Comment surmonter mon deuil?

Réalisée par LINETTE · 21 mai 2024 Aide psychologique

J'ai 45 ans, ma maman est décédée il y a trois mois des suites d'un glissement hospitalier après une chute et en retour à domicile.
Je suis célibataire sans enfant fille unique sans famille.
Mes parents ont divorcé lorsque j'avais 12 ans.
Ma maman a accumulé les soucis de santé. Atteinte d'une polyarthrite, j'étais son aidante, elle vivait chez moi. Malgré son AR de 24 h à l'hôpital, elle s'est éteinte chez moi...dans mes bras 35 kg. Elle avait toute sa tête.
Nous étions tout l'une pour l'autre...
Étant aidante mon réseau social est inexistant. J'ai un job très prenant.
Je souffre depuis 83 jours...que faire ?nous avons toujours su assumer à 2 ...et aujourd'hui...je suis si seule...si malheureuse...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 23 MAI 2024

Bonjour Linette,

Je vous adresse mes plus sincères condoléances pour la perte de votre mère, une épreuve d'autant plus douloureuse compte tenu de votre lien étroit et de votre rôle d'aidante. Le sentiment de solitude que vous ressentez est tout à fait normal et légitime dans ces circonstances. La période de deuil est complexe et il est essentiel de vous accorder du temps et de la bienveillance pour faire face à cette perte immense. Il est important de vous entourer de soutien et de prendre soin de vous durant cette période de grande vulnérabilité. Si vous le souhaitez, je suis ici pour vous accompagner à travers ce processus, à votre rythme.

Avec toute ma compassion,
Samnang SENG - Spécialiste des Relations Affectives - Thérapies en ligne

Samnang Seng Psy sur Toulouse

332 réponses

822 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 MAI 2024

Bonjour Linette
Vous affrontez une grande douleur, une immense tristesse et vous vous sentez seule et isolée. C’est aussi très courageux de votre part d’écrire à ce site. Il est possible que vous sentiez confusément que cela constitue une bouteille à la mer et vous permettra de parler à quelqu’un pour vous faire aider. Poursuivez sur ce chemin et n’hésitez pas à entamer une thérapie d’aide et de soutien ne restez pas seule face à ce qui vous arrive. Je me mets à votre entière disposition si vous le souhaitez. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2024

Bonjour Linette,

la perte d'un parent est dévastateur. Mes plus profondes condoléances. Lorsque le décès survient sans crier gare, à la douleur de la disparition s'ajoute le choc de la surprise. Ici, commence pour vous le travail de deuil inévitable.

Il y a un temps pour tout. Un temps pour accepter, ensuite viendra le temps d'appréhender cette nouvelle vie.
Donnez vous ce temps, écoutez-vous.

Il est important de se rappeler que vous n'êtes pas seule dans ce cheminement.
Si vous ressentez le besoin de parler, de partager vos pensées ou simplement de trouver un espace d'écoute bienveillant, je serais honoré de vous accompagner. N'hésitez pas à me contacter pour une première consultation, qui est entièrement gratuite. Ensemble, nous pourrons explorer vos ressentis et travailler sur les étapes de ce processus de deuil, en respectant votre rythme et vos besoins.

Prenez soin de vous.
Avec toute ma compassion,
Juliana KRAIEM,
Psychanalyse jungienne

Juliana KRAIEM Psy sur Boissy-Saint-Léger

4 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 MAI 2024

Bonjour Madame,

Votre douleur et la difficulté à lui faire face sont compréhensibles, surtout étant donné votre histoire familiale et la relation fusionnelle et exclusive avec votre mère auprès de qui vous avez exercé aussi le rôle d’aidant.

Autorisez vous à pleurer sa mort et le vide que vous ressentez aujourd’hui, sans néanmoins vous enfermer dans cette douleur et sans vous interdire de vous sentir bien et d’être en joie.
Comme votre mère vous aimait et elle a dû souffrir aussi de vous savoir seule avec elle, et elle aimerait vous savoir heureuse.

Dès que vous pouvez ouvrez vous à des amis et autres personnes agréables, partagez des sorties en nature (et autres…), sortez de la maison et ne restez pas qu’à pleurer cette séparation.


Étant donné votre vécu il est probable que vous ayez besoin du soutien d’un-e thérapeute pour vous aider à traverser le deuil et à en sortir : il sera temps que vous viviez votre propre vie de femme, après avoir joué tous les rôles auprès de votre mère.

Je vous souhaite d’arriver à surmonter la disparition de votre mère.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4385 réponses

12027 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2024

La perte de votre mère, surtout en tant qu'aidant, a laissé un vide profond. Le deuil de nos parents est un moment difficile de la vie. Votre chagrin n'est pas seulement pour elle, mais aussi pour la vie que vous partagiez, et la perte de votre lieu de sécurité et de soutien. Cette douleur est intensifiée par le changement soudain des habitudes quotidiennes et par l'isolement que vous ressentez.

Pour commencer à guérir, établissez de petites routines significatives qui honorent la mémoire de votre mère. Recherchez un soutien social, même si cela vous semble intimidant - les groupes de soutien locaux ou les communautés en ligne pour les proches peuvent s'avérer utiles. Renouer avec d'anciens amis ou s'engager dans de nouvelles activités peut également vous réconforter.

La thérapie du deuil peut offrir un espace sûr pour gérer vos émotions et reconstruire votre réseau social. Je vous propose une première consultation gratuite pour explorer ces sentiments et vous aider à traverser cette période difficile.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Psychanalyste-TCC
Psyconeuroimmunologist- Coach de vie
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

819 réponses

2815 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
toutes mes condoléances pour votre maman. Le départ des parents est toujours une épreuve particulière à vivre d'autant plus que vous viviez avec et pour votre maman.
Mais vous êtes jeune et vous avez la suite de votre vie à construire et la première étape va être de vous recentrer sur vous. Prendre le temps de voir ce qui vous intéresse dans la vie, peut être aussi ce qui pourrait se passer dans votre vie amoureuse mais également amicale.
Vous êtes dans une phase de deuil mais il est temps pour vous de reprendre votre vie en main et de commencer à penser un peu à vous !
Je suis disponible pour vous écouter et lors d'un entretien OFFERT en visio de 30 mn nous pourrons voir ensemble comment je peux vous accompagner sur ce chemin de la reconstruction.
A votre âge tout est possible !
Cordialement
Carole Rouzioux
Praticienne en Gestalt thérapeute et hypno coach en visio

Carole Rouzioux Psy sur Nantes

49 réponses

40 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,

Votre situation est en effet terrible.
Perdre sa maman est un bouleversement qui touche à nos racines les plus profondes, à notre origine, notre enfance, notre identité. Tous nos repères semblent pulvérisés, et l'avenir considérablement réduit sans elle.
Une maman apporte un amour et soutien indéfectibles, inconditionnels, qui apaise face à l'agressivité du monde extérieur.
Dans votre cas, c'est d'autant plus un anéantissement que vous viviez une relation fusionnelle et exclusive.

Pourtant, il y a des éléments de fécondité et d'avenir à tirer de ce que vous écrivez et avez vécu, même si vous ne les voyez pas encore:
-Vous vous êtes portées mutuellement jusqu'au bout. Cela signifie, d'une part, que votre maman vous a donné, en dépit de sa maladie, des forces vives par son amour, qui devraient vous nourrir pour créer des liens vers l'extérieur. L'amour reçu est là pour rayonner ensuite. Faites-en quelque chose de beau, car c'est la preuve que de vrais liens existent, même s'ils sont rares. D'autre part, vous avez la consolation (qui n'est pas maigre) d'avoir soutenu et accompagné votre maman jusqu'à la fin de sa vie. C'est considérable, une vie profonde et réelle. Et votre maman n'est pas morte seule, quel soutien elle a eu de votre part ! Faites-en un réconfort, de ce lien privilégié.

-D'autre part, vous dites que votre travail est très prenant. Donc, vous n'êtes pas seule et avez, paradoxalement, un "réseau social". Vous continuez à être utile (beaucoup de personnes n'ont pas ce sentiment et cette satisfaction dans leur travail). Cela vous aidera à ne pas ruminer, et à rencontrer d'autres personnes, puisque vous êtres désormais plus libre en matière de temps, même si vous n'êtes pas encore libre émotionnellement, psychiquement. Votre maman vous a donné la vie pour que vous viviez, faites-le, c'est la plus belle manière de l'honorer.

-Ce que vous écrivez, à la fois de votre travail et de votre relation filiale, montre que vous avez consacré votre vie aux autres. Ne vous oubliez pas ! Il est temps de découvrir quelles sont vos attentes, vos désirs. Prenez soin de vous, de votre santé, de votre corps, faites que d'autres aussi prennent soin de vous. Nourquoi ne pas vous faire masser dans un institut ? Abandonnez-vous après toute cette tension, c'est important si vous êtes célibataire et dans des soins que vous, vous donnez.

-Vous libérer de cette chape de tristesse est un processus qui adviendra progressivement, par petits pas. Ce lien a duré 45 ans, sa perte ne peut pas s'accepter sans étapes. Mais vous y arriverez, vous verrez. Et votre maman sera toujours là, en vous, pour vous fortifier de tout ce qui a été vécu ensemble. Tout ce que vous ferez de beau et d'heureux sera nourri de ce que vous avez partagé.

Courage !

VM

Valérie Maréchal Psy sur Metz

81 réponses

219 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour,
effectivement ce deuil parait des plus douloureux évidemment.
Vous savez, il faut du temps pour faire un deuil, c'est tout à fait récent.
Je pense qu'il serait important de consulter pour en parler et ainsi que vos émotions soient
aidées à canaliser.

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,

ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple
Thérapie Brèves EMDR

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour à vous,

Toutes mes condoléances, votre tristesse et souffrance sont légitimes.
Le deuil d'une personne chère est long et douloureux, je comprends.
Que pouvez-vous faire ? Accepter ce changement et recommencer à vivre autrement. C'est un virage à 180°, il vous faudra du temps, ainsi qu'une recherche d'un nouveau sens à donner à votre vie.
Vous pouvez demander à parler en prenant une consultation en ligne afin d'être écoutée, comprise, et soutenue dans votre épreuve.
Je vous envoie des lanternes de lumière pour éclairer votre chemin, ainsi que beaucoup de douceur.
Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement. Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1964 réponses

1002 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
tout d'abord je vous envoie tout mon soutien pour la perte de votre mère. Son décès est récent et il est tout à fait normal d'être malheureuse et perdue. Le deuil comporte plusieurs étapes et il faut du temps. C'est un processus qui prend du temps même si dans nos sociétés contemporaines, tout doit aller vite.
Vous pouvez faire des choses symboliques pour avancer dans votre deuil, écrire, aller sur la sépulture, mettre des bougies… les rituels font du bien.
Dans votre message, vous évoquez différentes choses, le deuil, mais également la solitude. Sur ce point, il va falloir vous ouvrir aux autres, sortir, adhérer à une association, un club ... Même si cela vous parait insurmontable pour l'instant, les choses se feront petit à petit. Dans tous les cas vous avez besoin de contacts humains et sociaux, surtout dans cette période difficile.
Si cela vous parait trop difficile pour le moment, vous pouvez aussi envisager de contacter un thérapeute. Cela vous permettra d'avoir une écoute bienveillante mais aussi de vous aider à trouver l'énergie de rester dans " la vie".
N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez un échange plus long et confidentiel.
Laissez vous du temps, accepter les émotions qui sont là pour l'instant et trouver de l'aide.
Bien à vous.

Marie Wosak
Thérapeute familiale et accompagnement au deuil.

Marie Wosak Psy sur La Madeleine

8 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
Je te remercie, tout d'abord pour ton touchant témoignage.
La perte d'une maman est la perte d'un pilier dans sa vie.. surtout lorsque vous avez eu cette relation fusionnelle avec elle jusqu'à la fin.
Faire son deuil est une étape qui peut requérir du soutien émotionnel pour pouvoir se relever au fur et à mesure de la situation.
83 jours c'est encore récent et c'est normal, accueillir cette peine vous est aussi autorisée dans la mesure de pouvoir diminuer ce ressenti d'être seule et malheureuse.
De plus vous faites un métier courageux, et pas facile. Vous avez le droit aussi à vous sentir soutenu dans votre vie et que quelqu'un soit aidant pour vous et avec vous.
J'ai en tout cas à cœur de vous accompagner dans ce processus si jamais vous en ressentait l'envie.

Je vous envoie tout mon apaisement.
Jasmine Santalucia, psychothérapeute et coach de vie.

Jasmine Santalucia Psy sur Marseille

10 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour,

La façon dont le deuil est exprimé est directement liée à votre histoire de vie personnelle et aux mécanismes d’adaptation émotionnelle dont vous disposez. Au fil du temps, vous saurez vous réorganiser, vous adapter à la réalité de la perte de votre mère, rétablir un sentiment de sécurité et construire un mode de vie différent.

Certaines pertes changent toute la dynamique de la vie de la personne endeuillée et cela semble être votre cas puisque vous dites ne pas avoir un grand réseau social et que vous étiez particulièrement attachée à votre mère.

Essayez de ne pas trop contenir vos émotions, cela peut contribuer à prolonger le deuil. Permettez-vous d’exprimer votre douleur et vos sentiments autant que possible. Plusieurs professionnels de cette plateforme peuvent vous accompagner dans cette phase.

Je suis disponible si besoin, bon courage à vous.

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

541 réponses

5018 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
Je comprends votre douleur face à une perte aussi significative pour vous. Afin de vous faire aider dans votre processus de deuil, je vous conseille vivement d'aller en psychothérapie pour être entendue et soutenue dans cette épreuve. Ce n'est pas de la faiblesse que de solliciter de l'aide, au contraire.
Toutes mes condoléances et bon courage à vous.
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour,
Vous ne pouviez pas finir votre vie avec votre mère. C'était inévitable même si elle est peut-être partie plutôt que prévu.
Vous êtes dans une phase de deuil qui prendra encore du temps. Mais vous êtes aussi dans une phase de réadaptation à une situation nouvelle. Vous quittez votre rôle d'aidant qui vous a isolé pour reconquérir votre liberté, liberté de construire votre propre vie. Essayez de penser à vous maintenant, de faire la liste de tout ce que vous auriez aimé faire et que vous n'avez jamais eu le temps de faire et de vivre. Vous avez vécu jusqu'à présent pour votre mère. Vous devez apprendre maintenant à vivre pour vous.
N'hésitez pas à vous faire accompagner.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21809 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,

Je suis sincèrement désolée pour votre perte. La perte d'un être cher, particulièrement une personne avec qui vous aviez une relation aussi étroite, est extrêmement difficile. Je tiens à saluer votre courage de partager votre histoire et de chercher de l'aide.

Le deuil est un processus complexe et il est tout à fait normal de ressentir une multitude d'émotions en ce moment. Votre situation est encore plus difficile car vous étiez non seulement sa fille, mais aussi son aidante. Cette relation de dépendance et de codépendance a fait de vous un pilier central dans sa vie et réciproquement.

Voici quelques propositions qui pourraient vous aider à traverser cette période difficile :

Accueillir vos émotions : Il est essentiel de reconnaître et d'accepter toutes les émotions que vous ressentez. Que ce soit la tristesse, la colère, la culpabilité ou l'anxiété, toutes ces émotions sont légitimes et font partie du processus de deuil. N'hésitez pas à les exprimer de manière sécurisée, que ce soit en parlant à un proche, en écrivant dans un journal ou en consultant un thérapeute.

Réapprendre à prendre soin de vous : En tant qu'aidante, vous avez probablement consacré beaucoup de temps et d'énergie à votre maman, souvent au détriment de vos propres besoins. Maintenant, il est crucial de vous recentrer sur vous-même. Prenez le temps de redécouvrir ce qui vous apporte du réconfort et de la joie.
Les livres d'Isabelle Filliozat, notamment son journal sur l'accompagnement de son mari malade, peuvent vous inspirer dans ce parcours de redécouverte de soi​. Des livres tels que ceux d'Élisabeth Kübler-Ross, qui a écrit sur les cinq étapes du deuil, ou de Jean-Jacques Charbonier, qui explore la vie après la mort et le processus de deuil, peuvent vous apporter une compréhension et un réconfort supplémentaires. Leurs travaux offrent des perspectives éclairantes et des outils pour naviguer à travers cette période difficile.

Réévaluer vos besoins sociaux : La perte d'un être cher peut isoler, surtout lorsque vous étiez une aidante à plein temps. Essayez de reconnecter avec d'anciens amis ou de vous ouvrir à de nouvelles relations. Il peut être utile de rejoindre des groupes de soutien pour personnes en deuil où vous pourrez partager vos expériences et trouver du réconfort auprès de ceux qui traversent des situations similaires.

Chercher du soutien professionnel : En tant que psychopraticienne, je suis disponible pour vous accompagner dans ce cheminement. Ensemble, nous pouvons explorer les différentes étapes du deuil, travailler sur vos émotions et vous aider à reconstruire votre vie sociale et personnelle.

Prendre du temps : Le deuil ne se résout pas en quelques jours ou même quelques semaines, voir même quelques mois. Donnez-vous le temps nécessaire pour guérir. Il n'y a pas de calendrier fixe, et chaque personne avance à son propre rythme.

Je vous encourage à vous rappeler que, bien que vous ayez perdu une personne très chère, il est possible de retrouver un sens à la vie et de la joie. Votre maman voudrait certainement vous voir heureuse et épanouie.

N'hésitez pas à prendre rendez-vous si vous sentez le besoin d'un accompagnement plus soutenu. Vous n'êtes pas seule dans ce parcours.

Avec toute ma compassion et mon soutien,
Elisabeth Eisinger
Thérapie individuelle - Thérapie de couple -Thérapie familiale
Consultation en ligne

Elisabeth Eisinger Psy sur Mandray

28 réponses

29 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour,
Vous avez fait un excellent travail pour votre mère ,désormais il va falloir vous occuper de vous -même . déjà ,il est naturel de ressentir beaucoup de souffrance , votre mère n'est pas n'importe qui et de plus ,elle vivait avec vous .
faites vous des ami(e)s , l'amitié est une valeur importante dans les épreuves et c'est ainsi que l'on prend conscience des VRAI(E)S ami(e)s ! Vous pourrez connaître l'amour ,tout en sachant qu'il faut du temps .
Vous pourrez aider autrui mais je vous conseillerais dans le futur ,pour l'instant vous devez réapprendre le goût de vivre .
La polyarthrite n'a rien de drôle et ne l'oubliez jamais ,votre rôle a été primordial pour votre maman . Vous avez été beaucoup pour elle .
Pensez à vous mais n'oubliez pas que 3 mois de souffrance liés à un décès sont peu ,car vous aviez de l'affection pour elle .
faites une thérapie si vous le désirez ,
Bon courage à vous ,
très ,très cordialement à vous

Catherine Pourtein Psy sur Buxerolles

659 réponses

397 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour,

Je comprends votre souffrance car chaque deuil nécessite un temps d'acceptation et celui d'une mère est plus particulier qu'un autre. Aujourd'hui, vous êtes dans cette période et la tristesse doit s'exprimer à votre rythme d'autant plus que les conditions du décès ont été dures.

Dans votre témoignage, vous laissez bien apparaitre la relation de fusion entre vous et votre mère et le vide qu'elle a laissé dans votre vie. Les relations fusionnelles sont un fonctionnement de totale dépendance à l'autre et dans ce sens, l'absence entraine un état de dépouillement, on se sent complétement démuni.
Il se trouve que nous sommes tous des personnes à part entière et l'amalgame peut apporter de la confusion pour l'inconscient.

Si votre chagrin reste toujours si prégnant après un semestre, je vous conseille de consulter un thérapeute.
Il pourrait être nécessaire de soulager votre inconscient d'un ressenti d'abandon inacceptable.
Soyez vigilante à votre état en général comme le sommeil, la nourriture etc...

Je reste à votre disposition pour un entretien si cela vous intéresse. Vous aurez des informations sur ma méthode de travail en visitant mon site "un psychanalyste en ligne".

Cordialement
Catherine Cadou - Psychanalyste

Catherine Cadou Psy sur Les Angles

248 réponses

1005 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
votre souffrance me touche profondément. Vous avez perdu votre chère maman mais aussi votre vie d'avant et quelque part une bonne partie de vos repères. Je imagine que au delà d'etre tres douleur c'est aussi extrêmement déstabilisant.

Je crois que dans votre cas créer des saines routines comme mes collègues vous ont correctement suggéré, peut être plus compliqué pour vous pour, au moins, 2 raisons: vous êtes resté toute
seule,donc pas de soutien pour trouver la force dans les jours plus difficiles et vous êtes habitué à prendre soin de l'autre dans votre travail et dans votre vie personnelle, mais peut-être pas trop habitué à prendre soin de vous avant tout.

Je pense que vous avez avant tout besoin de en parler avec un thérapeute pour naviguer votre souffrance profonde, mais aussi pour vous faire aider à construire de nouveaux repères et peut-être apprendre à "vous mettre au centre de vôtre vie".

J'ai envie aussi de vous proposer de faire une liste des choses que votre mère aurait voulu faire dans sa vie, peut-être avec vous,mais qu'elle n'a pas pu faire;
et pareil pour vous, une liste des choses que vous avez envie de voir, faire ou découvrir mais que jusqu'à maintenant vous n'avez pas pu prendre en compte parce que vous aviez d'autres priorités.

Et puis vous utilisé cette liste dans le temps comme liste de choses à faire pour célébrer votre mère et vous même.

Vous verrez que doucement vous allez vous créer une nouvelle vie qui vous convient, pourquoi pas avec pas mal de joie, et où votre mère, si vous voulez, est toujours présente mais juste d'une manière différente.

Je reste à votre écoute si vous avez besoin d'un parler plus et vous pouvez toujours me contacter directement.

Bien à vous
Simona D'Isanto




Simona D'Isanto Psy sur Paris

284 réponses

625 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024


Bonjour Linette,

Tout d'abord, je tiens à vous féliciter pour le courage dont vous faites preuve en partageant cette histoire intime. Vous êtes sur la voie de la guérison et, au-delà du deuil, vous entamez inévitablement un nouveau chapitre de votre vie. Les ajustements ne sont jamais faciles et requièrent un travail préalable. Ils demandent parfois du temps, mais en valent la peine.

Il s'agit aujourd'hui, d'une part, de faire ce deuil à votre rythme et, d'autre part, de réapprendre à aimer la vie après ces années consacrées aux soins de votre maman. Il est désormais temps pour vous de commencer une nouvelle vie où vous n'êtes plus nécessairement une 'aidante', mais où vous choisissez de vivre en accord avec ce qui vous anime.

Cela peut passer par l'engagement dans une cause à défendre, par des rencontres diverses. S'entourer de personnes bienveillantes est crucial malgré vos occupations professionnelles et personnelles. Envisager une thérapie pourrait également vous être bénéfique.

Cordialement,

Assia

Assia Penot Psy sur Paris

2 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
Je suis vraiment désolé d'apprendre la perte de votre maman et la douleur que vous ressentez en ce moment. Perdre une personne aussi proche est extrêmement difficile, surtout quand vous avez été si dévouée à son bien-être.

Il est important de reconnaître votre douleur et de ne pas la réprimer. Parler à des amis de confiance, à un membre de la famille (même si votre famille est limitée), ou à un thérapeute peut aider.

Rejoindre un groupe de soutien pour les personnes en deuil peut vous aider à vous sentir moins seule. Ces groupes permettent de partager vos expériences avec d'autres personnes qui traversent des situations similaires.

Essayez de maintenir une routine qui inclut une alimentation équilibrée, de l'exercice et suffisamment de sommeil. Des activités comme la méditation, le yoga ou même une simple promenade peuvent aider à apaiser votre esprit.

Même si cela peut sembler difficile, essayer de réintégrer des activités sociales, même petit à petit, peut vous aider à reconstruire un réseau social. Rejoindre des clubs ou des associations qui vous intéressent peut être un bon début.

Le deuil est un processus long et non linéaire. Il est normal de ressentir un large éventail d'émotions et de prendre du temps pour s'adapter à cette nouvelle réalité.

Même en période de deuil, il est important de s'autoriser des moments de bonheur. Faites des activités qui vous plaisent et qui vous font du bien.

Si votre travail est très prenant, voyez s'il est possible d'ajuster vos horaires ou de déléguer certaines tâches pendant un moment. Parlez-en à votre employeur ; ils pourraient être compréhensifs.

Même si vous avez un réseau social limité, essayez de rester en contact avec les personnes que vous connaissez, même si c'est virtuellement. Les interactions sociales, même minimes, peuvent faire une grande différence.

N'oubliez pas que vous n'êtes pas seule et qu'il existe des ressources et des personnes prêtes à vous soutenir pendant cette période difficile. Prenez soin de vous.






Lorenzo Perucchi Psy sur Montpellier

145 réponses

196 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Linette,
Je suis profondément désolée pour votre perte et pour la douleur que vous ressentez. Voici quelques suggestions pour vous aider à traverser cette période difficile :

Laissez-vous du Temps : Le deuil est un processus long et complexe. Il est normal de ressentir une douleur intense et de la tristesse. Donnez-vous la permission de pleurer et de ressentir vos émotions.

Exprimez Vos Sentiments : Parler de votre maman et de ce que vous ressentez peut vous aider. Si vous n'avez pas de réseau social, envisagez de tenir un journal où vous pouvez écrire vos pensées et vos souvenirs.


Vous pourriez également rejoindre un groupe de soutien pour les personnes en deuil? Cela peut vous offrir un espace où vous pouvez partager vos sentiments avec d'autres qui comprennent ce que vous traversez.

Considérez de voir un thérapeute spécialisé dans le deuil. Un professionnel peut vous aider à naviguer dans vos émotions et à trouver des moyens de faire face à votre perte.


Essayez de maintenir une routine quotidienne. Cela peut vous donner un sentiment de normalité et de contrôle.
Engagez-vous dans des activités qui vous apportent du réconfort, comme la lecture, la marche, ou toute autre activité qui vous aide à vous détendre.
Assurez-vous de prendre des pauses régulières et de ne pas vous surcharger de travail. Il est important de prendre soin de votre santé mentale.

Honorez la Mémoire de Votre Maman
Créez des rituels qui vous permettent de vous souvenir de votre maman et de la célébrer. Cela peut être aussi simple que de regarder des photos, de cuisiner son plat préféré, ou de visiter un lieu spécial.
Envisagez de faire quelque chose en mémoire de votre maman, comme planter un arbre ou faire du bénévolat pour une cause qui lui tenait à cœur.



Rappelez-vous que demander de l'aide n'est pas un signe de faiblesse. Vous n'avez pas à traverser cette épreuve seule. Prenez soin de vous et donnez-vous du temps pour guérir.


N'hésitez pas à prendre contact avec moi si vous en ressentez le besoin
Courage à vous,
Hélène

Hélène PRIOU Psy sur Pornic

12 réponses

35 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses