Comment battre la solitude et la tristesse loin de ses proches

Réalisée par Cia97 · 20 déc. 2022 Aide psychologique

Bonjour, je suis étudiante en première année et j’habite à deux heures de ma famille depuis 4mois, j’ai tout de suite mal vécu la distance et la solitude, au départ je faisais des crises de panique et d’angoisse puis au fil des mois cela s’est transformé en tristesse, je pleure tous les jours à chaque fois que j’y pense et que je me retrouve seule dans mon appartement, bien que je rentre chez mes parents et chez mon copain les week-ends et les vacances scolaires, cette tristesse persiste, je vis mal le fait de ne pas avoir mes proches près de moi et d’être seule. J’ai essayé la méditation, les dessins, l’écriture, rien n’y fait… je ne sais plus quoi en penser ni quoi faire je ne comprends pas ce qu’il m’arrive et je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à surmonter cela alors que beaucoup d’autres y arrivent… que puis je faire ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 DÉC. 2022

Bonjour,
Avez vous la possibilité d'évoquer cette souffrance avec vos proches?
Certes votre situation n'est pas facile et peut réactiver des blessures tel que la peur de l'abandon.
Peut être serait il important de vous faire accompagner, en attendant ne soyez pas trop dure avec vous même.

Je reste à votre écoute si besoin,
Prenez soin de vous
---------------------------------------------------------------
***Estelle CAMUGLI - Thérapeute Holistique***
Thérapie de couple - Accompagnement Post Trauma
Consultante réflexes
*** Possibilité de visio***


Estelle Camugli Psy sur Dinan

394 réponses

3278 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Cia,

Merci pour votre message à notre communauté.
Ma réponse est tardive mais tant pis, peut-être celle-ci vous parviendra t'elle.

Mes collègues vous ont déjà offert de belles propositions et je ne vais pas répéter ce qui a déjà été bien dit.

Pourriez-vous vous déplacer ?
Non, pas pour rejoindre votre famille et changer le cap de vos études. Non, je veux dire changer de perspective.

Imaginons que vous vous disiez que la solitude est inhérente à notre condition et qu'il est bon de pouvoir la nommer comme vous le faites dans son retentissement douloureux mais aussi de voir là une magnifique opportunité.
Vous vous lancez dans ces études donc cet état va perdurer si vous n'y remédiez pas.
L'opportunité de vous lancer dans le monde, d'aller au-delà de ce que vous croyez être pour vous rencontrer et rencontrer l'autre. Profitez de ce temps seule pour expérimenter, sans regard jugeant de quiconque vous connais : rejoignez des associations, appelez les numéros d'assistance quand vous vous sentez seule (SOS amitié, solitude etc), un bookclub, des visites nocturnes de la ville, aller vers les personnes démunies (resto du coeur), etc il existe un choix infini de choses à faire pour sortir de la solitude physique. Il me semble que votre solitude morale s'en trouvera amoindrie de fait.

Ce n'est donc pas vers une thérapie que je vous invite à vous diriger mais vers la vie adulte à laquelle peut-être vous n'étiez pas tout à fait prête ou préparée.
Mais toujours je reste à votre écoute,

Osez !
Bien à vous,
Dalila Nourdin

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

246 réponses

319 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2022

Bonjour,
C’est difficile d’être loin de sa famille, surtout quand c’est la première fois, et d’autant plus si les liens dans la famille sont assez fort.
Ceci dit, cela fait déjà 4 mois que vous vous sentez triste, cela vaudrait le coup d’aller consulter un psychothérapeute pour comprendre ce qui est si difficile pour vous dans cette séparation, et le fait de vivre VOTRE vie.
Il peut y avoir toutes sortes de choses, comme des loyautés, ou des relations fusionnelles, de la culpabilité….
Je souhaite bon courage pour cette exploration.
Chaleureusement
Aurélie LAUMONT
Psychopraticienne

Aurélie Laumont Psy sur Troyes

61 réponses

25 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2022

Bonjour,

Je me permets de répondre à votre message que je trouve courageux. En effet, beaucoup de personnes souffrent actuellement de solitude dans notre société très connectée. Et peu ose demander de l'aide !
Cette solitude, nous la traversons au moment de phases de vie souvent de changement. Il est essentiel de pouvoir en parler pour ne pas laisser la situation s'enkyster.
La prise en charge thérapeutique en systémie est une approche globale qui permet d'appréhender la manière dont un problème existe, et d'élaborer de manière commune (thérapeute et patient) les outils pour trouver une solution qui soit adaptée à chacun(e). La thérapie brève permet de mettre en mouvement rapidement le déblocage d'une problématique.

Retrouver une harmonie avec soi-même et avec les autres , tel est mon slogan !
Vous souhaitant de trouver votre chemin et de libérer vos ressources,

Christophe Bertin
Psychopraticien de la relation

Christophe Bertin Psy sur Mantes-la-Ville

48 réponses

50 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2022

Bonjour Cia.

J'espère que vous avez pu vous ressourcer durant ces fêtes de noël auprès de vos proches...

Le thème que vous abordez à travers votre questionnement est celui du "lien d'attachement". Nous nous construisons grâce à ces liens, et parfois nous fusionnons avec l'autre, si bien que lorsqu'un des deux s'éloigne, part vivre sa vie ailleurs : cela peut laisser un trou béant en nous, qui nous fait terriblement souffrir. Ce vide fait place à deux émotions principales : la tristesse bien sûr, car ce lien d'attachement est distendu et l'autre n'est plus là avec nous (même si nous savons que nous allons le revoir), et la peur : peur de ce grand vide laissé par l'autre qui prenait tant de place dans ma vie.

Parfois viennent aussi frapper à notre porte : colère, ou culpabilité ; on s'en veut d'être parti, d'avoir abandonné l'autre... et viennent alors tout un tas d'histoires fabriquées par notre mental, et pouvant fabrique r des crises d'angoisse ou de panique.

Il est alors important pour vous de comprendre le rôle de ces émotions qui viennent frapper à votre porte, afin de pouvoir les accueillir pleinement, entendre qu'elle sont là pour vous aider à faire un deuil : le deuil de ce qui n'est plus, afin de pouvoir profiter pleinement de ce nouveau chapitre de vie que vous êtes en train d'écrire.

Attention, car plus vous allez tenter d'ignorer ces émotions, en pensant que "tout va bien finalement", chaque fois que vous rentrez à la maison, et plus vous allez retarder ce travail de deuil qui doit se faire pour permettre votre plein épanouissement dans votre vie d'étudiante en première année... alors, ne tardez pas à vous faire aider si vous jugez cela nécessaire !

Olivier B.

Olivier BERGER Psy sur Aubervilliers

6 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2022

Bonjour Cia,

S'éloigner du cocon familial est commencer sa vie de jeune adulte, cela peut être éprouvé comme une prise de liberté par certains ou par d'autres comme une rupture et un déracinement vecteurs d'angoisse.
Je vous invite à faire un petit bilan de ce qui a induit cette angoisse, pourquoi est-elle si prégnante et quellles sont vos relations à vos parents, votre famille de manière plus élargie.
Par ce simple échange avec un thérapeute de votre choix, vous clarifierez déjà votre posture et la métamorphose amorcée en devenant étudiante.
La tristesse est une émotion à ne pas rejeter mais au contraire à savoir saisir, elle révèle des messages de votre psyché, des failles peut-être à consolider pour vous épanouir dans votre nouvelle vie.
Chaque être vit très différemment la solitude, tout dépend de vos liens d'attachement à la famille mais aussi de votre tempérament.
Vous avez déjà commencé à progresser par cette volonté vous animant en réalisant plusieurs activités, c'est tout à votre honneur, preuve que vous ne voulez pas stagner dans un état de marasme mais vous devez avant tout mieux vous connaître et pour cela être accompagnée.
Je suis à votre écoute en téléconsultation en toute bienveillance et discrétion, à votre convenance.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste
Thérapeute en TCC anxiété, stress post traumatique
Sophrologue Sophrothérapeute.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8648 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2022

Bonjour. La tristesse que vous ressentez est tout à fait compréhensible. Savez-vous que vous pouvez bénéficier du dispositif SantéPsyEtudiant ? Afin de vous faire accompagner par un psychologue pour vous aider à surmonter cette période difficile. Une écoute et du soutien vous apaiseront certainement. N'hésitez pas à me contacter.
Sandra Dufour.

Sandra Dufour Psy sur Wasquehal

16 réponses

16 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2022

Bonjour,
Tout d'abord, sache que tu es loin d'être un cas isolé. Cette 1ere année étudiante est une rupture à plusieurs niveaux avec ta vie d'avant et c'est le début de ta vie d'adulte. Le plus important, c'est de ne pas rester seule. Il y a des services de soutien psychologique dans les fais et les grandes villes. Va les voir ! Et surtout, ta santé psychologique est une priorité ! Si ta vie loin des tiens est trop difficile pour toi, tu as le droit de revoir tes priorités. J'accompagne beaucoup de jeunes et j'ai travaillé auprès d'étudiants. On peut en parler en visio si tu veux.
Courage

Anne-Claire Chevalier Psy sur Niort

7 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 DÉC. 2022

Bonjour,
j'entends que vous vivez mal la distance avec votre famille et votre compagnon, et ainsi la solitude et la tristesse qui en résultent. Cela doit effectivement être très difficile, troublant, et peut-être vous fait peur d'avoir quitté le cocon familial, dans lequel vous aviez peut-être beaucoup d'attention. Passer d'un monde connu, chaleureux, attentionné, dans lequel vous vous sentez en sécurité, dans lequel vous vous sentez peut-être écoutée... à un monde inconnu, beaucoup moins chaleureux, hostile même, sans attention et sans repère à pour s'accrocher...
L'émotion dont vous parlez, la tristesse, vient vous parler, du fin fond de votre être. Elle émerge à ce moment précis de votre vie pour vous enseigner. Il ne s'agit alors pas de lui "clouer le bec", de l'ensevelir ou de lutter intérieurement contre elle, mais au contraire de la laisser s'exprimer, pleinement, et l'accueillir afin d'écouter, de laisser émerger ce qui se cache derrière, une tristesse bien plus lointaine, source de la problématique présente.
Accueillir une émotion, quelle qu'elle soit, lui laisser sa place, en vient à la libérer et se libérer soi-même.
L'accueil d'une émotion peut se faire de plusieurs manières. Entre autres l'écoute du corps et des ressentis corporels, la rencontre et le dialogue avec l'enfant blessé qui s'exprime à travers l'émotion vécue aujourd'hui.
C'est ce que je peux vous proposer, en lien avec votre problématique.
N'hésitez surtout pas à contacter un ou des thérapeutes, et sentir quel accompagnement vous conviendrait.
En tous les cas je vous invite à ne pas laisser traîner, ce qui consisterait à, inconsciemment, mettre en place des stratagèmes pour voiler, masquer l'émotion et la problématique, qui restera sous-jacente.
Je suis à votre écoute pour toute question.

Passez de joyeuses fêtes !

Florent Guret

Florent Guret Psy sur Nantes

11 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2022

Bonjour,
Les séparations sont toujours vécues avec plus où moins de tristesse suivant la façon dont nous les avons vécues enfant. Les dessins, l'écriture sont des moyens utiles pour nous soulager et dépendent aussi de la manière de les utiliser. Il est aussi important de partager votre tristesse avec des proches dont vous percevez une écoute attentive. Peut-être pouvez-vous mettre en place un échange épistolaire avec l'un ou l'une d'eux.
Et puis, il y a la rencontre avec un thérapeute qui sera vous accompagner sur votre chemin.
Bien à vous
Thérapeute de couple-Psychopraticien
Enfants Adolescents Adultes

Jean-Marc Alloua Psy sur Lyon

201 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2022

Bonjour

Nous ne sommes pas tous identiques face à la solitude. Pour certains l'éloignement de la famille va être un soulagement; Pour d'autres comme vous c'est plus compliqué, peut-être parce que vous êtes peut-être une famille très unie. Mais peut-être aussi parce que la solitude vous fait peur.
Ce serait bien d'essayer de creuser cette peur de solitude que vous avez. Est-ce que cela pourrait être une peur de devenir adulte ?
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4059 réponses

20959 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2022

Bonjour Cia,

Les premières années d'études peuvent en effet être éprouvantes. Vous avez totalement changé de mode de vie, et là où vous étiez auparavant entourée et dans un cocon, un univers familier, vous voilà expérimentant l'indépendance, mais aussi la solitude qui peut en résulter. Avez-vous pu échanger sur ce sujet avec votre famille et votre copain ? Avez-vous réussi à vous faire de nouve.elle.aux ami.es ? Il y a toute une reconstruction sociale à faire lorsque l'on change d'environnement et cela peut-être difficile ou mal vécu.

Par ailleurs, vivre sereinement la solitude est possible. Les crises d'angoisse et de panique que vous décrivez semblent venir d'un endroit plus lointain, avec potentiellement un attachement insécure (lié à la petite enfance). Avez-vous déjà vécu des séparations difficiles, des événements traumatisants en lien avec votre famille ou vos proches ? Il y a peut-être aussi une peur de l'abandon qui s'exprime à travers cette peur panique de la solitude et cette tristesse persistante.
Les tentatives pour vous apaiser sont excellentes et vous pouvez continuer à les pratiquer : elles seront un bon moyen à la fois d'extérioriser vos émotions et à la fois de mieux vous connaître. Mais elles seront insuffisantes tant que vous ne plongerez pas dans une plus grande introspection.

Je vous invite à contacter plusieurs thérapeutes et à laisser parler votre intuition sur celui ou celle qui vous conviendrait le mieux. Beaucoup d'entre elleux pratiquent des tarifs pour les étudiant.es.

Je vous souhaite beaucoup de douceur et de bienveillance dans ce passage difficile.
Bien cordialement,

Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT à Montpellier

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

263 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour Cia,

Beaucoup y arrivent mais beaucoup aussi n'y arrivent pas vraiment, même si ça ne se voit pas toujours. Faire la fête tous les weekends peut être le signe d'un beau dynamisme mais aussi d'une fuite de quelque chose.

Vous avez le grand mérite de vous confronter à ce qui est difficile, d'identifier ce qui vous fait souffrir et de chercher à aller mieux. Vous rendez-vous compte de combien c'est courageux et mature ?

S'il est possible de faire des hypothèses sur ce genre de situation, il est impossible de savoir ce qui induit VOTRE difficulté à vivre l'éloignement. Comme mes consoeurs et confrères qui vous ont répondu, je vous encourage à mettre votre belle maturité à contribution avec un.e professionnel pour aller plus loin dans l'exploration de ce qui souffre en vous et l'apaiser...

Je vous souhaite de trouver l'aide qui vous permettra de vous retrouver du côté de ceux pour qui les années d'études sont heureuses et fructueuses. Votre lucidité vous met déjà sur ce chemin !

Eva Ehlinger

Eva Ehlinger Psy sur Rezé

23 réponses

62 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour,
C'est la peur de l'abandon qui est réactivée dans votre situation : vous avez grandi en devenant dépendante affective. Pour sortir plus vite de cet inconfort, je vous conseille de consulter, il y a un travail de guérison de votre "enfant intérieur" à opérer.
Par ailleurs, que faites vous pour vous intégrer : parlez vous aux autres étudiants ? pourriez vous leur proposer de sortir boire un verre un soir ou aller au cinéma ? ce pourrait être le point de départ d'une vie finalement différente mais pas désagréable du tout. Enfin, rien ne vous empêche de contacter votre famille en visio conférence le soir, le temps que vous vous habituiez.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4420 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Avez-vous évoqué votre souffrance avec votre copain et vos parents ? Avez-vous envisagé vous-même et/ou avec eux la possibilité de vous faire accompagner quelques temps par un.e professionnel.le ?

