Attouchement frère à sa soeur

Réalisée par Laurent.G · 2 avril 2023 Aide psychologique

Bonsoir,
Je vous écrit à chaud car je viens d'apprendre de la bouche de ma fille de 4 ans, que son frère de 13 ans lui aurait montré son sexe et qu'il lui aurait "massé" ses parties intimes.
Cet acte serait arrivé qu'une fois il y a quelques mois.
Ce sont des propos qui sont sortis de sa bouche sans contexte particulier. Elle jouait avec lui à se cacher des monstres et c'est là que la situation a débordée.

Je me sens tellement abasourdi par cette confession, sortie de la bouche de ma fille.
Pour le contexte, ma fille vit avec ma compagne et moi. Mes garçons, j'en ai 2, vivent avec mon ex femme. Ils sont âgés de 13 et 11 ans. Je les vois que pendant les vacances scolaires car ils habitent à 800 km de mon domicile.
Il y a beaucoup d'amour quand la fratrie est réunie.
Je savais pour l'aîné que les hormones et la découverte de son corps deviendrait prochainement un sujet.
J'essaie d'avoir des conversations plus intimes avec lui mais ce n'est pas simple avec un pré ado.
Mais je n'étais pas préparé à entendre ce que je viens d'apprendre.
Désormais, je ne sais pas trop comment agir.
Dois-je emmener ma fille dénouer cela chez un pédo psy ? Je ne souhaite pas que cela devienne un trauma et lui transmettre mon choc.
Concernant mon fils, sa mère va nier surtout si mon fils nie également.
Elle a tendance à croire que c'est encore son bébé et le sur proteger, mais il est au collège et il entend et voit (vidéos sur téléphone) des choses qui ne sont pas de son âge. Il en parle parfois mais il n'est pas simple d'anticiper.
Du coup, j'ai plutôt envie de le confronter lorsqu'il viendra pendant les vacances. Mais est ce la bonne solution?
Doit on envisager une thérapie familiale ?
Je vous avoue que je ne sais pas comment procéder afin, d'abord qu'il avoue son acte, savoir si son acte a une problématique plus profonde et ne pas le braquer, mais aussi qu'il prenne conscience de la portée de son agissement, tout en restant à ma place de père car je suis choqué mais je ne suis ni la victime ni l'agresseur.

Peut être avez vous été confronter à ce genre d'événement. Alors merci par avance pour vos retours.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 AVRIL 2023

Bonjour Laurent,

Merci pour votre témoignage et votre question.
Vous dites que vous n'êtes ni la victime, ni l'agresseur sauf que vous êtes le père des deux ! Donc doublement concerné.
Et responsable car vos enfants sont mineurs.

Vous pouvez déjà vous réjouir que votre fille ait pu vous parler. Cela montre une grande confiance entre vous. C'est précieux car dans son insouciance de petite fille, elle a probablement perçu l'interdit ou le danger.

Alors oui vous devez parler à votre fils. Pour l'instant je vous invite plutôt à un entretien seul à seul.
Ne mêlez pas sa mère pour l'instant, si vous êtes éloignés géographiquement et que vous sentez qu'elle risque d'aller dans un sens différent du vôtre.
Quand votre fils sera là, invitez-le à un temps à deux. Emmenez-le faire une grande ballade, puis posez-vous dans un lieu neutre, un coin de forêt, une cabane... ou tout autre endroit qui vous semble approprié. Dites-lui que vous avez quelque chose d'important à lui dire. Et parlez de votre sexualité. Parlez de vous, racontez-lui comment vous étiez à son âge, à la pré puberté, à la puberté, à l'adolescence.
Et puis écoutez-le, demandez-lui comment c'est pour lui. Vérifiez s'il a déjà été touché par quelqu'un d'autre. Un enfant, un adulte. Qui ? Puis demandez-lui ce qui s'est passé avec sa soeur. Sans accusation, demandez-lui sa version. Soyez à l'écoute, rassurez-le que quoi qu'il se soit passé, vous l'aimerez toujours. Apprenez-lui ce qui est interdit, apprenez-lui à gérer ses pulsions en expliquant comment vous faites. C'est votre rôle de père et c'est à vous de vous en occuper.
Sachez que cette conversation restera gravée dans sa mémoire et qu'elle pourra devenir une référence pour lui dans sa sexualité naissante. Soyez à côté de lui dans le respect et dans l'écoute. Ne le culpabilisez pas plus qu'il ne doit déjà l'être lui-même ou le sera quand il aura compris la gravité de son geste.

En parallèle il me semble important que votre fille soit vue par un professionnel. Qu'elle sache aussi que ce geste est interdit, qu'en aucun cas elle ne doit accepter cela de qui que ce soit. Et qu'elle a très bien fait d'en parler. Qu'elle pourra continuer à jouer avec son frère parce qu'on lui a expliqué qu'il n'avait pas le droit de la toucher dans ses parties intimes et qu'il ne recommencera pas.

Dans un 3ème temps, peut-être qu'une thérapie familiale sera nécessaire. En y incluant votre 2ème garçon qui devra aussi être informé et recevoir aussi votre enseignement seul à seul avec vous.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1911 réponses

2138 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2023

Bonjour Laurent

Tout d'abord merci pour votre message qui, je l'imagine, n'a pas dû être simple à rédiger.
Votre fille de 4 ans vous en a parlé (presque immédiatement) ce qui est extrêmement rassurant : cela est la preuve qu'elle se sent en confiance avec vous et votre conjointe. Pour elle, le plus important est de savoir que vous êtes là pour elle, qu'elle peut parler et exrpimer ce qu'elle vit et ce qu'elle ressent sans peur d'être jugée. Pour l'instant, je pense que du côté de votre fille, il faut surveiller sa relation à son frère et voir comment elle se sent, lui permettre d'en reparler si elle en éprouve le besoin.
Du côté de votre fils, je vous recommande de ne pas en faire un tabou : c'est à dire d'en parler avec lui seul à seul (dès que l'occasion vous semble propice) en lui disant "ta soeur nous a dit que...." . Ainsi vous l'autorisez à donner sa version des faits, sans le juger mais plutôt en essayant de comprendre ce qu'il s'est passé. Selon sa réaction, vous pouvez lui demander si il a déjà vu des gens faire ça et si oui, où. Cela sera l'occasion de parler d'éventuels réseaux, sites ou discussions avec des copains sur ces sujets là. Les pré ados ont besoin d'entendre ce qui est "normal" et ce qui ne l'est pas. Ils ont besoin de références d'adultes pour ensuite se positionner et se construire leur propre opinion.
Peu importe le discours de sa mère (votre ex femme), vous vous devez de lui exprimer votre propre avis sur la question pour lui permettre de se positionner. Cette discussion vous permettra de voir ses réactions, d'observer si il se sent gêné de parler de tout cela et de faire tomber les tabous qu'il pourrait y avoir autour du thème de la sexualité.
Oui, le fait de découvrir tout cela trop tôt peut avoir un impact pour la suite SURTOUT si il n'est pas possible de parler et d'exprimer son ressenti. En ouvrant la discussion avec vos enfants, vous leur permettez de poser toutes les questions qu'ils ont dans la tête et cet échange fait qu'aprés ils auront moins besoin d'aller vérifier des choses par eux mêmes.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner davantage et espère avoir répondu à vos questions.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème


Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2371 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2023

Bonjour Laurent,

En effet, il serait vraiment profitable de faire suivre votre fille dans un premier temps.
Je vous engage aussi à en parler avec la mère de votre fils. Même si elle ne vous croit pas sur le moment, au moins, elle aura été prévenue si d’aventure d’autres événements identiques survenaient dans le futur.
Vous pouvez essayer de discuter avec lui, mais cela risque d’être bien difficile. Néanmoins, c’est un essai qu’il faut faire.
Surtout, ne restez pas seul devant ce problème.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3505 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2023

Bonjour, oui effectivement, l'urgence est de consulter avec votre fille, le professionnel vous donnera les bons conseils pour aborder le sujet avec votre fils après. Demander une consultation urgente. Bien à vous. Valérie Garnier cabinet de thérapie limoges

Valérie Garnier Psy sur Limoges

56 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2023

Bonjour Laurent,

Je suis désolée d'apprendre cette situation difficile pour vous et votre famille. Il est compréhensible que vous soyez choqué et que vous ne sachiez pas comment agir.

La première chose à faire est de veiller à la sécurité et au bien-être de votre fille. Vous pouvez envisager de l'emmener voir un pédo-psychiatre pour obtenir de l'aide et du soutien pour elle. Il est important de ne pas minimiser l'incident et de prendre au sérieux les propos de votre fille.

En ce qui concerne votre fils, il peut être utile de le confronter lorsqu'il viendra pendant les vacances. Cependant, il est important de le faire de manière constructive et non accusatoire. Vous pouvez expliquer à votre fils que les comportements qu'il a eu envers sa sœur sont inappropriés et expliquer les conséquences de ses actions. Il est également important de l'encourager à exprimer ses sentiments et à comprendre pourquoi il a eu ce comportement.

Une thérapie familiale peut également être utile pour vous aider à comprendre ce qui s'est passé et pour vous aider à travailler ensemble en tant que famille pour surmonter cette situation difficile. Un thérapeute pourra vous aider à explorer les problèmes sous-jacents et à trouver des moyens de rétablir la confiance et la communication au sein de votre famille.

Il est également important d'informer la mère de vos fils de ce qui s'est passé, car elle a le droit de savoir ce qui se passe avec ses enfants. Vous pouvez envisager de travailler ensemble pour trouver des solutions constructives qui aideront votre famille à surmonter cette situation difficile.

Je vous recommande de chercher de l'aide auprès de professionnels de la santé mentale pour vous aider à traverser cette période difficile. Ils peuvent vous offrir des conseils et des stratégies pour vous aider à gérer cette situation.
Je vous souhaite beaucoup de courage, pour cette épreuve.
Bonne journée ! N hésitez pas si vous avez des questions.
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR
En visio et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

959 réponses

1165 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses