Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Quelle réaction avoir face au silence ?

Le silence est une forme de communication complexe avec laquelle il peut être difficile de composer.

18 déc. 2018 Actualités - Lecture : min.

psychologues

Face au silence de l'autre, il n'est pas toujours facile d'avoir la réaction adéquate. Signe de douleur, de refus, il peut aussi être un signe de bien-être. Découvrez ce que signifient les silences de l'autre. 

Que signifie le silence ? 

Voilà une question complexe ! Selon les personnes et les situations, le silence peut vouloir dire énormément de choses. En couple, si un membre a tendance à être silencieux, il vous faudra comprendre mieux son caractère afin de découvrir ce qui se cache sous ses silences et d'apprendre à gérer la situation comme il faut. 

Contrairement aux idées reçues, le silence est bien une forme de communication ! Mais comme son sens est très profond et variable, on ne l'interprète pas toujours comme il faut. 

  • Apaisement et bien-être : le silence peut être une marque de sérénité, il est nécessaire pour soi-même ou en couple, permettant de profiter de l'indicible, de l'inaudible. De la même façon que l'on se tait devant un beau paysage, on peut avoir besoin de se taire dans certaines situations particulièrement bienheureuses. 
  • Mal-être et détresse : on peut utiliser le silence lorsqu'on refuse de communiquer verbalement ou que l'on n'y parvient pas, mais ce silence ne doit pas déséquilibrer la relation. L'interlocuteur(ice) doit décoder la communication non verbale pour comprendre ce que signifie ce silence.

Pourquoi utilise-t-on le silence ? 

Dans une relation, quelle qu'elle soit, le silence est souvent une autre façon de communiquer lorsque le ressenti est difficile à exprimer, et ce qu'il s'agisse d'un moment de bien-être ou de mal-être. Il peut aussi être utilisé quand on a peur d'être incompris(e), et ainsi éviter tout malentendu. 

chut.jpg

Lors d'un conflit, le silence est aussi une forme d'attaque : on refuse de s'exprimer pour déstabiliser l'autre, parfois pour être certain(e) que ses mots ne seront pas utilisés contre soi, ou tout simplement car on ne souhaite pas se laisser envahir par les émotions en parlant : le silence devient alors la forme de communication la plus rationnelle. 

Comment réagir face au silence de l'autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l'autre : selon nos caractère et notre état d'esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu'il s'agit d'un mode de communication qui va au-delà des mots.

Dans une relation affective, respecter le silence de l'autre est parfois très complexe : on connaît bien la personne, on sait qu'on peut se parler, et on ne comprend pas pourquoi elle se mure tout à coup dans le silence. Il est possible que vous soyez déstabilisé(e) par ce silence, mais vous devez apprendre à le respecter, de la même façon que vous respecteriez la parole. 

Lorsque votre interlocuteur ou interlocutrice décide de se taire, ne prenez pas cela comme un affront, mais comme une expression : précisez-lui que vous en avez conscience en lui disant "je vois que tu n'as pas envie de parler, donc je n'insisterai pas". N'oubliez pas de lui dire que vous êtes toujours présent(e) si elle souhaite vous parler, mais n'insistez pas pour qu'il ou elle vous parle à tout prix, vous ne feriez que renforcer la tension. 

pais.jpg

Comment gérer le silence en couple ? 

Dans une relation, notamment amoureuse, le silence face à une demande d'explication est la preuve qu'il se passe quelque chose. Le risque est alors que le silence parasite la relation : d'un côté, l'un(e) des partenaires forcera pour avoir les explications qui lui sont nécessaires, alors que la personne mutique se refusera à ouvrir la bouche. Ce type de situation est très douloureux pour chaque partenaire, mais ici encore, nous vous conseillons de ne pas insister et de préciser à celui ou celle qui ne souhaite pas parler que vous êtes là si nécessaire, ou que vous pouvez vous tourner vers un(e) thérapeute de couple qui saura mieux prendre en charge ce type de situation. 

Le silence est douloureux pour chacun(e) : pour le ou la mutique, c'est une façon de se protéger ; pour l'autre, c'est comme une trahison, un manque de confiance. 

Lorsque le silence se fait trop présent et que vous sentez qu'il pourrait dériver sur une dispute, préférez vous taire à votre tour et vous éloigner si nécessaire. 

Si le silence s'installe dans la relation et commence à empêcher son bon fonctionnement, soyez présent et expliquez à l'autre que son silence vous inquiète. Expliquez-lui que vous ressentez son silence comme une fuite, et que vous ne pouvez pas rechercher par vous-même les explications manquantes, mais surtout que cette forme de non-explication est en train de briser la confiance entre vous. 

Photos : Shutterstock

Si vous sentez que le silence devient trop pesant et empêche votre relation, n'hésitez pas à consulter un(e) thérapeute de couple

1 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (1)

À lire aussi