Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Être empathique, ça s'apprend ?

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Deviner ce que ressentent les autres, leurs souffrances comme leurs joies, les comprendre, cela vous parait-il impossible ? Si vous n'éprouvez pas vraiment d'empathie, cela s'apprend !

16 nov. 2016 · Lecture : min.

Le général De Gaulle n'avait-il pas compris l'essence même, le souhait le plus cher à l'être humain en disant ces quelques mots : "Je vous ai compris". Car qui d'entre nous ne souhaite pas être compris, dans ses joies comme dans ses souffrances ? Nous ressentons et vivons tous des émotions et situations où nous recherchons la compréhension de l'autre. Oui, au-delà d'être aimé, nous aimons être compris. Et c'est là qu'intervient l'empathie.

Cette phrase que l'on entend parfois "je ne peux pas me mettre à ta place" peut sonner faux ou montrer un manque d'intérêt ou d'ouverture d'esprit de la personne quand on sait qu'il suffit d'un peu d'empathie. Et qu'est-ce que l'empathie, si ce n'est se mettre à la place de l'autre ? Mais tout le monde est-il empathique naturellement ? Est-ce que cela s'apprend ?

Et si j'apprenais à être plus empathique ?

À l'heure des réseaux sociaux, on en oublie que ce sont des humains qui se trouvent derrière des ordinateurs, des hommes et des femmes affectés par des actions et des paroles que nous avons tous les uns envers les autres, et dont nous sommes responsables. Ressentir les émotions des autres ça s'apprend, et dès le plus jeune âge en vérité, certains développent cette aptitude, d'autres non.

Ne confondez pas la compassion avec l'empathie, vous feriez fausse route ! Si la compassion entraîne une sorte de sympathie, de pitié envers l'autre, car on ressent, l'empathie va plus loin en créant une forme de connexion. On devient et ressent l'autre. Ce n'est pas un processus volontaire ou conscient, c'est naturel, on ne fait plus qu'un avec la conscience de l'autre. Par la simple pensée, on se connecte avec l'autre, pour fusionner avec sa conscience.

L'empathie est une qualité humaine qui peut s'apprendre, et ne pas en avoir ne fait pas de vous un monstre. Vous souhaitez développer votre empathie ? Il vous suffit simplement d'interagir avec les autres en partageant des expériences positives.

shutterstock-276458135.jpg

L'empathie c'est la "faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent", vous comprenez ce que l'autre ressent, vous pouvez vous mettre à sa place mais cela n'inclut pas que vous ressentiez l'émotion en vous. C'est plutôt une compréhension de l'autre, de ses émotions et sentiments.

Devenir empathique, c'est d'abord faire comprendre à l'autre que l'on comprend son émotion, et ce sans jugement de valeur. Comment arriver à être plus empathique au quotidien ?

  • Laisser son "moi" de côté : Il faut seulement se focaliser sur la personne et ne pas parler de vous, ni se rapporter à vous ;
  • Ne pas juger votre interlocuteur : Déconnectez-vous de votre esprit critique et écoutez tout simplement ;
  • Observer les gestes, le vocabulaire, le regard , la syntaxe et les micro-expressions de la personne : En devenant attentif à ces signaux, vous comprendrez de plus en plus vite, et facilement ce que votre interlocuteur ressent ou cache.
  • Devenez votre interlocuteur : Vous ressentirez alors profondément dans votre intérieur, c'est comme un transfert d'émotions.

De la concentration et de l'intuition, voilà ce que demande l'empathie, et ça peut se travailler. Les petits détails de vos interlocuteurs prendront sens par la suite.

Est-ce que je connais des empathes ?

Comment reconnaît-on un empathe ? L'empathie va au-delà de la sensibilité, et ne se limite pas aux émotions. Ces personnes-là sont souvent très observatrices, elles aiment décrypter les gens, les comprendre. L'empathie naturelle progresse alors rapidement dans ces conditions.

Ces personnes comprennent rapidement les intentions et les motivations des autres, ce n'est pas un trait de caractère qu'on se le dise. C'est être ouvert, parler et traiter les sentiments et l'énergie des autres personnes, en ressentant l'émotion des autres. L'énergie des autres a un impact sur vous. Les empathes ne savent généralement pas recevoir les compliments, ils ne savent pas les accepter, bien qu'ils aiment parler franchement et ouvertement, ils ont plus de problèmes à parler de leurs sentiments quand quelqu'un les écoute.

Certains empathes donnent l'impression d'être insensible car ils sont très bons pour bloquer les émotions des autres, cela a pour objectif de les protéger. Dans un premier temps, l'empathe va capter les sentiments des autres et les projeter en arrière. Mais l'empathe reste en général très expressif, il bouge quand il parle, est créatif et a besoin de s'exprimer par la danse, le théâtre, etc.

shutterstock-78939349.jpg

Le point sur lequel il est facile de reconnaître un empathe est que vous vous confiez rapidement à ce type de personne. Il est très facile de leur parler de choses personnelles, et sans que vous ne vous en rendiez compte, vous vous êtes dévoilés sans le vouloir consciemment. Ils savent écouter, et ça ce n'est pas donné à tout le monde.

Si vous voyez un empathe blagueur, pétillant, enthousiaste changer d'humeur d'un claquement de doigt, c'est seulement dû aux émotions fortes qu'il reçoit de la part des autres et qui influencent son humeur en un éclair. Il peut passer de la joie de vivre à la déprime ou le malheur en quelques secondes. Les émotions des autres sont aussi les leurs, et ressentir toutes ces émotions, en passant d'un état à autre peut les amener à se poser des questions, à créer une certaine confusion dans leur esprit.

Ces grands penseurs s'intéressent à de nombreux sujets, et s'il y a un problème, il y a une solution. Ils retrouvent une tranquillité d'esprit que lorsqu'ils ont trouvé une solution. Ce sont des rêveurs qui s'intéressent beaucoup à leurs rêves, et savent très tôt comment ceux-ci fonctionnent et cherchent à percer leur mystère. Ils ont beaucoup de valeurs morales, et sont incapables de faire à quelqu'un d'autre ce qu'ils n'aimeraient pas qu'on leur fasse.

L'empathe a du mal à rester concentré, il va trouver beaucoup de tâches ennuyantes, et est facilement distrait s'il n'est pas stimulé. Il gribouille et rêvasse facilement. Avec le temps, l'empathe apprendra à se contrôler, et à se déconnecter de son empathie pour se protéger, penser à lui et se développer sans vivre à travers les autres.

Alors connaissez-vous des empathes ? N'hésitez pas à partager votre propre expérience de l'empathie, et à nous donner votre point de vue sur le sujet.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • Akounamatata

    Cet article est intéressant. Merci à vous