Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Cultivez votre singularité !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La singularité, qu'est-ce que c'est au juste ? Et comment la cultiver ?

1 févr. 2019 · Lecture : min.
Cultivez votre singularité !

Nous sommes tous différent(e)s, et c'est cette différence qui fait notre richesse. Cette singularité, nous devons apprendre à la cultiver pour laisser croître notre être véritable et nous réconcilier avec nous-même.

Qu'est-ce que la singularité ?

La singularité, c'est ce qui nous caractérise et nous différencie des autres, ce qui fait que l'on est certain d'être soi-même et pas un autre, même si le réel de notre être nous est inaccessible.

"Singularité : trait distinctif de la catégorie du nombre, indiquant la représentation d'une seule entité isolable" (TLFi).

Pour Marie-Jean Sauret, "singularité est à entendre au sens mathématique, celui d'une valeur littéralement exceptionnelle au regard d'une fonction". Et cette singularité, c'est ce qui caractérise chaque être humain, quel qu'il soit. À certains âges de la vie, ou selon notre caractère, nous souhaitons parfois gommer ces singularités. Mais c'est un magnifique cadeau que nous avons-là : nous devons connaître ce jardin secret et cultiver les magnifiques plantes qui y poussent, propres à nous-mêmes. 

De quoi se compose la singularité ? 

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre. Cette singularité, nous savons que nous en possédons une uniquement par le fait que nous savons que nous ne nous confondons pas avec les autres, que nous sommes foncièrement différent(e)s. 

Cette singularité est un mélange de tout ce qui nous compose : notre caractère, notre personnalité, nos valeurs, nos qualités et nos défauts. C'est ce qui fait de nous un individu propre, parmi des milliards d'autres individus, ce qui fait que nous savons qu'il n'en existe pas deux comme nous.  

Pour Hannah Ardendt, les idéologies totalitaristes, et notamment l'idéologie nazie, ont su faire taire cette singularité chez chacun(e) afin de ne plus avoir en face d'elles des êtres singuliers mais bien une masse homogène, incapable de se soulever contre le pouvoir en place. 

Comment cultiver notre singularité ? 

Notre singularité étant un mélange de tout ce qui nous caractérise, la cultiver passerait ainsi par une affirmation de sa personnalité. Certes, mais pas uniquement. Pour pouvoir cultiver votre singularité, il est d'abord important de la connaître !

 "L'homme qui vit de se décrire, tient à ce qui en lui diffère des autres hommes: il tient à sa singularité (...). Sa singularité est sa vie même", Mauriac, "Écrits Intimes"

Notre singularité, ce sont ces petites touches qui font de nous la personnes que nous sommes.

shutterstock-578081320.jpg

Pour cultiver votre singularité, vous devrez donc d'abord commencer par en prendre conscience. Mais comment savoir qui l'on est vraiment ? Comment savoir qui est la personne qui se cache derrière la façade que nous nous construisons tous, volontairement ou non, pour nous protéger, nous intégrer mieux socialement, passer inaperçu ou au contraire détonner ? 

Décelez les adjectifs qui vous qualifient et tirez-en le positif

Prenez une feuille de papier, et essayez de lister tous les adjectifs qui vous correspondent. Ne vous dites pas qu'il en est de meilleur que d'autres, ne vous jugez pas et ne notez pas les adjectifs que vous souhaiteriez avoir, mais bien ceux qui vous correspondent aujourd'hui. Ne soyez pas dans le jugement de vous-même et tirez le positif de chaque adjectif, par exemple : 

  • Être paresseux(se) apprend à profiter du moment présent
  • La prudence va de pair avec le sens des responsabilités
  • Être fonceur vous autorise à prendre des décisions rapidement
  • Etc.

Si certains adjectifs vous gênent, que ce sont des traits que vous ne souhaiteriez plus avoir, demandez-vous ce qui vous a amené à les avoir. 

  • Vous avez du mal à avancer dans votre travail, peut-être avez-vous des mauvaises habitudes de vie, comme vous coucher trop tard ?
  • Vous vous sentez blasé(e), peut-être êtes-vous anxieux(se) ?

Mettez en avant vos valeurs

Notre personnalité passe aussi par ces valeurs, qui nous construisent et sont les moteurs de nos actions quotidiennes. Pour les connaître, posez-vous les questions suivantes : 

  • Qu'est-ce qui est le plus important pour moi dans la vie ?
  • Qu'est-ce que je recherche dans mon métier, mon cursus et ma vie sociale ? 
  • Qu'est-ce que je recherche en général ? 

shutterstock-1149593039.jpg

Les réponses à ces questions ne seront jamais les mêmes à diverses périodes de la vie, c'est pourquoi vous devrez souvent vous les poser. Elles vous permettront de mieux comprendre ce qui vous motive, et ainsi de connaître une partie de votre singularité. 

Donnez-vous le temps de vous apprivoiser

Se connaître et s'accepter n'est pas toujours chose aisée, et il est toujours des parts de nous-même que nous avons du mal à accepter. Des parts d'ombres, des erreurs du passé, des croyances ou des schémas mentaux que nous ne pouvons pas nous empêcher de suivre.

Soyez patient(e) : la connaissance et la compréhension de soi-même ne se font pas en un claquement de doigt. Offrez-vous du temps et de l'espace pour vous apprivoiser, ainsi que des façons de faire surgir votre singularité. N'hésitez pas à sortir de votre zone de confort en testant de nouvelles choses, de nouveaux moyens d'expression : peinture, photo, danse, promenade, musique... Petit à petit, vous prendrez conscience de votre singularité, vous apprendrez à l'accepter et à vous aimer avec. Et c'est en vous aimant avec que vous pourrez la faire ressortir et vous montrer tel(le) que vous êtes. 

Photos : Shutterstock

Si vous avez envie de cultiver votre singularité en profondeur, n'oubliez pas qu'un(e) thérapeute peut vous y aider. 

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail