Pour essayer autre chose que les psychothérapies classiques verbales (partie 3)

Dans presque toutes les thérapies, les émotions et les ressentis ont un rôle. Maintenant, la place et l’utilisation qui en est faite sont différentes.

18 MAI 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Pour essayer autre chose que les psychothérapies classiques verbales (partie 3)

Cet article est le troisième d'une série qui vous présente certaines approches thérapeutiques complémentaires des thérapies psychanalytiques, des TCC classiques, ou d'approches déjà bien connues telles que l'hypnose et la PNL. Dans l'article ci-dessous : le focusing et l'approche centrée sur les émotions.

Que soient les émotions agréables ou désagréables, elles sont toujours des sources d'information. Je souhaite vous présenter deux approches thérapeutiques qui leur font une place centrale et qui les expérimentent. Certaines thérapies, comme les TCC classiques, vont chercher à rationnaliser. Or les deux approches thérapeutiques suivantes se basent vraiment sur le fait que l'être humain sait toujours beaucoup plus que ce dont il a conscience et que ce qu'il est en mesure d'exprimer.

Emotions

Les émotions sont au cœur de l'anxiété et de la dépression mais également beaucoup de troubles mentaux et comportementaux. En ce sens, les problématiques de santé mentale peuvent se comprendre comme des besoins émotionnels non satisfaits. Par exemple, l'abus de drogues et d'alcool sont liés à une compétence émotionnelle déficiente.

Nos émotions constituent un système de communication extrêmement puissant qui nous dit ce dont nous avons besoin afin que nous puissions agir et le communiquer à notre entourage. Pour différentes raisons, ce système dysfonctionne beaucoup de personnes.

Chez les enfants, lorsque leurs besoins sont acceptés, compris et validés, ils apprendront à s'accepter et à tolérer leurs propres sentiments. Mais lorsque ces besoins ne seront pas satisfaits, l'enfant pourra éprouver de la honte et du dégoût vis à vis de lui-même. Et petit à petit, des dysfonctionnements s'installeront durablement pour la vie d'adulte.

La connaissance des émotions et la promotion des aptitudes et des compétences émotionnelles s'avèrent fondamentales tout autant au niveau individuel, familial que social. Cela permet de prévenir la souffrance humaine.

Focusing

Le Focusing se caractérise par une attention particulière portée aux ressentis corporels comme un moyen de compréhension des situations vécues. Le sens corporel (qui englobe vos sensations, vos émotions, mais qui est plus large encore que ça), concernant une situation sur laquelle vous souhaitez évoluer, vous permettra de développer des réponses adaptées aux difficultés rencontrées. Par exemple, je vous demanderai de traduire l'impression corporelle vague que vous ressentez en images, symboles, couleurs ou formes … qui mettent à jour des parts de vous jusque-là non conscientes. C'est un procédé introspectif et sensitif qui vous propose d'entrer en relation profonde avec vous même pour vous laisser informer de l'intérieur. Cela permet d'avoir une communication ouverte, authentique et fine avec votre univers intérieur. Vous serez surpris de voir que cette attention peut solutionner certaines de vos problématiques. Bien que se suffisant à elle-même, j'associe et intègre le focusing à différentes pratiques. Pour l'expérimenter, j'y fais personnellement des découvertes surprenantes. Cela pourrait vous procurer une véritable joie de partir pour un voyage intérieur. Cette approche est intéressante pour toute situation qui vous questionne.

Approche Centrée sur les Emotions

La thérapie centrée sur les émotions (TCE) vous permettra de mieux identifier, expérimenter, accepter, transformer et gérer de manière flexible vos émotions. Elle prend ses racines dans la thérapie centrée sur la personne (Carl Rogers) et la thérapie gestalt (Fritz Pearls). Accompagné pendant la thérapie de façon empathique, vous pourrez vivre les émotions que vous redoutez dans l'objectif de les découvrir, de les comprendre, de les ajuster ou de les transformer. L'idée est bien sûr de clarifier vos besoins sous-jacents.

La symbolisation et l'externalisation des émotions est un support privilégié et le travail se fait toujours dans une intention de compassion. Ceci se fait en douceur. Par exemple en utilisant le focusing, des techniques narratives, des objets …. Il y a d'ailleurs des indicateurs spécifiques qui induisent l'utilisation de certaines tâches, reconnues comme efficaces empiriquement.

La dynamique émotionnelle utilisée par le thérapeute se basera sur vos émotions comme passage de vous à vous. Vos émotions vous offrent alors des ouvertures vers le bien-être quand vous les mettez à votre service, au lieu qu'elles vous débordent ou vous agissent. Bien entendu, il s'agit d'être soutenu par l'accompagnement du thérapeute qui vous propose une véritable relation.

La thérapie émotionnelle reconstruit, répare, met du sens là où il n'y en avait pas ou plus car des blocages qui perduraient apparaissaient systématiquement à la conscience. Vous apprendrez à utiliser vos capacités et vos aptitudes actuelles (qui faisaient défaut dans le passé, par exemple quand vous étiez enfant vulnérable et en détresse) pour réparer les blessures anciennes, encore actives.

Quelquefois dans votre histoire passée, il a été préférable de vous bâtir des défenses contre vos ressentis. Mais malheureusement ensuite, c'est votre corps qui a été surinvesti: il a alors exprimé ce qui n'avez pu être dit de votre histoire, de vos douleurs, de vos peurs, de vos traumatismes. La thérapie émotionnelle redonne ainsi accès aux émotions justes en passant de nouveau par le corps.

Cette thérapie est idéale pour les troubles de la dépression, les troubles anxieux, les addictions, les troubles alimentaires et les thérapies de couple.

Références :

« La Thérapie Centrée sur les Emotions » de L. Greenberg (2020)

« Focusing – Au centre de Soi » de E.T. Gendlin (2006)

Pour essayer autre chose que les psychothérapies classiques verbales (partie 3) Pour essayer autre chose que les psychothérapies classiques verbales (partie 3)

PUBLICITÉ

Écrit par

Karine BIAVA

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur dépression