le problème latent qui me perturbe? Qu'est-ce qui cause ces sentiments? Est-ce que je fais partie du problème ou de la solution?"

Cette dernière question est centrale, car on se rend parfois compte que l'on fait partie du problème que l'on vit, et que l'on est donc la propre cause de sa frustration. Il suffit donc de faire les ajustements nécessaires pour rectifier la situation.

Si vous avez déterminé que vous ne faites pas partie du problème, vous devrez comprendre les opportunités potentielles que vous gagneriez en le résolvant. Vous devez alors vous demander ce qui fonctionnerait pour vous, trouver les opportunités dont vous pourriez tirer un avantage, creuser pour trouver celles qui n'étaient peut-être pas visibles au premier regard. En changeant de point de vue sur la situation, vous serez en meilleure position pour voir ces opportunités.

Une fois que vous aurez identifié ces opportunités, vous allez pouvoir trouver comment résoudre ce problème et évacuer cette frustration. Il est pour cela nécessaire d'essayer d'envisager de façon créative cette situation, d'essayer de voir comment on pourrait améliorer ou modifier les choses. Tentez de trouver les petits ajustements à faire qui pourraient vous aider à traverser cette situation. Considérez toutes vos options et prenez le chemin qui vous fait aller de l'avant, mais gardez en tête que vous allez certainement vivre encore un peu de frustration avant de trouver la solution idéale.

dune.jpg

Etape 3 : élargir son horizon

Si vous ne parvenez pas à progresser suffisamment avec la deuxième étape, vous devez prendre du temps pour élargir vos horizons. Tout d'abord, tentez quelque chose de totalement différent, une nouvelle approche qui semble n'avoir aucun sens. Peut-être que vous allez rater, mais cet échec pourra vous offrir une nouvelle vision de la situation, un changement de perspective bienvenu pour dépasser cette situation problématique.

La frustration peut aussi rester car l'on n'a tout simplement pas les connaissances ou l'information nécessaires pour traverser cette situation. Prenez du recul sur la frustration et essayez d'acquérir l'information et la connaissance nécessaires pour aller de l'avant. Ceci peut passer par des choses que vous n'aviez pas envisagé, comme apprendre ou améliorer une compétence, ou discuter avec un(e) professionnel(le) de la psychologie.

Si vous n'y parvenez pas, cherchez du soutien chez les autres. L'expérience des pairs peut vous offrir une nouvelle perspective, vous aidant à voir les choses d'une autre façon. Vous serez peut-être face à de nouvelles opportunités ou ressources dont vous n'aviez pas connaissance, qui vous aideront à mieux résoudre le problème.

Etape 4 : rester concentré(e)

Tout au long du processus de gestion de la frustration, il est crucial de se discipliner, de persévérer et d'être déterminé(e) en vue d'une issue positive. Ne perdez pas courage, ne pensez pas à abandonner. Au contraire, encouragez-vous à penser de façon plus créative, car vous apercevrez peut-être une solution pour dépasser cette frustration. Gardez votre esprit ouvert et positif.

Photos : Unsplash

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 4
  • Lili

    Informations claires et les moyens exposés me seront d'une grande utilité..merci

  • deux anges precieux

    j'espere recevoir le resultat car cela est un bon test pour me frustrer davantage...

  • Jud

    J'ai hâte voir résultats du test

  • Diamant51

    Je suis pas bien perdu en colére est triste