Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

De l’agitation à la confusion

Notre mode de communication deviendrait-il anxiogène ? Comment ne pas s’y enfermer ?

8 févr. 2019 Développement personnel - Lecture : min.

Clichy Hauts-de-Seine

2 Recommandations

Notre monde est de plus en plus connecté, une diffusion incroyable d’information en un clic, mais comment peut-on y faire face ?

Le monde de l’hyper connexion

Vous avez remarqué à quel point la plupart des personnes sont addicts à leur smartphone, aux réseaux sociaux, ce besoin compulsif d’être en permanence connecté avec les autres, aux dernières nouvelles, dernières photos de vos amis, le dernier truc à la mode, etc…

Vous êtes-vous déjà posé la question :

  • Cela vous rend-t-il plus heureux(se) ?
  • Que se passerait-il pour vous si vous n’aviez pas la dernière info du moment ? Quel serait votre ressenti ?
  • Avez-vous passé plus de 1h00 sans vous connecter ?
  • Qu’est-ce que cela éveille en vous si vous ne le faites pas ?

 Il serait intéressant de prendre le temps d’analyser ce qui se passe en vous ? (ce que vous ne ferez pas certainement, comme si le monde extérieur était plus attractif que la personne que vous êtes…).

Cette hyper connexion n’est pas seulement dans la sphère personnelle, amicale mais aussi professionnelle.  Pour certains(es) vous vous sentez obligés de continuer à lire vos messages professionnels chez vous, à répondre à des mails, à tous les sms dans les minutes qui suivent.

Cela ne devient-il pas anxiogène dans vos vies ?

Je suis toujours effarée de remarquer tous les individus de tout âge accrochés à leur smartphone dans les transports en commun, au café, restaurant, même dans la rue,  ou assis dans un parc, comme si le fait d’être seul avec soi-même était insoutenable… Et pire encore quand ils sont entre amis(es).

reseau.jpg

Saturation informationnelle

L’information est partout et en même temps, si rapide, que l’individu saute d’un sujet à un autre, sans prendre le temps de réfléchir sur ce qu’il vient de lire, d’entendre, de voir, …

Internet et les réseaux sociaux sont des outils de communication formidables, sinon vous ne seriez pas en train de me lire, mais voilà, vous aurez certainement oublié ce que vous avez lu dans les 3 mn qui vont suivre car vous serez passé à un sujet suivant oubliant le précédent et ainsi de suite.

L’hyper-connexion devient chronophage sans que vous vous en rendiez compte. Vous vous laissez vampiriser par ces outils de communication.

Impact mental et émotionnel

Cet attachement à son smartphone est une forme de doudou de l’adulte, on se sent en lien avec les autres en permanence. Certains adolescents n’éteignent même pas leur mobile la nuit au cas où une info s’échangerait sur leur réseau social,… c’est alarmant !

Cet attachement vous rend dépendant, et souvent amène des troubles psychiques de divers ordres, et peut être délétère pour les ados qui se construisent sur ce mode de communication, pouvant couper ainsi tout contact avec leurs parents, frères ou sœurs et préférant se connecter sur leur réseau social ou jouer seul sur des applications diverses.

Pour ces ados, incapacité à se concentrer en cours, pris au piège de leur fatigue de la nuit passés à tchater. La dangerosité que suscite cette activation cérébrale en permanence pouvant générer des troubles psychiques plus ou moins graves sur du long terme.

Conseil pour les parents, prenez soin de vos jeunes ados, notamment de 11 à 14 ans, vous êtes les garants de leur éducation et de leur bien-être.

D’une manière générale, la conséquence d’une connexion en permanence est très souvent néfaste, augmentation du stress, agitation du mental, un dérèglement physiologique se met en route, l’incapacité souvent à s’endormir. Et notamment retentissement sur les couples, dont certains partent à la dérive, chacun sur son mobile en train de tchater, de jouer en réseau, ou même encore être connecté sur des sites de rencontres,… La communication réelle s’éteint !

dead.jpg

Libre arbitre

Nous sommes assenés de nouveaux gadgets connectés régulièrement ce qui nous oblige presque à ne plus penser, réfléchir, tous ces objets prennent votre vie en charge, jusqu’à presque vous dire à quel moment vous devez aller aux toilettes…

Réfléchissez un instant, seriez-vous en train de devenir votre propre esclave ?...

Prudence

Ne vous noyez pas dans ce flot d’information toxique, vampirisant. Sachez juste alimenter votre besoin d’information sur tel ou tel sujet, soyez vigilant à tout ce que vous lisez, tout ce que l’on vous propose, en avez-vous réellement besoin ?...

Les réseaux sociaux ne permettent pas de créer de vraies relations et perturbent sournoisement notre fonctionnement et nos attentes de la vie. Ils créent un besoin infini et peut parfois laisser un vide abyssal...

Conclusion

Créez-vous un vrai réseau d’amis que vous pouvez voir en face à face, que ce soit dans une activité sportive, culturelle, ou associations,… Ou simplement enrichissez-vous à travers la lecture d’ouvrages vous permettant d’évoluer et non de vous infantiliser.

Plus le monde devient connecté, plus la personne recherche des ateliers de méditation, de sophrologie, afin de se retrouver avec soi-même, toujours dans un groupe, mais ce besoin devient vital, car le mental est en surcharge et n’arrive plus à gérer l’émotionnel.

Prenez soin de vous !

Photos : Shutterstock

5 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (1)

À lire aussi