Attirance sexualité d’une ado de 14 ans

Réalisée par Baboun · 21 juil. 2021 Aide psychologique

Bonjour,

Ma fille de 14 ans, aînée de 3 filles, se renferme de plus en plus sur elle-même, nous parle à peine et peut s’échapper des journées entières dans sa chambre porte fermée et sans sortir.
Son visage est toujours fermé et ne sourit que très peu. Elle a toujours été plutôt « réservée «  quand elle était enfant, mais depuis depuis deux-trois mois elle s’est complètement renfermée.
Ses relations se limite à sa très bonne copine, relation presque fusionnelle, avec qui elle dialogue beaucoup.

En rangeant ses cours, j’ai découvert des mots, des dessins et autres, faisant état d’une attirance pour les filles, se déclarant bisexuelle. Elle dessine très bien et adore inventer des récits, et les histoires sont souvent une fille qui sort avec un garçon, mais qui est attirée par une fille.
Je n’ai pas l’impression qu’elle est déjà eu une histoire avec un garçon ou une fille.

Je suis donc complètement perdue, car je ne sais pas comment dialoguer avec elle et si je dois parler avec elle de ses attirances.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 JUIL. 2021

Bonjour Baboun,

Merci pour votre témoignage.

Je ne vous conseille pas d'aborder son orientation sexuelle parce qu'il est important que ce soit elle qui aborde le sujet. Peut-être que ce n'est pas ça le problème pour elle, ça peut être un chagrin d'amour (avec fille ou garçon, peu importe), un sentiment d'exclusion ou encore autre chose. L'adolescence ne manque pas de sujets de découverte et de changements qui les mettent en insécurité.
Si vous ciblez cette thématique et que ce n'est pas la bonne, vous diminuez vos chances de démarrer un échange véritable avec elle.

Voici ce que je vous propose (à faire à un moment où elle ne s'y attend pas, genre petit dejeuner ou autre moment où vous êtes avec elle). Pas forcément dans sa chambre. En tout cas, vous êtes seule avec elle.
Vous prenez une feuille de papier vierge et vous pouvez lui dire en montrant la feuille :
"Si la feuille représente tout ce que tu vis, j'ai l'impression d'en connaître ça" (et vous déchirez un petit coin de la feuille). "Comme je t'aime beaucoup et que je tiens énormément à toi, je me demandais si tu voudrais bien partager un autre morceau." (et vous lui tendez/donnez calmement et gentiment le reste de la feuille).
Vous gardez bien sûr le petit coin de la feuille avec vous (il est précieux puisqu'il représente le peu qu'elle vous a déjà partagé) et vous sortez de la pièce. Ne restez pas sur place, ça met la pression et il faut lui laisser le temps de le faire.
Elle ne viendra peut-être pas le jour même mais vous avez instauré un code entre vous. Elle pourra revenir et juste vous donner un bout de feuille, cela voudra dire qu'elle souhaite vous parler, c'est plus facile pour elle comme introduction.

Une fois qu'elle est décidée à échanger, essayez de ne pas l'interrompre pour en savoir plus. Rester ouverte sans réagir trop vite à ce que vous entendez. Encourager là à continuer : "est-ce qu'il y a autre chose?" car il y a de fortes chances qu'elle ne partage pas d'emblée le sujet le plus chaud pour elle. Il est important qu'elle sente que vous êtes là pour la soutenir (sécurité).
Le symbole de la feuille restera un code entre vous. L'idée étant qu'elle partage régulièrement avec vous.

Je vous souhaite une belle relation avec vos filles.

Valérie Communeau,
Coach et Psychologue (ADELI),
accompagnement des transitions de vie et changements professionnels

Si vous souhaitez découvrir l'approche de psycoaching professionnel que je pratique, contactez-moi :)) Profil consultable ici ou sur le web.

Valérie Communeau Psy sur Méry-la-Bataille

43 réponses

336 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIL. 2021

Bonsoir.

Il y a un travail à réaliser concernant votre relation avec le père que votre enfant ressent dans sa vie. Dans sa construction sexuelle, cette relation vous pénalise et elle ressent ce qui vous manque à vous sa mère. N'hésitez pas à me consulter pour en parle de vive voix afin de vous faire avancer à ce sujet. Par l'évolution de la situation vous arrivez alors à mieux dialoguer avec votre fille.

Bien cordialement.

Virgile GROSSIORD.

Virgile Grossiord Psy sur Saint-Lupicin

152 réponses

80 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIL. 2021

Bonjour Baboum.

Merci pour votre témoignage.

Je vois bien que la souffrance de votre fille est difficile à vivre pour vous. Et en même temps elle est en pleine adolescence. Et dans cette période la souffrance est presque normal. C'est un passage difficile où l'on se pose beaucoup de question. Et peut être que son attirance pour les filles la dérange... Elle doit faire ses expériences seule. Je ne vous conseille pas de lui en parler car c'est son intimité et peut que cela va la perturber encore plus. D'ailleur pourquoi ranger ses cours vous même ? Elle ne peut pas s'en occuper.

Donc si elle découvre que avez regardé dans ses cours elle risque de ne pas apprécier ....

Par contre resté bienveillante et ouverte avec elle . Vous pouvez très bien lui demander comment elle va ? Comment se passe les cours ? Qu'est-ce qu'elle ressens comme émotions et ce qu'elle pense . Faire le psy ^^ mais sans aller dans les détails et sans lui dire votre découverte.

Et pourquoi ne pas aborder la sexualité avec elle ? De manière général et elle vous dira ce qu'elle a envie de vous dire. Mais de se sentir écouté et aimé de manière inconditionnel va la sécuriser. Et elle pourra prendre confiance en elle peu importe ses orientations.

A votre écoute si besoin.

Mathieu PERE ESCAMPS (Psychopraticien et Coach).

Mathieu PÉRÉ-ESCAMPS Psy sur Eysines

523 réponses

566 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour,
Votre fille est en quête de son identité sexuelle et il serait maladroit d'aborder avec elle cette question de manière frontale et encore plus de lui révéler que vous avez eu accès à son intimité en "rangeant" ses notes.
Ces histoires qu'elle écrit peuvent révéler une peur d'exprimer ses ressentis "fille qui sort avec un garçon mais qui est attirée par une fille". Avez vous eu déjà l'occasion de vous positionner devant elle sur l'homosexualité en général, au cours d'une conversation avec d'autres personnes par exemple ? Si oui, qu'en avez vous dit ? A-t-elle une raison de croire que vous le prendriez mal ?
Par ailleurs, si son orientation sexuelle allait dans ce sens, il est tout à fait normal qu'elle en soit elle-même perturbée : la société évolue à ce sujet mais le sujet reste encore tabou et certaines personnes sont encore hostiles (y-en-a-t-il dans votre entourage ?) y compris dans le milieu scolaire.
Rien ne vous empêche, à un moment choisi, lorsque vous serez toutes les deux de lui dire que vous la trouvez soucieuse et qu'elle peut vous parler si elle le souhaite. Vous pourriez lui dire que l'adolescence est un moment parfois compliqué, celui des premières amours et pourquoi pas, si vous la sentez attentive, lui raconter comment ça passait pendant votre propre adolescence et en y allant très doucement aborder le sujet de l'homosexualité.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4488 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour Baboun,

Je vois plusieurs sujets dans votre questionnement.

Tout d’abord, se renfermer dans sa chambre à 14 ans est chose fréquente. L’adolescent a besoin de se retrouver lui-même pour découvrir les transformations de son corps, sentir le passage entre l’enfance et l’âge adulte.
Par contre si vous cernez un changement radical depuis 2-3 mois, alors savez-vous ce qui s’est passé il y a 2-3 mois ? Votre fille aurait-elle vécu quelque chose dont elle ne peut pas parler ? En tout cas pas avec vous. Ce qui est rassurant c’est qu’elle peut parler avec son amie.

Ensuite sur la question de bisexualité, l’adolescence est justement le moment où toutes les questions se posent. Et il est plutôt sain qu’elle se les pose maintenant plutôt qu’à 40 ans ! Au moins elle aura eu le temps d’explorer tous les cas de figure avant de les rencontrer.

En quoi cela vous touche t-il cette éventualité de bisexualité ? Comment vous sentez-vous avec cela ?

Je vous invite à découvrir la CNV, Communication Non Violente, pour apprendre à se parler : en étant dans une observation la plus neutre possible, vous pourriez dire à votre fille, que vous avez observé depuis quelques temps qu’elle s’enferme longuement dans sa chambre.
Quels sont vos ressentis, émotions à partir de cette observation ? Vous êtes triste de cette situation, ressentez-vous un poids dans la poitrine, une boule au ventre ? etc  Vous pourriez lui dire, ce que vous ressentez simplement, « je suis triste ou inquiète ».
Puis quels sont les besoins derrière ces constats ? Besoin de partage, d’échange, besoin de considération ou de reconnaissance, besoin d’amour ? Ou tout simplement besoin de connexion ?
Alors vous pourriez déjà commencer par lui demander une connexion « j’aimerais bien que nous prenions un temps pour nous parler, à quel moment ce serait possible pour toi ? »
Et ensuite, mettez-vous en empathie avec elle, demandez-lui ce que ça lui fait que vous ayiez envie d’une connexion avec elle, et déclinez pour elle ses ressentis, ses besoins, que nourrit-elle en passant du temps dans sa chambre ? Quels sont ses besoins ?
Puis comment pouvez-vous vous accorder ensemble ou pas ? Peut-être que ces besoins ou une partie de ces besoins peuvent être satisfaits avec son amie et peut-être une partie avec la famille, dites-lui que votre préférence serait d’avoir des temps partagés, et trouvez ensemble le temps qui vous convient. Une heure par jour ? Une balade par semaine ? Une activité ?... Et demandez-lui comment elle se sent avec cette situation.

Pour la question de la sexualité, attendez d’avoir rétablit une plein confiance et un dialogue fluide avant de l’aborder, vous risqueriez de la voir se refermer encore plus. Ce que vous avez vu dans sa chambre est une sorte d’intrusion. Vous n’avez pas respecté son intimité, si elle s’en aperçoit, la confiance risque d’être mise à rude épreuve.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2129 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour

A 14 ans les enfants peuvent facilement se renfermé sur eux même pour diverses raisons.
Votre récit laisse à penser qu elle a peut être peur d un rejet suite à ses pensées ou plus.
Ses dessins sont probablement le moyen pour elle de s exprimer sereinement sans tabou.
Quand à son amie fusionnelle comme vous l'a définissez, elle peut être plusieurs choses. Une confidente, une amie qui a les mêmes pensées qu elle avec qui elle se sent en confiance par exemple.
Pour lui parler ce n est pas toujours évident, vous pouvez induire vous même la conversation ou bien pourquoi pas faire appel à un médiateur familial qui peut se déplacer à domicile pour évaluer avec vous la situation lorsqu elle est présente afin de pouvoir dialoguer avec elle entre deux sans pour autant l oppresser et qu elle se sente agressée ou obligée de parler.

N hésitez pas à me contacter si besoin. Bon courage à vous Cordialement

Anonyme-389107 Psy sur Cherbourg-Octeville

7 réponses

4 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour,
Souvenez-vous quand vous étiez vous-même ado, auriez-vous aimé que votre maman entre dans votre intimité ?
L'adolescence est l'âge des secrets intimes et les parents ne sont pas invités dans cette sphére-là.
Cependant, vous êtes toujours sa mère :) et vous vous inquiètez de sa sexualité. Qu'est-ce qui vous inquiète vraiment ?
Si vous n'aviez pas lu ses mots, le seriez-vous ?
En quoi vous sentez-vous perdue ? Votre fille vous échappe, elle commence à prendre son indépendance et votre rôle en tant que parent est de l'y aider et en même temps de la protéger (mais pas trop...) afin qu'elle se sente en sécurité.
Ce que vous avez découvert dans ses écrits montre qu'elle cherche à s'affirmer, c'est probablement qu'elle se sent suffisament sécure : vous avez bien fait votre travail :) Vous pourriez lui en parler si l'occasion se présente, sans forcer votre curiosité, juste pour échanger et vous rassurer.
Si vous avez le moindre doute inquiètant, n'hésitez pas à consulter un.e psy afin de vous faire accompagner.
Bon courage
Dominique

Dominique Louvel Psy sur Quimper

546 réponses

435 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour Baboun,

Je vous remercie pour le partage et la sincérité de votre message.

Rassurez vous, votre fille est une ado, actuellement elle se cherche et voudrait comprendre beaucoup de choses sur elle même et sur ses choix à venir. Elle est dans une phase de construction pour aller vers sa vie d'adulte, laissez lui du temps. Félicitez là pour ses beaux dessins et dites lui que vous êtes présente et à l'écoute tout simplement.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie Lugari - Psychanalyste - Praticien en Psychothérapie - Sexothérapeute
Retrouvez moi directement de chez vous pour votre plus grand confort en visio
via la téléconsultation sur Doctolib ou cette plateforme ci

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10852 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour,
L'adolescence est une préiode de remise en question, des idées, des taboos et des envies ou fantasmes apparaissent sans que cela soit définitif. Il y a un travail de ces hormones naissant et un apprentissage a les gérer sous une forme ou une autre.
Nous pourrions parler de cela ensemble, vous aider à mieux la comprendre, en lien avec son caractère naissant et à mettre en place un dialogue.

Avec bienveillance, empathie et sans jugement, je consulte en cabinet ou mais aussi en visio (Doctolib) : cela permet une grande discrétion et confidentialité, sans vous déplacer et aux moments ou vous êtes disponibles.
Bien cordialement,
Christian RICHOMME
Psychologue-Psychanlyste-Sexologue.

Christian Richomme Psy sur Paris

1711 réponses

826 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour,

L’adolescence est une période très difficile pour la personne qui la vie, mais également pour son entourage. Votre fille, quelles que soient ses orientations sexuelles semble se chercher. Le fait qu’elle a toujours été un peu renfermée paraît indiquer aussi ce questionnement et ce malaise plus ou moins profond qui la tiraille. En effet, la culture familiale et sociétale voudrait qu’un couple soit de sexe opposé à l’image des parents.
En tant qu’adolescent, il n’est pas habituellement facile de dialoguer avec ses parents. La peur de décevoir, de se faire « gronder » comme le petit enfant que l’on est encore, etc. limite grandement les échanges. Il y a donc peu de chance qu’une conversation survienne spontanément d’autant plus que votre fille est de nature renfermée.
La meilleure chose à faire est bien sûr de l’aimer telle qu’elle est sans jamais lui tenir rigueur d’aucun de ses choix. Vous pouvez lui dire cela, en lui rappelant votre rôle de protection, et d’amour inconditionnel que vous lui donner et devez. Vous lui direz que si elle a besoin un jour de vous questionner ou vous parler sur n’importe quel sujet, que vous serez toujours à l’écoute sans jugement. Ensuite, laissez là venir à vous. Cela peut se faire rapidement, comme jamais, mais il y a tout de même de plus fortes chances en laissant cette porte entrouverte qu’elle la franchisse. Vous produiriez l’effet contraire en tentant de la forcer alors que ce ne sera pas le moment pour elle.
Rassurez-la, aimez-la, et faites lui savoir qu’elle pourra compter sur vous en cas de besoin, ne la jugez pas et tout ira pour le mieux.
Votre fille peut aussi avoir peut-être plus de facilité à se confier à une personne externe à la famille, comme sa meilleure amie. Mais cela peut-être également un praticien qui pourrait l’aider dans cette période difficile. Mais il faut qu’elle en fasse la demande expressément.

Je reste à votre disposition pour tout besoin complémentaire,
Christophe

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3451 réponses

3468 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIL. 2021

Bonjour,
Effectivement, ce que vous décrivez et une situation délicate, pour laquelle, il faudrait pourtant éclaircir.
Peut-être pourriez-vous en vous approchant de votre fille, lui dire simplement, que vous êtes inquiète face à son attitude. Que vous avez l'impression qu'elle n'est pas heureuse, et que aimeriez l'aider. Et si pour elle c'est compliqué pour elle de vous parler, qu'elle a tout moment prendre contact avec un ou une thérapeute qui pourrait l'aider dans ce moment difficile pour elle. Et que vous pouvez l'aider à trouver quelqu'un avec elle si elle le souhaite.
Je reste à votre écoute.
Nelly Winter psychopraticienne en Maïeusthésie et praticienne certifiée en Hypnose et praticienne certifiée en TCC (thérapie cognitive et comportementale) sur Bordeaux et alentours

Nelly WINTER Psy sur Ambès

258 réponses

301 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses