Besoin d’aide - Attaque de panique le matin

Réalisée par Caroline GAUCI · 14 sept. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je ne suis pas en recherche de psychanalyse car je pense en avoir fait le tour, j’ai en effet été suivie une vingtaine d’années suite à des schémas d’enfance, mais surtout les deuils successifs de mes grands-parents qui m’ont élevés et avec qui je vivais jusqu’à mes 18 ans.

Je connais les crises de panique, l’angoisse et j’ai eu 2 grosses dépressions.

Aujourd’hui j’ai le recul sur cela mais depuis un an j’ai développé un SPM (j’ai 46 ans et suis certainement en pré menaupose) mes symptômes sont principalement psychologiques : très forte anxiété, insécurité, attaque de panique etc

Subir cela m’affecte à nouveau terriblement, lors de cette période précédent mes règles j’ai un mal fou à me rendre à mon travail car la première grosse crise a eu lieu la bas. Cela dure depuis juin 2022. Je suis aussi souvent surmenée au travail et à la maison.

Je vous contacte car je recherche de l’aide pour reprendre le contrôle lors de ces périodes, réussir à dépasser l’anxiété et la panique qui m’invalident beaucoup. Heureusement je peux télétravailler quand je suis ainsi mais même là je subis ma journée en la démarrant très angoissée au réveil. Difficultés à manger, peut d’être seule, angoisse de séparation énorme d’avec mes enfants et mon mari et j’en passe.

Merci de m’avoir lu.

Cordialement

Caroline.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 FÉVR. 2024

Bonjour Caroline,

Votre chemin de vie a été empreint de maintes épreuves, notamment de pertes d'êtres chers.
Vous avez atteint le paroxysme de la névrose pathologique, à savoir la dépression. Preuve que l'angoisse est extrêmement puissante et difficile à juguler chez vous.

Visiblement, vous avez réalisé un travail sur vous même afin de comprendre votre état de souffrance psychique si intense, vos causes archaïques.

Mais vous atteignez actuellement un virage important chez la femme avec la pré ménopause.
Révolution hormonale certes mais également reconsidérer la posture du féminin.
Accepter que le plus grand pouvoir de la femme, celui d'enfanter, ne peut plus exister.
Une forme de contrôle perdu....

Vous énoncez l'angoisse de séparation, notamment avec votre mari et vos enfants. Peur de vous retrouver seule à ces instants du quotidien où vous vous retrouvez sans eux et dès lors n'avez plus encore ce fameux contrôle.

Impact sur votre envie de vous alimenter également, Sachant que la nourriture nous remplit, nous apaise par la sensation d'être le contenant.

Vous expliquez bien également cet état de panique principalement le matin, lorsque la journée doit se dérouler devant vous, lorsque vos proches partent chacun hors de la maison qui vous rassure tel votre cocon.

Il réside là bien une problématique de sécurité, de besoin de maîtrise de votre part, faute de quoi l'angoisse vous submerge. Perdre le contrôle est impensable pour vous.

Je vous conseille vivement de réaliser une cure analytique avec la Psychanalyse afin de comprendre les messages de votre instance inconsciente sous-jacents à votre profond mal être. Il faut plonger encore plus profond qu'en psychothérapie désormais.

Je reste à votre écoute, en téléconsultation, avec bienveillance et empathie, si vous souhaitez faire ce travail introspectif vous délivrant enfin de vos peurs et de la symptomatologie clinique de la crise de panique mais aussi d'une certaine agoraphobie.


Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8737 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 SEPT. 2023

Bonjour Caroline, les crises de panique ne sont pas une fatalité et il est tout à fait possible dans un premier temps d'apprendre à ne plus en avoir peur, à mieux les gérer et à réduire leur intensité et leur fréquence. Dans un deuxième temps l'anxiété et et la panique représentant des émotionnels perturbants dérivé de l'émotion de base qui est la peur, il y a à comprendre le lien entre émotion et pensée. (Si je suis joyeux c'est que j'ai des pensées qui me rendent joyeux, si je suis déprimé ou angoissé c'est que mon cerveau produit des pensées déprimantes ou angoissantes )Autrement dit vous avez besoin d'une manière générale à apprendre à vous rassurer en débusquant les pensées qui vous angoissent, ce qui dit comme cela parait simple mais ne l'est pas pour la personne angoissée d'où l'utilité de travailler avec un thérapeute compétent sur le sujet et de préférence formé aux TCC (thérapies comportementales et cognitives) ,l'intérêt de celles-ci étant précisément de travailler sur le présent et les situations angoissantes plutôt que de chercher l'origine de l'angoisse. C'est en général plus efficace et plus rapide, vos vingt ans de psychanalyse en témoignent! Par ailleurs la plupart des personnes angoissées souffrent d'un déficit d'estime de soi qu'il est important d'améliorer. L'anxiété amenant des tensions corporelles, des exercices de relaxation et de respiration complètent la méthode proposée. Ou que vous soyez en France des séances en visio sont possible. 80% de ma clientèle étant angoissée, je pourrai vous proposer un soutien concret issu de mon expérience avec des exercices pratiques à mettre en place des la fin de la 1ere séance. Dernier point: que ce soit avec moi ou quelqu'un d'autre n'attendez pas car les états de panique ou d'angoisse ont plutôt tendance à se maintenir et même s'aggraver s'ils ne sont pas traités.
Philippe Monnier

Philippe Monnier Psy sur Cahors

12 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir partagé votre expérience et vos préoccupations. Vous avez déjà parcouru un long chemin en travaillant sur vos schémas d'enfance et en surmontant des dépressions précédentes, ce qui montre votre résilience.

Il est tout à fait normal de ressentir de l'anxiété et des attaques de panique, surtout en période de SPM. Cependant, vous avez déjà le recul nécessaire pour reconnaître ces émotions et c'est un premier pas important vers la gestion de ces moments difficiles.

Voici quelques idées et pistes à considérer pour vous aider à mieux gérer ces périodes de forte anxiété et de panique :

Pratiquez la pleine conscience : La pleine conscience peut vous aider à rester ancrée dans le moment présent, même lorsque l'anxiété vous envahit. Des exercices simples de respiration profonde ou de méditation peuvent être bénéfiques.

Identifiez les déclencheurs : Essayez de repérer ce qui déclenche le plus vos symptômes. Cela peut vous aider à anticiper les moments où vous pourriez avoir besoin de plus de soutien.

Parlez de vos besoins : N'hésitez pas à communiquer avec votre famille et vos proches au sujet de vos besoins pendant ces périodes. Leur soutien peut être précieux pour vous aider à traverser ces moments difficiles.

Cherchez du soutien médical : Il peut être utile de consulter un médecin ou un gynécologue pour discuter de vos symptômes liés au SPM. Ils peuvent envisager des traitements médicaux ou hormonaux qui pourraient atténuer vos symptômes.

Consultez un professionnel de la santé mentale : Un professionnel de la santé mentale peut vous offrir des stratégies et des outils spécifiques pour gérer l'anxiété et la panique pendant ces périodes. Ils peuvent également adapter leur approche à vos besoins actuels et à votre expérience passée.

Gardez à l'esprit que vous êtes une personne unique, et il est important de trouver les approches qui fonctionnent le mieux pour vous. Vous avez déjà surmonté des défis importants, et je suis convaincu que vous avez la force nécessaire pour faire face à cette situation également.

Sachez que vous n'êtes pas seule dans ce parcours, et il existe de nombreuses personnes et professionnels prêts à vous accompagner vers une meilleure gestion de l'anxiété et de la panique pendant les périodes de SPM.

Anne-Carine
Émergence Coaching et Thérapie

Anne-Carine Guillaud Psy sur Monistrol-sur-Loire

16 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,

Vous faites part de votre état de stress, alimenté par vos crises d'angoisses, qui invalident votre vie.
Il semble s'être mis en place un cercle vicieux : lorsque vous vivez une période d'angoisse, vous êtes submergée par la peur, entre autres, d'être séparée de vos enfants et de votre mari (culpabilité de leur "faire" vivre votre état ?) et ces peurs diverses viennent alimenter votre angoisse... c'est sans fin !

La psychanalyse n'est en effet pas la solution que vous cherchez à vos problèmes.
Pourquoi ne pas essayer la thérapie de la relation (systémique et stratégique), qui permet de se faire accompagner de manière pratico-pratique, de reprendre la main sur ses angoisses et, non pas de les contrôler (car elles reviendraient alors en force à un moment ou à un autre), mais de les apprivoiser et de les surmonter.

Je demeure à votre disposition, n'hésitez pas à me contacter pour de plus amples explications au sujet de cette démarche.
Je vous souhaite bon courage - mais du courage, vous en faites déjà preuve à travers ce message qui marque le début du changement.

Bien cordialement,

Roxane BERNARD
Thérapie de la relation : individuelle, familiale, de couple
Psychopédagogie
En présentiel ou à distance par visio

Roxane Bernard Psy sur Bourges

49 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,
Vous commencez votre message en disant que vous n’êtes pas « en recherche « de psychanalyse mais vous avez certainement besoin de parler car vous décrivez une situation qui vous fait souffrir. Ce que vous traversez est difficile à vivre, et vous savez bien que de parler vous aidera, n’hésitez pas les thérapeutes sont là pour ça et ce ne sera pas nécessairement une « redite » de ce que vous avez déjà expérimenté. La vie se déplie en plusieurs épisodes, plusieurs cycle et chaque tranche de thérapie apporte quelque chose de nouveau , adapté à ce que vous vivez. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

572 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,
Vous dîtes que vous avez fait le tour de la psychanalyse. Je pense que vos symptômes actuels disent le contraire. Apparemment, quelque chose de votre passé ressurgit aujourd'hui. Entamez une psychothérapie pour explorer cela, vous découvrirez certainement de nouvelles choses sur vous qui vous aideront à comprendre et à allez mieux.
Bonne chance à vous!
Fréderic Duquerois
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes, Couples, Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

277 réponses

72 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour Caroline

Merci pour votre message.
Les bouleversements hormonaux qui surgissent avec la ménopause se traduisent par de multiples symptômes. Vous devriez consulter votre médecin traitant et lui faire part de ces symptômes pour qu'il puisse prendre en charge l'aspect somatique.

Pour autant je ne suis pas sûr que l'approche de la ménopause, soit la seule cause des symptômes psychologiques que vous décrivez. Il me semble important de pouvoir répondre à la question "Qu'est-ce qui vous insécurise à ce point, que vous en fassiez des attaques de paniques?"

Vous dites avoir fait le tour d'une approche psychanalytique. Après une vingtaine d'années de pratique, c'est sans doute vrai, vous pourriez-peut-être envisager une autre approche qui vous permettrait de répondre à cette question.

La thérapie Narrative fait partie des thérapie brèves, elle pourrait être une bonne indication. (Vous pouvez vous renseigner à son sujet)

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne journée.

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

389 réponses

186 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour Caroline, merci pour votre dévoilement qui me touche beaucoup.
L'anxiété que vous ressentez lorsque vous quittez votre domicile ou vos proches est peut être liée à un mécanisme de sécurité que vous avez mis en place dans cet endroit et avec ces personnes. Lorsque vous les quittez, vous rentrez dans une sone d'insécurité.
Vous avez déjà fait un gros travail sur vous en psychanalyse, mais avec ce que vous avez traversé, il est possible que certains mécanismes de défense que vous avez utilement mis en place à un moment soient devenus obsolètes et vous empêchent de vivre sereinement.
En Gestalt Thérapie, nous regardons non pas pourquoi vous faites ce que vous faites, mais comment, et en allant ensemble observer comment ce système vous empêche d'être heureuse et petit à petit, y mettre de la conscience et ainsi vous permettre de faire autrement.
Je propose un premier échange gratuit de 20 mn si vous le souhaitez.
Bon courage Caroline.

Estelle Teillaud
Gestalt Thérapie
CNV - PNL - Coaching
En visio et en présentiel

Estelle Teillaud Psy sur Rueil-Malmaison

59 réponses

384 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,

Vous semblez déjà avoir fait un bout de chemin dans votre histoire personnelle mais il reste certainement encore deux trois casseroles que vous devriez peut-être examiner. Vous avez 46 ans et vous parlez déjà de ménopause, le tout avec un petit cocktail d'angoisse de séparation (qui est la frangine débile de l'angoisse de mort!). Si vous étiez ma patiente je questionnerais votre rapport au temps et à la mort! Je vous souhaite de trouver un spécialiste pour vous: c'est bien de changer de psy régulièrement ça amène des regards différents et des méthodes variée sur l'approche de votre histoire, un peu comme si votre vie était un livre et que vous aviez différents lecteurs qui vous en proposeraient une interprétation différente à chaque fois, puis à vous de voir lequel est le plus dans le juste selon vous!

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, Tarif libre (le patient décide), Philothérapie.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

220 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2023

Bonsoir,

Le SPM comporte des symptômes somatiques et aussi psychiques, Mais en tant que tel il ne s'agit pas d'un trouble psychologique mais bien somatique.
Si vos attaques de panique, anxiété et autres sont liées à la période précédant les règles il faut surtout voir cela avec votre médecin traitant pour qu'il traite ces symptômes. Car il s'agit plus d'un dérèglement hormonal qu'une cause psychique.
Néanmoins vous pouvez essayer de travailler sur la détente avec des techniques méditatives ou sophrologiques par exemple.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4098 réponses

21057 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2023

Bonjour Caroline
Tout d'abord je ne crois pas que les crises d'angoisses et attaques de panique soient dans la symptomatologie du trouble de péri-ménaupose ou de pré-ménaupose. En revanche, l'approche de la ménaupose vient remuer certaines questions existentielles anxiogènes et particulièrement celle de notre propre finitude après celle de l'arrêt de la fécondité.
Les deux combinés peuvent créer des troubles de l'anxiété très prégnants chez certains sujets.
Je comprends que vous avez suivi une psychanalyse ou peut-être une psychothérapie analytique et vous avez le sentiment d'avoir "fait le tour". Et pourtant il semble que certaines angoisses n'ont pas été correctement ou totalement liquidées lors de ce travail sur vous. De sorte qu'elles ressurgissent aujourd'hui au moment d'aborder cette nouvelle période de votre vie sous une forme nouvelle.
Pour ma part je pratique la TRV : thérapie par la réalité virtuelle qui fonctionne très bien dans les troubles de l'anxiété généralisée, l'agoraphobie et les TOC en aidant le cerveau à s'exposer à des situations qui déclenchent les attaques de paniques pour en minimiser l'impact.
Malheureusement, cela ne se pratique qu'en cabinet et je suis installée dans les alpes maritimes ; (je ne sais pas où vous êtes basée).
Je pense aussi que les thérapies cognivo-comportementales peuvent vous aider. Bon nombre de mes patients souffrants d'attaques de panique font d'énormes avancées grâce aux exercices issus des TCC.
La cléf réside dans l'exposition, et la psycho-pédagogie. Ces techniques peuvent se faire à distance, en ligne via zoom. J'ai quelques patients qui ne sortent plus de chez eux (agoraphobie alliée à de la phobie sociale) et toutes les méthodes combinées donnent d'excellents résultats.
Alors dans l'attente que vous trouviez le/la thérapeute qui vous convient le mieux vous devez garder une chose à l'esprit.
Les stratégies d'évitement sont à proscrire même si elles soulagent à court terme, elles participent à l'aggravation de vos symptômes.
En effet, si vous avez peur par exemple, de conduire, de prendre l'autoroute, de rester seule ou de vous rendre à votre travail et que vous décidez de télé-travailler, vous accentuez votre trouble au lieu de le résorber.
Votre cerveau comprend qu'il y a un vrai danger à vous rendre sur votre lieu de travail en voiture (c'est un exemple très fréquent) et à chaque fois que vous y retournerez il déclenchera toute une série de symptômes qui seront autant de signaux d'alerte supposés vous prévenir d'un danger de mort imminent.
Idem si vous associez vos crises aux jours qui précèdent vos règles... à l'approche de la date votre inconscient convoquera l'anxiété et validera la nécessité d'envoyer des signaux d'alerte en déclenchant les crises d'angoisse... c'est le cercle non vertueux du TAG.
Les thérapies dites intégratives vous permettent de soulager les troubles et de stopper leur amplification et sont une solution pour ceux et celles qui ne souhaitent pas entamer de thérapie analytique sans même parler de psychanalyse.
Cependant, au cours du travail, quelques questions ne manqueront pas d'émerger notamment sur la source de l'anxiété et un petit détour dans votre passé ancien ou récent sera inévitable.
Quand vous évoquez l'angoisse de séparation d'avec votre mari, et vos enfants j'y vois plutôt le signe qu'ils sont devenus vos "objets contra-phobiques". Vous les avez investis (inconsciemment) d'une mission de sécurisation de votre personne et tant qu'ils sont là tout va bien, mais que dès qu'ils partent votre sentiment d'insécurité revient de plus bel et la crise d'angoisse se déclenche.
Les difficultés à manger que vous évoquez me font penser à la contraction de vos muscles par le stress, de sorte que ce qui est "dehors" ne peut entrer "dedans".
Vous dites également vouloir "reprendre le contrôle" alors que dans cette pathologie c'est le lâcher prise qu'il vous faudrait justement travailler...
Je finirai en vous disant que l'on vient à bout des troubles de l'anxiété, que des solutions existent et que le pire est encore de ne rien faire.
Je reste à votre écoute si vous voulez en savoir plus,
Bien à vous,
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Spécialistes des Troubles de l’anxiété TAG/Phobie
Thérapie par Réalité Virtuelle

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2023

Bonjour Madame,

Les crises de panique et l’anxiété que vous ressentez et qui vous envahissent ne sont pas des manifestations habituelles des divers changements hormonaux auxquels vous pouvez être soumise : il serait bon d’analyser avec du recul ce qui a pu vous toucher quand la première crise est survenue au travail.

Ce que suggère ce que vous racontez de votre histoire est que vous êtes encore très sensible à l’angoisse d’abandon (un enfant élevé par d’autres personnes que ses parents ressent souvent cette angoisse), qui a probablement été réveillée par un événement récent (même d’allure anodine).

La psychanalyse peut avoir ses limites, comme toute thérapie (et tout thérapeute aussi…).

Vous avez besoin d’un traitement médicamenteux qui pourra vous aider à aller un peu mieux et qui vous permettra de vous impliquer activement dans une thérapie de type TCC, qui donne de bons résultats dans votre cas.

Je vous souhaite d’arriver à dépasser durablement votre souffrance actuelle.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4258 réponses

11698 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2023

Bonjour Caroline
Les années de psychanalyse vous ont certainement apportées un mieux être mais visiblement vos blessures d'enfance n'ont pas toutes été soignées puisque vous ressentez à nouveau des crises de panique, de l'anxiété, de l'angoisse et un état d'insécurité accru.
or si ces émotions ressurgissent c'est qu'il y a encore de blessures d'enfance qui saignent encore et qui ne sont pas cicatrisées. Comme les blessures physiques, une fois que la cicatrisation a été réenclenchée, la blessure se referme et ne s'ouvre plus : c'est définitif !
Pour soigner une blessure émotionnelle, il faut en retrouver la cause (enquêter ENSEMBLE sur l'événement douloureux conscient ou non, enfoui ou non qui l'a créée dans votre coeur), accepter l'événement tel qu'il s'est passé et quel qu'en soit le prix émotionnel ou relationnel, enlever les culpabilités (c'est de ma faute si...) et changer les croyances négatives (je ne suis pas à la hauteur, je ne vaux rien, je doute de tout, je suis nul ...) et libérer les émotions (tristesse, peur, colère, dégoût, honte) liés à l'événement.
C'est logique ! le cerveau émotionnel blessé est aux commandes de la vie de l'adulte et l'oriente dans ses choix, dans ses pensées, dans ses relations, dans ses réactions pour que la personne s'adapte au mieux avec ce vécu intérieur qui menace de ressortir à chaque instant tant que l'enfant qui a souffert n'est pas entendu et soigné!
Le chemin n'est pas long mais pas facile : il nécessite d'être prêt à accepter les choses telles qu'elles se sont passées, être lucide sur ce passé et enfin entendre la souffrance de l'enfant qui pleure encore, qui a encore peur, qui croit encore aujourd'hui adulte que c'est de sa faute !!! Guérir l'adulte c'est entendre ce que notre enfant intérieur a encore comme souffrance.
Etouffer, canaliser, gérer ses émotions ne sert à rien tant que la VRAIE cause de ces émotions n'est pas trouvée et soignée .
Mme Dominique Armandine GRAF-LAPEYRE
psychologue clinicienne
thérapeute en cicatrisation des blessures émotionnelles
consultations en visio et présentiel sur Montpellier

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

281 réponses

539 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,

Les attaques de panique sont une souffrance énorme et je comprends que vous soyez très affectée !
Le problème de la panique ou des angoisses c'est que votre cerveau déclenche une alerte de danger alors que ce n'est pas la cas. L'angoisse ou la peur sont des émotions très importantes c'est ce qui nous permet de réfléchir avant d'agir et de se rendre compte des dangers potentiels de tel ou tel chose. Sauf que dans votre cas votre cerveau a mis se seuil de vigilance à un niveau trop bas et cela devient handicapant dans votre vie.

Je vous conseille de faire appel à un thérapeute qui pourra vous aider à faire remonter ce seuil à un niveau plus acceptable.
Je reste à votre disposition,

Sandra Vaquette
Thérapie brève

Sandra Vaquette Psy sur Crest

47 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,
Pour ma part, un SPM ne provoque pas ce que vous évoquez : "très forte anxiété, insécurité, attaque de panique etc"
Cela est dû à d'autres choses qui se réactivent à ce moment là. Les symptômes classiques du SPM sont une susceptibilité accrue, un trouble de l'humeur, comme l'impatience, l'agressivité.

Bref, je pense que vous devriez consulter un thérapeute ayant une approche similaire à la mienne (voir mon profil). J'utilise des techniques de régulation émotionnelle et je pense qu'il serait intéressant de remonter à la source de ces angoisses et insécurité en hypnose avec des techniques que j'utilise.
Même si vous avez beaucoup travaillé sur vous, à vous lire, cela a été fait sur un plan intellectuel, mais pas sur le plan émotionnel et cognitif.

Espérant vous avoir éclairé.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5332 réponses

30781 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2023

Bonjour Caroline,



En premier lieu Informez votre gynécologue des symptômes sévères et demandez à essayer un traitement hormonal pour voir si cela apaise les symptômes physiques et psychologiques.

Faites-vous accompagner par un psychologue spécialisé en TCC pour apprendre à gérer vos pensées anxieuses de façon plus fonctionnelle.

Entourez-vous de personnes réconfortantes sur qui vous pouvez compter en cas de besoin.
Vous pouvez également géré votre anxiété avec des méditations guidées
Acceptez que ces symptômes sont temporaires et ne remettent pas en cause votre valeur. Ayez confiance en vous.

Très belle soirée !

Thalia Inna
Praticienne en psychologie /hypnose /EMDR
En teleconsultation et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

926 réponses

1098 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses