Haine de soi : pourquoi ressentons-nous cela et que faire ?

Quand être soi devient intolérable ! Si vous vous surprenez à avoir des pensées négatives voire de haine à votre encontre, sachez qu’elles peuvent avoir des effets négatifs sur la santé mentale.

25 AVRIL 2024 · Dernière modification: HIER · Lecture : min.
Haine de soi : pourquoi ressentons-nous cela et que faire ?

Nous pouvons tous vivre certaines situations dans lesquelles nous avons l'impression de nous « détester » à cause de notre attitude ou de notre comportement. La haine de soi est limitante et enfermante. Elle aggrave également les problèmes de santé mentale tels que l’anxiété et la dépression. Alors comment savoir si nos sentiments de haine reflètent quelque chose de plus grave ? Et que pouvons-nous faire pour y faire face ?

Signes de haine de soi

Certains des signes ou signaux qui pourraient indiquer qu’une personne vit avec de la haine de soi sont les suivants :

  1. Une pensée tout ou rien : lorsqu'une personne se déteste continuellement, elle peut finir par avoir une pensée déformée et croire  que les circonstances de vie sont sans nuances. Autrement dit, c'est est noir ou blanc, positif ou négatif.
  2. Un raisonnement émotionnel : la personne qui nourrit de la haine envers elle-même considère ses sentiments comme des faits objectifs. Autrement dit, si elle vit un échec ou se sent incapable, elle estime cette situation comme une vérité totalement objective, alors qu'en réalité ce sont des émotions.
  3. Le focus mis continuellement sur le négatif : cette personne a tendance à nevoir que  le négatif dans n'importe quelle situation. Par exemple, malgré une « bonne » journée, elle peut se concentrer uniquement sur ce qui a moins bien fonctionné. 
  4. Une recherche constante d'approbation : un autre signe qui peut indiquer qu'une personne ressent une certaine haine de soi est la recherche constante d'approbation des autres. Aussi, l'opinion de sa valeur personnelle va se modifier en fonction de l'évaluation des autres. 
  5. Une faible estime de soi : la haine de soi peut finir par provoquer un sentiment général de manque de confiance en soi. La personne va se rabaisser, se comparer aux autres ou ne pas sentir à la hauteur de façon récurrente. 
  6. Une critique et une dureté envers soi-même : lorsque ces personnes commettent une erreur, elles ont beaucoup de difficultés à se pardonner, nourrissant ainsi une auto-critique dure. De plus, par cette auto-critique forte, elles ont du mal à se détacher et à dépasser des comportements ou des décisions du passé qu’elles estiment comme étant des erreurs.
  7. Des difficultés avec les interactions sociales: Quan être soi devient intolérable, la connexion avec les autres peut s'avérer compliquée. En effet, ces personnes peuvent avoir tendance à s'éloigner des autres, notamment par peur que l'extérieur leur fassent du mal, les abandonnent ou les rejettent. Les compliments comme les critiques sont par ailleurs difficiles à recevoir. 

Ce sont quelques signes qui peuvent indiquer qu'une personne nourrisse une forme de haine envers elle même et qu'être soi est quasi intolérable. Quelles en sont les causes ou les éléments déclencheurs ?

Pourquoi est-ce que je me déteste ?

La haine de soi peut survenir en raison de divers facteurs, même si pour chaque individu, elle peut être une combinaison de causes différentes. En effet il n'y a pas un chemin particulier pour arriver à cette intolérance de soi.  Néanmoins, certaines des causes les plus courantes pouvant conduire à ces sentiments sont les suivantes :

  • Les expériences négatives, traumatisantes du passé: Les racines se retrouvent très souvent dans l’enfance à travers la critique, la maltraitance, la négligence, ou le fait d’être trop contrôlé. La personne aura développé assez rapidement un système de défense la conduisant à l’émergence d’une pensée intérieure négative et critique. Ces traumatismes passés, peuvent laisser de profondes cicatrices émotionnelles pouvant entrainer des sentiments de culpabilité ou de frustration. 
  • Les mauvaises relations ou les relations toxiques: ce sentiment de soi intolérable ne remonte pas nécessairement de l’enfance, mais être le résultat de relation traumatisante dans le cadre amical ou professionnel où la personne a pu se sentir rabaissée, humiliée, harcelée. Ce genre de relation vécu sur le long terme a le potentiel de créer une pensée intérieure jugeante et négative, difficile à dégager.
  • Les déclencheurs environnementaux : même longtemps après les événements, la personne peut revivre des situations déclenchées par des événements anodins qui se produisent dans la vie quotidienne : propos, attitudes d’un collègue de travail ou d’une connaissance.
  • Les troubles de santé mentale : des troubles tels que la dépression, l’anxiété ou les troubles de l’alimentation peuvent finir par amplifier les pensées autocritiques et nuire à  l'estime de soi. La conviction de ne pas se sentir à la hauteur peut également laisser l'impression d'être différent des autres et un sentiment intérieur de vide. 

Comment arrêter de se détester ?

Comment surmonter et faire face à la haine de soi ?

Pour mettre fin à la haine de soi, une modification du mode de pensée et un changement de point de vue sont à envisager. En tenant compte de cela, voici quelques pistes de réflexion :

  1. La pratique de l’auto-compassion et les soins personnels : La pratique de l’auto-compassion c’est la capacité de se donner du soutien, de reconnaître sa souffrance avec empathie et bienveillance. C’est également la capacité à se tendre la main à soi-même, sans nier sa souffrance, et sans pour autant s’auto-flageller face à ce qui est vécu. Les soins personnels impliquent de pouvoir se vous concentrer sur ce qui peut être maitrisé à son niveau afin de se sentir mieux. Par exemple, faire de l'exercice quotidiennement, avoir des moments de détente comme la pratique de la méditation, ou prendre soin de son alimentation peuvent être très utiles. 
  2. Un réajustement de son discours verbal interne : Dans la continuité de l’auto-compassion, la façon dont le discours interne va se réajuster, est une étape essentielle.  Développer une nouvelle manière d’entrer en relation avec soi est une alternative primordiale face à son juge intérieure sévère et critique. Pour y faire face, vous pouvez essayer de raisonner ces pensées et voir ce qu’elles contiennent réellement, afin de construire sa propre voix forte et affirmée.
  3. Tenir un journal : Rédiger un journal sur ses pensées ou ses émotions peut aider à mettre en lumière les éléments déclencheurs. Ainsi lorsqu’une réflexion est envisagée face aux événements de tous les jours, la personne devient plus consciente de ses habitudes et de ses émotions. Cela aidera donc à réfléchir à la solution à envisager. De nombreux chercheurs démontrent que tenir un journal améliore grandement le bien être psychologique. 
  4. S’entourer de personnes positives et soutenantes : L'environnement peut grandement déterminer la façon dont la façon dont la personne va se sentir et se traiter. 
  5. Se concentrer sur l'instant présent : En mettant le focus sur le passé ou le futur, l'individu finit par oublier la chose la plus importante : l'instant présent. Donc, si vous sentez que vous devenez de plus en plus négatif, cela peut être une bonne décision d’essayer de se concentrer sur le moment présent.
  6. Suivre une thérapie : Si la haine de soi vous affecte de manière significative dans la vie quotidienne, il est important de faire  appel à un professionnel de l'accompagnement. Ce spécialiste va aider à traiter plus rapidement les traumatismes du passé et guider vers des schémas de pensée plus utiles et ajustés.

A un moment donné de notre vie, nous sommes tous frustrés envers nous-mêmes ou nous nous sentons mal dans certaines situations, et mais lorsque ce sentiment se transforme en haine envers soi-même, il est important d’entamer un travail pourà réduire ces pensées et émotions négatives.  Rappelons-nous que la chose dont nous devons prendre le plus soin dans notre votre vie, c'est la relation que nous entretenons avec nous mêmes. 

PUBLICITÉ

Écrit par

Stephanie Le Bris

Voir profil

Bibliographie

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur affirmation de soi

PUBLICITÉ