Quelles réactions avoir face au silence de l'autre ?

Le silence est une forme de communication complexe avec laquelle il peut être difficile de composer.

18 DÉC. 2018 · Dernière modification: 30 OCT. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Quelles réactions avoir face au silence de l'autre ?

Face au silence de l'autre, il n'est pas toujours facile d'avoir la réaction adéquate. Signe de douleur, de refus, il peut aussi être un signe de bien-être. Découvrez ce que signifient les silences de l'autre. 

Que signifie le silence ? 

Voilà une question complexe ! Selon les personnes et les situations, le silence peut vouloir dire énormément de choses. En couple, si un membre a tendance à être silencieux, il vous faudra comprendre mieux son caractère afin de découvrir ce qui se cache sous ses silences et d'apprendre à gérer la situation comme il faut. 

Contrairement aux idées reçues, le silence est bien une forme de communication ! Mais comme son sens est très profond et variable, on ne l'interprète pas toujours comme il faut. 

  • Apaisement et bien-être : le silence peut être une marque de sérénité, il est nécessaire pour soi-même ou en couple, permettant de profiter de l'indicible, de l'inaudible. De la même façon que l'on se tait devant un beau paysage, on peut avoir besoin de se taire dans certaines situations particulièrement bienheureuses. 
  • Mal-être et détresse : on peut utiliser le silence lorsqu'on refuse de communiquer verbalement ou que l'on n'y parvient pas, mais ce silence ne doit pas déséquilibrer la relation. L'interlocuteur(ice) doit décoder la communication non verbale pour comprendre ce que signifie ce silence.

Pourquoi utilise-t-on le silence ? 

Dans une relation, quelle qu'elle soit, le silence est souvent une autre façon de communiquer lorsque le ressenti est difficile à exprimer, et ce qu'il s'agisse d'un moment de bien-être ou de mal-être. Il peut aussi être utilisé quand on a peur d'être incompris(e), et ainsi éviter tout malentendu. 

chut.jpg

Lors d'un conflit, le silence est aussi une forme d'attaque : on refuse de s'exprimer pour déstabiliser l'autre, parfois pour être certain(e) que ses mots ne seront pas utilisés contre soi, ou tout simplement car on ne souhaite pas se laisser envahir par les émotions en parlant : le silence devient alors la forme de communication la plus rationnelle. 

Comment réagir face au silence de l'autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l'autre : selon nos caractère et notre état d'esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu'il s'agit d'un mode de communication qui va au-delà des mots.

Dans une relation affective, respecter le silence de l'autre est parfois très complexe : on connaît bien la personne, on sait qu'on peut se parler, et on ne comprend pas pourquoi elle se mure tout à coup dans le silence. Il est possible que vous soyez déstabilisé(e) par ce silence, mais vous devez apprendre à le respecter, de la même façon que vous respecteriez la parole. 

Lorsque votre interlocuteur ou interlocutrice décide de se taire, ne prenez pas cela comme un affront, mais comme une expression : précisez-lui que vous en avez conscience en lui disant "je vois que tu n'as pas envie de parler, donc je n'insisterai pas". N'oubliez pas de lui dire que vous êtes toujours présent(e) si elle souhaite vous parler, mais n'insistez pas pour qu'il ou elle vous parle à tout prix, vous ne feriez que renforcer la tension. 

pais.jpg

Comment gérer le silence en couple ? 

Dans une relation, notamment amoureuse, le silence face à une demande d'explication est la preuve qu'il se passe quelque chose. Le risque est alors que le silence parasite la relation : d'un côté, l'un(e) des partenaires forcera pour avoir les explications qui lui sont nécessaires, alors que la personne mutique se refusera à ouvrir la bouche. Ce type de situation est très douloureux pour chaque partenaire, mais ici encore, nous vous conseillons de ne pas insister et de préciser à celui ou celle qui ne souhaite pas parler que vous êtes là si nécessaire, ou que vous pouvez vous tourner vers un(e) thérapeute de couple qui saura mieux prendre en charge ce type de situation. 

Le silence est douloureux pour chacun(e) : pour le ou la mutique, c'est une façon de se protéger ; pour l'autre, c'est comme une trahison, un manque de confiance. 

Lorsque le silence se fait trop présent et que vous sentez qu'il pourrait dériver sur une dispute, préférez vous taire à votre tour et vous éloigner si nécessaire. 

Si le silence s'installe dans la relation et commence à empêcher son bon fonctionnement, soyez présent et expliquez à l'autre que son silence vous inquiète. Expliquez-lui que vous ressentez son silence comme une fuite, et que vous ne pouvez pas rechercher par vous-même les explications manquantes, mais surtout que cette forme de non-explication est en train de briser la confiance entre vous. 

Photos : Shutterstock

Si vous sentez que le silence devient trop pesant et empêche votre relation, n'hésitez pas à consulter un(e) thérapeute de couple

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 14
  • dany26200

    Bonjour et Merci pour cet article que je viens lire par rapport à une rupture amicale, dont je n'ai pas compris le sens. J'avais une amie voisine depuis quelques mois qui m'avait demandé de l'aide, qui m'avait confié sa détresse, sa vie, sans que je ne rentre dans le détail en ce qui me concerne. C'était une personne qui brillait par sa présence, et elle menait tous les débats. On ne pouvait faire autrement que de la remarquer. Dans les débuts de notre amitié, elle m'a cadrée en me disant que quand elle entrait en amitié, elle posait ses conditions. Elle a parlé de trahison, de manipulation, qu'il ne fallait pas la décevoir, sinon, la personne sortait de sa vie, dans une ignorance absolue. J'ai commencé à avoir peur quand un jour, elle m'a envoyé un sms en me disant que je l'avais trahi et elle a fait la même chose à une autre de nos amies en commun et subitement du jour au lendemain, après un appel au secours pour de l'aide, silence radio, plus rien. J'ai eu beau chercher la raison de ce rejet humiliant, mais je n'ai rien trouvé. C'est le Chosting total. Maintenant elle a un compagnon et chaque que je croise le couple, c'est le mépris qui s'affiche sur son visage, elle refuse la politesse du bonjour et lui aussi. J'y vois là de l'incorrection. Je me sens chaque fois, humiliée par ce rejet. Elle continue d'échanger avec nos autres amis, mais ils ne veulent plus venir en voiture devant notre bâtiment de peur d'avoir des histoires. J'ai le sentiment qu'ils sont au courant de quelque chose, mais quoi? Je ne comprends pas pourquoi autant de manque de clarté, alors que je suis quelqu'un de sincère. Cordialement.

  • dany26200

    Bonjour. Je suis une dame de 71 ans et je me pose des question, en ressentant un sentiment de rejet. J'ai une voisine qui est arrivée dans mon bâtiment l'an dernier. C'est une ancienne collègue travail de mon défunt mari qu'elle appréciait beaucoup. Quand j'ai su qu'elle arrivait dans notre bâtiment, je suis allée au devant d'elle pour me présenter, pour lui monter qu'elle pouvait compter sur moi. Un moment donné, elle a eu besoin d'aide, n'ayant pas d'imprimante, elle devait faire des démarches administratives urgentes et m'a demandé si je pouvais l'aider. Ce que j'ai fais sans problème. Il a fallu numériser des documents, qu'elle ouvre sa boite Gmail sur mon ordi et tout a été ainsi envoyé. Un jour elle m'envoie un message sur mon portable en me disant que tous les documents qui étaient sur mon ordi devaient être supprimés, que pour toutes les confidences qu'elle m'avait faite, je devais me taire et que quelqu'un avait piraté sa boite Gmail. Du coup terminé, elle n'a plus voulu m'adresser la parole, m'a raccroché au nez et maintenant m'ignore complètement, même quand nous nous croisons. J'ai demandé des explications, elle a gardé le silence. J'avais fais connaissance de ses filles par Facebook et au téléphone, j'ai été bloquée. Nos amis communs ne me parlent plus non plus. Je ne sais pas ce qui a pu se passer. Le rejet est très marqué. Du coup, alors que j'étais apaisée, j'ai retrouvé mes anciennes angoisses d'un temps lointains et j'aurais aimé savoir ce qu'elle a pu penser pour me rejeter ainsi. quelqu'un jour m'a dit : Tu verras avec l'âge tes amis disparaitront, la nature est ainsi faite! Donc je découvre cette fameuse notion du Ghosting. Bien cordialement.

  • Jou

    On parle de silence douloureux, être en lien avec l'autre sans prendre en compte que son comportement lui est douloureux et parasite la relation mène à la rupture, en restant dans l'incompréhension. On ne parle pas de jardin secret là mais d'une façon de communiquer qui peut s'avérer violente

  • Pibili

    Le silence peut être d'or Le silence peut également être une arme redoutable! Autant un silence peut permettre une communication plus sereine lors d'un conflit par exemple, autant il peut être assassin s'il ne s'ouvre pas sur un dialogue réfléchi. La notion de temps est sans doute importante pour chaque personne et c'est à chacun de respecter l'autre si l'on veut réellement trouver une solution. C'est certain qu'il est plus facile de rester des jours sans s'exprimer lorsqu'on a décidé de faire silence que de rester, ne fusse que quelques heures, sans contact verbal avec l'autre, surtout si cela intervient pour une raison inexpliquée ou un malentendu.

  • Cms

    Bonjour, je comprends que la personne veut resté dans son coin , mais plus le temps passe ,plus il est difficile de supporté son silence . La patience à délimite même en amour

  • eline888

    Effectivement, j en conclus que sans communication dans le couple, rien n'est envisageable. Je partage ma vie depuis 1 an avec homme qui ne parle pas, qui n'exprime rien et qui n'est moteur de rien. C'est une véritable souffrance. Cela me provoque des angoisses et je dorénavant je préfère quitter la pièce ou il se trouve. J'ai tout tenté pour l'aider, je suis hypnothérapeute. J'ai déployé toute ma patience, toute ma compréhension en vain... Aucun effort de sa part, le néant. Je suis de nature curieuse, j'aime la dérision et les discussions profondes et je me retrouve enterrer au côté d'un mort vivant. Je pense que la non communication est une torture et fait terriblement de dégâts sur l'autre. Il ne s'est pas présenté à moi de cette façon. Certes, il n 'était pas bavard ! mais à ce point ! A part me donner la météo le matin et me demander ce que l'on mange ...Sa vie se résume à cela.

  • Rochelle

    Le silence peut-être tout autant "l'expression" d'une souffrance, d'une déception comme une protection. Les mots ne sont pas toujours suffisants à apaiser, soulager... pourquoi, même face à ce type de situation vouloir être encore dans le contrôle de l'autre, de l'existence? "Jardin secret", "intériorité" ont-ils encore un sens dans une époque où tout devrait se dire, se parler? C'est effrayant comme perspective.

  • soso

    Bonjour, Je comprends que la personne qui ne souhaite pas s'exprimer est en souffrance et que c'est un moyen de se protéger. Ce que je ne comprends pas c'est qu'il impose son mal être à l'autre, une fois dans ses filets il continu d'être victime en fait il devient manipulateur. Vivre à ses côtés détruit, use, éteint le conjoint et le pire c'est qu'il n'y a personne dans l'entourage qui puissent comprendre la souffrance que l'on éprouve à vivre à leur côté ! Si on a le malheur de se plaindre on est une mauvaise personne parce que la victime ne se plaint pas, elle est gentille, et en plus on se plaint alors qu'elle ne dit jamais rien. quelle ingratitude ne notre part ! Je n'ai qu'une chose à dire si vous les plaignez vivez donc avec et on en reparlera après !

  • Vanessa

    Le silence est difficile à supporter et creuse le faussé lorsqu il intervient dans un dessacord. Échanger nos différents points de vue peut être alors constructif peut importe l'issue. Mais le silence peut refléter tellement de choses, le respecter, oui, mais pas lorsequ il devuent irrespectueux ou bien le reflet d une absence face à ses responsabilitées Lorsequ il me pèse, je lui dit. J esseye ensuite de faire ma bulle et de ne rien attendre, cela m aide l'orseque se même silence est amené à durer. Je mets forcément beaucoup de temps à revenir alors vers lui, je le vie comme u'e perte de temps

  • Mumu

    Comment rompre le silence quand j'ai tout essayé mais mon partenaire ne répond et réagit jamais


Chargement en cours



derniers articles sur aptitudes sociales