Bien à vous,
Karin Walter

Karin Walter Psy sur Tours

111 réponses

348 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Avez-vous évoqué votre souffrance avec votre copain et vos parents ? Avez-vous envisagé vous-même et/ou avec eux la possibilité de vous faire accompagner quelques temps ?

Bien à vous,
Karin Walter

Karin Walter Psy sur Tours

111 réponses

348 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonsoir Cia,
depuis que vous êtes éloignée, au quotidien, de vos proches, vous ressentez un épisode de tristesse qui se prolonge et qui fait suite à une période d'angoisse.
Vous ressentez une émotion (angoisse puis tristesse) de manière excessive, sans arriver à la contrôler et sans en comprendre la raison.
Cette tristesse liée à la séparation avec vos proches est due à votre mémoire émotionnelle. Votre cerveau a enregistré, dans le passé (peut-être très lointain) un danger lié à un ou des évènements de séparation. Ce "danger" est enregistré dans la partie de votre cerveau qui s'appelle l'amygdale. l'angoisse que vous avez perçue n'était autre que ce signal d'alarme envoyé par votre amygdale, pour vous prévenir du "danger" de la séparation. On est d'accord qu'il s'agit d'un danger fantôme (aujourd'hui vous n'êtes pas en danger lojn de vos proches) mais votre amygdale ne la sait pas.
Ce reflexe émotionnel, vous l'aurez toute votre vie mais vous pouvez apprendre à le contrôler, en faisant quelques séances de thérapie, pour vous apprendre à apaiser et à raisonner votre système de défense émotionnel. Je vous invite à prendre contact avec un thérapeute qui pourra vous y aider.
Je reste à votre écoute,
Bien à vous,
Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

188 réponses

99 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour Cia
Ce qui vous rend si triste c'est que vous ne vous êtes pas encore fait d'amis et que la solitude vous pèse
Vous étiez entourée et vous voilà isolée.
Une séance en visio ou présentiel vous permettrait de pouvoir en parler et ainsi vous retrouverez l'énergie pour aller vers les autres
Avec plaisir je vous reçois rapidement.
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3387 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour,

Nous avons tous des croyances bloquantes qui nous empêchent d'avancer. Certaines sont plus bloquantes que d'autres. Mais cela reste des croyances. Il est possible de travailler en EMDR sur ce passage que vous vivez et régler ceci en quelques séances. Vous pouvez visiter mon site laurencegoutelle.fr Si je peux vous aider à passer cette période et retrouver la paix, ce sera avec plaisir. Cordialement Laurence Goutelle.

Laurence Goutelle Psy sur Marseille

140 réponses

181 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour,
Une première séparation avec votre famille , je suppose ? Et cette séparation vous entraine vers la tristesse, des crises de panique. Cela reflète presque un symptôme d’abandon, une rupture pathologique insupportable, qui vous entrainent vers un vide affectif insupportable, d'où vos angoisses.

Ce lien à l'autre, aux autres , peut s'analyser en toute bienveillance. Cette fusion que vous avez avec votre famille, peut vous faire sombrer comme vous pouvez "grandir" , dans le sens accepter l' éloignement et vous engager vers une autonomie d’être. Je pense comprendre qu'il puisse s'agir de manque d'amour que vous ressentez, mais peut-être aussi une position " infantile " que vous ne pouvez quitter.

Vous décrivez des solutions culturelles, qui vous feraient oublier momentanément cette douleur, vous évitez la solitude pour échapper à ce tourment. Que faire ?
Vous avez les choix de ne rien faire, de consulter votre généraliste, ou d'envisager un soutien qui vous permettra de sortir de cet état d'incompréhension et de cette impasse psychique..

Je vous offre la possibilité d'en parler avec moi, en présentiel ou en ligne, afin de résoudre cette situation, et de trouver ensemble les solutions les plus adaptées.
Patrick Groult, psychanalyste

Patrick Groult Psy sur Nice

227 réponses

181 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour, votre message me touche et vous faîtes bien de demander de l'aide dans cette situation où vous avez du mal à gérer la séparation d'avec vos proches.
Ce n'est pas facile de bien vivre la séparation d'avec ses parents, sa famille, son copain, lorsque l'on est loin d'eux, surtout lorsque c'est peut-être la première séparation ? Un travail sur ce qui vous angoisse par rapport à tout ça, sur quelques séances, peut vous permettre d'y voir plus clair pour ne pas continuer cette première année dans cet état d'esprit.
Je vous laisse le soin de me contacter si vous en ressentez le besoin, je pratique des tarifs spéciaux pour les étudiants, notamment une première séance gratuite de 30 minutes qui peut vous permettre de faire le point. C'est important que vous puissiez exprimer ce qui vous bloque aujourd'hui en comprenant ce qui se joue pour vous loin de vos proches, afin de réussir votre année. Bien à vous, Claire Dechenaux

Claire Dechenaux Psy sur Chasselay

13 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour Cia,
Vous comprenez déjà une partie du problème.
Vivre sans l’affection de ses proches au quotidien est difficile.
Si cela est difficile c’est que c’est lié à quelque chose dans votre histoire et au schéma relationnel que vous cherchez à mettre en place avec les autres.
Cela questionne votre identité, qui êtes-vous avec et sans vos proches, que vous autorisez vous à vivre avec ou sans vos proches ??

Vos idées d’auto apaisement sont intéressantes mais un accompagnement pour un travail thérapeutique semble indiqué.
Cela ne sera pas forcément long si vous vous y engagez pleinement.

Bon courage

Elisabeth Meiller Psy sur Didenheim

191 réponses

63 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour à vous, Il y a en vous une souffrance qui demande à être légitimée. Chaque fois que votre mental reconnaît inconsciemment cette souffrance il met en place un schéma de protection (peur d’être seule). Plus vous refoulez cette souffrance plus votre mental renforcera le schéma de protection qui lui correspond. Afin de couper définitivement avec celui-ci il vous faut retrouver la souffrance initiale qui s’y rattache pour la comprendre. L’accepter,la legitimer. Pour cela je vous propose :
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " qui sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement. Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1833 réponses

968 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour,
C'est en effet une situation très difficile à vivre.
Panique, angoisse, tristesse inconsolable depuis que vous n'habitez plus chez vos parents.
Vous dites que vous vous sentez seule et c'est apparemment très lourd.
Mais pourquoi ressentez-vous cette solitude alors que vous voyez votre famille toutes les semaines ? Pourquoi ne ressentez-vous pas cette griserie qui habite souvent les jeunes qui prennent leur indépendance ?

Il serait intéressant d'explorer plus avant ce qui se cache derrière ce sentiment de tristesse qui me semble disproportionné avec la situation que vous vivez.
Peut-être avez-vous d'autres raisons de vous sentir si triste ?
Je reste à votre disposition.
Bien cordialement,
Michel Raffoul
Analyse transactionnelle

Michel Raffoul Psy sur Paris

94 réponses

409 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 DÉC. 2022

Bonjour,
Vous vivez difficilement au quotidien votre départ de la maison et vous voulez savoir quoi faire afin de mieux le vivre.
Vous avez la volonté et vous pratiquer différentes techniques afin d'y arriver, cependant vous constatez que cela ne marche pas.
En effet, dans un premier temps la solution n'est pas dans le."faire". En séance de psychothérapie il y a l'expression et l'analyse des ressentis, de l'histoire de la personne, de son attachement ayant l'origine dans les relations primaires. Il est difficile voir impossible de faire ce travail sans l'accompagnement d'un spécialiste.

Je vous encourage à faire un travail psychothérapeutique sur vous-même qui portera ses fruits.

Je reste à votre disposition.

Bon courage à vous!

Bien cordialement,
Felicoa Asan

Felicia Asan Psy sur Champgenéteux

107 réponses

114 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134300

réponses