Être hypersensible, ça signifie quoi exactement ?

Être hypersensible, c’est comme recevoir un cadeau exceptionnel, emballé dans du papier journal… C'est une découverte fabuleuse qui se transforme en aventure.

8 AVRIL 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Être hypersensible, ça signifie quoi exactement ?

Empathie, intuition, créativité, ouverture d'esprit… Stress, anxiété, difficultés d'attention… Si les capacités et la sensibilité des adultes et des enfants hypersensibles sont décuplés, une mauvaise compréhension ou appréhension de cette hypersensibilité peut rendre le quotidien compliqué à gérer. Identifier et accepter son hypersensibilité ou celle de son enfant, permet d'apporter un éclairage sur ses ressentis, sur certains types de comportements, et ainsi pouvoir exploiter pleinement cette incroyable différence.

Être hypersensible, c'est avant tout ressentir et vivre les choses intensément. C'est faire preuve d'une sensibilité hors norme aux niveaux émotionnels et sensoriels, car si l'hypersensibilité est très souvent associée aux émotions ou à l'hyperémotivité, un de ces principaux aspects concerne l'hyperperception des stimuli extérieurs, ou en d'autres mots, une exacerbation des sens.

Dans la vie de tous les jours, ce qui peut paraître insignifiant pour la plupart des gens, peut vite devenir un enfer pour les personnes hypersensibles. Un robinet qui fuie et le bruit des gouttes qui viennent frapper contre le lavabo peut devenir l'ennemi numéro un du sommeil. Un pantalon tout neuf peut rester dormir dans la penderie à cause d'une couture un peu décalée. Au restaurant, une odeur presque imperceptible peut très vite devenir très incommodante et gâcher le repas… Bref, ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Heureusement, cet ensemble de perceptions exacerbées est une ressource incroyable pour avancer dans la vie. Percevoir de manière subtile les éléments extérieurs permet aux hypersensibles d'exceller dans certains domaines comme les arts, la communication ou encore la musique. Leur grande capacité d'écoute et leur incroyable empathie, lorsqu'elles sont dirigées dans la bonne direction, leur permettent d'avoir une excellente compréhension des autres et des environnements dans lesquels ils évoluent.

Comment reconnaitre une personne ou un enfant hypersensible ?

Des études récentes considèrent qu'environ 1 personne sur 4 est hypersensible. Il existe deux grandes catégories de personnes hypersensibles, les introverties, qui représentent la majorité et les extravertis.

Dans le premier cas, le processus d'introversion permet aux personnes hypersensibles de se protéger des stimuli extérieurs. Nous retrouverons chez les hypersensibles introvertis, des ressources magnifiques comme une grande capacité de résilience ou d'empathie. Leur détachement leur permet également de faire preuve d'un grand calme et d'une capacité d'analyse très utile lorsque c'est nécessaire. Néanmoins, leur mécanisme de protection peut rapidement les isoler et les couper de toutes nouvelles expériences. Imaginez un petit oiseau, rêveur et aimant se laisser porter par le vent, mais qui aurait peur de croiser des prédateurs toute la journée… Il passerait plus de temps dans son nid plutôt qu'à voler, juste par peur de se faire manger. Il suffirait qu'il apprenne à voler dans un environnement sans danger, ou qu'il connaisse parfaitement les mécanismes de fuite et de défense lui permettant, en cas d'attaque, de pouvoir se mettre en sécurité. C'est ça, un hypersensible introverti.

Concernant les hypersensibles extravertis, c'est complètement différent. S'ils partagent des caractéristiques identiques comme l'empathie, ils vont, à l'inverse des introvertis, éprouver un besoin d'extérioriser leurs émotions et d'attirer l'attention. Ils sont très sociables et aiment sincèrement les gens, trop peut-être… En s'exposant constamment, ils effacent leurs défenses et peuvent se retrouver dans des situations de souffrance régulièrement. Peur du jugement, besoin démesuré de reconnaissance, nécessité de créer du lien sociale… Reprenons l'image de notre petit oiseau. Imaginez maintenant qu'il soit plutôt du genre téméraire et que pour lui, vivre, c'est multiplier les expériences, quoi qu'il en coûte. Il passera ses journées à voler, à chercher à se rapprocher des autres oiseaux, en oubliant parfois qu'il peut croiser un aigle ou deux…C'est ça, un hypersensible extraverti.

Dans tous les cas, l'hypersensibilité, qu'elle soit introvertie ou extravertie, n'est ni positive, ni négative. Chaque ressource peut vite devenir un fardeau lorsqu'elle n'est pas exploitée de la bonne façon, ou qu'elle n'est pas bien comprise. Le calme peut se transformer en passivité ou en procrastination, l'empathie transforme les personnes hypersensibles en véritable éponges émotionnelles, l'énergie débordante peut devenir très envahissante etc.

Le plus important, est de trouver son équilibre, entre introversion et extraversion, et apprendre à se connaître pour mieux s'ouvrir ou se fermer aux expériences extérieures.

Vivre avec son hypersensibilité

Pas facile de vivre avec son hypersensibilité au quotidien. Parfois, on ne comprend pas ses réactions, on se demande pourquoi on agit de telle façon, ou on culpabilise de rester passif face à une situation qui nous dépasse. On peut se sentir agressé, par le bruit, les gens ou au contraire, on s'ennuie, par manque de stimulation extérieure. Être hypersensible, c'est donc avant tout apprendre à s'accepter, pour mieux se connaître. Puis, s'autoriser à s'aimer, ou à se dire merde quand c'est nécessaire.

En couple, les personnes hypersensibles vivent la relation intensément. Le juste milieu n'est jamais un acquis et représente plutôt un travail de tous les jours, pour apprendre à tempérer ses réactions, calmer ses émotions ainsi que se tourner vers l'autre, lui permettre de prendre sa place et se dire que pour lui non plus, ce n'est pas facile de vivre avec une personne hypersensible. L'hypersensibilité dans le couple doit se vivre à deux, pour construire une relation forte et durable, centrée sur la compréhension de la sensibilité de chacun, et la communication.

En famille, c'est encore différent. L'hypersensibilité n'est pas toujours détectée par les proches, qui peuvent faire preuve d'une grande incompréhension. Les relations peuvent rapidement devenir conflictuelles, d'autant que les hypersensibles développent souvent un sens des responsabilités disproportionné vis-à-vis de leurs proches. Pour eux, il est important que tout le monde aille bien et que tout se passe bien, ils vont alors porter le poids de tous les problèmes familiaux sur leurs épaules. Il est important d'apprendre à se détacher des soucis familiaux ou des relations conflictuelles ou anxiogènes. On peut aimer sa famille, être présent en cas de coup dur, tout en pensant à nous et notre bien-être. On peut aussi prendre le temps d'expliquer à ses proches son mode de fonctionnement, ce qui est important pour nous et ce qui ne l'est pas. Encore une fois, tout est une question d'écoute et de compréhension.

En société, pas facile d'être hypersensible dans une société qui vante sans cesse les mérites de l'efficacité et de la réactivité. Notre contexte sociétal est baigné par les dogmes de la réussite et de la proactivité, tout semble facile, l'industrie du Mindset nous promet à un avenir radieux, sous conditions de faire les mêmes efforts que le voisin et sans prendre en compte notre sensibilité et ce qui pourrait donner du sens à notre vie.

En parallèle, la surexposition aux informations extérieures, aux images anxiogènes et la multiplication des petites décisions à prendre, comme choisir la série à regarder ou quelle publication liker, nous emporte dans un tourbillon de sollicitations que nous ne choisissons pas directement. Les personnes hypersensibles doivent alors prendre le temps d'analyser, ce qui est important et ce qui ne l'est pas, ce qui leur procure des émotions positives et ce qui les angoisse etc. Elles doivent faire des choix leur permettant de privilégier des sentiments positifs durables, et ainsi conserver toute leur énergie pour consolider leur estime d'elle-même et privilégier les sollicitations et expériences qui apportent du sens à leur vie.

L'esprit feu d'artifice !

Vous vous rappelez cette nuit de 14 juillet ? Vous venez de passer un bon moment à contempler le feu d'artifice, et c'est le moment du grand final ! Ça explose dans tous les sens, illuminant le ciel de mille couleurs. Pas le temps de vous attarder sur une explosion qu'une autre vous en met déjà plein les yeux… Ça se passe comme ça dans la tête d'un hypersensible. Les pensées fusent, explosent, s'éparpillent… Et c'est bien toute la magie du processus. Les hypersensibles ont une pensée en arborescence, les idées, les connexions foisonnent et se multiplient à vitesse grand V. Une mode de fonctionnant ultra performant dans les processus créatifs, mais très problématique lorsqu'il s'agit de passer à l'action.

La procrastination fait partie du quotidien des personnes hypersensibles. Elles ont tendance à remettre les choses contraignantes au lendemain, à repousser les échéances ou à perdre du temps en s'éparpillant lorsqu'elles sont concentrées sur une chose importante. Pour avancer, elles ont alors besoin d'un cadre, de la mise en place de rituels et d'une discipline de fer. Loin d'être une contrainte, l'intégration d'une bonne discipline dans leur vie est rassurante, car elle leurs permet de détenir un mode d'emploi, une carte routière indiquant la direction à suivre et leur permettre de s'aménager de vrais temps pour penser, flâner et… Procrastiner.

En conclusion, être hypersensible, c'est comme recevoir un cadeau extraordinaire, emballé dans du papier journal, c'est comme découvrir un trésor millénaire enfoui au fin fond d'une grotte sombre et humide. C'est rechercher à l'intérieur de soi le juste équilibre entre protection et ouverture, entre dispersion et discipline. C'est vivre, ressentir, aimer intensément. Être hypersensible, c'est une expérience de tous les jours qui demande patience et attention, travail et compréhension. C'est accepter le monde, accepter son monde, pour les faire cohabiter et tirer le meilleur de chacun d'eux. Être hypersensible, c'est une belle aventure, une épopée formidable qui puise sa richesse et son inspiration dans toutes les expériences, les plus difficiles comme les plus belles. Si vous lisez cet article et que vous êtes hypersensible, n'ayez pas peur d'être différent. C'est dans cette différence que vous puisez votre énergie.

Apprenez à vous découvrir, aimez-vous, dîtes-vous merde, car comme l'a dit un jour un grand hypersensible, c'est du chaos que naissent les étoiles.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Olivier Jimenez

Voir profil

Bibliographie

  • Mon cerveau est Hyper, de Cathy Assenheim, 20 octobre 2020

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel