Attirances ou orientations romantiques

Réalisée par Léna · 25 nov. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

J’exprime ces mots aujourd’hui car je me sens un peu perdue dans mes sentiments et mes ressentis.
Depuis toujours, je suis une jeune fille assez classique qui ne s’est jamais posé de questions quant à ses attirances ou orientations romantiques. J’ai grandi en étant entourée d’amour par ma famille, j’ai perdu mon père à l’âge de 12 ans mais je voue un amour inconditionnel à ma mère. Elle a toujours été là pour moi pour m’accompagner dans tout. Je me suis forgée donc comme une jeune femme d’aujourd’hui 26 ans par cette histoire.
Concernant mes relations amicales, cela s’est toujours extrêmement bien passé et j’ai toujours noué de vraies amitiés avec mes amies que j’admirais énormément. J’avais une réelle carence de confiance en moi physique qui me faisait constamment ressentir que je n’étais pas « assez bien », assez jolie ou assez parfaite extérieurement pour qu’un homme s’intéresse à moi. J’étais obsédée, et je rêvais du fait qu’un jour, je tomberai sur l’homme parfait sur un cheval blanc qui me comprendrait, m’accepterait comme je suis, donc imparfaite, et ferai de moi la plus heureuse des femmes. Ayant eu le manque d’un père durant mon enfance, j’ai toujours souhaité construire une famille avec un père pour mes enfants qui soit présent et qui puisse les protéger. Pour moi, je veux leur offrir ce que je n’ai pas eu la chance d’avoir suite aux circonstances de la vie. J’ai évolué donc dans ce rêve jusqu’à l’année de mes 24 ans. Il y a donc deux ans maintenant, j’ai réussi un examen très important qui ponctuait la fin de mes études. C’était un examen intense qui a requis pour moi d’aller chercher dans mes ressources les plus profondes. Je me suis donnée corps et âme et suis passée par des moments de stress intenses que je n’avais jamais connu dans ma vie. Pour moi, c’était l’accomplissement le plus grand du début de ma vie et le challenge personnel le plus difficile à gérer. Durant cette période, j’étais extrêmement concentrée et j’ai commencé à un peu me transformer physiquement, passant de mon corps d’adolescente avec ses rondeurs que j’avais gardé jusque là, à un corps de femme. J’ai perdu du poids, sans y faire attention et même sans le vouloir et mon visage s’est affiné. J’ai commencé à me trouver jolie et je ressemblais un peu aux filles que j’admirais tant car je commençais à exister dans le regard des autres, et surtout celui des hommes que j’avais tant cherché auparavant. Je me suis rendue compte à ce moment-là de la carence de confiance en moi qui m’occupait tant l’esprit auparavant, car je me dénigrais beaucoup et repoussais donc tout homme extérieur qui tentait de s’approcher car ils n’étaient jamais ce que je pensais attendre. Je voulais un coup de coeur, un homme qui au premier abord serait celui que j’épouserai et qui serai mon idéal.

A compter de ce moment-là, je me suis sentie observée, regardée et désirée, et cela m’a quelque peu chamboulée. J’atteignais enfin ce que je croyais me rendrais heureuse. Alors oui, j’étais heureuse pour moi-même car je prenais de la confiance en moi (car désirée dans le regard de l’autre), mais s’est également développé quelque chose que je ne soupçonnais pas.
En effet, à compter de cette période, c’est comme si une nouvelle porte s’était ouverte dans mon esprit. Une que je ne pensais pas exister dans ma vie et qui ne s’est jamais exprimée auparavant, sans un soupçon. D’un coup, j’ai commencé à poser mon regard non plus seulement sur les hommes, mais sur les femmes également. Au début, je pensais devenir complètement folle, je ne comprenais pas ce changement soudain. Je commençais à ressentir des choses pour des femmes que je voyais que je n’avais jamais ressenti auparavant. J’ai toujours considéré les femmes comme des mères, des soeurs, des amies. Jamais autrement. Et d’un coup, ma tête changeait de paradigme et je commençais à les envisager différemment. Cela a été une période extrêmement difficile pour moi car je ne comprenais rien à ce qui m’arrivait. J’étais complètement perdue car cela remettait en question tous les compteurs et les paramètres auxquels j’étais habituée. Un changement si violent et soudain, cela m’a mise dans un était extrêmement triste et solitaire, une forme de petite dépression. Comment moi, une fille qui se connaissait, qui avait passé énormément de choses dans sa vie, qui était enfin arrivée à une stabilité et une acceptation d’elle-même physique, également une femme extrêmement féminine, et qui a toujours adoré extérioriser sa féminité (c’est encore le cas aujourd’hui, je suis fan de mode, de maquillage et des jolies choses féminines), pouvait ressentir une sorte d’attraction pour certaines femmes. Il m’a fallu beaucoup de temps pour envisager ce phénomène, j’ai d’abord pensé que je n’arriverais même plus à sortir dans la rue car toutes les femmes me faisaient peur, j’avais l’impression d’une agression constante. J’ai ensuite commencé à apprendre à vivre avec ce doute et ces questions qui tournent constamment dans ma tête. Cela a également remis en question mes attirances et sentiments pour les hommes. Je me suis alors demandée, comment est-ce possible que j’ai été attirée par eux toute ma vie, que je les ai tant désirés, et aujourd’hui que je remette même ça en question. Pourtant, je continue aujourd’hui à les désirer.
Je me pose constamment donc ces questions, à savoir suis-je attirée par les hommes, les femmes, ou les deux, pour l’instant ma réponse porte plutôt sur les deux, mais sentimentalement, puis-je développer des sentiments pour les deux également ou pour un seul, ça, je ne sais pas encore. Je jauge toutes les personnes qui m’entourent constamment pour « tester mon attirance » et j’ai la gorge nouée tous les jours, un sentiment de stress qui ne me quitte pas.

Voici pour les éléments de mon début de parcours de vie.

Cependant, un autre élément est venu prendre une place dans ma vie. J’ai rencontré un garçon ! Cela fait six mois que nous nous fréquentons. Au début, cette relation n’était pas pour moi issue d’un coup de foudre. C’était plutôt la découverte de tout, appréhender un homme qui voulait être avec moi, et avec qui j’acceptais de sortir. J’étais extrêmement stressée au début, à me poser la question de savoir si j’étais attirée par lui, si je le trouvais beau, s’il me plaisait simplement. Et plus le temps passe, plus j’ai appris à le connaitre, à m’attacher à lui, à être attirée. Je dois dire qu’il me fait découvrir des choses que je ne connaissais pas et je me sens très attirée quand je suis à côté de lui. Physiquement, il me comble. Cependant, j’ai quand même en moi toujours ces sentiments qui persistent, qui viennent à des moments, plus ou moins forts, qui me disent que je ne suis pas totalement honnête avec lui, que je lui mens car il ne me connait pas entièrement.
A cause de cela, je doute de mes sentiments pour lui, j’ai du mal à le faire rentrer dans mon coeur, je suis perturbée et j’ai cette boule à la gorge qui persiste tous les jours. On se correspond sur bien des points et je sais qu’il est sincère et qu’il m’aime réellement. Il est sensible et j’adore chez lui ce côté doux et fort, car il est également très convaincu et convainquant. Il a tous les traits masculins que j’aime chez un homme. Mais comme je l’ai dit, je me sens si coupable que j’ai du mal à le faire entrer dans mon coeur car j’ai l’impression qu’il ne me connait pas totalement. J’ai tellement peur qu’il me rejette que j’ai envie de le rejeter avant pour éviter la douleur et le trahison. Cependant, je me dis que je suis tout de même honnête avec lui dans ce que je ressens et ce que je pense. Je ne lui ai jamais menti, je ne me suis pas forcée à évoquer des sentiments que je n’avais pas au début. J’ai du mal à lui livrer mes sentiments profonds, contrairement à lui qui l’a fait plus tôt que moi. Cependant bizzarement, j’ai l’impression d’avoir plus besoin que lui de démonstration d’affection quotidienne et donc je lui en réclame beaucoup. J’ai parfois envie de lui dire que je l’aime, je lui ai déjà dit d’ailleurs, après que lui me l’ai dit. J’ai tenté de ne pas lui répondre au moment où il me l’a dit et je ne voulais pas lui dire car je ne le ressentais pas à ce moment-là. J’ai donc attendu le moment propice.

Aujourd’hui, j’ai des sentiments pour lui mais je me sens comme tiraillée tous les jours par le fait de savoir ce que je dois faire. Si je m’accroche à lui et à notre histoire, je perpétue mon rêve qui se réalise d’être avec un homme avec qui je peux construire ma vie, si je l’arrête pour vivre autre chose, et peut être pas avec un homme, j’ai l’impression de me perdre dans des limbes de doutes et de questions, sans savoir où je vais et si cela m’apportera quelque chose. Parce que je ne peux nier que si notre histoire s’arrête, j’en souffrirai réellement.
Bien sûr, nous avons nos points de désaccord et lui a une nature extrêmement anxieuse. Cette anxiété l’a amené plusieurs fois à avoir des crises de panique et d’angoisse très sévère, ingérables, et très difficiles à appréhender. C’était le début de notre relation lorsque ces crises ont commencé et je ne savais absolument pas comment gérer cela. Je pensais sans cesse que nous allions nous séparer car il ne semblait pas heureux avec moi et pourtant, nous avons tenu, nous nous sommes accrochés.

Tant de questions et de doutes donc me font penser que je veux me comprendre, être honnête et surtout être honnête avec lui. Je souhaite pouvoir lui ouvrir mon coeur comme lui le fait et qu’il me touche. Je souhaite être apaisée et sereine, ce que je ne suis pas pour le moment. Je cherche donc des solutions pour parvenir à cela et me pose la question de quoi faire pour agir.

Merci beaucoup de m’avoir lu et d’avoir pris le temps de me comprendre,

Cordialement,

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 DÉC. 2023

Bonjour Léna,

Tout d'abord, merci de partager ces aspects intimes et complexes de votre vie avec nous. Il est normal de se sentir perdue face à des questionnements sur ses sentiments et ses attirances, surtout lorsque cela remet en question des schémas émotionnels bien établis.

Votre parcours, marqué par la perte de votre père et le désir de construire une famille, a forgé votre vision des relations. Les changements physiques et émotionnels que vous avez vécus après votre examen ont ouvert de nouvelles perspectives, notamment en ce qui concerne votre attirance envers les femmes. Il est important de souligner que ces découvertes ne sont pas anormales, et beaucoup de personnes traversent des phases d'interrogation et d'exploration de leur orientation.

Concernant votre relation actuelle avec votre compagnon, il semble qu'il y ait une dualité entre les sentiments que vous éprouvez envers lui et les questions persistantes sur votre attirance envers les femmes. La culpabilité que vous ressentez peut être liée à une volonté d'être honnête avec lui, mais cela peut aussi générer des tensions internes.

Une communication sincère et bienveillante avec votre compagnon semble essentielle. Expliquez-lui vos sentiments avec autant d'honnêteté que possible, en soulignant que cette démarche découle d'une volonté de compréhension mutuelle plutôt que d'une remise en question de votre relation. Il pourrait être compréhensif et ouvert à une discussion approfondie sur vos émotions.

Quant à vos inquiétudes au sujet de son anxiété, il est crucial de reconnaître que les débuts de relation peuvent être anxiogènes pour diverses raisons, comme les changements hormonaux, le stress de satisfaire les attentes, et la peur de l'échec. Rassurez-vous sur le fait que ces moments d'anxiété ne sont pas rares, mais qu'ils nécessitent une communication ouverte et un soutien mutuel pour les surmonter.

Enfin, vos rêves de petite fille, notamment l'idéal masculin, peuvent avoir été influencés par la perte de votre père. Le décès de votre père à un moment sensible de votre construction en tant que femme peut avoir figé certaines représentations. Explorer ces aspects avec sensibilité peut contribuer à une meilleure compréhension de vous-même.

Si vous ressentez le besoin d'explorer davantage ces questions et de trouver des solutions pour vous sentir plus apaisée, je me tiens à votre disposition en tant que Gestalt-Praticien. Mon accompagnement vise à soutenir une communication sincère et bienveillante, et à rétablir le bien-être mental, émotionnel et relationnel. N'hésitez pas à me contacter si vous pensez que cela pourrait vous être bénéfique.

Prenez le temps nécessaire pour vous comprendre et prendre des décisions éclairées. Vous méritez d'être en paix avec vous-même.

Bien à vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien
Accompagnement humaniste pour le bien-être mental, émotionnel, et relationnel
Individuel et de couple en présentiel (79) et en ligne partout dans le monde*
*(langue française uniquement).

Laurent Farret Psy sur Nantes

200 réponses

2089 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2023

Bonjour Léna

Vous avez le droit d'avoir un jardin secret et des fantasmes et ce n'est pas parce que vous ne lui dites pas tout que vous n'êtes pas honnête avec votre petit copain.
Lui parler de ce que vous ressentez peut donner une importance à vos pensées alors qu'elles ne sont visiblement que des fantasmes.
Laissez vous vivre et n'essayez surtout pas de contrôler vos pensées (elles ne sont que des pensées).
Si un jour votre histoire s'arrête ça sera parce que vous n'avez pas suffisamment de sentiments pour envisager un engagement fort et long ou alors parce que vous n'aurez pas réussi à surmonter un problème.
Je ne sais pas si ça peut vous aider mais je suis à votre écoute
Bien à vous
Charlotte
Psychologue
rdv en ligne sur psychologue.net

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

249 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses