L’Hyper-Dispersion mentale et la construction de l’identité des jeunes

Comment la dispersion mentale affecte-t-elle d'une partie de la jeunesse? Décryptage des différents vécus des jeunes, indécision, difficulté au renoncement, FOMO, sentiment d'incohérence..)

9 MARS 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L’Hyper-Dispersion mentale et la construction de l’identité des jeunes

On parle beaucoup de la dispersion mentale des adolescents, et des jeunes en général, de les difficultés de certain.e.s à se concentrer, de la sur-sollicitation par les écrans, les réseaux sociaux et les notifications permanents (whatsapp, snap etc..). Les conseils pour améliorer sa concentration sont très présents.

Je voudrais me concentrer aujourd'hui sur le vécu des jeunes autour de cette dispersion mentale, et ses impacts sur la construction de l'identité.

Accélération et construction de son identité

Dans la période d'accélération des changements sociaux que nous vivons actuellement Hartmut Rosa philosophe et sociologue allemand a mis en évidence que l'identité et les comportements se structurent de la manière suivante:

  • l'identité ne pré-existe plus au temps, c'est à dire que les jeunes n'ont presque plus d'identité embarquée issue des schémas pré-existant de la société
  • les projets personnels sont ouverts, fragmentaires, expérientiels.
  • Les âges de la vie ne sont plus liés à des activités (tomber amoureux, se former..)
  • Les perturbations sont normales
  • il est plus fonctionnel d'avoir un comportement de "joueur" pas de planificateur
  • le Soi est un "Soi relationnel" de situation, mouvant

Les souffrances collatérales de l'acccélération, de l'hyperactivité et de la dispersion mentale

Cette identité mouvante relationnelle et de situation peut provoquer un certains nombre de ressentis et schémas de pensées très variés, dont j'en liste certains ci-dessous:

  • FOMO - le classique (Fear of Missing Out), la peur de passer à côté d'une opportunité, d'un moment de qualité. Face à la multitude d'opportunités accessible à un moment donné mais aussi à la diversité des choix de vie possibles, certains développent des stratégies d'optimisation très ambitieuses avec 2 risques de souffrance
  • LA PERFECTION DU "TOUT VIVRE", qui mène à un sentiment permanent d'insuffisance et de frustration, car il y a toujours une autre activité ou une meilleure manière de profiter de l'activité choisie.
  • COMPTE À REBOURS - certains jeunes réalisent qu'ils ne pourront pas tout vivre, ni n'arrivent à renoncer et peuvent ressentir une sorte de compte à rebours puissant dans la tête. Alors qu'ils ont de nombreuses années à vivre, ils ont l'impression forte que le temps va leur manquer. Ceci les pousse à faire ou penser toujours plus.

  • L'ÉPUISEMENT, INDÉCISION, INCAPACITÉ AU RENONCEMENT - face à la multitude de choix, qui augmente en permanence, décider devient impossible, car la capacité au renoncement n'est pas construite.
  • LE MENU INFINI : Une situation analogue, utilisée par un de mes patients, serait si vous étiez au restaurant et que sur le menu tout était bon et que vous ne pourriez décider de votre plat qu'après les avoir tous goûtés, mais que le temps de les goûter tous, de nouveaux plats se sont incrustés sur le menu… Au final, vous ne savez jamais ce que vous aimez vraiment.
  • "LE FLUX ME PORTE" - face à cette démultiplication de l'indécision, peut se renforcer le sentiment d'être porté par le flux des événements et que c'est les événements qui décident plus que l'individu.
  • LA DILUTION DES EXPÉRIENCES qui passent par une multiplication des activités et en même temps une diminution de l'intensité et de la profondeur des expériences associées à ces activités. Cette "dilution" réduit les préférences et les envies, qui sont des préalables à la capacité à décider.
  • QUI SUIS-JE, SENTIMENT d'INCOHÉRENCE - face à la multitude de situations très diverses, certains vont choisir des stratégies d'adaptation permanente qui peuvent amener à se questionner sur "qui suis-je vraiment", générer un sentiment d'incohérence et parfois renforcer l'impression que c'est quelqu'un d'autre qui agit à leur place.
  • L'ILLUSION DU CHOIX UNIQUE - En parallèle de la multiplicité des opportunités, persiste un mythe, celui du "focus", de l'anti dispersion comme la bonne manière d'avancer, de progresser. En effet, certains jeunes, s'investissant dans de nombreuses activités en parallèle, perdent aussi l'impression de progresser, d'approfondir, d'apprendre. Ils cultivent des pensées, des injonctions qui leur disent qu'ils arriveraient à beaucoup plus de résultat s'ils arrivaient à concentrer leurs efforts sur une seule activité, et en même temps n'arrivent pas à décider laquelle. Ils travaillent sur leur décision

Les grandes îles (scles) et les blocs de glace (passages)

D'un point de vue de la construction de l'identité et de la stabilité psychologique, j'aime bien faire des analogies avec les représentations du dessin animé Vice-Versa. Si vous l'avez vu vous souvenez peut être que l'héroïne (Riley) dispose dans son esprit de 5 Iles Socle (cf dessin ci dessous) qui sont des ressources stables (son doudou, la valeur d'honnêteté, le Hockey, les amis et la famille). Pas des centaines mais 5.

Ce îles sont des ressources qui lui permettent d'affronter les situations de la vie.

fGg1msoKGDcldl_8M5Gsf4DIURJWLBEudrNj8-xH

L'impression que donnent les jeunes actuellement est qu'ils ne disposent pas de 5 grandes iles, solides, de véritables socles, mais qu'ils disposent de centaines de petites îles ou rochers ou icebergs, sur lesquels ils sont de passage et qu'ils sont amenés à sauter constamment de l'un à l'autre, n'ayant pas le temps de construire une Ile solide. Peut être un peu comme le pingouin ci dessous.

xmyF2v6aPZaCe6-pEdcYJBqw7rHWWjCyw2r5WTDJ

Alors, que faire ?

Chacun peut trouver la solution mentale ou de comportement qui lui conviendra, seul ou en se faisant accompagner. Un premier exercice qui me semble adapté est celui des TEMPS d'INTÉGRATION. Une fois par jour ou une fois par semaine, octroyez-vous 15 ou 30 minutes pour reprendre une activité, p.Ex. un échange avec un ami, une discussion à plusieurs, une activité sportive… Revoyez là comme un film et essayant d'en extraire "QU'EST CE QUE J'EN RETIENS POUR MOI" - Emportez pour vous une idée nouvelle, une envie, une émotion, un comportement, une posture…. Vous allez peut-être vous rendre compte que vous avez ignoré une émotion, que vous avez oublié de poser une question d'approfondissement à votre interlocuteur, que la situation a révélé une valeur en vous…

Mis bout à bout, ces moment d'intégration, vont à un moment faire socle et construire des éléments de votre identité, et vous aider à affirmer vos choix et cimenter vos décisions, vous apprendre à renoncer.

Si vous avez besoin d'aide sur ces situations de dispersion mentale, d'indécision, de difficulté à renoncer, de sentiment d'être pressé à l'extrême par le temps..., n'hésitez pas à me contacter.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Bernard Hasson

Voir profil

Bibliographie

  • La dispersion mentale : tirez-en profit, 01 septembre, 2021 : https://nospensees.fr/la-dispersion-mentale-tirez-en-profit/

  • Accélération, Une critique sociale du temps, Livre de Hartmut Rosa, 2010 : https://www.editionsladecouverte.fr/acceleration-9782707154828

  • Prendre au sérieux la question de la dispersion au travail, Caroline Datchary, 2004/3 (no 125), pages 175 à 192 : https://www.cairn.info/revue-reseaux1-2004-3-page-175.htm

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur affirmation de soi