Attouchements sexuels entre frères et soeurs

Réalisée par silva · 10 oct. 2014 Agressivité

Bonjour, nous avons trois enfants : une fille de 24 ans un garcon de 21 ans et une fille de 16 ans. Il y a 15 jours ma fille de 16 ans a fait un malaise dans notre appartement et après une crise de spasmophilie (donc pompier et hopital) elle a aussitôt été suivi par un psy nous avons été convoqué en urgence car ma fille a avoué au psy qu'à l'âge de 8 ans mon fils a eu des attouchements sexuels (il avait 13 ans) sur elle.

Nous sommes tombés des nues mon mari et moi, nous avons jamais eu de problemes avec nos enfants que ce soit scolarité ou autre. Notre fille nous a demandé, que quand elle rentrera, à la maison de ne plus voir son frère. Pour elle, c'est un soulagement de l'avoir dit. Je la comprends, mais pour nous c'est l'horreur. Nous avons prevenu notre fils qui a avoué le fait et nous lui avons dit de partir vivre chez sa copine ce qui l'as fait aussitôt. Depuis, nous sommes mal car nous aimons nos enfants et ne savons plus comment faire : le manque de notre fils et la douleur de notre fille. Elle est suivi par un psy mais avec nous, elle ne parle pas et la psy dit que depuis elle c'est renfermée sur elle-même.

Merci de nous aider

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 OCT. 2014

Est-ce que vous avez pensé soutenir votre fille dans un dépôt de plainte ? La judiciarisation sera un moyen de faire intervenir la loi et du tiers dans la famille qui reste d'éclater. Votre fille ne pourra pas imaginer des complicités contre elle dans la famille notamment la vôtre, cela peut expliquer d'ailleurs son renfermement.
A l'issue de cette remise en ordre de la famille, il restera à interroger les causes qui ont amené à ce passage à l'acte incestueux par une thérapie familiale avec la présence de tous. Cela est souvent demandé par les juges dans leur conclusion du jugement .
Vous allez vivre des moments difficiles, mais c'est la seule possibilité de sauvegarder l'unité de votre famille.

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2115 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

Bonjour Silva ,

Je comprends votre désarroi devant cette situation vous et votre époux .
D'un côté il y a la souffrance de votre fille et sa colère contre son frère qui est légitime vue ce qui s'est passée et d'un autre côté votre fils qui est aussi votre enfant et que vous aimez .
Avez vous pu avoir une conversation avec lui depuis qu'il a quitté le domicile ?
Est il conscient d'avoir fait souffrir sa sœur, et que ces choses là ne se font pas entre frère et sœur ?
A-t-il fait des excuses quant à son comportement inadmissible par rapport à ses actes commis envers sa sœur ?
Le faîtes de s’être éloigné de sa sœur ,c'est très bien mais cela ne résoud pas le problème, votre fils doit comprendre la portée de son acte pour que tout le monde avance dans cette histoire.

Il faut vous reconstruire tous ensemble
Bien à vous

Chantal Pironi Psy sur Oullins

45 réponses

156 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

Bonjour à vous,

Votre demande d'aide est la continuité de celle de votre fille... et devrait être celle de votre fils également. Les attouchements intra familiaux devraient être gérés comme tout autre violence physique, verbale ou psychologique.Dans ce qui vous occupe, il serait vital pour votre fille et pour toute la famille que vous puissiez faire reconnaître à votre fille son droit mais surtout sa reconnaissance de victime. Pour cela, il faut arriver à renouer le dialogue avec cette adolescente meurtrie. Je vous propose que vous preniez un rdv avec un psy afin de mieux gérer cette situation.

Je reste à votre entière disposition pour en parler.

Bien à vous. Madame YILDIZ

Berrine Janssoone Psy sur Aix-en-Provence

102 réponses

555 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

Bonsoir, votre malaise est plus que compréhensible. Il ne peut pas en être autrement. Si vous devez vous remettre en cause dans votre accompagnement parental, ce n'est pas en vous posant en victime de vos enfants ou en culpabilisant.
Vous devez aller clarifier cela et poser cette lourdeur dans un lieu qui puisse le recevoir sans jugement. Vos deux enfants ont à faire un travail de libération et de responsabilisation de cet évènement traumatique.

Il va falloir du temps pour toute la famille chacun à sa place et sûrement un jour une partie de la famille ou la totalité ensemble à ranger cela (si cela est possible pour votre fille...) car c'est elle la victime à accompagner en premier lieu, c'est elle qui souffre et prend le risque d'avoir une adolescence et une vie de jeune adulte difficile dans la relation intime à l'autre et à soi-même.

Ensuite, il est à espérer que votre fils prenne en charge sa part. Vous ne pouvez vous que rester à votre place de parent, aussi difficile soit-elle. Bien à vous.

Thierry BUNAS

Sexologue
Psychothérapeute

Thierry Bunas Psy sur Blois

36 réponses

220 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

Bonjour

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur les événements que vous vivez.et le risque majeur est de faire un raccourci caricatural.
Je vous invite à vous adresser à un thérapeute familial systémique car je pense que ce problème concerne toute la famille et ne peux trouver de solutions que dans votre famille
Dans l'immédiat, invitez votre fils à reconnaître la souffrance de votre fille. Ce serait déjà un premier pas.
Cordialement

Jacques JULIEN

Jacques Julien Psy sur La Rochelle

13 réponses

79 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

En effet vous avez besoin d'aide pour "parler" de cela, vous devez avoir des questionnements, peut-être culpabilisez vous ?
Vous dites comprendre votre fille : cela réveille-t-il chez vous une douleur non traitée ?

Cordialement

Christophe Gobin Psy sur Royan

68 réponses

409 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2014

Bonjour,

il y a un problème là par rapport à la Loi familiale, vous savez ce fameux interdit de l'inceste. Plutôt que de condamner et se condamner soi même, ce serait bien de comprendre pourquoi il y a cette faille symbolique dans le groupe familial. C'est un problème complexe qui remonte des fois aux générations antérieures. C'est pourquoi il vous faut l'aide d'un professionnel apte à engager ce travail.

Bien à vous.

Didier Bodin. Bonneval en Eure et Loir

Didier Bodin Psy sur Bonneval

80 réponses

608 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 OCT. 2014

Bonjour
Il est tout à fait légitime que vous soyez en difficulté et je ne peux que vous conseillez d’aller vous et votre époux aborder ce sujet avec un psychothérapeute.
Mais à vous lire, une inversion des rôles semble faire que vous vous positionnée en victime. Vous le dites, vous n’avez jamais eu de problèmes avec vos enfants, comme si désormais vos enfants étaient un problème. La victime, il n’y en à qu’une, c’est votre fille. Maintenant, le temps et la libéralisation de la parole, vous permettra de savoir ce qu’en garde votre fille et ce qu’elle veut, elle, aujourd’hui. De même, si j’entends bien que votre fils vous manque bien qu’il soit adulte et apte à vivre sa propre vie, comment se situe-t-il par rapport à ses actes ? Et vous comment le situez vous ?
Vous les aimez tous les deux, rien ne fera changer ça et votre fille ne vous le demande sûrement pas. Vous avez cru votre fille et avez agit, je vous en félicite, mais il va falloir redonner sa place à chacun afin que votre fille puisse reprendre confiance dans la cellule familiale car, malgré son courage, elle va avoir besoin de votre soutien.

Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Agressivité

Voir plus de psy spécialisés en Agressivité

Autres questions sur Agressivité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses