Qu'est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ? 7 symptômes permettant de l'identifier

Mon enfant fait-il simplement des crises de colère ou s'agit-il d'autre chose ? Si c'est une question fréquente dans votre foyer, vous avez peut-être affaire à un trouble oppositionnel avec provocation. Découvrez-le.

30 NOV. 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

trouble oppositionnel avec provocation

Le trouble oppositionnel avec provocation est un état dans lequel les enfants ou les adolescents présentent un comportement non coopératif envers les figures d'autorité, comme les parents ou les enseignants. La plupart des enfants atteints de ce trouble ont tendance à se comporter de manière agressive et colérique envers les autres, ce qui finit par entraîner de mauvais résultats à l'école et une mauvaise ambiance dans l'environnement familial. Mais comment le détecter et que faire ?

Qu'est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Le trouble oppositionnel avec provocation est un problème qui survient généralement pendant l'enfance, entre 6 et 8 ans, et qui peut durer jusqu'à l'âge adulte.

Le symptôme principal est très différent des crises de colère normales de l'enfance et, en fait, il est souvent à l'origine de nombreuses difficultés tant à la maison qu'à l'école. En outre, les enfants atteints de ce trouble sont souvent confrontés à des problèmes d'apprentissage liés à leur comportement provocateur. Ce trouble peut se manifester de deux manières, l'une qui commence dans l'enfance ou à un âge précoce et l'autre qui survient soudainement à l'adolescence.

Symptômes du trouble oppositionnel avec provocation

Les enfants atteints de trouble oppositionnel avec provocation ont une attitude très vindicative et radicale envers leurs parents et leurs éducateurs. En fait, ils peuvent faire preuve d'un mauvais comportement délibéré pour s'opposer à ces figures d'autorité. En général, ces enfants ou adolescents ont souvent des difficultés à interagir avec les autres en raison des symptômes suivants :

  1. Ils s'énervent facilement : Les enfants et les adolescents atteints de ce trouble peuvent avoir tendance à s'énerver pour tout, même s'il n'y a pas d'interaction avec eux.
  2. Tendance aux conflits : la plupart des enfants atteints de ce trouble ont tendance à avoir de nombreux conflits en raison de leur attitude agressive et vindicative.
  3. Des crises de colère fréquentes : Les crises de colère impliquent une mauvaise gestion des émotions. Dans ces réactions, les enfants ont souvent un comportement impulsif et agressif.
  4. Faible tolérance à la frustration : Les enfants et les adolescents atteints de ce trouble ont souvent du mal à gérer leurs frustrations. Ainsi, lorsqu'ils se retrouvent dans une situation présentant une difficulté qu'ils ne savent pas comment gérer, ils peuvent finir par exploser émotionnellement.
  5. Mentir constamment : Un autre signe qui peut indiquer qu'un adolescent ou un enfant souffre du trouble oppositionnel avec provocation est le fait de mentir constamment.
  6. Humeur et colère non provoquée : cela signifie que la personne atteinte peut finir par ressentir de l'humeur ou de la colère dans des situations où elle n'est pas confrontée à un problème particulier.
  7. Ne pas se conformer aux règles ou aux demandes des parents et/ou des éducateurs : L'un des symptômes les plus courants de ce trouble est la résistance à l'autorité.

Si vous pensez que vos enfants sont atteints du trouble oppositionnel avec provocation, il est important que vous consultiez un psychologue spécialisé dans les troubles de l'enfant ou de l'adolescent, car ce trouble peut finir par affecter la vie familiale et les résultats scolaires.

Pourquoi le trouble oppositionnel avec provocation se produit-il ?

Bien qu'il n'y ait pas de cause connue, les recherches établissent un lien entre ce trouble et les principales causes suivantes :

  • Génétique : les enfants ou les adolescents dont les parents ont souffert d'un trouble de l'humeur, d'un déficit de l'attention ou d'une toxicomanie sont plus susceptibles d'en être atteints.
  • Mauvaise relation avec les parents : le fait d'avoir un environnement familial négligent ou un manque de soutien parental peut également être impliqué dans le développement du trouble oppositionnel avec provocation.
  • Traumatisme ou maltraitance : le fait d'avoir subi un traumatisme ou une maltraitance pendant l'enfance augmente également la probabilité de développer un trouble oppositionnel avec provocation.

Dans certains cas, le trouble oppositionnel avec provocation peut apparaître avec d'autres problèmes de santé mentale, tels que le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité, les troubles anxieux, la dépression ou les difficultés de langage.

Trouble oppositionnel

Comment faire face à ce problème de comportement ?

En tant que parent, vous pouvez aider vos enfants à faire face à ce trouble en suivant ces quelques conseils :

  • Évitez les éloges directs : Les enfants et les adolescents atteints de trouble oppositionnel avec provocation peuvent avoir tendance à faire le contraire de ce que vous dites. Pour cette raison, les félicitations directes peuvent finir par entraîner un mauvais comportement, il est donc préférable de ne pas les prononcer ou d'avoir d'autres stratégies.
  • Ne discutez pas avec lui : résistez à la tentation de discuter ou de faire la morale à l'enfant et essayez de garder le contrôle. Face à leurs attitudes violentes ou réconfortantes, il est important d'agir calmement et de ne pas tomber dans ce type de comportement.
  • Évitez de vous mettre en colère : les personnes atteintes de trouble oppositionnel avec provocation cherchent à mettre en colère les figures d'autorité car cela peut être gratifiant pour elles.
  • Soyez cohérent avec les règles : Si l'enfant ou l'adolescent a dépassé les limites ou enfreint les règles, il est important de rester ferme face aux conséquences.
  • Donnez à l'enfant ou à l'adolescent un endroit où il peut évacuer ses frustrations : Par exemple, vous pouvez leur fournir un objet qu'ils peuvent frapper ou un endroit où ils peuvent crier leurs émotions négatives.
  • Suivre une thérapie : lorsqu'un enfant/adolescent souffre d'un trouble oppositionnel avec provocation, il est important de suivre une thérapie pour traiter les symptômes en raison de tous les effets qu'ils peuvent avoir sur la vie familiale et scolaire.

Dans de nombreux cas, élever un enfant ou un adolescent atteint de trouble oppositionnel avec provocation peut être épuisant, il est donc essentiel de prendre en compte la santé mentale des parents également. Avec des efforts de part et d'autre, vos enfants obtiendront de meilleurs résultats tant dans leur comportement que dans leurs relations avec les autres.

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Longsdon, A (2020). What Is Oppositional Defiant Disorder (ODD)? Very Well Mind. https://www.verywellmind.com/what-is-oppositional-defiant-disorder-2161913
  • Oppositional Defiant Disorder (ODD). Cleveland Clinic. https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/9905-oppositional-defiant-disorder
  • Casarrella, J (2021). Oppositional Defiant Disorder. Web MD. https://www.webmd.com/mental-health/oppositional-defiant-disorder 

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychologie enfant